Le prix international Henri Moissan remis à G.K. Surya Prakash

Actu Chimie
Le prix international Henri Moissan remis à G.K. Surya Prakash

Le prix Henri Moissan récompense tous les trois ans un chercheur de stature internationale ayant œuvré dans les domaines du fluor et des produits fluorés. Ce prix a été créé en 1986 à l’occasion du centenaire de l’isolement du fluor par Henri Moissan en 1886, découverte qui avait valu à son auteur le premier prix Nobel de chimie décerné à un Français. Depuis 2006, la Fondation de la Maison de la Chimie en assume la gestion, donnant ainsi une structure pérenne à cette récompense prestigieuse.

Lors du 21e symposium international sur la chimie du fluor qui s’est tenu en août 2015 à Côme (Italie), le prix Moissan a été remis à G.K. Surya Prakash, professeur au Département de Chimie de l’Université de Californie du Sud (Los Angeles, E.-U.), titulaire de la chaire "George A. and Judith A. Olah Nobel laureate in hydrocarbon chemistry" à l’Institut Loker de Recherches sur les Hydrocarbures.

Les travaux de recherche de G.K. Surya Prakash couvrent de nombreux sujets dans des domaines très variés tels que fluorations, oxydations, matériaux énergétiques, réductions, réactions stéréosélectives, synthèse électrochimique, électrolytes de batteries au lithium-ion, électrochimie, chimie des polymères, réactions superacides catalysées, chimie des carbocations stables, application ab initio des calculs.

Il est particulièrement connu pour ses travaux sur le trifluorométhyltriméthylsilane CF3SiMe3 (TMSCF3). Son premier article sur le sujet, co-écrit avec Georges Olah, traitait de la réactivité exceptionnelle du TMSCF3 sur des composés totalement organiques, en particulier les aldéhydes et cétones. Cette découverte a eu un impact considérable. Aujourd’hui connu sous le nom de « reagent Ruppert-Prakash », le TMSCF3 est la source de CF3 la plus largement utilisée dans les réactions du trifluorométhylation. Il a développé de nombreux protocoles de fluoration basés sur les fluorures polyhydrogénés de pyridinium (liquides ioniques) comme agents de fluoration nucléophile à température ambiante.
Ses centres d’intérêt incluent également l’utilisation de superacides pour des réactions électrophiles et des catalyseurs acides solides tels que le Nafion-H® .

Le professeur G.K. Surya Prakash a reçu des mains de Bernard Bigot, président de la Fondation de la Maison de la Chimie et président du Comité scientifique du prix Moissan, la médaille Moissan 2015, spécialement conçue pour cette occasion, lors du colloque organisé le 17 février 2016 à Paris par la Fondation.

Source : Fondation de la Maison de la Chimie, 27/08/2015

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère