Pierre Turq nous a quittés

Actu Chimie
Pierre Turq nous a quittés

Notre collègue et ami Pierre Turq, professeur de chimie à l’UPMC, est décédé le 20 mai dernier, à l’âge de 71 ans.

Pierre, ancien élève de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris, agrégé de Sciences Physiques, a été Maître Assistant à la faculté des sciences d’Orsay et à la faculté de Paris, de 1965 à 1978. En 1978, il a été recruté comme Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie. De 1994 à 2005, il a créé puis dirigé le laboratoire Liquides Ioniques et Interfaces Chargées (LI2C). Pierre a été un des pionniers de l’utilisation des simulations numériques, qu’il a appliquées à l’étude des propriétés de transport dans les liquides chargés, comme les sels fondus ou les électrolytes des batteries. Il a également encadré plus de 40 thèses, lancé et dirigé des masters, et collaboré avec des scientifiques du monde entier.

Pierre a toujours eu à cœur de faire le lien entre théorie et expérience, et a systématiquement orienté ses recherches sur des sujets d’intérêt sociétal (tri et stockage des déchets radioactifs par exemple). Il a ainsi joué un rôle essentiel dans la communauté des physico-chimistes français, académiques mais également industriels : par des liens forts avec le CEA, s’est concrétisée notamment la création du groupe de Modélisation Mésoscopique et Chimie Théorique à l’Institut de Chimie Séparative de Marcoule, mais également avec EDF ou l’Andra au sein des GNR PRACTIS et PARIS.

Tous ceux qui ont côtoyé Pierre se souviennent de lui comme d’un bon vivant au sens de l’humour acéré, qui trouvait toujours un prétexte pour inviter ses collègues au restaurant. Il a formé de nombreux jeunes chercheurs à qui il a transmis son enthousiasme pour la recherche et le plaisir de travailler ensemble dans une ambiance conviviale. Pour l’ensemble de sa carrière et son action en faveur de la chimie en France, la Société Chimique de France (dont il est membre depuis 1988) venait de lui remettre en 2014 la Médaille du Centenaire.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère