Prix Franklin-Lavoisier 2018 attribué au comité Lavoisier

Actu SCF

Le prix Franklin-Lavoisier, créé en 2007 par la Fondation de la Maison de la Chimie et la Chemical Heritage Foundation - aujourd’hui Science History Institute - est décerné tous les deux ans alternativement à Paris et à Philadelphie.


Cette année, la cérémonie se déroulera à Philadelphie et honorera le Comité Lavoisier, en la personne de son secrétaire général, Patrice Bret, ancien président du groupe d’Histoire de la chimie de la Société chimique de France.


Pour la première fois, ce prix est attribué à une équipe de recherche en récompense du travail effectué et en encouragement à le terminer rapidement. Le Comité Lavoisier, attaché à l’Académie des sciences, est en charge de l’édition de la correspondance de Lavoisier, avec plus de 2 500 documents (1761-1794) dont 2 052 sont déjà publiés. Ce travail de longue haleine s’inscrit dans la suite de l’édition des Œuvres du chimiste, sous la direction de J.-B. Dumas (1862-1868), puis d’Édouard Grimaux (1892-1893).

Le projet d’éditer la Correspondance, repris par l’ingénieur chimiste René Fric, ne trouva d’écho qu’après la Seconde Guerre mondiale, grâce à l’Union internationale d’histoire des sciences et à Louis de Broglie, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, qui créa le Comité Lavoisier sous l’égide de l’UNESCO. René Fric publie les trois premiers volumes. En 1980, René Taton, directeur de deux laboratoires d’histoire des sciences du CNRS (l’UPR 21 et le Centre Alexandre Koyré/UMR EHESS-CNRS), réorganise le Comité Lavoisier en y intégrant d’éminents spécialistes américains et obtient du CNRS des postes dont un poste de chercheur pour la secrétaire générale Michelle Goupil qui publie les volumes IV (1986) et V (1993).

À son décès en 1993, les postes du CNRS ne sont pas renouvelés. Depuis, les membres du Comité Lavoisier réalisent bénévolement ce travail en plus de leur activité professionnelle. Patrice Bret, qui a publié les volumes VI (1997) et VII (2012), prépare actuellement le volume VIII (Supplément) avec plusieurs centaines de lettres retrouvées entre temps, dont un très grand nombre concerne la chimie.

Le prix Franklin-Lavoisier récompense ainsi un travail d’équipe effectué sur plusieurs générations, qui arrive à son terme, mettant à la disposition du public un ensemble cohérent et unique de documents permettant de mieux comprendre les conditions de l’émergence de la nouvelle chimie comme les débuts de la Révolution française.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère