Rosetta : les premiers résultats de l’instrument ROSINA

Actu Chimie

Les premières mesures de l’instrument ROSINA de la mission Rosetta (celui qui a détecté « l’odeur de la comète ») révèlent que le rapport deutérium/ydrogène (ou D/H) de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko est fortement enrichi en deutérium. Ces résultats sont en désaccord avec les hypothèses qui attribuent une origine cométaire à l’eau présente dans l’atmosphère et les océans terrestres. Ils indiquent également que les comètes de la famille de 67P ne sont pas originaires d’une unique région, la ceinture de Kuiper : certaines pourraient provenir du nuage de Oort. Sommes-nous en pleine Guerre des Etoiles ?
Pour plus de détails, lisez dans Science express « 67P/Churyumov-Gerasimenko, a Jupiter family comet with a high D/H ratio », DOI:10.1126/science.1261952 du 10 décembre 2014.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère