Médaille Blaise Pascal

Actu Chimie
Médaille Blaise Pascal

L’Académie européenne des sciences (EAS) a remis la Médaille Blaise Pascal à Henri Kagan le 5 novembre 2011 à Athènes, allongeant l’impressionnante liste de ses distinctions. Elle honore ainsi son exceptionnelle contribution en catalyse asymétrique et en synthèse organique.

Après des études à la Sorbonne et à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Paris, Henri Kagan, membre de l’Académie des sciences qui fête ce mois-ci ses 80 ans*, a préparé sa thèse de doctorat sous la direction de Jean Jacques au Collège de France. En 1967, il a rejoint l’Université Paris-Sud Orsay, où il a fondé le Laboratoire de synthèse asymétrique. Il est professeur émérite de l’Université Paris-Sud depuis 1999.

Henri Kagan est mondialement reconnu comme l’un des pionniers de la catalyse asymétrique et de l’utilisation des lanthanides en synthèse organique. Ses découvertes ont eu un impact considérable sur les procédés utilisés dans l’industrie pharmaceutique notamment.

Tetrahedron : Asymmetry lui a consacré à cette occasion un numéro spécial en trois volumes qui montre, à travers plus de cent articles, l’influence de ses travaux dans de nombreux domaines de la chimie organique : « Henri Kagan : an 80th birthday celebration special issue » (J.-C. Fiaud, J.M. Brown (eds), 2010, 21(9-10, 11-12 et 13-14)).

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère