SCF Flash info et SCF Info en ligne 2012, N° 12 15 juin 2012

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Marc Taillefer, lauréat de l’European Sustainable Chemistry Award 2012

Le second European Sustainable Chemistry Award (ESCA) vient d’être décerné à notre vice-président et président de la division Chimie organique Marc Taillefer.

Directeur de recherche au CNRS à l’Institut Charles Gerhardt (Montpellier), il anime une équipe de recherche en synthèse organique à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM) au sein du laboratoire « Architectures Moléculaires et Matériaux Nanostructurés ». Ce prix lui sera remis le 26 août 2012 lors de l’ouverture du 4e congrès EuCheMS de chimie qui se tient à Prague.

La SCF lui adresse toutes ses félicitations !

1.1.2 Assemblée générale ordinaire de la SCF

Rappelons que tout adhérent de la SCF, à jour de sa cotisation est invité à participer à l’Assemblée générale de la SCF qui se tiendra au siège social de la SCF, 250 rue Saint-Jacques, Paris 5e, le mardi 26 juin de 11 h 30 à 12 h 30. En cas d’impossibilité d’y participer, le pouvoir peut être transmis à une personne présente à cette réunion et à défaut au Président de la SCF (250 rue Saint-Jacques, Paris 5e).

1.1.3 Célébration du centenaire du Prix Nobel de Chimie 1912

Après le Prix Nobel de Chimie décerné en 1911 à Marie Skłodowska-Curie dont le centenaire a éyé célébré l’an dernier dans le cadre de l’Année Internationale de la Chimie 2011, le Comité Ambition Chimie poursuit l’esprit de l’AIC en promouvant cette année le centenaire du Prix Nobel de Chimie 1912 qui fut décerné conjointement à Victor Grignard et Paul Sabatier. La SCF s’associe à cette célébration en soutenant plusieurs manifestations rappelant les travaux de ces deux précurseurs, dont l’impact scientifique est toujours d’actualité.
La première manifestation concerne Victor Grignard : 100 ans de modernité d’un Prix Nobel. Sous forme d’un colloque scientifique, elle se teindra les 21 et 22 juin 2012 dans le grand amphithéâtre de CPE Lyon (Camus de la Doua, Villeurbanne).
Au programme des conférences de V. Snieckus, Y. Fort, I. Marek, W.R. Roush, J.-M. Lehn, P. Knochel, A. Alexakis, J. Maladduno, J. Yoshida et B. H. Lipshutz.
Marika Blondel-Mégrelis du Club d’Histoire de la Chimie évoquera « Victor Grignard, chimiste français ». En plus de son article rédigé pour « Itinéraires de Chimistes », on pourra lire la toute récente vision britannique de notre chimiste français parue dans Chemistry World..
À cette occasion François-Noël Gilly, Président de l’Université Claude Bernard Lyon 1, et Gérard Pignault, Directeur de CPE Lyon, découvrirons le jeudi 21 juin 2012 à 12h30 la plaque commémorative « Victor Grignard - 100 ans de Modernité d’un prix Nobel », dans le hall du bâtiment Grignard, en présence de J. Seeman de l’American Chemical Society, donatrice de cette plaque, et de la famille de Victor Grignard.

1.1.4 Journée de remise des Grands Prix SCF 2011

© S. Bléneau-Serdel/SCF, DR Grands Prix SCF 2011
De gauche à droite : L. Christ, G. Hutchings, M. Drillon (prés. div. Chimie du solide), S. Mann, M. Fontecave, P. Sautet, J.-M. Tarascon, J.-R. Hamon (prés. div. Chimie de coordination), M. Taillefer (prés. div. Chimie organique), M. Peruzzini, D. Duprez (prés. div. Catalyse), B. Andrioletti, J.-C. Bernier, D. Luneau, O. Homolle, S. Cosnier, A. Quadrelli, C. Descorme.

Le 8 juin 2012, la SCF a remis les Prix nationaux et binationaux 2011 au cours d’une séance solennelle qui s’est tenue sur le Campus scientifique de l’Université Claude Bernard-Lyon 1. La journée a été ouverte par Olivier Homolle, président de la SCF, et Hélène Parrot, directrice du département de chimie et de biochimie de la Faculté des sciences et technologies de l’UCBL. Elle a rappelé que la chimie est très présente à Lyon, en formation, en recherche et dans l’industrie, et que deux prix Nobel, Victor Grignard et Yves Chauvin, ont été chercheurs à CPE Lyon.

Après une présentation de la Section Rhône-Alpes, 2e en nombre d’adhérents après la Section Île-de-France, par son président Serge Cosnier (qui a annoncé la naissance d’un nouveau Club des jeunes sociétaires !), la matinée s’est poursuivie par une conférence de Philippe Sautet sur la chimie théorique au service de la catalyse hétérogène.
Venaient ensuite les présentations des lauréats (hormis K. Matyjaszewski qui a reçu le Prix franco-polonais en avril dernier), introduites par les présidents des divisions qui avaient proposé leurs dossiers au jury coordonné par J.-C. Bernier.

  • Le Prix Achille-Joseph Le Bel récompensait Marc Fontecave, Collège de France (Paris), pour ses travaux sur les métalloenzymes, débouchant notamment sur des hydrogénases artificielles pouvant conduire à la mise au point de biopiles à combustible.
  • Le Prix Pierre Süe consacrait les travaux de Jean-Marie Tarascon, Université de Picardie-Jules Verne (Amiens), associés au développement de batteries Li-ion à hautes performances.
  • Le Prix binational franco-italien honorait Maurizio Peruzzini, CNR-ICCOM (Florence), pour ses travaux en chimie de coordination avec le développement de nouveaux ligands phosphorés qui l’on conduit à avoir de nombreuses relations scientifiques en Europe, et plus particulièrement avec plusieurs groupes français.
  • Last but not least, le Prix binational franco-britannique a été partagé entre Graham J. Hutchings, FRS, Université de Cardiff (Pays de Galles), pour ses travaux en catalyse hétérogène, notamment sa contribution séminale dans l’emploi de catalyseurs à base d’or, et Stefen Mann, FRS, Université de Bristol (Angleterre), pour son travail pionnier dans la biominéralisation et la chimie bioinspirée.

Le Bureau remercie vivement la Section Rhône-Alpes qui a organisé cette manifestation, et plus particulièrement D. Luneau, S. Cosnier, B. Andrioletti, L. Christ, C. Descorme et A. Quadrelli.

1.1.5 (Re)naissance du club de jeunes sociétaires Rhône-Alpes

Lors de la réunion de printemps de la section régionale Rhône-Alpes, tenue le 7 juin 2012 sur le Campus de la Doua de l’Université Claude Bernard – Lyon1, la création du club de jeunes sociétaires Rhône-Alpes a été annoncée.

Ayant pour président Simon Brenet (Université Joseph Fourier, Genoble), pour secrétaire Ylane Malicet (Université Claude Bernard – Lyon1) et pour trésorière Jade Clarisse (Université Claude Bernard – Lyon1), le club souhaite faire connaître la SCF auprès des étudiants, futurs chimistes, de les informer des possibilités de carrière qu’offre la chimie et de les conforter dans leur choix de continuer dans ce domaine.

Il souhaite y parvenir en dialoguant avec les écoles doctorales, les écoles d’ingénieurs et les masters, en organisant des conférences avec des industriels sur les métiers de la chimie et en créant une base de données de stages en Rhône-Alpes.

Souhaitons bonne chance à ce club qui renaît, avec un programme ambitieux, après huit années d’absence.

Pour plus d’informations...

1.1.6 Prix 2012 de la Division de chimie physique

  • Les lauréats 2012 pour le Prix de thèse sont : Aude Bouchet et Guillaume Stirnemann
  • Les lauréats2012 pour le Prix jeunes chercheurs sont : Damien Laage et Olivier Sandre
    Plus d’informations ici

1.1.7 Bourgogne Franche-Comté : XIIIe Journées des Ecoles doctorales

Les 14 et 15 juin dernier se sont déroulées à Besançon, les 13es Journées des Écoles Doctorales PASTEUR (Université de Franche-Comté) et Carnot (Université de Bourgogne). Ces rencontres, organisées en partenariat avec la section régionale SCF de Bourgogne Franche-Comté, ont réuni une centaine de participants (enseignants-chercheurs, invités et étudiants de 3e cycle).
L’objectif de ces journées est double : d’une part, elles donnent l’opportunité aux physiciens, chimistes et mathématiciens de Bourgogne Franche-Comté de se rencontrer, et d’autre part, elles permettent aux jeunes doctorants de présenter leurs travaux.
Le programme de la première journée comportait quatre conférences,

  • Jean-Marc Chaix (SIMAP Grenoble) : Interactions dans la région interfaciale lors du co-frittage de multimatériaux
  • Pierrick Gaudry (CNRS/INRIA Nancy) : Record de factorisation d’entiers RSA-768 : quelle sécurité pour vos cartes bancaires
  • Didier Hauglustaine, (LSCE Saclay) : Synergies entre changement climatique et qualité de l’air
  • Sandrine Chodorowski, (L’Oreal) : Les polymères supramoléculaires en cosmétique
    La 2e journée fut consacrée aux communications des doctorants sur des sujets touchant tous les domaines de la chimie : matériaux, analyse, électrochimie, capteurs, synthèse organique et organométallique, chimie de coordination, catalyse... 13 communications orales et 20communications par affiche ont ainsi été présentées en chimie.
    Un prix l’UIC, et quatre prix de la section régionale SCF en partenariat avec la CASDEN et la société ODIL, ont récompensé les travaux des doctorants suivants :
  • Prix SCF – Club Jeunes Chimistes
    Pauline Desogere (ICMUB-P2DA- Dijon)
    New imaging agent for targeting chemokine receptor CXCR4.
  • Prix SCF – CASDEN
    Laëtitia Frances (Lab. Chrono-Environnement- Besançon)
    Caractérisation de zéolithes 4A par Spectroscopie d’Annihilation de Positrons en temps de vie (PALS).
  • Prix SCF – ODIL
    Margot Wenzel (ICMUB-OMBC3- Dijon)
    Multinuclear Cytotoxic Metallodrugs : Synthesis and Biological Properties of Novel Bimetallic Ruthenium-
    Titanium and Gold-Titanium Complexes

  • Prix SCF – BFC
    Julie Bernard (ICMUB-StéréochIM- Dijon)
    Pinces organophosphorés pour le marquage d’aminoacides par des fluorures.
  • Prix UIC-BFC
    Jérémy Dehaudt (UTINAM- Besançon)
    Synthèse de 2,2’:6’,2’’-terpyridines trisubstituées et de leurs complexes de ruthénium : application aux
    cellules solaires à colorant

    La section régionale SCF de Bourgogne Franche-Comté félicite les récipiendaires pour leurs travaux, ainsi que les organisateurs pour l’excellent cru des XIIIe JED 2011.
    S. Jugé et le bureau SCF Bourgogne Franche-Comté

1.1.8 JIREC 2012 : Journées d’information et de recherche sur l’enseignement de la chimie

Les 28e Journées de l’Innovation et de la Recherche dans l’Education en Chimie (JIREC) se sont déroulées du 22 au 25 mai à Toulouse-Mondonville autour du thème « Matériaux et Quotidien ».
Ce thème a été développé entre autres dans plusieurs conférences (Matériaux pour l’espace, H. Combes, CNES, Toulouse ; Matériaux pour l’habitat, P. Burnage, Ciment Lafarge, Martres-Tolosane ; Matériaux pour l’énergie, P. Simon, Université Toulouse ;Matériaux et Nanomatériaux, B. Chaudret, INSA Toulouse).
Par ailleurs, des questions pédagogiques ont fait l’objet de communications et de discussions : - Introduction du « Référentiel de compétences comportementales de la filière Chimie Environnement » dans une formation en apprentissage, J. Randon, Université Lyon et J.-L. Lefèvre, SE3 Consulting, Fleurieu sur Saône - Dans quelles conditions les apprenants peuvent-ils concevoir leurs expérimentations au cours d’investigations scientifiques ? C. d’Ham, Université Grenoble - L’enseignement de la thermodynamique illustré par la plongée sous-marine, P. Letellier, Université Pierre et Marie Curie, Paris.
Des ateliers traitant de problèmes d’enseignement ont pris en compte les nouveaux programmes du lycée ; ils ont réuni autour de ces questions des enseignants du secondaire et du supérieur : - De nouveaux programmes dans la filière scientifique du lycée : quelles conséquences pour l’enseignement supérieur ? - Accueil de nouveaux profils d’étudiants à la rentrée 2013. - Quelle place à l’initiative de l’apprenant dans l’enseignement supérieur ? - Formation par alternance - Synthèse organique et chimie verte - Mesures et incertitudes dans l’enseignement de la chimie - Enseignement de la spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire.
Par ailleurs des ateliers et démonstrations ont porté plus particulièrement sur l’enseignement pratique de la science des matériaux (Matériaux et nanomatériaux, Traitement de surfaces, Biomatériaux).
En soirée, l’atelier de dégustation et de discussion co-animé par P. Behra (INP-ENSIACET, Toulouse) et G. Garrigues chef-restaurateur a permis de s’initier au goût et de comprendre l’importance de la composition chimique de l’eau sur les qualités des produits cuisinés. Ainsi ont été abordées les questions permettant d’expliquer l’influence de la provenance de l’eau sur la texture et les arômes d’une pomme ou d’un sorbet, sur le mode d’extraction des composés présents dans les feuilles de thés et donc sur le goût du thé et sur les propriétés organoleptiques du thé qui le rendent plus ou moins excitant.
L’ensemble des participants a remercié très chaleureusement Katia Fajerwerg et Bénédicte Garreau de Bonneval pour l’organisation de ces journées qui ont permis l’échange d’idées sur les pratiques de l’enseignement de la chimie au collège, au lycée et à l’université.

1.1.9 Le nouveau bureau de la Division chimie analytique

La Division chimie analytique vient d’élire son nouveau bureau qui comprend :

  • Nicole Jaffrezic, Présidente,
  • Cécile Cren, Secrétaire,
  • Fethi Bedioui, Trésorier,
  • Christian Rolando, Président sortant.
    La SCF remercie l’ancien Bureau pour tout le travail accompli et félicite les nouveaux élus.

1.1.10 Second colloque « De la Recherche à l’Enseignement »

La plaquette comportant le programme et les résumés des conférences de Cyril Aymonier, Thierry Buffeteau, Bernadette Charleux, Marc Fontecave, Anne Imberty, Hélène Olivier-Bourbigou, Jean-Marie Tarascon est disponible pour consultation et téléchargement à la page de la Division enseignement et formation

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Le Prix de l’inventeur européen décerné à une équipe de chercheurs français

Gilles Gosselin et Jean-Louis Imbach ainsi que Martin L. Bryant ont reçu le 14 juin 2012 à Copenhague le Prix de l’inventeur européen dans la catégorie « Recherche », remis chaque année par l’Office européen des brevets (OEB). Ce prix prestigieux distingue des inventeurs ayant contribué de manière significative au progrès social, économique et technologique.
Chercheur au CNRS et dépositaire de plus de 80 brevets, Gilles Gosselin, en équipe avec le professeur Jean-Louis Imbach et Martin L. Bryant, est à l’origine de la mise au point d’un nouveau médicament extrêmement efficace pour soigner l’hépatite B. Ils ont été primés pour la découverte de ce nouveau traitement.

1.2.2 Une membrane dynamique capable de s’auto-réparer

Les membranes, matériaux poreux utilisés notamment pour filtrer des liquides, constituent un marché en pleine croissance. Pourtant, leur conception peut encore espérer d’importantes améliorations. S’inspirant des membranes cellulaires, des chercheurs de l’Institut européen des membranes (CNRS / ENSCM / Université Montpellier 2), en collaboration avec l’Institut de chimie radicalaire (CNRS / Aix-Marseille Université) ont développé la première membrane dynamique pour la filtration de l’eau. En fonction de la pression de l’eau, celle-ci peut ajuster de façon autonome la taille de ses pores. De plus, elle est capable de s’auto-réparer en cas de défaillance, ce qui augmente sa durée de vie et renforce la sécurité sanitaire du produit filtré. Ces recherches viennent d’être publiées dans la revue Angewandte Chemie.
Les membranes, qu’elles soient constituées de céramiques ou de polymères, font l’objet de très nombreuses applications, notamment dans l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire. Servant aussi à la potabilisation et à la désalinisation de l’eau, leur marché connaît une croissance de 10% par an. Les membranes utilisées jusqu’à présent sont des structures figées : la taille des pores ne peut pas être ajustée. De plus, elles peuvent subir des déchirements qui ne sont pas détectés immédiatement, ce qui pose des problèmes de sécurité sanitaire.

© Damien Quémener
Représentation schématique de la membrane soumise à une défaillance (impact rouge) et aussitôt réparée par un flux d'eau la traversant (bleu).

En s’inspirant des membranes cellulaires, les chercheurs ont mis au point un nouveau type de filtre : une membrane dynamique dont on peut faire varier la taille des pores en fonction de la pression de l’eau qui les traverse. Celle-ci est constituée d’une association de trois polymères de solubilité différente. Ceux-ci forment des micelles, des nanoparticules en constante interaction les unes avec les autres. Jusqu’à une certaine pression, lorsque la force de l’eau augmente, ces micelles ont tendance à s’aplatir, et donc, à réduire la taille des pores dont la membrane est parsemée. Ainsi, à une faible pression de l’ordre de 0,1 bar, la taille des pores est d’environ 5 nanomètres1, ce qui permet de filtrer des macromolécules ou des virus. En augmentant modérément la pression, on obtient des pores de l’ordre de 1 nanomètre qui barrent le passage aux sels, colorants et tensioactifs. Mais si l’on augmente la pression jusqu’à 5 bars, un changement drastique de la morphologie de la membrane se produit et les pores atteignent plus de 100 nanomètres de diamètre, ce qui permet de filtrer les bactéries ou les particules en suspension. Cette propriété unique permettra aux utilisateurs de ne recourir qu’à un seul type de membrane pour tous leurs besoins en filtration.

© Institut Européen des Membranes
Images de la membrane par Microscopie Electronique à Balayage avec un agrandissement de la surface par Microscopie à Force Atomique.

Mais ce n’est pas tout : ces filtres dynamiques de 1,3 micromètre d’épaisseur sont capables de s’auto-réparer. Si la membrane se fissure, l’équilibre physique qui lie les micelles entre elles est rompu. Celles-ci cherchent alors à rétablir cet équilibre et se réorganisent de façon à combler la fissure. Une perforation d’une taille 85 fois plus grande que l’épaisseur de la membrane peut ainsi être réparée sans intervention humaine et sans l’arrêt de l’opération de filtration. Cette capacité d’autoréparation permettra à la fois de prolonger la durée de vie des membranes et d’augmenter les garanties de sécurité sanitaire.
Notes :
1 1 nanomètre (nm) = 10-9 mètre
Références :
Dynamic Interactive Membranes with Pressure-Driven Tunable Porosity and Self-Healing Ability. Prashant Tyagi, André Deratani, Denis Bouyer, Didier Cot, Valérie Gence, Mihail Barboiu, Trang N. T. Phan, Denis Bertin, Didier Gigmes, Damien Quemener. Angewandte Chemie.
En ligne le 13 juin 2012. DOI : 10.1002/anie.201201686.

1.2.3 Un détecteur d’explosifs hors-norme qui s’inspire des antennes d’un papillon

Imiter les antennes d’un papillon de nuit, le Bombyx du Murier, pour concevoir un système de détection d’explosifs aux performances inégalées, telle est la prouesse réalisée par une équipe de l’unité « Nanomatériaux pour systèmes sous sollicitations extrêmes » (CNRS / Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis), en collaboration avec le Laboratoire des matériaux, surfaces et procédés pour la catalyse (CNRS / Université de Strasbourg). Constitué d’un micro-levier en silicium portant près de 500 000 nanotubes alignés en dioxyde de titane, ce dispositif est capable de détecter des concentrations de trinitrotoluène (TNT) de l’ordre de 800 ppq1 (soit 800 molécules d’explosif parmi 1015 molécules d’air), améliorant ainsi d’un facteur mille le seuil de détection atteint jusqu’à présent. Ce concept innovant pourrait aussi servir à détecter des drogues, des agents toxiques ou des traces de polluants organiques. Ces travaux sont publiés le 29 mai 2012 dans la revue Angewandte Chemie.
La détection efficace d’explosifs tels que le trinitrotoluène (TNT) constitue un défi difficile en matière de sécurité. En effet, ces composés sont très peu volatils, et pour les détecter à distance, il faut des capteurs extrêmement sensibles. Les systèmes actuels détectent des concentrations de l’ordre de 1 ppb 2 (une molécule pour 109 molécules d’air), performance qui peut s’avérer insuffisante pour assurer la sécurité d’un aéroport, par exemple. Or, de nombreux animaux ont un odorat pouvant descendre bien en dessous de ce seuil. Parmi ceux-ci, le Bombyx du Murier (Bombyx mori), un papillon de nuit capable de réagir à la capture de seulement quelques molécules de phéromone. Ses antennes sont composées de brins d’une longueur proche du millimètre, sur lesquels sont placés un grand nombre de sensilles, de tout petits brins de taille micrométrique directement reliés aux neurones sensoriels. C’est cette structure qu’ont voulu imiter les chercheurs.

© Fabien Schnell/NS3E
Vue d'ensemble du micro-levier nanostructuré par des nanotubes alignés de dioxyde de titane

Le système qu’ils ont mis au point est constitué d’un micro-levier en silicium de 200 microns de long pour 30 de large. Ce support a été nanostructuré par environ 500 000 nanotubes de dioxyde de titane alignés verticalement. Ces nanostructures ont pour but de multiplier d’environ un facteur 100 la surface du micro-levier, et d’augmenter d’autant les chances de capturer les molécules recherchées. La mise en vibration du micro-levier est le test permettant de savoir si l’air ambiant contient des traces de TNT et si ces molécules ont été capturées par le dispositif. En effet, le micro-levier possède une fréquence de résonance propre qui est modifiée de façon spécifique lorsqu’il absorbe des molécules d’explosif.

© Fabien Schnell/NS3E
Agrandissement sur la forêt de nanotubes de TiO2

Pour tester les performances de ce dispositif, les chercheurs ont libéré de façon contrôlée de très faibles quantités de TNT. Ainsi, ils ont pu établir que la sensibilité de ce dispositif était de 800 ppq (800 molécules pour un million de milliards de molécules (1015)). Aucun dispositif actuel ne peut détecter d’aussi faibles concentrations d’explosifs. De telles performances s’approchent de celles des chiens entraînés.
Un travail de recherche et développement est encore nécessaire avant d’obtenir un appareil facilement utilisable à partir de ces leviers nanostructurés. L’une des prochaines étapes est de concevoir un dispositif capable de reconnaître de manière spécifique le type d’explosif absorbé. Les scientifiques souhaitent d’ores et déjà adapter ces micro-leviers pour la détection d’autres explosifs, tels que la pentrite, susceptibles de poser un problème de sécurité en Europe. Par ailleurs, cette méthode pourrait aussi servir à détecter diverses drogues, qui, tout comme les explosifs, sont très peu volatiles. En matière environnementale, ce dispositif bio-inspiré pourrait permettre de mesurer d’infimes traces de polluants tels que les composés organiques volatils, devenus un problème sanitaire majeur.
Notes :
1 Le ppq (partie par quadrillion) est utilisé pour mesurer l’abondance d’un élément.
2 Le ppb (partie par billion) représente une concentration de l’ordre de 10-9.
Références :
Bio-Inspired Nanostructured Sensor for the Detection of Ultralow Concentrations of Explosives. D. Spitzer, T. Cottineau, N.
Piazzon, S. Josset, F. Schnell, S. N. Pronkin, E. R. Savinova, and V. Keller. Angewandte Chemie. 29 mai 2012.

1.3 En direct de Bruxelles

1.3.1 Accord conclu pour le programme Horizon 2020

Les ministres européens de la recherche et innovation ont, après de longues et difficiles négociations, conclu un accord sur la structure globale du programme-cadre de recherche et innovation, Horizon 2020, qui disposerait d’un budget de 80 milliards d’euros. Par rapport à la proposition de la Commission, l’accord a mis un accent encore plus fort sur l’interdisciplinarité.
Pour en savoir plus, consultez le site de la Présidence danoise à http://eu2012.dk/en/NewsList/.

1.3.2 Appel à des experts dans l’éco-innovation, énergie intelligente et programmes Marco Polo

L’Agence exécutive pour la compétitivité et l’innovation (EACI) invite les experts dans les domaines de l’environnement, l’efficacité énergétique, énergies renouvelables et le transport durable, de candidater en vue de dresser des listes d’experts externes qui aideront dans l’évaluation des activités relatives à la mise en œuvre du programme compétitivité et innovation (CIP).
La date limite d’inscription est le 30 septembre 2013.
Plus d’information à http://ec.europa.eu/eaci.

1.4 En direct de l’EuCheMS

1.4.1 Marc Taillefer, second lauréat de l’European Sustainable Chemistry Award

Le communiqué de presse de l’EuCheMS peut être consulté sur le site Internet de l’EuCheMS/News.
Rappelons que l’European Sustainable Chemistry Award, une initiative de l’EuCheMS, est encouragé par l’European Environment Agency (EEA), avec le support de SusChem (European Platform for Sustainable Chemistry) et du CEFIC (European Chemical Industry Association). Attribué tous les deux ans, ce prix récompense une contribution exceptionnelle au développement durable en appliquant les concepts de la chimie « verte ».
Marc Taillefer succède ainsi à Matthias Beller, directeur du Leibniz Institute for Catalysis in Rostock (LIK, Allemagne), lauréat 2010

1.4.2 Au sommaire de la lettre de Bruxelles de juin 2012

Europe at the lead of the new industrial revolution / Green week 2012 : “Every drop counts” / European Forum for science and industry / Agreement on Horizon2020 / Call for Experts in eco-Innovation, intelligent energy and Marco Polo programmes / Call for Ideas/Participation in knowledge sharing at the EIT headquarters / Consultation on industrial policy communication 2012.

1.5 En direct de l’UIC

1.5.1 UIC Ile-de-France : un nouveau président

Le 15 mai 2012, Daniel Weizmann, Président de VWR International, a été élu Président de l’UIC Ile-de-France.
Il succède à Guy de Gaulmyn.
Lire la suite (pdf - 150.2 ko)

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Jerzy Pielasek quitte Paris

Depuis huit ans le professeur Jerzy Pielasek, plus parisien que beaucoup d’autres, était le Directeur du Centre Scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences. Ce grand scientifique, lauréat en 2007 du prix binational franco polonais de la SCF, membre de l’Académie des sciences polonaise, a su animer avec brio le Centre scientifique à Paris. Il fut l’un des membres très actifs du comité pour la célébration du centenaire de l’attribution du Prix Nobel de chimie à Marie Curie.
Le 14 juin une cérémonie très chaleureuse a été organisée pour que, tous ensemble, nous lui souhaitions un très bon retour à Varsovie. A cette occasion Mischa Kozlowski*, jeune pianiste virtuose a interprété différents morceaux de J. Haydn et F Chopin.
Le Bureau de la SCF le remercie et lui manifeste toute sa reconnaissance pour ses actions menées avec brio.
* Ce pianiste sera en concert le 1er juillet 2012 à 17h30 dans le cadre de la 3e édition du festival Chopin au Jardin du Luxembourg 2012, à Paris

1.6.2 Association nationale de la recherche et de la technologie : un nouveau président

Le 1er juin 2012, les membres du Conseil d’Administration de l’Association nationale de la recherche et de la technologie ont élu Louis Gallois Président de l’Association. Il succède ainsi à Denis Ranque.
Louis Gallois était, jusqu’au 31 mai 2012, Président Exécutif d’EADS.
L’Association nationale de la recherche et de la technologie rassemble les acteurs publics et privés de la R&D. Son objectif est d’aider à améliorer l’efficacité du système français de recherche et d’innovation et en particulier les relations public-privé. Ses trois actions principales sont la plate-forme de prospective FutuRIS, l’amélioration des pratiques de recherche partenariale et les Conventions Industrielles de Formation par la Recherche (CIFRE).

1.6.3 Lancement d’un site d’information sur les données de la recherche

Mise en place à l’initiative du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à l’issue de la journée-atelier « Données de la Recherche : enjeux, perspectives, politique(s) », cette plateforme d’information est destinée aux professionnels de l’information scientifique et technique ainsi qu’aux différentes communautés scientifiques. Elle a pour objectifs de développer les connaissances sur les données de la recherche, de sensibiliser à l’importance qu’elles revêtent et de favoriser la réflexion autour des problématiques qui y sont liées.
Pour en savoir plus…

1.6.4 Rencontres internationales de la culture scientifique technique et industrielle, RICST 2012

Le thème de ce colloque est « Médiation des sciences : perspectives internationales, enjeux et stratégies ». Se tenant à Nancy du 4 au 7 septembre 2012, il intéressera les praticiens de la médiation scientifique passant par les doctorants, enseignants-chercheurs mais aussi communicants, journalistes, chargé(e)s de médiation, animateurs scientifiques... Les inscriptions sont actuellement ouvertes.
Plus d’informations à www.jhc2012.eu/index.php/fr/

1.6.5 Programme de coopération de l’ANR avec la National Science Foundation (NSF)

Dans le cadre de son programme Blanc International, l’ANR participe à un appel à propositions de la NSF dans le domaine de la chimie (ICC). Les partenaires français et américains doivent préparer une proposition scientifique conjointe et la soumettre en parallèle à leur agence respective, en tenant compte des modalités et calendriers des deux agences. Date limite pour la soumission des pré-propositions : 1er août 2012.
Plus d’informations à www.agence-nationale-recherche.fr/magazine/actualites/detail/edition-2013-du-programme-de-cooperation-de-l-anr-avec-l-agence-americaine-nsf/

1.6.6 Appel à candidatures

Deux prix en catalyse acido-basique seront remis à l’occasion du 7th International Symposium on Acid-Base
Catalysis (ABC-7) qui se tiendra à Tokyo en 2013 ;
ABC Young Scientist Award (pdf - 176 ko)
Nomination for The Tanabe Prize for Acid Base Catalysis (pdf - 63 ko)

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15207 Technicien(ne) de formulation
  • N° 15206 1 Techniciens genie chimique H/F Réf T_ R12
  • N° 15205 2 Techniciens conduite installation experimentale H/F Réf T_ R15
  • N° 15204 1 Technicien de laboratoire en analyse H/F Réf T_ MP
  • N° 15203 2 Techniciens chimiste de laboratoire en analyse H/F Réf T_ AP
  • N° 15202 1 Technicien en catalyse H/F Réf T_ R06
  • N° 15201 1 Technicien genie chimique H/F Réf T_ R12
  • N° 15200 2 Techniciens conduite installation experimentale H/F Réf T_R15
  • N° 15195 Responsable Technologie Systèmes d’Emission de Parfum - H/F
  • N° 15194 Ingénieur en Technologie Parfum H/F
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SC.

  • N° 15197 Ingénieur
1.7.1.3 En formation par la recherche

Les propositions sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF

  • N° 15208 Position : Post-­‐Doc at CSNSM
  • N° 15198 Thèse financée
  • N° 15196 Projet : « Photoredox »
  • N° 15191 Contrat doctoral en modélisation moléculaire à l’Université de La Réunion
  • N° 15189 Porous supports with intrinsic chirality : synthesis, characterization and applications in asymmetric catalysis

1.7.2 …et des réunions…

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2012

19 juin 2012, Paris
4e rencontre du groupe Paris – Île-de-France/AgroParisTech : Nucléaire : enjeux & débats
Contact : afis75@pseudo-sciences.org

27-29 juin 2012, Évry
CBSO 2012, colloque du Club bioconversion en synthèse organique
Plus d’informations à www.genoscope.cns.fr/cbso2012

5 juillet 2012, Namur (Belgique)
Chemical Development : Chemistry, a Crossway Towards Interdisciplinary Science -A joint IOCD-NARC Symposium
Plus d’informations à /www.fundp.ac.be/recherche/IOCD-NARC-Symposium

2-7 septembre 2012, Lisbonne (Portugal)
ICOMC 25, XXV International Conference on Organometallic Chemistry
Date limite de soumission des résumés repoussée au 15 mai 2012
Plus d’informations à http://cqe.ist.utl.pt/events/icomc25/

8 septembre 2012, Paris
Colloque « De la Recherche à l’Enseignement »
Programme du colloque du 8 septembre 2012 (pdf - 78 ko)
Bulletin d’inscription du colloque du 8 septembre 2012 (pdf - 393.4 ko)
Contact

12-15 septembre 2012, Yasmine Hammamet (Tunisie)
JCO 2012, 5e Journées de chimie organique
Plaquette de présentation JC0 2012 en Tunisie (pdf - 600 ko)
Plus d’informations à www.sctunisie.org/JCO_2012/

30 septembre-4 octobre 2012, Dinard
JACC2012, Journée André Collet de la chiralité
Plus d’informations à www.jacc.univ-rennes1.fr/

2-3 octobre 2012, Romainville
Peptides issus des procédés d’hydrolyse : Filières Industrielles
Date limite de soumission des résumés 9 mai 2012
Plus d’informations à http://adebiotech.org/colloque_hydrolysats/

3-5 octobre 2012, Nice
International Conference on Bioinspired and Biobased Chemistry & Materials
Date limite de soumission des résumés : 15 mai 2012
Plus d’informations à www.nice-conference.com/

10-14 octobre 2012, Gdansk (Pologne)
YoungChem2012, International Congress of Young Chemists ’
Plus d’informations à www.youngchem.com/

15-19 octobre 2012, Dinard
JFJPC 13, 13e Journées Francophones des Jeunes Physico-Chimistes
Plus d’informations à http://jfjpc13.univ-rennes1.fr/

24 octobre 2012, Paris
Salon Mesureexposition
Journée « Sciences du Climat et de l’Environnement »
Cette journée organisée par la Division de Chimie Physique commune à la Société Chimique de France et à la Société Française de Physique, a pour but la présentation des avancées récentes des recherches en physico-chimie pour le Climat et l’Environnement.
Plus d’informations à http://sfp.in2p3.fr/expo/

28-31 octobre 2012, Nantes
Confluences, 60e Congrès de l’UdPPC
Plus d’informations à www.udppc.asso.fr/nantes2012/index0.html

27-30 novembre 2012, Lyon
Pollutec 2012 : le rendez-vous mondial annuel des éco-industries
Plus d’informations à www.pollutec.com

28 novembre 2012, Paris
Colloque Piles à Combustible
Plus d’informations à www.ffc-asso.fr/colloques/piles-a-combustible/

En 2013

12-14 mars 2013, Tlemcen (Algérie)
ISCL2013, International Symposium on Chemistry for Life
Plus d’informations à http://iscl.univ-tlemcen.dz/

21-24 mai 2013, La Rochelle
ISGC2, 2ème symposium international « Chimie verte/carbone renouvelable et écoprocédés »
Plus d’informations à http://isgc2.conference.univ-poitiers.fr

4-7 juin 2013, Paris
10e édition du salon Forum Labo & Biotech 2013
Plus d’informations à www.forumlabo.com

30 juin-4 juillet 2013, St Andrews (Royaume-Uni)
EuCOMC XX , 20th EuCheMS Conference on Organometallic Chemistry
Plus d’informations à www.st-andrews.ac.uk/euchems/

1.7.2.2 …et d’autres

En 2012

22 Juin 2012, Paris
Colloque annuel IESF/BNEI : Ingénieurs et scientifiques, artisans du futur
Plus d’informations à www.cnisf.org/gestion/manifestations.php?action=cese2206

25 juin 2012, Paris
Systèmes alimentaires internationalisés : nouveaux risques, nouvelles régulations ?
Plus d’informations à www.developpement.durable.sciences-po.fr/

26-27 juin 2012, Toulon
Les J’M première, Les premières journées de la mesure
Plus d’informations à www.cfmetrologie.com

4-6 juillet 2012, Graz (Autriche)
1st International Young Chemists Symposium
Plus d’informations à www.iycs.eu

19-20 juillet 2012, Boston (États-unis)
Cell Based Assays Americas
Market prospects for more cost-efficient drug discovery, development and toxicity testing using advances in methodology
Contact  

22-26 juillet 2012, Paris
ISGS Summer School
Plus d’informations à www.isgs.org

23-25 juillet 2012, Leeds (Royaume-Uni)
Crystallisation - A Biological Perspective : Faraday Discussion 159
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/RSCConferences/FD159/index.asp ?

31 août-2 septembre 2012, Xiamen (R.P. Chine)
Challenges in Nanoscience (ISACS9)
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/ISACS/ISACS9/index.asp ?

3-5 septembre 2012, Oxford (Royaume-Uni)
On Specific Hofmeister Effects : Faraday Discussion 160
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/RSCConferences/FD160/index.asp ?

10-12 septembre 2012, University of Sheffield (Royaume-Uni)
Inorganic Photophysics and Photochemistry – Fundamentals and Applications : Dalton Discussion 13
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/RSCConferences/FD161/index.asp ?

18-20 septembre 2012, Amsterdam (Pays-Bas)
Gas Supply Chain Management
Plus d’informations à http://gassupplychain.com/

17-19 octobre 2012, Rueil-Malmaison
Les Rencontres Scientifiques d’IFP Energies Nouvelles
Colloids 2012, International Conference on Colloids and Complex Fluids : Challenges and Opportunities
Plus d’informations à /www.rs-colloids2012.com/

26-28 novembre 2012, Kalmar (Suisse)
Linnaeus ECO-TECH 2012
Plus d’informations à http://lnu.se/polopoly_fs/1.66466!Eco-Tech%202012%20Second%20call.pdf

11-14 décembre 2012, Saint-Paul-lès-Durance
IBAF2012, Ion Beam Analysis Francophone : 4e Rencontre « Analyse par faisceaux d’ions rapides »
Date limite de soumission de résumés : 15 juillet 2012
Plus d’informations à http://vide.org/ibaf2012/

En 2013

10-12 avril 2013, Berlin (Allemagne)
Fabrication, Structure and Reactivity of Anchored Nanoparticles : Faraday Discussion 162
Date limite de soumission des résumés 13 juillet 2012
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/RSCConferences/FD162/index.asp ?

15-17 avril 2013, Nottingham (Royaume-Uni)
Photo-initiated Quantum Molecular Dynamics : Faraday Discussion 163
Date limite de soumission des résumés : 22 juillet 2012
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/RSCConferences/FD163/index.asp

26-30 mai 2013, Quebec (Canada)
96e Congrès canadien et exposition
Chimie sans frontière
Plus d’informations à www.csc2013.ca/French/index_french.html

19-25 juillet 2013, New-York (États-Unis)
International Conference on Machine Learning and Data Mining, MLDM 2013
Plus d’informations à www.2013.mldm.de/

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Picasso rencontre Einstein
14 juin 2012-22 juillet 2012, Grenoble
Dans le cadre d’une collaboration nouvelle avec l’ESRF, grand instrument de recherche européenne basé à Grenoble, le CCSTI Grenoble - La Casemate accueille cette exposition exposition
4 artistes présentent leur oeuvre réalisée en immersion au sein d’une équipe de recherche du Synchrotron.
Rayons X, phonons, molécules, sculpture lumineuse ou peinture à huile, du matériau brut aux technologies les plus avancées, ces jeunes artistes proposent une vision singulière de la recherche et des sciences.

2.1 Nouvelles de France

2.1.1 À lire...
Un blog à (re)décourvrir...
http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr
Un livre
« Le brevet d’invention : guide pratique en 101 questions »
Contact  

2.1.2 Suivi de la mise en oeuvre du PNSE 2

Le groupe santé environnement (GSE) présidé par Madame Bérangère Poletti, députée des Ardennes, a été mis en place le 19 octobre 2009 par le ministère de la Santé et le ministère du Développement durable.
4 octobre 2010 (mis à jour le 14 juin 2012)

Ce groupe santé environnement (GSE) réunit des représentants des 5 collèges du Grenelle, auxquelles s’ajoutent des personnalités qualifiées et des professionnels du système de santé. Il est chargé de suivre et d’orienter les actions du PNSE 2 tant au niveau national que régional. Il élabore un bilan annuel de l’avancée du plan et surtout va émettre des recommandations au Gouvernement destinées à améliorer la mise en œuvre du plan, voire à le compléter, en fonction notamment des nouvelles connaissances sur les risques sanitaires environnementaux.

Au-delà des actions du PNSE 2, ce groupe constitue, à travers un sous groupe dédié, une instance de concertation sur les risques émergents. Il peut ainsi se saisir de certains sujets afin de développer une réflexion et émettre des recommandations aux pouvoirs publics.

Le groupe a rendu un premier rapport annuel de suivi de la mise en oeuvre du PNSE2 en janvier 2011 et un deuxième rapport en février 2012.

2.1.3 Prix Coup de coeur du jury des Entrepreneuriales 2012 pour une étudiante en chimie

Avec son équipe constituée de deux autres étudiants rennais, Ségolène Van Laecken, élève-ingénieur à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, a été distinguée pour le projet d’une multiprise cubique.
Chaque année, le concours des Entrepreneuriales rassemble des étudiants d’horizons très divers (écoles de commerce, d’ingénieurs, universités) en équipe pluridisciplinaires.
Durant six mois, les étudiants sont accompagnés par des coachs, des chefs d’entreprises. Ils reçoivent une formation pour être en condition réelle de créateur d’entreprise. Cette année, 30 équipes ont été constituées en Bretagne.
Au préalable, tous les candidats se sont rencontrés lors d’une « soirée dating » qui leur a permis de se regrouper autour d’un projet commun. Un jury a ensuite choisi les équipes dont les projets étaient les plus réalistes et les plus convaincants. Une fois
leur projet retenu, les étudiants ont dû rédiger un business plan de 35 pages. Pour cela, ils bénéficiaient de conseils de chefs d’entreprise. Puis ils ont dû le défendre oralement devant un jury.
Ségolène Van Laecken, élève-ingénieur à l’ENSCR, a réalisé son projet avec deux autres étudiants en Master 2 Droit des Affaires et de l’Entreprise, François Bossé- Cohic et Romain Chassaing. « Notre projet consistait à créer et à commercialiser
une multiprise de forme cubique, encastrable, au fort potentiel esthétique et que nous avons déclinée en plusieurs gammes. Nous avons également augmenté sa fonctionnalité en y intégrant une rallonge permettant ainsi de desservir une surface
plus importante et d’en faire une multiprise à part entière. »
C’est l’envie de découvrir les différentes démarches de création d’une entreprise mais aussi la conduite d’un projet avec d’autres étudiants aux cursus différents du sien qui ont poussé Ségolène à participer à ce concours. « Je voulais voir l’envers du
décor pour un entrepreneur. J’avais envie de créer une entreprise sans réelles prises de risques. J’ai pu grâce à ce projet découvrir les démarches administratives, financières et juridiques à effectuer lors de l’élaboration d’un business plan. J’ai mis
en pratique les cours de management reçus à l’ENSCR, j’ai appris à réaliser un bilan financier et j’ai eu un aperçu des moyens juridiques à mettre en oeuvre lors de la création d’une entreprise. »
Pour ce projet de multiprise cubique, l’équipe a reçu le prix « coup de coeur » du jury et la somme de 500€.

2.1.4 Prix de l’Académie nationale de pharmacie 2012

Sur candidatures individuelles
Date limite de réception des documents : 14 septembre 2012
L’Académie nationale de Pharmacie récompense chaque année des chercheurs qui, à travers l’originalité de
leurs travaux (soutenus ou publiés depuis moins de deux ans) et/ou la richesse de leur parcours
professionnel, contribuent au progrès de la connaissance et aux avancées de la recherche dans les domaines
du Médicament, de la Biologie et de la Santé publique.
Les lauréats des prix seront sélectionnés sur dossier par des jurys spécialisés dont les membres (titulaires et
correspondants nationaux) appartiennent tous ou pour partie selon les cas, à l’Académie.
Lire la suite (pdf - 246.1 ko)

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Un pas de plus dans la compréhension des gènes

Des chercheurs namurois ont contribué à une meilleure connaissance de l’expression génétique, qui sous-tend le développement et le fonctionnement des organismes.
La séquence en acides aminés qui constitue les protéines est encodée dans le génome sous forme de triplets de nucléotides nommés codons. Le décodage est possible grâce aux ARN de transfert qui associent chaque codon à un acide aminé. C’est à ce processus, nommé traduction, que se sont consacrés les chercheurs namurois et leurs collègues japonais (Riken) et américains (Stanford). Leur travail a permis de mettre au jour un nouveau mécanisme de régulation de la traduction : des modifications chimiques des ARN de transfert affectent le niveau de traduction en fonction du contenu du codon.
Ces résultats viennent d’être publiés dans la revue Cell Reports par l’équipe de Damien Hermand (Laboratoire de génétique moléculaire et fellow du Namur Advanced Research College -NARC).
Sources

2.2.2 L’Université de Namur participe à la mise en place d’un réseau d’excellence en glycosciences

Le professeur Stéphane Vincent et son Laboratoire de chimie bio-organique participent à une action de coordination européenne (COST) destinée à améliorer les recherches relatives aux glycosciences, qui jouent un rôle essentiel, notamment, dans la création d’outils innovants pour la médecine.
Les glycosciences se consacrent à la compréhension des fonctions et des structures des sucres, qui sont impliquées dans de nombreux mécanismes biologiques (groupes sanguins, infections bactériennes et virales, développement de métastastes, etc.). L’action " Multivalent Glycosystems for Nanoscience " (MULTIGLYCONANO), à laquelle les chercheurs namurois participent, a pour objectif de mettre en place un réseau européen d’excellence consacré au développement de ces glycosciences en vue de les utiliser pour la création de nouvelles méthodes de production de molécules à usage biomédical : outils diagnostiques et de traitement ciblé.
Coopération internationale
Les actions COST (Coopération européenne dans le domaine de la Recherche Scientifique et Technique), très prisées, favorisent la coopération internationale entre les activités de recherche financées au niveau national, grâce à des conférences, des groupes de travail, des publications communes, des échanges de chercheurs, des écoles thématiques, etc. L’action MULTIGLYCONANO réunit ainsi 17 pays européens.
Sources

2.2.3 Des éléments structuraux au service de l’industrie chimique avec des biocarburants comme sous-produit

Selon l’Agence internationale de l’énergie (IEA), la production de produits chimiques d’origine biologique et des matériaux est appelée à doubler au cours des prochaines années. La demande en produits chimiques d’origine biologique destinés à remplacer les substances chimiques existantes (dont la majorité est produites à partir de pétrole) est en forte hausse.
Ces résultats peuvent être consultés dans le rapport "produits chimiques d’origine biologique - produits à valeur ajoutée des bioraffineries", établi par le programme IEA bioénergie - Task 42 bioraffinage. La compilation et la diffusion globale des connaissances dans le domaine de la bioraffinerie, à laquelle participent 12 pays, est dirigée par l’unité de recherche Wageningen UR Alimentation et composés biologiques.
Quand on en vient à parler de bio-économie, la majorité de l’attention au cours des dernières années a été axée sur les biocarburants et la bioénergie. La politique actuelle de l’UE stipule que d’ici 2020, 10% de tous les carburants doivent être fabriqués à partir de matières premières renouvelables. Sans subvention, il n’est économiquement pas viable d’utiliser exclusivement des matériaux à base de plantes seulement pour le carburant. Les auteurs du rapport pensent qu’il serait plus rentable de produire des éléments structuraux pour le secteur chimique en utilisant le carburant en tant qu’additif. Les éléments structuraux pour produits chimiques, polymères et plastiques sont beaucoup plus rentables que le carburant. Après raffinage, entre un jeu un processus permettant d’extraire les substances utiles et les produits chimiques de la biomasse ; la matière résiduelle pouvant ensuite être utilisée pour produire du carburant.
De cette façon, les éléments structuraux issus de la biomasse sont amenés à une utilisation optimale, et la bioindustrie sera alors en mesure de rivaliser avec l’industrie pétrochimique. Selon les scientifiques, bien que techniquement parlant pratiquement tous les matériaux fabriqués à partir de matières premières fossiles peuvent être remplacés par des solutions alternatives d’origine biologique, le coût de production d’éléments structuraux à base de plantes est souvent beaucoup plus élevé que pour la production de produits pétrochimiques. La production de produits d’origine biologique mélangés au carburant permet de maintenir un coût faible tout en augmentant le rendement.
La bio-économie se porte de mieux en mieux. Un nombre croissant d’entreprises investissent dans des solutions alternatives d’origine biologique. Les explications possibles sont le prix élevé du pétrole et des autres ressources fossiles, la perspective que les prix n’ont pas encore atteint leur maximum et que la demande des consommateurs pour des produits durables est en constante augmentation. La certitude que suffisamment de matière première sera toujours disponible est un autre facteur important. Les chercheurs affirment que la présence perpétuelle de biomasse n’est cependant pas une certitude, même dans les zones reculées.

— 
Publication

  • Produits chimiques d’origine biologique - produits à valeur ajoutée de bioraffinage, rapport établi par le programme IEA bioenergie - Task 42 bioraffinage.
    Sources
  • Mr. René van Ree : rene.vanree@wur.nl,

2.2.4 Des halogènes dans les futurs principes actifs

Des pharmaciens de l’Université de Tübingen (Bade-Wurtemberg) ont développé un nouveau concept, à base d’halogènes, pour combattre les tumeurs. Les halogènes sont des éléments chimiques (principalement le chlore, le brome et l’iode) possédant des propriétés uniques leur permettant de créer des interactions non-covalentes, appelées liaisons halogènes, avec des entités riches en densité électronique comme les dérivés azotés et oxygénés (amines, éthers, amides, etc.). Ce phénomène est exploité depuis longtemps en sciences des matériaux mais très peu dans les sciences de la vie. Il peut cependant influencer la reconnaissance de petites molécules thérapeutiques par leurs structures cibles.
Frank Böckler et son équipe ont montré comment les liaisons halogènes peuvent être employées dans le combat des tumeurs cancéreuses grâce à leur nouveau concept appliqué à une méthode moderne, la synthèse de substances actives par fragments [1]. Les halogènes sont en effet actuellement sous-représentés dans les bibliothèques de criblage. Les scientifiques ont décrit dans la revue "Journal of the American Chemical Society" [2] comment concevoir et utiliser une bibliothèque enrichie en halogène, dénommée "HEFLibs".
Grâce à leur nouveau concept les chercheurs ont pu réactiver une forme défectueuse de la protéine p53 [3], connue pour avoir un rôle centrale dans la prévention des cancers. Pour cela, ils ont mis en présence la protéine p53 mutée avec les différents composés de leur bibliothèque. Ils sont ainsi parvenu à identifier un composé (le 2-(Aminomethyl)-4-ethynyl-6-iodophenole) capable d’entraîner le rétablissement de p53. Cette molécule constitue un bon point de départ même si elle devra être optimisée. Les scientifiques ont ainsi pu démontrer l’intérêt de leur nouveau concept.

— 

  • [1] La synthèse de substances actives par fragments est une méthode destinée à créer de nouvelles substances actives en confrontant des cibles thérapeutiques avec toute une diversité de fragments moléculaires. On peut ainsi identifier des fragments ayant une faible affinité pour une cible thérapeutique puis les optimiser et/ou les combiner de manière à obtenir un composé actif.
  • [3] p53 veille à la production de protéines impliquées dans des processus indispensables pour la cellule, notamment pour la réparation de l’ADN et pour sa mort programmée, l’apoptose. La mutation de p53 peut mener à une perte de ces fonctions essentielles et ainsi au développement de divers types de cancers. La réactivation de p53 fait parti des possibilités thérapeutiques envisagées actuellement contre le cancer.
    Sources
  • [2] Publication originale : « Halogen-Enriched Fragment Libraries as Leads for Drug Rescue of Mutant p53 », Journal of the American Chemical Society - 22/03/2012 - http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/ja301056a
  • « Halogenbrücken bereichern die Wirkstoffforschung », dépêche idw, communiqué de presse de l’Université de Tübingen - 31/05/2012 - http://idw-online.de/pages/de/news480534
  • ADIT, BE Allemagne (N°574, 6 juin 2012)

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Morgan DJinadou, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère