SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 03 1er février 2013

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Adhérez ou renouvelez votre cotisation !

PNG - 3.5 ko

Les bulletins d’adhésion 2013 sont disponibles en téléchargement sur le site Internet de la SCF (www.societechimiquedefrance.fr/fr/adherer-a-la-scf-les-avantages) et l’inscription en ligne est opérationnelle (www.societechimiquedefrance.fr/fr/adhesion-et-renouvellement.html). Les inscriptions en ligne sont sécurisées dès lors que l’on arrive à la page de paiement par carte bancaire.
Les personnes ayant adhéré à la SCF en 2012 ont reçu par courrier un bulletin de renouvellement pré-rempli qu’il suffit de retourner après modifications éventuelles. Elles ont également la possibilité de renouveler leur adhésion en ligne en se rendant à la page adhésion via "Mon compte", qui leur proposera la version électronique pré-remplie de ce document.
N’ayant pas lesmoyens accrocheurs de la Commission européenne, la SCF compte sur votre engagement pour développer le réseau des chimistes : Je suis membre de la SCF et vous ?
Dans ce nouveau film, Camille Oger et Martin Pichette-Drapeau évoquent leur implication pour la chimie dans leur région avec la SCF. Camille Oger préside la section régionale Languedoc-Roussillon, et Martin Pichette-Drapeau, le club de jeunes Languedoc-Roussillon.

1.1.2 À propos de la division enseignement / formation

Prix 2013 : Appel à candidatures
Ce prix couronnera un engagement particulier dans l’enseignement de la chimie (publications, enseignement pratique, ouvrage à caractère pédagogique…). Comme les années précédentes, il sera remis lors des JIREC 2013.
Chaque candidature devra être parrainée par un membre de la SCF. Le lauréat doit être membre de la SCF.
Attention ! Pour le prix 2013, les candidatures (court CV et le nom du parrain) devront parvenir à la SCF avant le 15 mars 2013, à l’adresse mail suivante : secretariat@societechimiquedefrance.fr ou par courrier à : SCF 28 rue Saint Dominique 75007 Paris (avec la mention « prix DEF 2013 »).
La lettre N 16 est en ligne

1.1.3 Roger Viovy n’est plus

C’est avec tristesse que la SCF et plus particulièrement la division enseignement / formation a appris le décès de Roger Viovy, professeur et directeur du laboratoire de chimie à l’ENS de Saint-Cloud où il a formé de nombreux chimistes et physiciens, passionné de didactique.
Le Bureau de la SCF, en notre nom à tous, présente à sa famille, ses collègues et amis ses sincères condoléances.

1.1.4 Appel à candidature Prix Diverchim 2013

Sous le patronage de la Division de la Chimie Organique de la Société Chimique de France, DIVERCHIM souhaite attribuer pour la seconde fois, un Prix de la créativité en méthodologie de synthèse et synthèse totale de produits naturels.

Ce prix sera décerné à un jeune chercheur de moins de 40 ans ayant montré des qualités incontestables de créativité et comportera 2 volets avec un chèque d’un montant de 3000 euros qui sera décerné au lauréat du prix lors des JCO 2013 qui se tiendront à l’École Polytechnique (Palaiseau) du 24 au 26 septembre 2013, accompagné d’un financement de thèse (Bourse CIFRE) pour la rentrée 2014 dont le sujet sera défini en concertation avec l’entreprise DIVERCHIM.

Les candidatures doivent être accompagnées, d’un CV détaillé et d’un document de titres et travaux limité à 5 pages accompagné d’une liste complète des publications et doivent être envoyées avant le 8 Mars 2013 par courrier postal ET email à Cyrille Kouklovsky.

Les candidats devront être adhérents de la DCO-SCF.

Professeur Cyrille Kouklovsky
Secretaire DCO-SCF
LCPSN - ICMMO - Bât 410
Université Paris-Sud 11
15, rue Georges Clemenceau
91405 Orsay Cedex
cyrille.kouklovsky@u-psud.fr

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Bourses ERC 2012 : le CNRS premier organisme européen

L’appel à proposition « Chercheurs confirmés » 2012 du Conseil Européen de la Recherche (ERC) a pour objectif de stimuler la recherche exploratoire en sélectionnant et finançant des projets de recherche. L’ERC vient de sélectionner 302 projets portés par les meilleurs chercheurs européens. Le CNRS se classe en tête des organismes européens avec 14 lauréats.
Plus d’information à http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2971.htm

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 5e Congrès EuCheMS de Chimie

Le cinquième Congrès EuCheMS de Chimie se tiendra à Istanbul, aux portes de l’Asie, du 31 août au 4 septembre 2014.
Vous pouvez déjà effectuer un pré-enregistrement pour recevoir des informations qui commencent à arriver sur le site Internet du congrès : www.euchems2014.org/.

1.4. En direct de Bruxelles

1.4.1 Deux nouveaux projets technologies futures et émergentes

La Commission européenne a proclamé le 28 janvier les noms des lauréats d’un concours doté de plusieurs milliards d’euros dans le cadre des technologies futures et émergentes (FET). Les projets « Graphène » et « Cerveau humain », qui ont remporté le concours, vont recevoir chacun un milliard d’euros sur dix ans pour des recherches au plus haut niveau mondial à la croisée des sciences et des technologies. Le projet « Graphène » s’attache à l’étude et à l’exploitation des propriétés exceptionnelles de ce matériau révolutionnaire à base de carbone récompensé en 2010 par le Prix Nobel de Physique. Le projet « Cerveau humain » permet de créer la plus grande installation expérimentale au monde pour la modélisation ultra-précise du cerveau humain, l’étude de son fonctionnement et, à terme, la mise au point de traitements personnalisés contre les pathologies neurologiques et apparentées.
Plus d’informations à

1.4.2 .Science : It’s a Girl Thing !

Pour la Commission européenne il y a un vivier grandissant de talents féminins en Europe dont devraient bénéficier la recherche et l’innovation. De nombreux facteurs au travail expliquent l’absence de femmes dans la recherche en général et dans certains secteurs en particulier. Certains sont liés aux pratiques des établissements de recherche et d’autres à des préjugés persistants qui affectent la culture et l’image de la science.
La campagne « La science, c’est pour les filles ! » lancée par la Commission européenne a pour but de donner à la science un visage attrayant et moderne aux yeux des filles et des jeunes femmes qui pourraient autrement pas jugé (http://science-girl-thing.eu/fr). A noter que les i sont remplacés par des tubes de rouge à lèvres et s’ouvrait en fanfare avec une vidéo qui n’apparaît plus dans le dossier. Vous la trouverez ici
Il est intéressant d’y constater que la chimie avec sa verrerie et ses fumées serait un moyen d’attirer les jeunes filles vers la science, why not ?

1.4.3 Faits et chiffres 2012

Le CEFIC vient de publier les Faits & Chiffres 2012 qui présente une analyse des dernières tendances de l’industrie chimique européenne qui fournit 20 % de la production mondiale, emploie 1,2 millions de personnes et contribue avec 539 milliards € à l’économie européenne. Au travers de cette publication, le CEFIC dresse un panorama complet du secteur mettant en avant la contribution de l’industrie chimique à l’économie européenne et sa position relative aux autres régions du monde illustrée notamment par l’évolution de ses parts de marché sectorielles. Les économies émergentes ont largement contribué à cette reprise au cours des deux dernières années 2010 et 2011, la production chimique asiatique dépassant celle des autres régions du monde. Ainsi, pour la troisième année consécutive, l’Union européenne cède sa place de leader à la Chine.
Le rapport complet peut être téléchargé ici , mais un résumé conséquent est disponible ici

1.4.4 Late lessons from early warnings : science, precaution, innovation

C’est le titre d’un rapport publié par l’Agence européenne (AEE) de l’environnement.
C’est le deuxième du genre produit par l’AEE en collaboration avec un large éventail d’auteurs et critiques indépendants. Par l’étude de cas, ces « Leçons tardives d’avertissements précoces » illustrent combien l’abus ou la négligence du principe de précaution peut être dangereux et coûteux. En conclusion à cette étude, une synthèse de ces leçons propose une maximisation des innovations tout en minimisant les inconvénients.
Tous les détails sont disponibles à www.eea.europa.eu/publications/late-lessons-2, et le sommaire peut être téléchargé à www.eea.europa.eu/publications/late-lessons-2/at_download/file.

1.5. En direct de l’UIC

1.5.1 Vidéoconférence « Directive émissions industrielles (IED) »

11 février 2013, 14 h 30-16 h 30
La présentation du contenu de la session, les modalités de participation et le bulletin d’inscription sont accessibles à www.uic.fr/agenda-38108-cneeic-presentation-directive-relative-emissions

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Moins de 80 jours grâce à la chimie ?

Les matériaux du Vendée Globe

© Olivier Blanchet/DPPI-Vendée Globe.
Arrivée de François Gabart aux Sables d’Olonne après 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes de course.

Bravo à François Gabart, ingénieur et grand marin, pour avoir terminé le tour du monde à la voile dans le Vendée Globe en 78 jours sur un bateau dessiné par le cabinet d’architecte VPLP-Verdier et construit par le chantier naval CDK Technologie de Port-la-Forêt et Lorient, dont l’un des fondateurs fut Hubert Desjoyaux, frère aîné du skipper Michel Desjoyaux, passionné des nouvelles technologies. CDK Technologie est devenu un leader de pointe dans les nouveaux matériaux pour les bateaux de course grâce à une maîtrise de la chimie des matériaux composites et des alliages métalliques. Plusieurs bateaux de ce chantier ont pris le départ de cette course mythique et deux se retrouvent sur le podium : Macif (François Gabart) et Banque Populaire (Armel Le Cléac’h).
Plusieurs challenges doivent être relevés pour cette terrible course au large :

  • Avec ses systèmes mâts et pont, la coque pèse environ 3,5 tonnes ; elle est presque entièrement en composite carbone obtenu par moulage de couches de fibres de carbone préimprégnées de polymères type polyesters et cuisson dans des fours de la taille du bateau.
  • La quille, qui fait contrepoids pour empêcher le bateau de chavirer sous les forces latérales du vent, comporte à sa base le bulbe – sous forme de torpille en métal lourd comme le plomb – et pèse environ trois tonnes. Elle est reliée à la coque par une voile de quille de 3 à 4 mètres. Cette voile est soit massive, en acier ou titane, soit forgée et formée en lame de couteau ou en tôles ployées et soudées, ou encore en composite carbone qui a une très grande résistance dans le sens des fibres mais quelques faiblesses perpendiculairement. En dehors des rencontres avec des objets flottants ayant crevé la coque, c’est la liaison voile de quille/coque qui a été la cause de quelques abandons.
  • Les voiles, qui au cours des années ont été tissées avec des fibres naturelles, mais maintenant surtout avec des fibres artificielles : après le nylon, les aramides dont les types de Kevlar® et aussi les polyéthylènes téréphtalates (PET), ou encore les fibres de carbone spéciales tissées suivant modélisation en fonction de l’architecture des mâts et des forces prévisibles.
    Évidemment, sans atteindre le budget d’une écurie de courses de Formule 1, ces coursiers des mers de haute technologie exigent une première course aux sponsors de la part des skippers. On sait par exemple que la Macif a fourni huit millions d’euros en quatre ans, largement rétribués par plus de 20 000 citations médiatiques.
     Ah si Phileas Fogg avait mieux connu la chimie, il aurait fait moins que 80 jours !
    Jean-Claude Bernier

1. 6.2 Lancement de l’appel à projets Colloques du second semestre 2013 en Languedoc-Roussillon

Le quatrième appel à projets « Manifestations scientifiques » de la Région Languedoc-Roussillon concernant des colloques devant se dérouler entre le 1er juillet et le 31 décembre 2013, est ouvert sur la période du 31 janvier 2013 au 31 mars 2013 et les dossiers de candidature doivent être transmis à la Région avant le 31 mars 2013.
Plus d’informations à www.laregion.fr/62-appels-a-projets.htm

1.6.3 Prix de l’Académie des sciences

Les appels à candidatures 2013 sont lancés pour de nombreux Prix qui seront remis aux lauréats au cours d’une séance solennelle sous la coupole de l’Institut de France.
Plus d’information à www.academie-sciences.fr/activite/prix.htm et plus précisément www.academie-sciences.fr/activite/prix/gp_valori2013.pdf pour la Chimie.

1.6.4 Jean Jouzel, premier lauréat français du prix Vetlesen 2012

Cette récompense prestigieuse, considérée comme le « Nobel des sciences de la Terre et de l’Univers », est décernée à Jean Jouzel pour ses travaux sur les glaces polaires et le climat. Jean Jouzel est paléo-climatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement et médaillé d’or CNRS 2002.
Ce prix est également attribué au professeur Susan Solomon du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA, Boulder USA) pour ses travaux sur le trou dans la couche d’ozone.
Ces distinctions leur seront remises le 21 février 2013 à l’Université de Columbia.
Plus d’information à http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2955.htm

1.6.5 RS2E : quésaco ?

RS2E (réseau pour le stockage électrochimique de l’énergie) est une structure de recherche intégrée composée de différentes organisations complémentaires dont le programme scientifique cherche à répondre aux problèmes d’approvisionnement et de gestion de l’énergie d’aujourd’hui, et anticiper ceux de demain.
Le nouveau site web de RS2E (www.energie-rs2e.com/fr) répond mieux aux questions que tout long discours.

1.6.6 Les 150 ans d’Angewandte Chemie

Le succès du Symposium « 125 ans d’Angewandte Chemie » organisé par Wiley-VCH et la GDCh à Berlin le 12 mars prochain dépasse toutes les attentes.
Une présentation en ligne des conférences de ce symposium est prévue.
Pour plus d’informations et vous inscrire à ces sessions « live », consultez www.chemistryviews.org/view/0/angewandtechemie125.html

1.6.7 Aussi bien que Mytilus edulis

Les chimistes ont longtemps espéré imiter le pouvoir adhésif de la moule bleue qui exsude des protéines qui leur permettent de s’accrocher à tout support, même dans les mers les plus rudes. Jusqu’à présent, les tentatives ont conduit uniquement à des composés qui, tout en collant, durcissent à l’air très rapidement et sont donc inutilisables dans des applications médicales et techniques qui requièrent du temps pour positionner les éléments à coller. Des chercheurs japonais ont synthétisé un polymère à base d’acrylamide qui comporte des catéchols (présents dans les protéines de moules : cf. L-DOPA, Produit du Jour 140) protégés par des groupes o-nitrobenzyle pour éviter l’oxydation. Exposés à la lumière, ces matériaux commencent à durcir, mais le processus prend environ 30 minutes, temps suffisant pour positionner les objets à être collés ensemble, tels que tissus ou composants mécaniques (Materials Science and Engineering : C 2006, 26(1), 9-13)

1.6.8 Toujours sec !

Un matériau superomniphobe imperméable à la plupart des liquides, mais aéré, a été mis au point à l’Université du Michigan. Un tel matériau peut avoir une multitude d’applications en dehors de servir à fabriquer des tissus résistant aux taches, allant des équipements de protection aux revêtement des coques de navires contre les algues … et les moules ! Le revêtement est un mélange électrofilé de polydiméthylsiloxane et d’oligomère polyédrique de fluorodécyl silsequioxane (J. Am. Chem. Soc. 2013, 135(2), 578-581, DOI : 10.1021/ja310517s).

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

15 postes à pourvoir
L’ONG Objectif Sciences International, qui organise des séjours de Vacances Scientifiques dans le cadre de sa mission d’éducation aux Sciences, et qui a le Statut Consultatif Spécial auprès du Conseil Économique et Social de l’ONU, recrute 15 nouveaux collaborateurs et collaboratrices, sans limite d’âge et dans plus de 10 spécialités différentes.
www.educateur-scientifique.com/Offres-d-Emploi.html

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

N° 15413 Technicien senior fabrication h/f spécialisé(e) chimie minérale
N° 15409 Research & development positions for PhD’s at ExxonMobil Chemical
N° 15407 Chimiste/Chef de Projet

1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15408 L’Inra recrute 41 chercheurs (F/F)
  • N° 15406 Professeur des Universités
  • N° 15405 Maitre de Conférences à l’Université Paris Sud.
1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15412 Offre de Stage Qualification/Validation (H/F)
  • N° 15411 Postdoc position from Spring 2013 to Fall 2014
  • N° 15410 3 year PhD.

1.7.2 …et des réunions…

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2013

4-5 février 2013, Paris
Cours 2013 de gastronomie moléculaire par Hervé This
9h00 à 17h00, AgroParisTech (16 rue Claude Bernard)
Inscriptions en ligne à www.agroparistech.fr/Inscription-aux-cours-de.html

7-8 février 2013, Lyon
Journées de la Division chimie de coordination de la Société Chimique de France
L’inscription aux journées et la soumission des résumés de communication orales et par affiches seront ouvertes du 1er au 22 novembre 2012.
Plus d’informations à http://jcc2013.univ-lyon1.fr

13 février 2013, Paris
Atelier Electrochimie industrielle
Programme et fiche d’inscrition
Contact : anny.jutand@ens.fr

15-16 février 2013, Paris
Le village de la chimie
Plus d’informations à www.villagedelachimie.org/

8 mars 2013, Besançon
11e journée Université-Industrie de la Société Chimique de France section Bourgogne/Franche-Comté
Plus d’informations ici

12-13 mars 2013, Compiègne
Catalysis applied to biomass – toward sustainable processes and chemicals
Contact : christophe.len@utc.fr

12-14 mars 2013, Tlemcen (Algérie)
ISCL2013
International Symposium on Chemistry for Life
Plus d’informations à http://iscl.univ-tlemcen.dz/

20 mars 2013, Versailles
Journée Fluor et matériaux hybrides
Journée thématique qui portera sur l’apport du fluor dans les matériaux hybrides organiques-inorganiques.
Plus d’informations à /www.ilv.uvsq.fr/jfmh/

26 mars 2013, Paris
Journée de printemps de la division Chimie organique de la SCF
Programme journée du 26 mars 2013 (pdf - 155.5 ko)
Contact : madec@chimie.ups-tlse.fr

26-28 mars 2013, Lyon
Intersol’2013
Congrès exposition internationale sur les Sols, les Sédiments et l’eau
Plus d’informations à www.intersol.fr

4 avril 2013, Cachan
11e Rencontres de chimie organique
Plus d’informations à http://rco2013.ens-cachan.fr/

15-26 avril 2013, Les Houches
Watsurf 2013
Water at interfaces : new developments in physics, chemistry and biology
Plus d’informations à www-llb.cea.fr/WATSURF-2013

16 avril 2013, Paris
Graphène et ses nanocomposites polymères
Atelier de prospective du GFP
Le graphène dont la découverte a été récompensée par un prix Nobel en 2010 suscite un intérêt à croissance exponentielle. Ce nouveau matériau carboné pourrait devenir un additif de choix dans les polymères de demain. Il peut renforcer les polymères, les rendre conducteurs, améliorer leur tenue au feu ou encore diminuer leur perméabilité à divers composés. Ce potentiel exceptionnel peut toucher une très grande variété d’applications. Lors de la journée sur l’apport du graphène dans les polymères de demain des experts des milieux universitaires et industriels présenteront les dernières connaissances dans le domaine et les perspectives économiques et technologiques liées à l’utilisation du graphène dans les polymères.
Plus d’informations à www.gfp.asso.fr/ateliers-prospective

15-17 mai 2013, Bordeaux
ElecNano 5
Electrochemistry in nanoscience
Plus d’informations à www.elecnano.fr

21-24 mai 2013, Marne-la-Vallée
Jirec 2013
Enseigner une chimie économe et créatrice
plus d’informations à www.jirec.fr/

21-24 mai 2013, La Rochelle
ISGC2
2ème symposium international « Chimie verte/carbone renouvelable et écoprocédés »
Plus d’informations à http://isgc2.conference.univ-poitiers.fr

26-31 mai 2013, Cap d’Agde
GECOM-CONCOORD 2013
Congrès de Chimie de Coordination, Chimie Organométallique et Catalyse
Thèmes : Chimie théorique, catalyse homogène, matériaux moléculaires, électrochimie, chimie supramoléculaire, MOFs
Plus d’informations à www.gecom2013.fr/

27-30 mai 2013, Cap d’Agde
Congrès GeCat

  • Thème 1 : Synthèses innovantes de catalyseurs
  • Thème 2 : Du catalyseur au réacteur
  • Thème 3 : Oxydation sélective
    Plus d’informations à www.gecat.fr/

27-28 mai 2013, Paris
Apport de la RMN à l’Elucidation de la Structure des Composés Organiques
Contact : formation@cdp-innovation.com

28-29 mai 2013, Romainville
Impacts de la réglementation sur l’innovation et la mise sur le marché des produits de santé
Contact : colloque@adebiotech.org

30 mai-1er juin 2013, Lens
Chimie et terroir
Salle Jean Nohain, Expériences de chimie pour scolaires et
grand public :

  • Thèmes 1 : Chimie et Art (Photographie, Luminescence, Pigments, Couleur) en
    lien avec le "Louvre-Lens".
  • Thème 2 : Chimie et terroir (Charbon, Noir de carbone, Vergeoise, Betterave,
    Bettises de cambrai,...)
  • Conférence 1 "Art et Cosmétique" M. Chastrette et V. Rataj, le 30 mai à
    20h30
  • Animation "Je dîne avec un chimiste", le 31 en soirée, rond point Bollaert à
    20h
  • Conférence 2 "La couleur verte", A. Mollard-Desfour le 1 juin à 20h
  • Spectacle "Les molécules désaccordées" le 1 juin 13h30-14h30 (en attente de
    confirmation)
    Plus d’informations à www.maisondelachimie.asso.fr/chimiesociete

4-7 juin 2013, Paris
10e édition du salon Forum Labo & Biotech 2013
Plus d’informations à www.forumlabo.com

13 juin 2013, Grenoble
Journée de printemps de la section régioanle Rhône-Alpes de la SCF
Date limite de soumission des résumés : 26 avril 2013
Plaquette journée SCF Rhône-Alpes juin 2013 (pdf - 574.2 ko)
Contact : scf.ra2013@ujf-grenoble.fr

30 juin-4 juillet 2013, St Andrews (Royaume-Uni)
EuCOMC XX , 20th EuCheMS Conference on Organometallic Chemistry
Plus d’informations à www.st-andrews.ac.uk/euchems/

1-4 juillet 2013, Mulhouse
Formula VII
Plus d’informations à www.formulaviimulhouse.uha.fr/

1-5 juillet 2013, Marseille
22e Congrès général de la Société Française de Physique
Plus d’informations à www.sfp2013.fr/

7-11 juillet 2013, Jérusalem (Israêl)
EICC 2013
Second EuCheMS Inorganic Chemistry Conference
Date limite de soumission des résumés : 30 mars 2013
Plus d’informations à www.ortra.com/EICC/

7-12 juillet 2013, Marseille
ESOC 2013
18th European Symposium on Organic Chemistry
Plus d’informations à http://esoc2013.eu/

11-16 août 2013, Istanbul (Turquie)
44th IUPAC Word Chemistry Congress,
Plus d’informations à www.iupac2013.org

1-6 septembre 2013, Lyon
EuropaCat XI - 2013
Date limite de soumission des résumés : 15 janvier 2013
Plus d’informations à www.europacatlyon2013.fr/

23-24 septembre 2013, Biarritz
6e Symposium International sur les Composites Bois Polymères
Plus d’informations à www.fcba.fr/accueil.php

24-26 septembre 2013, Milan (Italie)
Chem-Med
The Mediterranean Chemical Event torna a settembre
Plus d’informations à www.chem-med.eu

25-27 septembre 2013, Portoroz ( Slovénie)
JEP 2013
3rd European Symposium on Photocatalysis,
Plus d’informations à www.photocatalysis-federation.eu/jep2013

8-10 octobre 2013, Lyon
IVe congrès bisannuel sur le thème : les sciences du génie des procédés pour une industrie durable.
Plus d’informations à www.congres-sfgp.eu/sfgp2013

En 2014
24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Réservez ces dates....

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013

12 février 2013, Paris
Quelles recherches pour la production industrielle de demain ?
9 h 30-16 h 30, CNAM (292 rue Saint-Martin,
Inscription à http://www.agence-nationale-recherche.fr/Colloques/FuturPROD/ et programme à www.agence-nationale-recherche.fr/Colloques/FuturPROD/programme.php

3 avril 2013, Paris
Chimie et transport
Réservez la date...

18-19 avril 2013, Paris
1er Colloque Défis Analytiques et Sociétés
« Innover pour mieux mesurer l’impact des composés chimiques sur la santé et l’environnement »
Plus d’informations à www.dim-analytics.fr/

25 avril 2013, Hatfield (Royaume-Uni)
24th Symposium on Medicinal Chemistry in Eastern England
Plus d’informations à www.maggichurchouseevents.co.uk/bmcs/

7-9 mai 2013, Marrakech (Maroc)
ACSD 2013 ,
The second Symposium on Analytical Chemistry for Sustainable Development -
and the FASC
4th Federation of African Societies of Chemistry Congress
Plus d’informations à http://amcadd.org/acsd13/

23-28 juin 2013, Shangai (Chine)
IPCG Research Conference 2013
Diverse Synthesis and Applications of Polymer Colloids
Retenez cette date

3-5 juillet 2013, Nice
RICT 2013
49th International Conference on Medicinal Chemistry
Drug Discovery and Selection
When Chemical Biology meets Drug Design
Plus d’informations à www.rict2013.org/

25-28 août 2013, San Diego (États-Unis)
MMM2013
15th IFAC symposium on Control, Optimization and Automation in Mining, Mineral and Metal Processing
Plus d’informations à www.flogen.org/MMM2013/

24-26 septembre 2013, Paris
Flomeko 2013
16th International Flow Measurment Conference
Plus d’informations à www.flomeko2013.fr/

25-26 septembre 2013, Paris
Atmos’Fair, 4e édition
Plus d’informations à www.atmosfair.fr

16-18 octobre 2013, Budapest (Hongrie)
FROST4
4th Conference on Frontiers in Organic Synthesis Technology /
Plus d’informations ici

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Conférences organisées par la SCF Alsace et l’Amicale chimie Mulhouse
8 février 2013, 10h15
Terres Australes : 16 mois sur l’île d’Amsterdam
Odile Flament-d’Argouges, docteur-ingénieur en chimie atmosphérique
Amphi 3 de l’ENSCMU

Séminaires de chimie organisés par l’ICBMS
sous l’égide de l’Ecole Doctorale de Chimie de Lyon (ED 206), de la société Bayer Cropscience, et du master de Chimie de l’Université Claude Bernard Lyon1.
7 février 2013, 14:00
Dr. J. Antoine Baceiredo, Université Paul Sabatier – ICT - Toulouse
21 février 2013, 14:00
Dr. Joëlle Prunet, School of Chemistry – University of Glasgow - UK
14, 21 et 28 mars 2013, 14:00
Cours Conférences d’une heure trente
Pr. André B. Charette, Université de Montréal (Québec) – Canada,
Professeur invité UCBL
18 avril 2013, 14:00
Dr. Yoann Coquerel, Institut des Sciences Moléculaires de Marseille Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3
16 mai 2013, 14:00
Dr. Sébastien Thibaudeau, Institut de Chimie des Milieux et des Matériaux de Poitiers Université de Poitiers
23 mai 2013, 14:00
Pr. Francesco Nicotra, Department of Biotechnology and Biosciences, University of Milano-Bicocca
Contact : bruno.andrioletti@univ-lyon1.fr

Conférences - débats et colloques de l’Académie des sciences
6 février 2013
« Les médiateurs gazeux, NO, CO et H2S : Physiologie, Physiopathologie et Thérapeutique »
Séance commune Académie des sciences-Académie nationale de pharmacie.
Voir le programme
7 et 8 février 2013
« Les lumières : Hier, aujourd’hui, demain »
Colloque organisé dans le cadre de la commémoration du 50e anniversaire du Traité de l’Elysée avec le concours de l’Académie des sciences
Voir le programme
12 février 2013
« À l’interface de la Chimie et de la Physique »
Conférence-débat à 14h30 dans la Grande salle des séances de l’Institut de France
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Voir le programme et les résumés
26 février 2013
« Les gaz de schistes »
Conférence-débat à 14h30 dans la Grande salle des séances de l’Institut de France
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Voir le programme

Section Centre-Ouest/Auvergne de la SCF entre-Ouest/Auvergne de la SCF : site d’Orléans
12 février 2013, 11:00
Prof. Jérôme Lacour, Département de Chimie Organique , Université de Genève
One-step synthetic approaches to novel configurationally stable amines and macrocycles
Plus d’informations à www.univ-orleans.fr/icoa/actualites/

Conférences d’Assosciences Midi-Pyrénées
6 février 2013, 19:00
Christian Gollier, IDEI Toulouse
En faisons-nous assez pour les générations futures ?
Conférence fondée sur son ouvrage : « Pricing the planet future » (Princeton University Press)
22 février 2013, 19:00
Yves Bréchet ,Membre de l’Académie des Sciences, Haut Commissaire à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives
Du matériau de rencontre au matériau sur mesure.
Salle du Sénéchal 17 rue de Rémusat Tolouse
Contact : drpaulcosta@yahoo.fr

2.1. Nouvelles de France

2.1.2 À lire ; à voir...

  • Catalysis by Transition Metal Sulfides
    From Molecular theory to Industriel alpplications
    Hervé Toulhoat, Ed. Pascal Raybaud, Ed.
    ISBN 978-2-7108-0991-3
    www.editionstechnip.com
  • Histoire courte
    La trente quatrième histoire courte : Dans l’ombre de Pasteur par Maxime Schwartz
    vient d’être mise en ligne
    Tout voir : http://llx.fr

2.1.2 Le plus petit moteur dont on puisse contrôler le sens de rotation

Un moteur nanométrique dont le sens de rotation peut être inversé à volonté a été réalisé par une équipe franco-américaine composée de chercheurs du Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES, CNRS) et de l’Université d’Ohio. Pour la première fois, ils ont atteint la taille limite inférieure pour un dispositif capable de transformer l’énergie en mouvement de rotation. De seulement 2 nanomètres de diamètre, le rotor de ce moteur est mis en mouvement grâce aux électrons délivrés par la pointe d’un microscope à effet tunnel. Publiés dans Nature Nanotechnology dans le numéro de janvier 2013, ces travaux explorent la mécanique et l’énergétique des « molécule-moteurs » et annoncent les composants des futurs robots nanométriques.
Le nano-moteur est composé de trois parties. La première constitue le stator du moteur qui permet de l’accrocher à une surface d’or. Au bout de celui-ci, se trouve un atome métallique, du ruthénium, qui joue le rôle de rotule sur laquelle vient se fixer le rotor moléculaire. Ce dernier est constitué de cinq pales dont une a été volontairement raccourcie pour suivre le sens de rotation du rotor. Au total, seulement 200 atomes constituent le moteur. Pas moins de 15 étapes ont été nécessaires pour la synthèse de cette molécule complexe. Sa conception et synthèse ont demandé près de 10 ans d’efforts aux chercheurs du CEMES.
En plaçant la molécule à une température de –268,5°C (4,6°C au-dessus du zéro absolu) sur la surface d’or, les chercheurs sont parvenus à déclencher le mouvement pas à pas du rotor et à en contrôler le sens de rotation. Pour cela, ils lui ont délivré des électrons grâce à la pointe d’un microscope à effet tunnel qui sert à la fois d’instrument d’observation et de source d’énergie. Le sens de rotation dépend de la pale du rotor où est positionnée l’extrémité de la pointe du microscope. La précision dans le pointage doit être de l’ordre du dixième de nanomètre.
À présent, les chercheurs veulent mesurer la puissance délivrée par ce nano-moteur. Pour y parvenir, ils doivent placer la molécule en interaction avec les plus petits engrenages solides qu’il soit possible actuellement de fabriquer. Les chercheurs imaginent que des moteurs tels que celui-ci pourront un jour entrer dans l’assemblage de nano-robots ou de nano-véhicules que les chercheurs du CEMES étudient par ailleurs.

© © G. Rapenne et G. Vives, CEMES, CNRS/UPS
La « molécule-moteur » est ancrée sur une surface via trois points d’accroche. Le plateau supérieur tourne dans un sens ou dans l’autre autour de son axe, selon la position de la pointe du microscope.

Bibliographie
Controlled clockwise and anticlockwise rotational switching of a molecular motor U. G. E. Perera, F. Ample, H. Kersell, Y. Zhang, G. Vives, J. Echeverria, M. Grisolia, G. Rapenne, C. Joachim and S.-W. Hla, Nature Nanotechnology, 2013, 8, 46-51.

Chercheurs
Christian Joachim l T 05 62 25 78 35 l joachim@cemes.fr
Gwénaël Rapenne l T 05 62 25 78 41 l rapenne@cemes.fr

2.1.3 Appel à projet laboratoire Servier 2013

L’Institut de Recherches SERVIER avec le patronage de la Société de Chimie Thérapeutique lance un appel à projets dans le cadre de stages post-doctoraux et thèses de doctorats. L’objet de ces financements est de favoriser l’éclosion de jeunes talents en Chimie Thérapeutique et de permettre la réalisation de programmes de recherche de haute valeur dans des équipes de dimension européenne.
Le thème retenu pour cet appel à projets ( est :
Search for agents that control level of calcium in cardiomyocytes.

  • Les laboratoires candidats transmettront par courrier postal (en un seul exemplaire) avant le lundi 1 Avril 2013 au secrétariat de la SCT un dossier de candidature exposant de manière synthétique et non confidentielle les recherches envisagées.
    Adresse postale de la SCT :
    Société de Chimie Thérapeutique Centre d’Etudes Pharmaceutiques
    5, rue Jean-Baptiste Clément 92296 CHATENAY MALABRY CEDEX
    France
  • Une copie sera adressé par mail au Secrétaire Général de la SCT à l’adresse : herve.galons@sct-asso.fr

Le règlement détaillé figure dans le document téléchargeable : Règlement 2013
Les renseignements concernant cet appel à projets peuvent également êtres consultés à : www.sct-asso.fr/articles.php?lng=fr&pg=61

2.1.4 Candidatez à la 3e édition du Prix AEF Universités - Entreprises

Groupe AEF lance la 3e édition des Prix AEF Universités - Entreprises, « les meilleures initiatives partagées ». Ces prix récompensent des « bonnes pratiques »reposant sur une collaboration entre universités et entreprises ou fédérations professionnelles.
Ces prix mettent donc en valeur des « binômes » entre :

  • d’une part des universités, UFR, composantes, BAIP et SCUIO-IP, associations d’anciens...
  • d’autre part des entreprises, associations d’entreprises, fédérations professionnelles...
    Ensembles, universités et entreprises sont invitées à concourir à l’une/ou l’autre des catégories suivantes.
    Catégorie « Recherche et innovation »
    Vous êtes : Unités mixtes de recherche, équipes d’accueil, universités, grands groupes, PME, fédérations professionnelles.
    Peuvent être présentés des partenariats financiers (laboratoires communs, chaires, programmes conjoints...), soutien aux jeunes chercheurs (accompagnement apporté par des entreprises aux jeunes doctorants et docteurs, participation à des programmes de formation doctorale, développement de l’esprit entrepreneurial des docteurs), etc.
    Nouveauté 2013 : En plus du Prix AEF « Recherche et Innovation », Groupe AEF souhaite valoriser les initiatives universités/PME en créant une mention spéciale PME.
    Catégorie « Formation et insertion »
    Vous êtes : Universités, UFR, composantes, BAIP et SCUIO-IP, associations d’anciens d’élèves, entreprises, associations d’entreprises, fédérations professionnelles, IDEFI ou autres projets innovants.
    Peuvent être présentés des partenariats en matière de formations, de stages et d’alternance, de rencontres entreprises-jeunes diplômés, de recrutement de jeunes diplômés, création de structures d’échanges entre universités et entreprises, autres partenariats autour de la formation ou de l’insertion professionnelle, etc.

Nouveauté 2013 : En plus du Prix AEF « Formation et Insertion », Groupe AEF souhaite valoriser les initiatives universités/Economie sociale et solidaire, en décernant une mention spéciale ESS.

Les Prix AEF seront remis les 27 et 28 mars lors des RUE 2013.

Retour des dossiers avant le 8 mars 2013.

Contact : Stéphanie Galindo - stephanie.galindo@aef.info - 01 83 97 46 43.
Plus d’informations à www.rue-aef.com

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Une technique de visualisation tridimensionnelle des déformations à la surface des métaux

Dans le cadre d’un projet débuté fin 2012, des chercheurs de l’Université de Kassel (Hesse) développent une technique permettant de détecter prématurément la formation de fissures dans les matériaux métalliques soumis à des contraintes répétées. Les applications concernent par exemple la prévention de la détérioration des matériaux des roues ferroviaires, ou bien des structures en acier de ponts parcourus chaque jour par des milliers de véhicules.

Dans un premier temps, les chercheurs développeront un instrument optique destiné à visualiser en trois dimensions les déformations se produisant à l’échelle du micromètre à la surface des métaux. L’image du relief de la surface permettra alors de déterminer si celle-ci est endommagée et si le matériau présente un danger de rupture.

Pour les besoins expérimentaux, les contraintes répétées exercées sur les matériaux seront reproduites par une machine d’essais servo-hydraulique [1]. Le microscope doit être intégré au montage et donc également être soumis aux vibrations. Ainsi, les chercheurs prévoient de développer une méthode d’identification et compensation des vibrations parasites pour l’instrument optique, grâce à un système de mesure approprié.

Ce projet interdisciplinaire allie les compétences en électronique et génie mécanique de l’Université de Kassel. Il est financé à hauteur de 350.000 euros sur une durée de deux ans par l’Agence allemande des moyens pour la recherche (DFG)

Sources

  • [1] Une machine d’essais servo-hydraulique permet de déterminer les caractéristiques d’un matériau sous charge répétée. Voir un exemple de machine d’essais servo-hydraulique : http://pimm.paris.ensam.fr/fr/node/2417
  • Prof. Dr. Angelika Brückner-Foit, Institut de génie des matériaux de l’Université de Kassel, département qualité et fiabilité, Université de Kassel Courriel : a.brueckner-foit@uni-kassel.de
  • Prof. Dr. Peter Lehmann, Institut d’électrotechnique/informatique, département de technique des mesures, Université de Kassel – Courriel : p.lehmann@uni-kassel.de
  • « Kasseler Forschung zu Materialermüdung soll katastrophale Schadensfälle vermeiden helfen », dépêche idw, communiqué de presse de l’Université de Kassel - 11/01/2013 -http://idw-online.de/pages/de/news514571
  • ADIT, BE Allemagne (N°597, 17 janvier 2013)

2.2.2 Prospection de gisements de métaux et terres rares en Saxe

Le 16 janvier 2013, un consortium formé par des administrations et centres de recherche allemands [1] ont déposé une demande de prospection de gisements de métaux auprès du bureau des mines de Freiberg (Saxe). Le domaine d’exploration couvre une zone forestière d’environ 110 km2 à 25 km au sud de Chemnitz, délimitée par les villes de Grünhain-Beierfeld, Elterlein, Zwönitz, Gelenau, Ehrenfriedersdorf et Geyer. Ce domaine a déjà fait l’objet de prospections et d’exploitations minières par le passé, et plus spécifiquement pour l’élément étain. "L’exploration de cette zone présente l’avantage que des facteurs comme la forme de la surface, l’occupation du sol, les infrastructures, les anciennes mines et le recouvrement par des couches de roches plus jeunes jouent un rôle négligeable", explique Jens Gutzmer, directeur de l’Institut Helmholtz des technologies liées aux ressources (HIF) de Freiberg.

Outre l’étain, les missions de prospection prévues par le consortium se tourneront vers les éléments suivants : zinc, tungstène, molybdène, cuivre, fer, arsenic, plomb, argent, or, manganèse, titane, fluor, baryum, aluminium, indium, gallium, germanium, tantale, scandium, lanthane, yttrium.

Le consortium collectera les données géophysiques à l’aide d’un système de prospection électromagnétique [2] embarqué à bord d’un hélicoptère. Ce système permettra d’analyser la composition du sol jusqu’à une profondeur de 300m. En outre, des campagnes de mesure du champ magnétique et de sismique par réflexion [3] seront directement menées en surface. Elles permettront de déterminer la composition du sol jusqu’à une profondeur de 500m. Les chercheurs réuniront alors l’ensemble des données recueillies pour constituer un modèle en trois dimensions. Par ailleurs, les méthodes de prospection géophysiques et d’analyse doivent faire l’objet d’optimisations.

Sources

  • [1] Les membres du consortium de prospection sont les suivants :
    Institut Helmholtz des technologies liées aux ressources (HIF) de Freiberg (Saxe)
    Université technique Bergakademie de Freiberg
    Office du Land de Saxe pour l’environnement, l’agriculture et la géologie (LfULG)
    Office fédéral de géologie et de matières premières (BGR).
  • [2] La prospection électromagnétique est basée sur l’induction de courants électriques dans les corps conducteurs lorsque ceux-ci sont excités par un champ magnétique. Plus d’informations (en français) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Prospection_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique
  • [3] La sismique par réflexion est une méthode permettant de repérer la disposition des structures géologiques dans le sous-sol. Elle consiste à provoquer un ébranlement donnant naissance à des ondes sismiques qui sont détectées à leur retour à la surface du sol. Plus d’informations (en français) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sismique#La_sismique_par_r.C3.A9flexion
    - Prof. Jens Gutzmer, directeur de l’Institut Helmholtz des technologies liées aux ressources (HIF) Courriel : j.gutzmer@hzdr.de
  • « Neue Erkundung von metallischen Rohstoffen im Erzgebirge geplant », communiqué de presse du Centre Helmholtz de Dresde-Rossendorf - 16/01/2013 -http://www.hzdr.de/db/Cms?pNid=99&pOid=38442
  • ADIT, BE Allemagne (n°598, 23 janvier 2013)

2.2.3 Une nouvelle façon de synthétiser des molécules

Des chercheurs du Technion ont trouvé un moyen novateur pour créer des molécules. Ils ont réussi à synthétiser une molécule chirale avec une seule étape de transformation à partir du matériau de base, ce qui jusqu’à ce jour, s’effectuait en plusieurs étapes. Leur percée a été rapportée par la prestigieuse revue scientifique Nature [1].

« La chimie organique de synthèse est la science de la construction de fragments moléculaires sophistiqués à partir d’unités organiques beaucoup plus simples", explique le professeur Ilan Marek de la Schulich School of Chemistry du Technion. "Une des nombreuses applications possibles dans ce domaine est la synthèse de produits naturels complexes. Durant ces dernières décennies, les chimistes organiciens ont composé de tels systèmes complexes en utilisant plusieurs étapes de synthèse. Cependant, la vraie question du 21e siècle n’est plus de savoir ’si nous pouvons synthétiser cette molécule ’ ? Mais - ’Comment pouvons-nous la synthétiser efficacement, en un nombre minimal d’étapes ? » .

Ces dernières années, le groupe de recherche dirigé par le Professeur Marek a développé des stratégies alternatives qui, non seulement répondent à ces exigences, mais apportent également des solutions à des problèmes de synthèse plus complexes. L’un de ces défis majeurs est la formation de centre stéréogènes chiraux composés de carbone quaternaires dans les systèmes acycliques. Une molécule chirale est une molécule dont l’image dans un miroir n’est pas superposable. Les mains de l’homme sont peut-être l’exemple le plus universellement reconnu de chiralité : la main gauche est une image miroir non superposable de la main droite, peu importe la façon dont les deux mains sont orientés, il est impossible de toutes les caractéristiques principales des deux mains pour les faire coïncider. Cette caractéristique est également présente dans des molécules organiques et deux images réfléchies d’une molécule chirale sont appelées énantiomères.

De nombreuses molécules biologiquement actives sont des molécules chirales, y compris les acides aminés naturels (les éléments constitutifs des protéines) et les sucres. Dans les systèmes biologiques, la plupart de ces composés sont de la même chiralité et la compréhension de l’origine de la chiralité peut jeter quelques éclaircissements sur l’origine de la vie. Dans de nombreux cas, les deux énantiomères d’un matériau spécifique peuvent affecter le corps humain de manière complètement différente, et donc la compréhension de ces caractéristiques moléculaires chiraux est d’une grande importance pour les industries pharmaceutiques et alimentaires. Le cas le plus connu de catastrophe médicale a été causé par une mauvaise compréhension des différentes caractéristiques pharmacologiques des deux énantiomères du même matériau, connu sous le nom thalidomide qui a causé de graves malformations congénitales. Beaucoup de nourrissons nés sans membres parce que la thalidomide, qui a été administré à leurs mères, pouvait, in vivo, intervertir ces deux énantiomères.

Dans le contexte de construction de molécules, la réaction d’aldolisation est une des processus de formation de liaisons carbone-carbone des plus polyvalentes disponibles pour les chimistes de synthèse, mais également une réaction biologique essentielle dans le contexte du métabolisme. Cependant, pour en revenir à l’efficacité, la réaction d’aldolisation combine seulement deux composants avec la création d’une seule nouvelle liaison carbone-carbone par étape chimique. Comme indiqué précédemment, une meilleure efficacité est maintenant nécessaire pour la synthèse organique dans laquelle plusieurs nouvelles liaisons carbone-carbone devraient être formées. En outre, la construction de centres chiraux de carbone quaternaires ne pouvait pas être réalisée dans les méthodes précédentes basées sur les aldoles. Dans le plus récent rapport publié dans la revue Nature par le professeur Marek et ses collègues, une solution très efficace à ce problème a été signalée à travers une approche complètement différente. En une seule opération, à partir d’hydrocarbures classiques, la formation de produits d’aldol contenant les stéréocentres quaternaires carbonés a été préparée par la formation concomitante de trois nouvelles liaisons chimiques. Cette découverte révolutionnaire représente une solution innovante à un problème difficile synthétique.

Pour le développement de méthodes de synthèse originales, le professeur Ilan Marek a reçu le prestigieux Prix de la Société royale de chimie organométallique (2011) et, en 2012, le Prix Janssen Pharmaceutica pour la créativité en synthèse organique.

Sources

  • [1] "Forming all-carbon quaternary stereogenic centres in acyclic systems from alkynes" Yury Minko, Morgane Pasco, Lukas Lercher, Mark Botoshansky & Ilan Marek, Nature 490, 522-526 (25 October 2012)
  • ADIT, BE Israël (n°83, 24 janvier 2013)

2.2.4 À l’avenir, les nanocristaux de silicium pourraient aider le traitement du cancer. Une recherche menée par des scientifiques tchèques

Les possibilités d’utilisation des nanocristaux de silicium pour la diagnostique précoce des maladies, pour le suivi de la médication ou du traitement du cancer ont été étudiés par la lauréate du Prix Doctorandus, Mlle Anna Fučiková de la Faculté de Mathématiques et de Physique de l’Université Charles. Le Prix Doctorandus est attribué dans la cadre du concours prestigieux Česká hlava qui prime les résultats de recherche scientifique exceptionnels.

Ce travail de recherche combine non seulement la physique et la biologie mais également la médecine, ce qui est unique, conclue Mlle Fučiková dans l’interview donné à la ČTK. Si, au cours de la prochaine décennie, on arrivait à trouver une entreprise prête à investir dans la recherche de ces nanoparticules, elles pourraient trouver également une application pratique dans ces trois domaines. « Les possibilités d’utilisation de ce matériau sont en effet assez larges puisqu’il a des propriétés vraiment uniques : un léger changement d’un de ses paramètres induit la transformation complète de ses fonctions » explique Mlle Fučiková qui avait, avec ses collaborateurs, participé à ces travaux.

Mlle Fučiková, âgée de trente ans, a découvert que, contrairement aux autres nanoparticules telles que par exemple les nanodiamants, les nanocristaux de silicium ne sont pas du tout toxiques et, après un certain temps, se décomposent spontanément dans l’organisme. Ces nanocristaux peuvent alors, sans crainte de réactions négatives, être introduits dans les organismes pour ensuite suivre leur parcours dans le corps et à l’intérieur de la cellule, ce qui est tout à fait unique. « On a découvert que le nanocristal de silicium a des propriétés miraculeuses : il a la capacité d’émettre de la lumière. Ce qui veut dire, qu’il renvoie la lumière d’une autre couleur lorsqu’on l’éclaire. Ceci pourrait être utilisé, par exemple, pour le diagnostic du cancer de la peau » souligne Mlle Fučiková.

C’est grâce à un appareil mis au point par M. Jan Valenta, maître de conférences et collègue de la faculté, que Mlle Fučiková a pu étudier le mouvement des nanoparticules à l’intérieur de la cellule. Les nanoparticules de silicium sont capables de se décomposer dans le corps. Suite à une modification spécifique de leur surface, ces nanoparticules de silicium sont capables de produire de l’oxygène singulet dont la propriété spécifique est de se combiner avec tout ce qui se trouve dans son voisinage. « Quand une cellule absorbe ce nanocristal et on l’éclaire ensuite, l’oxygène singulet formé se met à réagir immédiatement avec la cellule et finit par la détruire pratiquement. En théorie, on devrait être capable de tuer sélectivement la cellule cancéreuse visée » ajoute Mlle Fučiková. Mlle Fučiková indique qu’elle n’est qu’au début de son travail. Pour le moment, il n’existe que peu de nanocristaux de silicium et Mlle Fučiková participe, dans le cadre de son stage à l’université suédoise KTH - Stockholm, à leur production plus massive. C’est notamment ce manque qui limite une plus large utilisation des nanocristaux de silicium en médecine.

Sources

  • « Nanocastice mohou v budoucnosti pomahat pri lecbe rakoviny. Vyskum provadeji cesti vedci » - Site Internet National geographic - 22/11/2012 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/ooDJs (en tchèque)
  • ADIT, BE République Tchèque (n°29, 25 janvier 2013)

2.2.5 Un bioplastique produit à partir d’huiles usées de cantines

A Brno, les chercheurs du Centre de Recherche sur les Matériaux [1] ont réussi à mettre au point un bioplastique à partir d’huiles usées de cantines. C’est grâce aux bactéries cultivées dans leur laboratoire que les scientifiques ont pu développer ce matériau.

Ces bactéries synthétisent, à partir de l’huile, un polymère qui leur sert de réserve énergétique. En étudiant de près ce polymère, les scientifiques se sont aperçu qu’il avait des propriétés mécaniques semblables à celle des matières plastiques, tout en ayant l’avantage d’être biodégradable.

Au cours de la dernière décennie, beaucoup travaux ont été entrepris afin de limiter l’impact environnemental lié à l’usage des matières plastiques. Un des obstacles au développement des bioplastiques demeure leur coût production, généralement bien plus élevé que celui des pétro plastiques. Bon nombre d’entre eux sont produits à partir de sucres issus d’agro ressources (maïs, patate douce, blé, canne à sucre...), ce qui impacte considérablement leur prix. Aussi, l’idée développée par les chercheurs : recycler les huiles usées pour fabriquer du plastique, pourrait-elle permettre d’obtenir un bioplastique à moindre coût. En laboratoire, les scientifiques sont déjà parvenus à produire quelques dizaines de gramme de plastique en deux à trois jours et ils ont bon espoir de voir cette performance s’améliorer avec l’industrialisation du procédé. Le bioplastique pourrait trouver de nombreuses applications : emballages alimentaires, emballages médicaux, sacs ou autres produits de la vie quotidienne.

La société tchèque Nafigate a déjà acheté une licence d’exploitation de la technologie et espère ainsi pénétrer le marché chinois. Car si la Chine reste derrière l’Union Européenne ou les Etats-Unis en termes de consommation de plastique, les experts prévoient une explosion de la demande dans les années à venir.

Sources

  • [1] Centre de Recherche sur les Matériaux, Faculté de Chimie, Université Technique de Brno, Brno – Courriel : info@fch.vutbr.cz -http://www.materials-research.cz/(en tchèque et en anglais)
  • « Bakteriim vyrabejicim ekologicky plast nejvic chutna olej z menzy » - Site internet Ceske noviny - 15/11/2012 - www.ceskenoviny.cz/veda_a_technika/zpravy/866437 (en tchèque)
  • ADIT, BE République Tchèque (n°29, 25 janvier 2013)

2.2.6 Une avancée dans les biomatériaux : vers du plastiques à base d’algues

Les bioplastiques sont, en raison de la raréfaction des ressources pétrolières, un axe d’investissement d’avenir au Japon. C’est dans ce contexte qu’intervient l’annonce faite par un groupe de chercheurs japonais de développement d’un film plastique à base de micro-algues. Ce groupe est constitué de chercheurs de l’université de Miyazaki, de l’AIST et du Smart Energy Research Laboratories de l’entreprise NEC, grâce à un financement de la JST.

Le film plastique mis au point est constitué de nanofibres de polysaccharide, composés qui sont étudiés avec attention par la communauté scientifique en raison de leurs propriétés mécaniques (forte résistance mécaniques) et leur biodégradabilité.

Le film plastique a pu être synthétisé selon le schéma opératoire suivant :

1. La première étape est basée sur la formation de fibres du paramylon. Ce biopolymère, qui remplit le rôle de polysaccharide de stockage, est naturellement présent dans la cellule d’Euglena gracilis, une micro-algue. Il possède la propriété intéressante d’être linéaire et de pouvoir facilement être produit en grandes quantités. La formation de fibres du paramylon est atteinte grâce à une solution concentrée d’hydroxyde de sodium (NaOH).
2. Une fois que le polymère atteint une conformation en pelote aléatoire, la concentration de NaOH est abaissée pour atteindre un quart de la valeur initiale (soit 0,25mol/L). Le polymère prend alors la forme d’un triplex.
3. Enfin, une seconde réduction de la concentration de NaOH (à 0,20mol/L) permet la formation d’une nanofibre d’une épaisseur de 20nm.

Ce mode de synthèse est remarquable par deux aspects : le premier réside dans l’approche utilisée. Il s’agit en effet d’une synthèse qui procède par un auto-assemblage des différents composants de la fibre, c’est-à-dire par une approche « bottom-up », à l’inverse de l’approche traditionnelle « top-down » plus courante dans le domaine de la synthèse de nanofibres de cellulose. Le second intérêt de cette synthèse est qu’elle représente le premier auto-assemblage in vitro observé de nanofibre de cellulose.

Les études conduites sur les nanofibres obtenues ont démontré qu’elles possédaient de nombreuses propriétés physiques intéressantes. Si leur plasticité thermique est équivalente à celle d’autres bioplastiques (tels que l’acide polylactique ou le Nylon 11), leur résistance thermique leur est supérieure. Le groupe oriente désormais ses recherches vers l’étude d’éventuelles applications biologiques des nanofibres.

Acronymes :
AIST : National Institute of Advanced Industrial Science and Technology
JST : Japan Science and Technology Agency

Sources
Motonari Shibakami, Biomedical Research Institute, National Institute of Advanced Industrial Science and Technology - Courriel :moto.shibakami@aist.go.jp -

  • Article du site d’information technologique Tech-On ! du Nihon Keizai Shimbun :http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20130115/260273/
  • Shibakami, M., Tsubouchi, G., Nakamura, M., & Hayashi, M., Polysaccharide Nanofiber Made From Euglenoid Alga, Carbohydrate Polymers (2010), doi:10.1016/j.carbpol.2012.12.040
  • ADIT, BE Japon (n°636, 25 janvier 2013)

2.2.7 Le prix franco-suédois récompense deux jeunes chercheuses

L’édition 2012 du Prix franco-suédois pour les jeunes chercheurs, portant sur le thème "la chimie verte au service de la santé humaine", a distingué deux jeunes femmes en poste dans deux universités suédoises. Les lauréates de cette quatrième édition ont reçu leur prix vendredi 18 janvier lors d’une cérémonie à la Résidence de France, en présence de Jean-Pierre Lacroix, ambassadeur de France en Suède, et du Professeur Etienne Baulieu, professeur au Collège de France et président du jury.

Magali Proffit, post-doctorante à SLU (université des sciences agricoles) a obtenu le premier prix pour ses recherches sur la communication entre plantes et insectes par le biais de composés chimiques volatiles. En permettant de mieux contrôler les interactions entre les espèces dans les agrosystèmes, ces travaux pourraient permettre de réduire l’usage des pesticides et ainsi avoir un impact positif sur la santé humaine. Un article portant sur ces interactions plante-insecte chez un ravageur des pommes a été publié récemment dans la revue Journal of Chemical Ecology : "This is not an Apple" - Yeast Mutualism in Codling Moth (http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10886-012-0158-y).

Le second prix a été remis à Irene Rodriguez Meizoso, post-doctorante à l’Université de Lund pour ses travaux autour des fluides supercritiques. En étudiant les propriétés de ces fluides pour en faire des solvants "verts", ces recherches permettent de développer des solutions innovantes et de nouveaux procédés respectueux de l’environnement.

Les lauréates reçoivent une allocation (50.000 couronnes suédoises pour le premier prix et 15.000 pour le second), une bourse de l’ambassade permettant un séjour de recherche dans un laboratoire français, ainsi qu’un abonnement d’un an au magazine La Recherche.

Pour plus d’information : www.ambafrance-se.org/Le-prix-franco-suedois-recompense
Sources

  • ADIT, BE Suède (n°36, 31 janvier 2013)

2.2.8 Screening 1000 : 1,3 millions d’euros pour trouver une nouvelle molécule ultra-pure

Créée en 1998 et basée à Marseille, Provence Technologies est un laboratoire de recherche spécialisé en chimie fine qui propose des services de R&D à l’industrie pharmaceutique, biopharmaceutique, agrochimique et cosmétique. Cette PME fournit également des services dans le développement et la validation de méthodes analytiques. Aujourd’hui, elle lance un nouveau programme de recherche, d’un montant de 1,3 million d’euros qu’elle co-finance à parts égales avec Oséo. Baptisé Screening 1000, celui-ci, d’une durée de deux ans, a pour objectif de trouver et de commercialiser une nouvelle molécule de type ultra-pure. Aussi l’équipe R&D de cette entreprise va-t-elle commencer par analyser un millier de composés chimiques déjà sur le marché afin de détecter ceux qui présentent des anomalies de pureté. "Cette démarche permettra d’optimiser une collection existante et, par conséquent, de réduire les coûts de développement avant l’arrivée sur le marché", explique-t-on chez Provence Technologies.

Au cours d’une seconde étape, il s’agira pour le département R&D de cette entreprise de se focaliser sur les composés présentant le potentiel de marché le plus prometteur. Aussi Provence Technologies mettra-t-elle au point de nouvelles approches de purification et de synthèse qui permettront d’atteindre les niveaux de pureté exigés par les réglementations en matière de santé. « L’aspect innovant de ce programme réside essentiellement dans la mise en œuvre de solutions nouvelles dans les domaines de la purification de principes actifs ou de voies alternatives de synthèse », explique Claude Monteils, coordinateur des projets de R&D interne de l’entreprise, qui rappelle au passage que Screening 1000 s’inscrit dans la continuité du succès rencontré précédemment avec le bleu de méthylène.

Sources

  • Provence Technologies - www.provetech.com
  • ADIT, BE France (n°277, 31 janvier 3013)

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Marie-Catherine Manez, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère