SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 08 15 avril 2013

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 1er Forum de la Société Chimique de France

La SCF organisera son premier Forum au printemps 2015, afin de faire le point sur les recherches académiques et technologiques dans les domaines de spécialités de la chimie et sur la contribution de la chimie à l’énergie. Cette thématique sociétale constituera le fil rouge de la manifestation qui associera des matinées dédiées à des conférences plénières et des après-midis à des colloques pilotés par les divisions scientifiques et les groupes thématiques. Un colloque transdisciplinaire focalisé sur la thématique sociétale et une table ronde devant amorcer un dialogue entre les décideurs politique et économique, les représentants de la société et les chimistes complèteront ce Forum. Il se déroulera sur 5 à 6 demi-journées et il ambitionne de regrouper entre 500 et 750 chimistes.
Plus d’informations sont disponibles auprès du président du Comité d’organisation, Stanislas Pommeret, vice-président de la SCF  .

1.1.2 Bourses IUPAC 2013

Cinq bourses de voyages de 800 € sont proposées à de jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants et jeunes professionnels identifiés comme ayant moins de 35 ans à la date du congrès), membres de la SCF depuis au moins deux ans, se rendant au 44e Congrès de l’IUPAC qui se tient à Istanbul du 11 au 16 août 2013 (cf. le dernier SCF Info en ligne – n° 7 et www.iupac2013.org).
Les candidatures, libres ou suscitées par une entité opérationnelle, transiteront obligatoirement par l’entité opérationnelle de rattachement (section régionale, division scientifique ou groupe thématique) qui les transmettra au secrétariat de la SCF avant le 30 avril 2013.
Le formulaire de candidature est accessible à la page « mon compte » sur le site Internet de la SCF.
Les cinq candidats retenus seront informés avant le 9 mai 2013 afin de pouvoir s’inscrire au tarif préférentiel proposés par les organisateurs du congrès.

1.1.3 Remise Prix nationaux et binationaux 2012 de la SCF

Rappelons que la remise officielle des Prix 2012 de la SCF (Prix Achille-Joseph Le Bel et Pierre Süe, Miguel Catalán - Paul Sabatier et Georg Wittig - Victor Grignard) aura lieu le lundi 27 mai 2013 à Mulhouse.
Programme du 27 mai 2013 (pdf - 654.9 ko) ; Invitation pour le 27 mai 2013 (pdf - 136.9 ko)

1.1.4 Tournée de conférences du professeur Santiago Alvarez, lauréat 2012 du prix franco-espagnol

Le professeur Santiago Alvarez, Université de Barcelona, lauréat du prix franco-espagnol Catalan-Sabatier 2012 de la SCF et de la RSEQ, fera les conférences suivantes lors du séjour organisé par la SCF :

  • 27 mai 2013, 14h15, Ecole Nationale Supérieure de Chimie, Mulhouse
    Theoretical and Structural Exploration of the van der Waals Territory
    Journée scientifique de remise des Grands Prix et des Prix binationaux 2012 de la SCF
  • 28 mai 2013, 10h30, ISIS Université de Strasbourg
    Chemistry and Music, the Odd Couple
  • 29 mai 2013, 10h30, Université d’Angers
    Molecular Symmetry and Pseudosymmetry : Some Concepts and Tools
  • 30 mai 2013, 14h, Journées de modélisation à Paris
    Theoretical and Structural Exploration of the van der Waals Territory
  • 31 mai 2013, 17h, École Doctorale de Chimie Moléculaire, UPMC Paris
    Molecular Symmetry and Pseudosymmetry : Some Concepts and Tools

Renseignements : secretariat@societechimiquedefrance.fr

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Mémo « je publie, quels sont mes droits »

Ce mémo est la concrétisation d’une recommandation du Comité d’Orientation et Suivi (COS) de l’Observatoire des métiers et de l’emploi scientifique (OMES) à la suite de l’étude sur les pratiques en Information scientifique et technique au CNRS. Il répond à des questions concrètes que se posent les auteurs de publications scientifiques sur leurs droits. Il attire notamment l’attention sur l’importance de lire le contrat (transfert de droit) proposé par l’éditeur avant de le signer.
Le mémo peut être téléchargé à www.cnrs.fr/dist/presentation/docs/droit_auteur_lecture_vf.pdf

1.2.2 Copolymères triblocs BAB polyanioniques, électrolyte des batteries au lithium métal de demain ?

Dans le domaine des batteries au lithium métal, les enjeux en terme de sécurité, et la nécessité d’augmenter la densité d’énergie, impliquent le développement de « nouvelles chimies » pour les matériaux actifs des électrodes mais aussi pour l’électrolyte. Des chercheurs du Laboratoire MADIREL (Matériaux Divisés, Interfaces, Réactivité, Electrochimie, UMR CNRS / Université Aix-Marseille) (*) viennent de mettre au point un nouvel électrolyte polymère qui permet d’améliorer ses propriétés mécaniques, sa conductivité ionique et le nombre de transport des ions lithium, ce qui rend ce nouveau matériau très attractifs pour la prochaine génération de batteries.
Lire la suite...

1.2.3 De nouvelles lipoparticules dont on arrive à suivre l’intégrité par luminescence !

Les chercheurs ont mis au point la synthèse et la caractérisation de nouvelles lipoparticules (liposomes* et lipoprotéines) artificielles utilisées comme agents de contraste pour l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) et l’Imagerie Optique (IO). Ces particules sont composées de complexes amphiphiles** de lanthanide(III), Gd(III) pour l’IRM, lanthanides(III) luminescents dans le proche infrarouge (IR), comme l’Yb(III) et le Nd(III) pour l’IO..
Lire la suite...

1.2.4 Nanoparticules mésoporeuses : vers des applications industrielles !

Produire des nanoparticules poreuses de taille contrôlée représente un enjeu considérable, dans le domaine de la santé par exemple, pour le transport des médicaments. Les chercheurs du laboratoire de chimie de l’ENS de Lyon (ENS de Lyon / CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1), en collaboration avec un laboratoire de l’Université Normale de Chine Orientale et un laboratoire de Londres,ont réussi à maîtriser leur synthèse en silice pure avec des formes de pores contrôlables selon un procédé permettant une production à grande échelle. Leur distribution de taille est très étroite autour de 100 nm soit une taille idéale pour de multiples applications. Ces résultats font l’objet d’une publication dans le Journal of the American Chemical Society.
Lire la suite...

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 Ulrich Schubert, EuCheMS President and Luisa Cifarelli, EPS President, sign Memorandum of Understanding

On 6 April 2013, in Strasbourg, a Memorandum of Understanding between the European Physical Society (EPS) and the European Association for Chemical and Molecular Sciences (EuCheMS) was signed by Professor Luisa Cifarelli, EPS President and Professor Ulrich Schubert, EuCheMS President.

The aim of the Memorandum of Understanding is to strengthen the role of chemical and physical sciences across Europe. It is based on the recognition that EPS and EuCheMS share many objectives such as community building, scientific excellence, support for basic sciences and frontier research.

The agreement was signed during the EPS Council meeting, which brings together over 70 physicists from all disciplines from around Europe.

1.4. En direct de Bruxelles

1.4.1 11th SusChem Stakeholder 

Organisé les 14 et 15 mai 2013 à Bruxelles (Hotel Sofitel Europe), cette réunion annuelle de la plate-forme SusChem, dédiée l’utilisation efficace des ressources, à la gestion et à la valorisation de l’eau, les matières premières, les matériaux pour l’énergie et les villes intelligentes.
Plus d’information... et téléchargez le programme

1.5. En direct de l’UIC

1.5.1 XXIXes Olympiades Nationales de la Chimie : le palmarès

58 lycéens sélectionnés au cours d’épreuves pratiques et théoriques parmi 2077 jeunes de toute la France et des lycées de l’étranger ont participé aux épreuves finales du concours national des 29es Olympiades de la Chimie à Paris cette semaine.
Rappelons que les Olympiades de la Chimie comprennent deux concours : l’un scientifique à destination des Terminales S et STL, l’autre, pour les Premières, qui consiste en un projet d’action de communication autour de la chimie.
Pour les scientifiques, manipulations en laboratoire, questionnaire et oral de culture scientifique et générale étaient au programme sur le thème « Chimie et sport ». Pour les Premières, il s’agissait de défendre leur projet de communication devant un jury constitué d’industriels et d’enseignants.
Le palmarès a été révélé ce vendredi 12 avril 2013 à la Maison de la Chimie.
Lire la suite...

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Loi sur les « lanceurs d’alerte » sanitaires ou environnementaux

Le Parlement a adopté la proposition de loi qui vise à préserver ces « lanceurs d’alerte » scientifiques ou simples citoyens, qui attirent l’attention sur des risques sanitaires et environnementaux et à renforcer l’indépendance des expertises scientifiques.
Le texte contient une définition de l’alerte : « Toute personne physique ou morale a le droit de rendre publique ou de diffuser de bonne foi une information concernant un fait, une donnée ou une action, dès lors que la méconnaissance de ce fait, de cette donnée ou de cette action lui paraît dangereuse pour la santé ou pour l’environnement. »

1.6.2 Carnitine et cholestérol

Le lien entre viande rouge et faible santé cardiaque met traditionnellement en cause le cholestérol.
De nouvelles preuves suggèrent que ce n’est pas toute l’histoire. Des chercheurs américains ont constaté que la carnitine, un nutriment présent dans la viande rouge, est convertie en un métabolite, le N-oxyde de triméthylamine, qui favorise les maladies cardiovasculaires par les bactéries de l’intestin.
La pratique populaire de prendre des compléments de carnitine pour produire du muscle serait donc imprudente…
Consultez votre médecin ou, avant, Nature Medicine 2013, doi:10.1038/nm.3145.

1.6.3 Les paradoxes de la matière

C’est le titre du prochain dossier de Pour la Science, dédié aux matériaux du futur.
Dans son introduction, Gérard Férey rappelle ce qu’est un matériau et ce qu’il faut entendre par futur, mais aussi que la matière n’est pas inerte et le solide loin d’être aussi immobile, rigide et dur qu’on ne le dit.
Et de citer les nombreux exemples qui composent ce dossier (graphène et nanotubes de carbone, oxytronique et spintronique, plasticité des nanocristaux et respiration des cristaux, etc.)… qui font parfois rêver (matériaux autocicatrisants, matériaux omniphobes, métamatériaux pour devenir invisible, cristaux photoniques des ailes de papillon, etc.).

1.6.4 Invitation par le Chemical Abstracts Service (CAS)

Le CAS invite 16 doctorants et postdocs sur son campus du 7 au 14 septembre 2013.
Si vous êtes intéressés, vous avez jusqu’au 5 mai 2013 pour poser votre candidature.

1.6.5 Appel à candidatures pour le Prix international Olivier Kahn

Le 4e Prix international Olivier Kahn (Olivier Kahn International Award, OKIA), organisé par l’Institut Européen de Magnétisme Moléculaire (EIMM) vient d’être lancé.
Il s’adresse à de jeunes scientifiques en magnétisme moléculaire.
Les modalités de candidature peuvent être trouvées sur le site : http://www.eimm.eu/

1.6.6 ChaDoC, une association qui s’inscrit dans la tradition du Collège de France

Institution unique dans le pays et sans équivalent à l’étranger, le Collège de France possède cette caractéristique singulière d’« enseigner la science en train de se faire dans tous les domaines des lettres, des sciences ou des arts ». L’accès aux cours est ouvert à toute personne avide de savoir.
Cet objectif de partage des connaissances se retrouvent au sein des ChaDoCs (Chercheurs associés et Doctorants du Collège de France).
Cette association est née d’une volonté de créer un réseau entre chercheurs et doctorants venant d’univers différents. Soutenu par de grands professeurs très impliqués dans cette démarche, les ChaDoCs participent à de nombreuses opérations de médiation scientifique (Fête de la science, Village de la chimie). Jacques Livage, professeur honoraire du Collège, aime faire profiter l’association de ses idées et ses relations.
Participer à ces actions de diffusion de la culture scientifique est un moyen pour les doctorants de transmettre leur passion et leur amour pour la chimie à des plus jeunes. Une collaboration entre le Collège de France et la mairie d’Aubervilliers a notamment permis aux doctorants de rencontrer des collégiens de cette commune du nord de Paris. Enseignement et partage rythment de quotidien de cette association.
Vous retrouverez un article plus détaillé sur les ChaDoCs dans le numéro de mai de l’Actualité Chimique.
Alexane Roupioz

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15480 Recrutement d’un(e) Responsable pour notre Laboratoire d’analyse R&D
  • N° 15472 Ingénieur Maintenance Méthode Mécanique
  • N° 15471 Technicien de Laboratoire (H/F)
  • N° 15468 Responsable R&D Marketing Technique H/F
  • N° 15464 Research and development chemist
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les*descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15442 Appel de candidatures en vue de pourvoir la chaire vacante « Industries chimiques et pharmaceutiques » au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)
    Le titulaire de cette chaire devra reprendre l’ensemble des activités regroupées au sein de l’équipe pédagogique « Chimie Génie des procédés » du département Caser de l’École Sciences industrielles et technologies de l’information du Cnam. Il/elle devra en particulier assurer l’encadrement des diplômes adaptés aux filières métiers des industries chimiques, pharmaceutiques et cosmétiques, qui relèvent de l’enseignement supérieur.
    Le Journal Officiel (01/03/13, Texte 124) précise le profil complet du poste et les modalités de candidature à adresser à l’administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers, 292, rue Saint-Martin, 75141 Paris Cedex 03 avant le 26 avril 2013.
  • Appel de candidature pour le poste d’éditeur scientifique de Pure and Applied Chemistry (IUPAC)
    L’IUPAC sollicite les représentations nationales (NAOs) comme des personnalités scientifiques à présenter des candidatures pour le poste d’éditeur scientifique de Pure and Applied Chemistry qui sera vacant fin 2013, à la suite du départ de James R. Bull.
    Les candidatures doivent être transmises avant le 31 mai 2013 au Secrétaire général de l’IUPAC (rdeplanque@iupac.org) et comprendre dans les deux cas un Curriculum vitæ, une brève déclaration d’intention et un projet explicitant les réflexions du(de la) candidat(e) sur la politique éditoriale à mener dans le contexte numérique du XXIe siècle.
  • N° 15481 Position of professor in Radiogenic Isotope Geochemistry.
  • N° 15469 Assistant ingénieur en techniques d’analyses chimiques
  • N° 15470 Professeur
1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15482 Proposition de thèse 2013-2016 financée par l’ANR
  • N° 15478 Caractérisation et optimisation de systèmes hybrides de catalyse en tandem associant
  • N° 15475 Thèse financée
  • N° 15474 Thèse financée
  • N° 15473 Thèse financée
  • N° 15476 Thèse financée
  • N° 15467 Thèse en synthèse organique
  • N° 15466 Doctorat
  • N° 15465 Offre de thèse
  • N° 15463 Proposition de sujet de thèse
  • N° 15462 Allocation de thèse du MESR à Nantes (laboratoire CEISAM)- 3 ans
  • N° 15460 Post Docs opening in supramolecular materials for opto-electronics, graphene processing and electronics
  • N° 15459 Thèse financée en génie des procédés pour l’environnement
  • N° 15457 Thèse en chimie des substances naturelles

1.7.2 …et des réunions…

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2013

18 avril 2013, Paris
5ème colloque « Energies renouvelables et intermittence : Quels défis ? Quelles solutions ? »
Ce colloque étudiera les questions posées par l’intermittence de certaines énergies renouvelables (l’éolien et le solaire). En effet, la production électrique de ces énergies varie en fonction de la météorologie. Or on ne sait pas ou mal stocker l’électricité. Aussi cette variabilité pose-t-elle des défis quant à la gestion de l’équilibre offre-demande dans le système électrique...
Inscription : http://fondationecologiedavenir.org/inscription.htm
Programme complet : http://fondationecologiedavenir.org/ProgrammeIntermittence.pdf

5-7 mai 2013, Brest
Journées scientifiques SCF Bretagne-Pays-de-Loire
Plus d’informations à www.univ-brest.fr/SCF-BPL2013.

15-17 mai 2013, Bordeaux
ElecNano 5
Electrochemistry in nanoscience
Plus d’informations à www.elecnano.fr

15-17 mai 2013, Nantes
Journées du SFGP Ouest associé au GFP Ouest.
La date limite d’appel à communications est repoussée au 22 mars 2013
Plus d’informations à www.gfp-sfgpouest2013.univ-nantes.fr/

21-24 mai 2013, Marne-la-Vallée
Jirec 2013
Enseigner une chimie économe et créatrice
Plus d’informations à www.jirec.fr.

21-24 mai 2013, La Rochelle
ISGC2
2ème symposium international « Chimie verte/carbone renouvelable et écoprocédés »
Plus d’informations à http://isgc2.conference.univ-poitiers.fr.

26-31 mai 2013, Cap d’Agde
GECOM-CONCOORD 2013
Congrès de Chimie de Coordination, Chimie Organométallique et Catalyse
Thèmes : Chimie théorique, catalyse homogène, matériaux moléculaires, électrochimie, chimie supramoléculaire, MOFs
Plus d’informations à www.gecom2013.fr.

27-30 mai 2013, Cap d’Agde
Congrès GeCat

  • Thème 1 : Synthèses innovantes de catalyseurs
  • Thème 2 : Du catalyseur au réacteur
  • Thème 3 : Oxydation sélective
    Plus d’informations à www.gecat.fr.

27-28 mai 2013, Paris
Apport de la RMN à l’Elucidation de la Structure des Composés Organiques
Contact : formation@cdp-innovation.com

28-29 mai 2013, Romainville
Colloque Adebiotech
Impacts de la réglementation sur l’innovation et la mise sur le marché des produits de santé
Plus d’information à www.adebiotech.org/reginnov

30-31 mai 2013, Grenoble
SFST3
3e Symposium Francophone de Synthèse Totale
Plus d’informations à http://sfst3.sciencesconf.org/.

30 mai-1er juin 2013, Lens
Chimie et terroir
Salle Jean Nohain, Expériences de chimie pour scolaires et grand public :

  • Thèmes 1 : Chimie et art (photographie, luminescence, pigments, couleur) en
    lien avec le « Louvre-Lens ».
  • Thème 2 : Chimie et terroir (Charbon, Noir de carbone, Vergeoise, Betterave,
    Bêtises de Cambrai,...)
  • Conférence 1 « Art et cosmétique », Maurice Chastrette et Véronique. Rataj, le 30 mai à 20h30
  • Animation « Je dîne avec un chimiste », le 31 en soirée, rond point Bollaert à 20h
  • Conférence 2 « La couleur verte », A. Mollard-Desfour le 1er juin à 20h
  • Spectacle « Les molécules désaccordées » le 1er juin 13h30-14h30 (en attente de confirmation)
    Plus d’informations à www.maisondelachimie.asso.fr/chimiesociete.

4-7 juin 2013, Paris
10e édition du salon Forum Labo & Biotech 2013
Plus d’informations à www.forumlabo.com.

6-7 juin 2013, Bonn (Allemagne)
7th International Conference on Polyphenols Applications
Plus d’informations à www.polyphenols-site.com.

6 juin 2013, Paris
Journée de Chimie Organique et Chimie Organique Biologique de la Montagne Sainte-Geneviève
Date limite d’inscription : 17 mai 2013
Plus d’informations...

13 juin 2013, Grenoble
Journée de printemps de la section régionale Rhône-Alpes de la SCF
Date limite de soumission des résumés : 26 avril 2013
Plaquette journée SCF Rhône-Alpes juin 2013 (pdf - 574.2 ko)
Contact : scf.ra2013@ujf-grenoble.fr

14 juin 2013, Lille
JSCH
Journée scientifique de catalyse homogène
Plus d’informations à http://uccs.univ-lille1.fr/JSCH/index.html

19-20 juin 2013, Toulouse
International Symposium « Single Molecular Machines and Motors »
Plus d’informations à http://single-molecular-machines-symposium.fr/

25-28 juin 2013, Villeneuve d’Ascq
11ème Symposium international « Environnement, Catalyse et Génie des procédés »
Plus d’informations à www.amcemorocco.ma/ECGP11/FR/

26-28 juin 2013, Barcelonne (Espagne)
ICCE 2013
14th EuCheMS International Conference on Chemistry and the Environment
Plus d’informations à www.icce2013.org.

30 juin-4 juillet 2013, St Andrews (Royaume-Uni)
EuCOMC XX , 20th EuCheMS Conference on Organometallic Chemistry
Plus d’informations à www.st-andrews.ac.uk/euchems.

1-4 juillet 2013, Mulhouse
Formula VII
Plus d’informations à www.formulaviimulhouse.uha.fr.

1-5 juillet 2013, Marseille
22e Congrès général de la Société Française de Physique
Plus d’informations à www.sfp2013.fr.

7-11 juillet 2013, Jérusalem (Israêl)
EICC 2013
Second EuCheMS Inorganic Chemistry Conference
Date limite de soumission des résumés : 30 mars 2013
Plus d’informations à www.ortra.com/EICC.

7-12 juillet 2013, Marseille
ESOC 2013
18th European Symposium on Organic Chemistry
Plus d’informations à http://esoc2013.eu/.

6 août 2013, Nottingham (Royaume-Uni)
GSC-6
6th International Conference on Green and Sustainable Chemistry
Plus d’information à www.nottingham.ac.uk/ionicliquids/GSC-6/Home.html

11-16 août 2013, Istanbul (Turquie)
IUPAC 2013
44th IUPAC Word Chemistry Congress
Plus d’informations à www.iupac2013.org.

19-23 août 2013, Singapour
ACC 15
15th Asian Chemical Congress
Plus d’information à www.15acc.org

25-30 août 2013, Le Croisic
54ème édition du GECO (Groupe d’Etude de Chimie Organique)
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai 2013.
Plus d’informations à http://geco54.univ-nantes.fr/

28-30 août 2013, Grenoble
Journées de la DCP de Grenoble - du côté Nano
La Division Chimie-Physique (DCP) de la Société Chimique de France (SCF) et de la Société Française de Physique (SFP) vous invite de participer au colloque
« Les journées DCP de Grenoble – du côté Nano » dont le but est de rassembler des chercheurs français qui travaillent autour des thématiques « nanotechnologie » et « nanosciences » et qui pourra servir de prélude à l’organisation d’un nouveau groupe thématique sous l’égide de la DCP.
Inscription et plus d’informations à http://grenano.ujf-grenoble.fr.

28-31 août 2013, Lyon-Villeurbanne
École de Catalyse 2013
Pendant la semaine précédant le Congrès de 2013 Europacat organisé à Lyon, un cours de formation de catalyse est organisé sur le campus scientifique de la Doua, à Villeurbanne à proximité.
Il est destiné aux jeunes chercheurs qui commencent leur carrière dans le domaine de la catalyse.
Plus d’informations à http://catalysistrainingcourse2013.univ-lyon1.fr/fr

1-6 septembre 2013, Lyon
EuropaCat XI - 2013
XIe Congrès européen de Catalyse : « 20 ans de Catalyse en Europe… et au-delà »
Date limite d’inscription : 3 juin 2013.
Plus d’informations à www.europacatlyon2013.fr.

3-6 septembre 2013, Strasbourg
Colloque Francophone sur les Cristaux Liquides
Plus d’informations à http://cfcl13.u-strasbg.fr/

18-19 septembre 2013, Clermont-Ferrand
Journée de formation du CNEP (Centre National d’Evaluation de Photoprotection)
Plus d’informations à http://www.cnep-ubp.com.

23-24 septembre 2013, Biarritz
6e Symposium International sur les Composites Bois Polymères
Plus d’informations à www.wpc2013.fcba.fr.

24-26 septembre 2013, Palaiseau
JCO 2013
Journées de chimie organique organisées en l’honneur du professeur Henri Kagan
Plus d’informations à www.jco2013.com.

24-26 septembre 2013, Milan (Italie)
Chem-Med
The Mediterranean Chemical Event torna a settembre
Plus d’informations à www.chem-med.eu.

25-27 septembre 2013, Portoroz (Slovénie)
JEP 2013
3rd European Symposium on Photocatalysis
Plus d’informations à www.photocatalysis-federation.eu/jep2013

8-10 octobre 2013, Lyon
IVe congrès bisannuel sur le thème : les sciences du génie des procédés pour une industrie durable.
Plus d’informations à www.congres-sfgp.eu/sfgp2013.

14-18 octobre 2013, Fréjus
JPJPC14
Journées Francophones des Jeunes Physico-chimistes
Contact : Stanislas.POMMERET@cea.fr

4-7 novembre 2013, Chongqing (Chine)
Symposium « Ceramic Membranes : from Design to Applications » organisé par l’IEMM (Institut Européen des Membranes de Montpellier)
Plus d’informations à http://ccs-cicc.com/cicc-8/english/

6-7 novembre 2013, Paris
Congrès « Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable »
Plus d’informations à www.sfip-plastic.org

19-21 novembre 2013, Paris
Plant Based Summit
European conference and exhibition for biobased solutions
Plus d’informations à www.plantbasedsummit.com.

En 2014
24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013
26 avril 2013, Paris
Perturbateurs endocriniens : « à la reconquête de la santé publique »
Inscription gratuite mais obligatoire auprès de colloque.edc@gmail.com avant le 20 avril 2013
Plus d’information à www.reseau-environnement-sante.fr

15-17 mai 2013, Nantes
Journées du SFGP Ouest associé au GFP Ouest
Plus d’informations à www.gfp-sfgpouest2013.univ-nantes.fr/

21 mai 2013,Paris
Transition énergétique : un regard complet sur les coûts, les performances, la flexibilité et les prix des énergies
Plus d’information auprès mlecointe@cnisf.org

6-7 juin 2013, Bonn (Allemagne)
Date limite de soumission des résumés : 31 mai 2013
Plus d’informations à 7th World Congress on Polyphenols Applications
Dates limites de soumission des résumés

  • pour les comnunications orales : 30 avril 2013
  • pour les affiches : 13 mai 2013
    Plus d’informations à www.polyphenols-site.com

26-28 juin 2013, Marakech (Maroc)
13th International Conference on Antioxidants
Dates limites de soumission des résumés

8-11 septembre 2013, Cambridge (Royaume-uni)
17th RSC / SCI Medicinal Chemistry Symposium
Plus d’informations à www.maggichurchouseevents.co.uk/bmcs

25-27 septembre 2013, Portoroz (Pologne)
JEP2013
3rd European Symposium on Photocatalysis
Plus d’informations à www.photocatalysis-federation.eu/jep2013/

29 septembre-2 octobre 2013, Berlin (Allemagne)
PAT 2013
12th International Conference Polymers for Advanced Technologies
Plus d’informations à www.pat-congress.org/

6-10 octobre 2013, Karlsruhe (Allemagne)
ECMM13
4th European Conference on Molecular Magnetism
Plus d’informations à www.eimm.eu/

7 octobre 2013, paris
Innovation Days, a Pharma & Biotech Event
Plus d’informations à www.lifescience-outlook.com

16-18 octobre 2013, Budapest (Hungary)
FROST 4
4th Conference on Frontiers in Organic Synthesis Technology
Plus d’informations à www.frostconferences.com/

18-21 novembre 2013, Rueil-Malmaison
Les Rencontres Scientifiques d’IFP Energies nouvelles
Viscoplastic Fluids : from Theory to Applications
Date limite de soumission des résumés : 12 mai 2013
Plus d’informations à www.rs-viscoplastic2013.com

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Les mardis de la chimie à l’UPMC
23 avril 2013, amphithéâtre Durand, dans le bâtiment Esclangon, campus Jussieu
Ludovic Jullien (ENS/UPMC)
Approches chimiques du contrôle et de l’analyse des processus biologiques
21 mai 2013, amphithéâtre Durand, dans le bâtiment Esclangon, campus Jussieu
Natalie Pigeard (Musée Curie/CNRS)
La chimie franco-allemande – une longue histoire" - dans le programme "50 ans du traité de
l’Élysée

18 juin 2013, amphithéâtre Durand, dans le bâtiment Esclangon, campus Jussieu
Christian Bonhomme (LCMCP/UPMC)
RMN à l’état solide : du spinnucléaire à l’étude des calculs rénaux
Un thé sera offert (16 h 30), avant la conférence avec discussion (16 h 45 - 18 h)
Contact :Peter.Reinhardt@upmc.fr

Section Centre-Ouest/Auvergne de la SCF
15 mai 2013, 11:00
Dr. Vincent Reboul, Laboratoire de Chimie Moléculaire et Thio-organique UMR 6507 - ENSICAEN, Université de Caen
Sulfénamides : synthèse et réactivité.Application à la synthèse d’hétérocycles soufrés et azotés
29 mai 2013, 11:00
Prof. Dr. Thisbe K. Lindhorst, Otto Diels-Institut für Organische Chemie Christian-Albrechts Universität zu Kiel (Deutschland)
Glycomimetic approaches to investigate bacterial adhesion
Plus d’informations à www.univ-orleans.fr/icoa/actualites

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 Appel à candidatures pour l’édition 2013 des Prix Pierre Potier et ChemStart’Up

Date limite de dépôt des dossiers repoussée au 26 avril 2013
Prix scientifique et technologique Pierre Potier 2013
L’Innovation en Chimie en faveur du Développement Durable.
Prix ChemStart’Up 2013
Pour le soutien au développement industriel de la chimie innovante en faveur du Développement Durable.
Prix associé au prix Pierre Potier
Plus d’informations...

2.1.2 À lire

50 ans d’innovations à dévorer : CPE Lyon a édité un livre retraçant chronologiquement l’aventure de sa filière Electronique - Télécommunications - Informatique ; « 50 années, histoires d’innovations ».
Coordination du livre : Catherine Brunier-Mennessier, enseignant-chercheur CPE Lyon et la Direction de la Communication de CPE Lyon
Rédaction : Anne Joly et Marie Lavillaine
Conception graphique : Agence Kaélia

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Une nouvelle génération de liants : les nanotechnologies issues de la biomasse

L’institut de Nanotechnologie de l’Université de Waterloo (WIN) et la compagnie EcoSynthetix Corp. fondée par deux anciens étudiants en chimie de l’université, se sont associés pour fabriquer et étudier la prochaine génération de liants en biolatex appliqués au couchage du papier, au papier cartonné et aux produits d’hygiène et de beauté.

Le secret du produit d’EcoSynthetix est le remplacement du latex traditionnel par une version nanotechnologique dérivée de sources issues de la biomasse, telles que l’amidon provenant du maïs ou du tapioca. Les applications sont diverses : actuellement, le latex fabriqué à partir des combustibles fossiles est utilisé comme agent liant principal pour le papier couché pour toutes les applications allant du magazine à la boîte de céréales. Les agents de couchage contenant biolatex, un papier à l’aspect identique, aux performances équivalentes ou supérieures peut être fabriqué à un coût plus faible et une empreinte carbone réduite.

EcoSynthetix Corp. Et le WIN vont partager leur expertise en développant et caractérisant de nouveaux nanopolymères et d’autres matériaux fabriqués à partir de la biomasse. Les résultats anticipés pourront aboutir à une nouvelle génération de liants utilisables pour de nombreuses applications industrielles. Le partenariat durera cinq ans et est soutenu par un financement de recherche et développement collaboratif NSERC-EcoSynthetix.

Note : L’opération de couchage consiste à déposer sur une ou sur les deux faces d’une feuille de papier ou de carton - appelée support - un enduit à base de pigments fins. Le but de cette opération est de permettre une meilleure reproduction des impressions en transformant la surface rugueuse et macroporeuse du papier en une face unie et microporeuse et d’améliorer la blancheur du papier ou du carton, son aspect (brillant, par exemple), son toucher. Le liant est un composant essentiel de la couche.

Sources

2.2.2 Le chef de file mondial en technologie des couches minces ouvre un laboratoire en Russie

La société finnoise Beneq et l’université d’électronique d’Etat de Saint-Pétersbourg vont signer un accord pour ouvrir un laboratoire commun de recherche et de test des applications industrielles utilisant le dépôt par couche atomique (ALD).

L’événement accueillera une table ronde au cours de laquelle des scientifiques et des représentants du secteur de l’industrie discuteront de la technologie ALD en Russie et du rôle de la technologie des couches minces dans la modernisation de l’économie russe. "Le principal défi posé au laboratoire est de fournir aux clients russes de Beneq une base pour le développement, la création et la promotion des produits compétitifs et des solutions basées sur la technologie à couche mince. Il s’agit d’une étape très importante dans la stratégie de développement de notre entreprise en Russie" a déclaré le PDG de Sampo Ahonen Beneke.

L’ouverture du laboratoire est prévue pour cet automne.

Sources

2.2.3 ROSNANO et Transneft signent un accord de partenariat

Le pésident du Conseil de « ROSNANO » Anatolie Tchoubaïs et le président de « Transneft » Nikolay Tokarev ont signé un accord général de partenariat stratégique entre les deux sociétés.

Selon cet accord ROSNANO et Transneft doivent coopérer pour la mise en oeuvre de solutions nanotechnologiques pour le transport par pipeline de pétrole brut et de produits pétroliers. Il s’agit en particulier :
- de nouvelles sources d’alimentation régulière
- de revêtements anticorrosifs et résistant à l’usure,
- de structures en matériaux composites pour prolonger l’exploitation en toute sécurité des pipelines.

Transneft a déjà une expérience réussie de collaboration avec la société ROSNANO, en particulier, l’utilisation de la détection complexe et du suivi de production de "ELVIS-Neotek" ainsi que l’utilisation des revêtements résistants de l’usure « plakart ».

Sources

2.2.4 Des scientifiques de Moscou développent un dispositif pour mesurer les revêtements nanodimensionels

Les scientifiques de l’Institut Technologique des matériaux en carbone extra-dur (TISNCM) ont mis au point un instrument pour permettre une analyse intégrée des revêtements. Il est disponible dans une grande variété d’épaisseurs allant de quelques nanomètres à quelques micromètres et dans une large gamme de duretés de près de zéro à plusieurs dizaines de giga-pascals. L’institut est situé à Troitsk dans la région de Moscou.

Si avant il était nécessaire de disposer d’une série d’instruments très différents pour mesurer tous les paramètres de la dureté à la rugosité, maintenant toute une gamme d’opérations peuvent être effectuées avec du matériel simple. Cela devrait réduire considérablement les temps de mesure revêtement à la fois pour le contrôle qualité et pour la R & D industrielle.

Le projet vise à mettre en place la production pilote d’’unité de jauge automatisée pour surveiller les propriétés mécaniques des revêtements nanostructurés. Il a été soutenu par le gouvernement fédéral. Entre 2011 et la fin de cette année, l’équipe de l’Institut s’attend à recevoir un total de 7 millions de dollars en financement du gouvernement et 6,5 millions de dollars à partir de sources non fédérales.

Sources

2.2.5 L’université du Zhejiang développe le matériau le plus léger du monde

Une équipe de recherche chinoise de l’université du Zhejiang près de Shanghai affirme avoir développé le matériau nanoporeux le plus léger du monde qui présenterait notamment des qualités remarquables pour le traitement des pollutions aux hydrocarbures (en particulier les marées noires).

Le professeur GAO Chao et son équipe de recherche sur les nano-polymères du département de sciences et d’ingénierie des polymères auraient en effet développé un aérogel de graphène d’une densité de 0,16 mg par centimètre cube, soit un sixième de celle de l’air (inférieure à la densité de l’hélium et correspondant à deux fois la densité de l’hydrogène). Cette avancée scientifique a fait l’objet d’une publication dans la revue Advanced Materials en février dernier et a également été publiée dans un article de la revue Nature sous le titre « Solid carbon, springy and light », où elle est apparue dans la rubrique research highlight.

Le précédent record avait été établi par une équipe de recherche allemande de l’université technologique de Hambourg en juillet 2012 avec la synthèse d’un aérogel à base de graphite (connu également sou le nom d’aérographite, constitué d’un réseau en trois dimensions de nanotubes de carbones imbriqués) avec une densité de 0,18 mg par centimètre cube.

Forte d’une grande expérience scientifique et technique sur la mise au point de matériaux à base de graphène, avec le développement de fibres à une dimension et de films à deux dimensions, l’équipe de recherche du professeur GAO a souhaité développer à partir de 2011 un matériau tridimensionnel à base de graphène. Sa fabrication repose sur un procédé de lyophilisation d’une solution de nanotubes de carbone et de grands films d’oxyde de graphène qui permet d’obtenir un aérogel similaire à une éponge de carbone dont la forme et la taille dépendent du conteneur utilisé pour la synthèse du matériau (supérieur à plusieurs milliers de cm3).

Contrairement aux procédés de fabrication sol-gel et procédés par gabarit (template) utilisés jusqu’à présent, cette nouvelle approche permet une production de masse avec un haut niveau de qualité sans altération de la structure du matériau. L’aérogel obtenu présente par ailleurs une excellente élasticité avec la récupération complète de sa forme après compression sans aucun dommage, une grande résistance mécanique et tout comme le graphène une bonne conductivité électrique.

Cet aérogel a également la propriété de pouvoir absorber jusqu’à 900 fois son poids en hydrocarbure (actuellement les produits absorbants commerciaux peuvent absorber 10 fois leurs poids). Selon les tests effectués par l’équipe de recherche, l’aérogel serait également en mesure d’absorber rapidement les composés organiques. Ainsi, 1 gramme d’aérogel pourrait absorber 68,8 grammes de matières organiques par seconde. De fait, l’aérogel de carbone pourrait être appelé à jouer un rôle important dans le traitement des pollutions et la purification de l’eau et de l’air.

En plus de ces applications dans le domaine de l’environnement, l’aérogel de carbone pourrait également trouver des applications supplémentaires en chimie comme support de catalyseur et en acoustique pour l’absorption du son.

Sources

2.2.6 Les cellules solaires de demain : organiques et recyclables

Des chercheurs de « Georgia Institute of Technology » et de « Purdue University » ont développé des cellules solaires à base de matériaux naturels facilement recyclables. Ces cellules sont fabriquées sur un substrat de nanocristaux de cellulose (CNC pour « Cellulose Nanocrystals »), un nanomatériau optiquement transparent qui se trouve abondamment dans les plantes et les arbres. Une fois son cycle de vie terminé, la cellule peut être rapidement recyclée en étant simplement immergée dans un bain d’eau à température ambiante. Le substrat de CNC se dissout en quelques minutes, permettant la séparation et la récupération des principaux constituants de la cellule, dont la couche active qui est constituée d’un semi-conducteur organique. Cette découverte ouvre la voie à une technologie solaire à la fois recyclable, durable et renouvelable.

En effet, alors que l’énergie solaire constitue la source potentielle d’énergie la plus importante sur Terre, son exploitation n’est actuellement pas satisfaisante. Les cellules commercialisées sont fabriquées à partir de cristaux de silicium, et les cellules organiques de laboratoire sont déposées sur des substrats de verre ou de plastique, dont le recyclage pose des difficultés à la fin de cycle de vie de la cellule, créant ainsi un nouveau problème écologique potentiel. L’intérêt d’une technologie recyclable est ainsi nécessaire et primordiale.

Cependant les cellules à base de CNC ne sont pas encore suffisamment performantes pour entrer en compétition avec les cellules à base de silicium actuellement dominantes sur le marché. En effet, le rendement de conversion de l’énergie lumineuse en énergie électrique atteint les 2.7 % pour les premières, contre 16 à 20 % pour les secondes. Le Professeur Bernard Kippelen, meneur de l’étude, explique que ce résultat est toutefois nettement meilleur que ce qui avait jusqu’alors été réalisé avec des cellules solaires fabriquées à partir de matières premières renouvelables. De plus, il précise que le rendement des cellules à base de CNC est limité par la faible capacité à transmettre la lumière d’une des électrodes du semi-conducteur, ce qui peut être nettement amélioré. Afin de permettre leur déploiement, il faudra également développer des couches minces qui permettront de protéger les cellules solaires des intempéries.

Par ailleurs, l’utilisation du CNC représente un intérêt bien au-delà de la seule application aux cellules solaires. En effet, ce nanomatériau présente d’excellentes propriétés, précieuses pour toute application au sein de dispositifs électroniques organiques : bonne flexibilité mécanique, poids léger, faible rugosité, transparence optique, etc., ouvrant ainsi la voie à un marché durable pour les circuits intégrés en général, et les sources de lumière basées sur des technologies de diodes électroluminescentes organiques (OLED pour « Organic Light-Emitting Diodes »).

Il est intéressant de noter que le Professeur Kippelen est aussi le Président de l’Institut Lafayette, une plate-forme d’innovation actuellement en cours de construction sur le territoire métropolitain de Metz, et pilotée en collaboration avec Georgia Tech. L’Institut aura pour mission de développer des travaux de recherche complémentaires ainsi que des études de commercialisation pour les cellules solaires du futur. Le partenariat établi avec Georgia Tech contribuera ainsi à renforcer la coopération franco-américaine dans le domaine de l’innovation technologique pour les nouveaux matériaux pour l’énergie, sur le territoire lorrain en particulier.

Sources

2.2.7 Imiter la photosynthèse pour produire de l’énergie

L’énergie produite par les panneaux solaires est utilisée immédiatement et il est difficile de la stocker et de la transporter. Ce problème doit être résolu si l’on souhaite que les énergies vertes se développent. La solution pourrait venir du monde végétal. En effet, grâce à la photosynthèse, les plantes transforment la lumière solaire en sucres, faciles à stocker, et qui peuvent être par la suite utilisés pour produire de l’énergie en temps voulu.

Une étude de la Sissa (Ecole internationale supérieure d’études avancées) de Trieste a permis de clarifier le fonctionnement d’un catalyseur à base de ruthénium, le Ru4- Polyoxométallate (Ru4-POM), qui permettrait de réaliser des dispositifs imitant le processus végétal.

Les catalyseurs sont des molécules qui ont la capacité de découper et de reformer d’autres molécules. Dans le cas de la photosynthèse ce sont des molécules d’eau qui sont séparées en hydrogène et en oxygène. Ce dernier est ensuite relâché dans l’atmosphère, et l’hydrogène est utilisé pour produire des sucres à partir d’atomes de carbones. Il est désormais possible d’obtenir le même processus de manière artificielle avec des catalyseurs inorganiques, plus rapides et plus résistants que les catalyseurs naturels. Il existe déjà des matériaux efficaces, mais ils ont un coût élevé et sont difficiles à trouver dans la nature.

« L’oxydation de l’eau est un procédé crucial de la photosynthèse artificielle. Nous avons des simulations du comportement de la molécule Ru4-POM lors de cette réaction complexe, qui requière des catalyseurs ayant le plus possible la même action que les catalyseurs naturels », explique Simone Piccinin, chercheur à la Sissa et à l’Institut des Matériaux (Cnr-Iom), et premier auteur de l’étude. Ru4-POM a été choisie car son efficacité avait déjà été démontrée auparavant de manière expérimentale par une équipe de recherche du Centre national des recherches (Cnr) et par une équipe de l’université de Padoue (celle-là même qui a réussi à synthétiser la molécule), toutes deux investies dans cette étude.

« La compréhension du processus était cependant insuffisante, ce qui nous a poussé à reproduire le comportement de la molécule par simulation numérique », explique Stefano Fabris, chercheur à la Sissa et au Cnr-Iom. « Nous avons ainsi observé que les sites actifs de la nouvelle molécule sont quatre atomes de Ruthénium. C’est un élément coûteux et rare, mais maintenant que nous savons comment agencer les atomes qui déclenchent le processus d’oxydation, nous pourrions les substituer un à un par des éléments moins coûteux, en cherchant à obtenir la même efficacité que le ruthénium ».

Sources

2.2.8 Des autoroutes à base de cendres volantes

Utiliser des cendres volantes pour construire des autoroutes, voici ce que proposent des scientifiques de l’Université technique de Brno (VUT) [1]. Ces scientifiques cherchent un moyen d’utiliser les cendres volantes générées au cours du procédé classique de la combustion du charbon et d’autres déchets industriels pour la fabrication d’un matériau de construction, comme les géopolymères, une alternative aux ciments traditionnels.

Les géopolymères sont à base de silicates d’alumine mélangés à un réactif alcalin. D’après Tomas Opravil [2], du centre de recherche sur les matériaux de la VUT, les matières premières des géopolymères peuvent être des cendres volantes, qui contiennent une quantité suffisante de silicates d’aluminium amorphes.

Plusieurs arguments encouragent l’utilisation des cendres volantes, et ainsi des géopolymères. Cela est profitable d’un point écologique surtout. En effet, la fabrication d’un ciment classique, comme le ciment Portland, libère du dioxyde de carbone, grand contributeur au réchauffement climatique global. L’utilisation de cendres volantes préserve les ressources naturelles et économise l’énergie. Par ailleurs, les géopolymères se caractérisent par une plus forte résistance aux produits chimiques, au gel et au feu qu’un ciment classique.

L’inconvénient des géopolymères est toutefois le prix de leur fabrication. Le composant le plus onéreux est l’activateur alcalin. C’est pourquoi l’équipe de chercheurs s’est concentrée sur le remplacement des composants par d’autres déchets industriels alcalins, qui sont actuellement inutilisés. L’équipe a ainsi réussi à créer un liant à base de cendres volantes, laitier de haut fourneau et d’un activateur alcalin alternatif dont le prix peut rivaliser celui du ciment Portland.

Ce nouveau matériau de construction, attend maintenant les résultats des tests auquel il a été soumit. S’il se révèle à la hauteur des attentes des chercheurs, d’un mètre cube de cendres (après ajout de liants et d’agrégats) résulteraient cinq mètres cubes de béton. Pour construire un kilomètre d’autoroute, 3 500 mètres cubes de béton sont nécessaires. La production annuelle d’une centrale à charbon permettrait ainsi de produire une centaine de kilomètres de nouvelle autoroute.

L’utilisation possible des géopolymères comme matériau de construction n’est toutefois pas la seule option que les scientifiques de Brno imaginent. En effet, ils examinent aussi la capacité des géopolymères à fixer dans leur structure des métaux lourds et d’autres substances dangereuses.

Sources

2.2.9 Des chercheurs de Calgary développent des catalyseurs électrochimiques à bas coût

Deux chercheurs de l’Université de Calgary (UofC, Alberta) ont développé une technique innovante pour mettre au point des catalyseurs peu chers et efficaces pour convertir de l’électricité en énergie chimique. Leur technologie ouvre la porte aux propriétaires et aux sociétés de l’énergie qui peuvent facilement stocker et réutiliser l’énergie solaire et éolienne. Ces dernières sont des énergies propres et renouvelables, mais elles sont disponibles uniquement lorsque le soleil brille ou que le vent souffle.

Les recherches de Curtis Berlinguette et Simon Trudel, tous les deux membres du département de Chimie de la Faculté de Sciences de UofC, viennent tout juste d’être publiées dans Science. « Cette avancée importante offre une méthode relativement peu chère de stockage et de réutilisation de l’électricité produite par les éoliennes et les panneaux solaires », dit Curtis Berlinguette, chercheur en Chimie et titulaire d’une Chaire Canadienne en Conversion d’Energie. « Notre travail représente une étape critique pour le développement d’une économie des énergies propres à large échelle », ajoute Berlinguette, également directeur du centre universitaire pour les matériaux solaires avancés.

Simon Trudel ajoute que leur travail « ouvre un champ entier nouveau sur la façon d’élaborer des matériaux catalytiques ». Les deux chercheurs ont breveté leur technologie et créé FireWater Fuel Corp., une entreprise dérivée de l’université qui vise à commercialiser leurs électro catalyseurs utilisables dans des électrolyseurs.

Les électrolyseurs utilisent des catalyseurs pour conduire à des réactions chimiques qui convertissent l’électricité en énergie chimique, par séparation de l’eau en combustibles hydrogène et oxygène. Ces derniers peuvent être stockés et reconvertis en électricité pour un usage ultérieur. Le seul produit dérivé d’un tel système « vert » est l’eau, qui peut être recyclée dans ce système. Le stockage et la production d’une "puissance" renouvelable dans un endroit donné nécessiterait l’utilisation d’un électrolyseur de la taille d’un petit réfrigérateur contenant quelques litres d’eau, et convertissant l’hydrogène en électricité virtuellement sans émission, disent les chercheurs.

La clé de leur découverte est qu’ils se sont écartés d’une approche conventionnelle sur les catalyseurs, qui sont typiquement fabriqués à partir de métaux rares, chers et toxiques d’une structure cristalline. A la place de cela, les chercheurs se sont tournés vers une méthode de production plus simple des catalyseurs. Cela implique l’utilisation de composés métalliques ou d’oxydes abondants (incluant l’oxyde de fer ou "« rouille ») pour créer des catalyseurs d’oxyde métalliques mixtes possédant une structure désordonnée ou amorphe.

Les tests en laboratoire montrent que leurs nouveaux catalyseurs sont aussi plus performants que ceux disponibles actuellement sur le marché, à des coûts 1000 fois moindres. Leur jeune société espère pouvoir commercialiser un produit à grande échelle dans le marché des électrolyseurs dès 2014, ainsi qu’un prototype d’électrolyseur (basé sur leurs nouveaux catalyseurs) prêt à être testé en 2015 chez des particuliers.

Sources

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Marie-Catherine Manez, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère