SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 09 1er mai 2013

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Campagne d’adhésion à la SCF

Pour mieux répondre aux problématiques de la Chimie, le réseau des chimistes doit s’étoffer. À la suite du dernier Séminaire SCF (novembre 2012), Michel Che, chargé de mission pour la politique de recrutement de nouveaux adhérents, va proposer une « feuille de route » l’attention des responsables des entités opérationnelles (sections régionales et clubs de jeunes sociétaires, divisions et groupes thématiques).
Une des dispositions pratiques pour parvenir à l’accroissement du nombre d’adhérents est la possibilité d’inscriptions groupées au niveau d’une équipe, d’un laboratoire, voire d’une École d’ingénieurs ou d’une École doctorale.
En complément, pour reconnaître les contributions scientifiques, éducatives et associatives de ses membres, une campagne de nominations de « membres distingués de la SCF » va être lancée dans les semaines qui viennent.

1.1.2 Une signature pour vos courriels

Je suis membre de la SCF,… et vous ?
En reprenant le slogan des vidéos évoquant la profession de foi d’un choix de membres de la SCF (cf. en page d’accueil du site Internet de la SCF et You Tube SCF), voici un complément visuel à votre signature de courriels :

Modèle pour les signatures de courriels

qui se trouve en téléchargement dans l’espace adhérents à « mon compte/mes documents ».
Au fait, si vous n’avez pas encore renouvelé votre adhésion à la SCF, il est toujours temps de cliquer ici, également pour recevoir les très beaux numéros de L’Actualité Chimique dans sa version papier et ou électronique avec prise d’effet au 1er janvier 2013.

1.1.3 JCO 2013 : c’est parti !

Organisées par la Division de Chimie Organique de la SCF les Journées de chimie organique reviennent (comme tous les trois ans) à l’Ecole Polytechnique du 24 au 26 septembre 2013.
Dédiées cette année au Professeur Henri Kagan, elles constituent le principal rassemblement national de la communauté des chimistes organiciens. A cette occasion, 20 conférences seront présentées par des spécialistes de renommée internationale. La langue officielle du congrès est l’anglais.
De nombreuses communications orales seront sélectionnées dans des domaines variés tels que la catalyse, les nouvelles méthodes en synthèse organique, la synthèse totale de produits naturels, la chimie médicinale, la chimie bio-organique ainsi que la chimie supramoléculaire et seront présentées par des jeunes chercheurs. Deux sessions de présentations de posters auront également lieu.
Inscription et soumission des résumés de communications sont ouvertes à www.jco2013.com/fr/.

1.1.4 Troisième Colloque « De la Recherche à l’Enseignement »

Rappelons que le 3e Colloque « De la Recherche à l’Enseignement » se tiendra dans l’amphithéâtre Friedel de Chimie-ParisTech le samedi 7 septembre 2013.

1.1.5 En direct de la Division de chimie industrielle

Tout d’abord, rappelons que la Division chimie industrielle publie un bulletin de liaison bimensuel appelé « La Gazette de la DCI » qui fournit des informations qui peuvent intéresser tous les membres de la SCF. Les numéros passés peuvent être consultés à la page de la Division chimie industrielle .
Ensuite, La Division de Chimie Industrielle de la Société Chimique de France et le magazine Info Chimie organisent des conférences thématiques sur « Les évolutions de la chimie vers l’économie durable ».
La prochaine soirée intitulée « Comment la physico-chimie analytique peut-elle répondre aux défis du développement durable » se tiendra le 29 mai 2013 à partir de 17h à l’Institut des Sciences Analytiques (ISA), Villeurbanne.
Elle fera suite à la réunion du groupe thématique « Analyse en Milieu Industriel », qui débutera à 13h et se terminera par une visite de l’ISA.
L’inscription est gratuite, mais obligatoire à scf@societechimiquedefrance.fr.
Plus d’informations sont disponibles aux pages respectives de la Division chimie industrielle et du groupe thématique Analyse en Milieu Industriel.

1.1.6 Marc Clausse n’est plus

Marc Clausse est décédé le 20 février 2013. Il avait 70 ans.
Pour les enseignants et les chercheurs dont les activités se reconnaissent dans ce que l’on a coutume d’appeler la « Formulation des spécialités chimiques », Marc Clausse est celui qui plus que tout autre introduisit ce thème dans l’Université Française. Il organisa en 1987 à Nice un premier forum international, « Formula I » qui eut un grand retentissement avec plus de 900 participants, Français et étrangers, universitaires et ingénieurs.
Ce forum fut à l’origine de réunions de réflexion sur l’enseignement de la Formulation à l’Université, de congrès annuels sur des thèmes de Formulation spécifique qui se poursuivent dans toute la France, de la création du « groupe de Formulation » de la Société Française de Chimie et des congrès internationaux « Formula(s) » qui se sont tenus et se tiennent encore dans divers pays européens. C’est dire que ce premier forum fut riche de promesses tenues.
On peut affirmer qu’il se tint grâce à l’énergie opiniâtre de Marc Clausse qui se consacra à sa préparation pendant plus de 18 mois, aidé de son épouse Danielle, également professeur à l’Université technologique de Compiègne et de quelques amis.
Lire la suite...

1.1.7 Lauréats des prix de la section Provence-Côtes d’azur

  • Grand prix : Jean Rouquerol, Directeur de Recherche au CNRS émérite au Madirel (UMR 7246 Aix Marseille Université-CNRS) pour ses travaux sur l’adsorption par les solides poreux et pulvérulents et leur étude par microcalorimétrie.
  • Prix du doctorant : Yang Wang pour son travail Amphiphilic poly(aminoester) dendrimers as nanocarriers for nucleic acid delivery

1.1.8 Lauréats du prix de la division Chimie du solide

Deux prix ont été attribués cette année à Rénal Backov ( CRPP Bordeaux) et Wilfrid Prellier (CRISMAT, Caen )

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Guide des bonnes pratiques des chercheurs

La direction du CNRS vient d’adopter une série de mesures visant à mieux traiter les cas de manquements à l’intégrité scientifique. Le Comité d’éthique du CNRS (Comets) est notamment chargé de rédiger un guide des bonnes pratiques à l’usage de tous les chercheurs.
Plus d’informations à http://intranet.cnrs.fr/intranet/actus/130425-integrite.html

1.2.2 Appel à projets conjoint CNRS / Royal Society

Le CNRS et la Royal Society lancent un appel à projets annuel pour promouvoir des coopérations entre des unités affiliées au CNRS et des laboratoires britanniques dans tous les domaines de recherche, excepté les sciences humaines et sociales et la recherche clinique.
Seuls les projets co-déposés auprès du CNRS et de la Royal Society seront évalués. Les projets sélectionnés conjointement bénéficieront d’un financement destiné à couvrir les frais de mission et de séjours de courte durée au Royaume Uni.
La date limite de soumission est fixée au 26 juin 2013.
Plus d’informations à www.cnrs.fr/derci/spip.php?article461

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 Au sommaire de la lettre de Bruxelles d’avril 2013

Making the EU more attractive for foreign students and researchers / Eight EU countries hit 2020 education goals early / EPS study on the importance of physics to the economies of Europe / JRC annual report 2012 / EC Report shows women still under-represented in EU research / Ministers block EU proposal to limit some biofuels / EFSA paves way for regulating endocrine disruptors in food / Horizon 2020 ICT Advisory Forum established / Public consultation : Green paper "A 2030 framework for climate and energy policies" / Roadmap : Review of waste policy and legislation / Roadmap : Environmental assessment framework to enable a safe and secure unconventional hydrocarbon (e.g. shale gas) extraction / Reduced fees for SMEs under EU chemical legislation / Scoreboard shows EU more innovative, but gap between countries widening.

1.4. En direct de Bruxelles

1.4.1 REACH en tête !

L’UIC a proposé à ses adhérents de répondre à la consultation de la Commission européenne sur les 10 législations qui font peser le plus de charges sur les PME.
Voici le palmarès :

  1. le règlement REACH
  2. a directive sur le système commun de TVA
  3. la sécurité générale des produits et surveillance du marché
  4. la reconnaissance des qualifications professionnelles
  5. la législation relative aux déchets
  6. la législation relative au marché du travail et au temps de travail
  7. la protection des données
  8. le règlement sur le tachygraphe
  9. les règles de concession des marchés publics
  10. le code des douanes modernisé

Et toujours à propos de REACH, l’UIC, en collaboration avec le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient de mettre en ligne une vidéo pédagogique intitulée « Mieux comprendre REACH ». Elle s’adresse à tous ceux qui doivent mettre la réglementation en œuvre, mais aussi à tous ceux qui s’interrogent sur le détail et les obligations de cette réglementation.

1.5. En direct de l’UIC

1.5.1 Un bilan du Train de l’industrie et de l’innovation

La tournée du Train de l’industrie et de l’innovation, commencée à Paris le 19 mars 2013 s’est terminée à Valenciennes, après un mois de voyage à travers la France, en passant par Bruxelles et Düsseldorf.
Rappelons qu’il comportait une voiture de la chimie à l’initiative de l’UIC. Au total, plus de 20 000 personnes seront venues lui rendre visite. Aux côtés de l’UIC et des UIC régionales, ce sont 35 entreprises, 3 pôles de compétitivité, 3 associations et de nombreuses écoles de chimie qui ont participé à cette aventure.
Cette initiative a reçu une contribution du Comité Ambition Chimie dans le cadre de la dotation attribuée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche (et gérée par la SCF).
Une vidéo rétrospective est accessible sur le canal YouTube de l’UIC

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Un nouveau convertisseur d’énergie solaire

Une équipe de l’UC Santa Barbara a mis au point ce qui pourrait être une alternative viable aux dispositifs à base de semi-conducteurs employés en conversion de l’énergie solaire. Elle emploie une forêt métallique nanoscopiques pour engendrer le flux d’électrons qui décomposerait l’eau pour produire de l’hydrogène.
Les premiers prototypes comprennent un système complexe, mais robuste, de nanotiges d’or recouvertes d’une couche de dioxyde de titane cristallin ornée de nanoparticules de platine, le tout déposé sur un support qui est un catalyseur d’oxydation à base de cobalt, placé dans l’eau et soumis au rayonnement solaire (Nature Nanotechnology, 2013, doi:10.1038/nnano.2013.18) : pour tout l’or (et le platine) du monde !

1.6.1 La dernière lettre de la Fédération Française des sciences pour la Chimie

La lettre de la FFC d’avril, disponible sur le site Internet de la FFC, reprend des informations parues dans le numéro du SCF Info en ligne du 15 mars dernier portant sur la création au CNRS d’une mission « science citoyenne » et développe ses arguments sur les risques qu’elle peut comporter…

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15495 Chargé(e) de recherche innovation formulation H/F
  • N° 15493 2013-4298 VIE Technical Support Engineer H/F
  • N° 15490 Recrutement de Docteurs en synthèse organique
  • N° 15489 Recrutement de Technicien Pilote
  • N° 15488 Recrutement de Techniciens en analyse
  • N° 15484 Chargé de Développement Synthèse Organique H/F - CDI
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15496 Attachés Temporaires d’Enseignement et de Recherche (ATER)
  • N° 15491 Scientist (f/m) Materials Chemistry
1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15494 Thèse avec financement ministériel
  • N° 15492 Post Doc opening in the design of cryptophane biosensors for MRI applications
  • N° 15487 Modélisation de la structure et des propriétés de carbones désordonnés
  • N° 15486 Développement d’une méthodologie par fractionnement par couplage flux / force avec flux asymétrique pour l’étude du rôle environnemental des colloïdes et nanoparticules dans les milieux aquatiques naturels

1.7.2 …et des réunions…

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2013

5-7 mai 2013, Brest
Journées scientifiques SCF Bretagne-Pays-de-Loire
Plus d’informations à www.univ-brest.fr/SCF-BPL2013.

15-17 mai 2013, Bordeaux
ElecNano 5
Electrochemistry in nanoscience
Plus d’informations à www.elecnano.fr

15-17 mai 2013, Nantes
Journées du SFGP Ouest associé au GFP Ouest.
La date limite d’appel à communications est repoussée au 22 mars 2013
Plus d’informations à www.gfp-sfgpouest2013.univ-nantes.fr/

21-24 mai 2013, Marne-la-Vallée
Jirec 2013
Enseigner une chimie économe et créatrice
Plus d’informations à www.jirec.fr.

21-24 mai 2013, La Rochelle
ISGC2
2ème symposium international « Chimie verte/carbone renouvelable et écoprocédés »
Plus d’informations à http://isgc2.conference.univ-poitiers.fr.

26-31 mai 2013, Cap d’Agde
GECOM-CONCOORD 2013
Congrès de Chimie de Coordination, Chimie Organométallique et Catalyse
Thèmes : Chimie théorique, catalyse homogène, matériaux moléculaires, électrochimie, chimie supramoléculaire, MOFs
Plus d’informations à www.gecom2013.fr.

27-30 mai 2013, Cap d’Agde
Congrès GeCat

  • Thème 1 : Synthèses innovantes de catalyseurs
  • Thème 2 : Du catalyseur au réacteur
  • Thème 3 : Oxydation sélective
    Plus d’informations à www.gecat.fr.

27-28 mai 2013, Paris
Apport de la RMN à l’Elucidation de la Structure des Composés Organiques
Contact : formation@cdp-innovation.com

28-29 mai 2013, Romainville
Colloque Adebiotech
Impacts de la réglementation sur l’innovation et la mise sur le marché des produits de santé
Plus d’information à www.adebiotech.org/reginnov

30-31 mai 2013, Grenoble
Journées de printemps du Groupe français de photochimie, photophysique et photosciences (GFP2P)
Date limite de soumission des résumés : 10 mai 2013
Contact : jerome.chauvin@ujf-grenoble.fr

30-31 mai 2013, Grenoble
SFST3
3e Symposium Francophone de Synthèse Totale
Plus d’informations à http://sfst3.sciencesconf.org/.

30 mai-1er juin 2013, Lens
Chimie et terroir
Salle Jean Nohain, Expériences de chimie pour scolaires et grand public :

  • Thèmes 1 : Chimie et art (photographie, luminescence, pigments, couleur) en
    lien avec le « Louvre-Lens ».
  • Thème 2 : Chimie et terroir (Charbon, Noir de carbone, Vergeoise, Betterave,
    Bêtises de Cambrai,...)
  • Conférence 1 « Art et cosmétique », Maurice Chastrette et Véronique. Rataj, le 30 mai à
    20h30
  • Animation « Je dîne avec un chimiste », le 31 en soirée, rond point Bollaert à
    20h
  • Conférence 2 « La couleur verte », A. Mollard-Desfour le 1er juin à 20h
  • Spectacle « Les molécules désaccordées » le 1er juin 13h30-14h30 (en attente de confirmation)
    Plus d’informations à www.maisondelachimie.asso.fr/chimiesociete.

4-7 juin 2013, Paris
10e édition du salon Forum Labo & Biotech 2013
Plus d’informations à www.forumlabo.com.

6-7 juin 2013, Bonn (Allemagne)
7th International Conference on Polyphenols Applications
Plus d’informations à www.polyphenols-site.com.

12 juin 2013, Paris
Chimie et archéologie, journée du Club histoire de la chimie
Entrée libre, inscription préalable conseillée
Programme du 12 juin 2013 (pdf - 64.6 ko)
Contact : danielle.fauque@u-psud.fr

13 juin 2013, Grenoble
Journée de printemps de la section régionale Rhône-Alpes de la SCF
Date limite de soumission des résumés : 26 avril 2013
Plaquette journée SCF Rhône-Alpes juin 2013 (pdf - 574.2 ko)
Contact : scf.ra2013@ujf-grenoble.fr

14 juin 2013, Lille
JSCH
Journée scientifique de catalyse homogène
Plus d’informations à http://uccs.univ-lille1.fr/JSCH/index.html

19-20 juin 2013, Toulouse
International Symposium « Single Molecular Machines and Motors »
Plus d’informations à http://single-molecular-machines-symposium.fr/

25-28 juin 2013, Villeneuve d’Ascq
11ème Symposium international « Environnement, Catalyse et Génie des procédés »
Plus d’informations à www.amcemorocco.ma/ECGP11/FR/

26-28 juin 2013, Barcelonne (Espagne)
ICCE 2013
14th EuCheMS International Conference on Chemistry and the Environment
Plus d’informations à www.icce2013.org.

27-28 juin 2013, Le Havre
JNOEJC-2013
Les Journées Nord Ouest Européennes des Jeunes Chercheurs (JNOEJC-2013) sont
organisées par la Société Chimique de France (Normandie et Nord-Pas de Calais-Picardie),
et le Groupe Français d’Études et d’Applications des Polymères (Nord-Pas de Calais)
Plus d’informations à www.univ-lehavre.fr/recherche/urcom/JNOEJC2013/

30 juin-4 juillet 2013, St Andrews (Royaume-Uni)
EuCOMC XX , 20th EuCheMS Conference on Organometallic Chemistry
Plus d’informations à www.st-andrews.ac.uk/euchems.

1-4 juillet 2013, Mulhouse
Formula VII
Plus d’informations à www.formulaviimulhouse.uha.fr.

1-5 juillet 2013, Marseille
22e Congrès général de la Société Française de Physique
Plus d’informations à www.sfp2013.fr.

7-11 juillet 2013, Jérusalem (Israêl)
EICC 2013
Second EuCheMS Inorganic Chemistry Conference
Date limite de soumission des résumés : 30 mars 2013
Plus d’informations à www.ortra.com/EICC.

7-12 juillet 2013, Marseille
ESOC 2013
18th European Symposium on Organic Chemistry
Plus d’informations à http://esoc2013.eu/.

6 août 2013, Nottingham (Royaume-Uni)
GSC-6
6th International Conference on Green and Sustainable Chemistry
Plus d’information à www.nottingham.ac.uk/ionicliquids/GSC-6/Home.html

11-16 août 2013, Istanbul (Turquie)
IUPAC 2013
44th IUPAC Word Chemistry Congress
Plus d’informations à www.iupac2013.org.

19-23 août 2013, Singapour
ACC 15
15th Asian Chemical Congress
Plus d’information à www.15acc.org

25-30 août 2013, Le Croisic
54ème édition du GECO (Groupe d’Etude de Chimie Organique)
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai 2013.
Plus d’informations à http://geco54.univ-nantes.fr/

28-30 août 2013, Grenoble
Journées de la DCP de Grenoble - du côté Nano
La Division Chimie-Physique (DCP) de la Société Chimique de France (SCF) et de la Société Française de Physique (SFP) vous invite de participer au colloque
« Les journées DCP de Grenoble – du côté Nano » dont le but est de rassembler des chercheurs français qui travaillent autour des thématiques « nanotechnologie » et « nanosciences » et qui pourra servir de prélude à l’organisation d’un nouveau groupe thématique sous l’égide de la DCP.
Inscription et plus d’informations à http://grenano.ujf-grenoble.fr.

1-6 septembre 2013, Lyon
EuropaCat XI - 2013
Plus d’informations à www.europacatlyon2013.fr.

18-19 septembre 2013, Clermont-Ferrand
Journée de formation du CNEP (Centre National d’Evaluation de Photoprotection)
Plus d’informations à http://www.cnep-ubp.com.

23-24 septembre 2013, Biarritz
6e Symposium International sur les Composites Bois Polymères
Plus d’informations à www.wpc2013.fcba.fr.

24-26 septembre 2013, Palaiseau
JCO 2013
Journées de chimie organique organisées en l’honneur du professeur Henri Kagan
La soumission de résumés et l’inscription sont ouvertes.
Plus d’informations à www.jco2013.com.

24-26 septembre 2013, Milan (Italie)
Chem-Med
The Mediterranean Chemical Event torna a settembre
Plus d’informations à www.chem-med.eu.

25-27 septembre 2013, Portoroz (Slovénie)
JEP 2013
3rd European Symposium on Photocatalysis
Plus d’informations à www.photocatalysis-federation.eu/jep2013.

8-10 octobre 2013, Lyon
IVe congrès bisannuel sur le thème : les sciences du génie des procédés pour une industrie durable.
Plus d’informations à www.congres-sfgp.eu/sfgp2013.

14-18 octobre 2013, Fréjus
JPJPC14
Journées Francophones des Jeunes Physico-chimistes
Contact : Stanislas.POMMERET@cea.fr

4-7 novembre 2013, Chongqing (Chine)
Symposium « Ceramic Membranes : from Design to Applications » organisé par l’IEMM (Institut Européen des Membranes de Montpellier)
Plus d’informations à http://ccs-cicc.com/cicc-8/english/

6-7 novembre 2013, Paris
Congrès « Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable »
Plus d’informations à www.sfip-plastic.org

19-21 novembre 2013, Paris
Plant Based Summit
European conference and exhibition for biobased solutions
Plus d’informations à www.plantbasedsummit.com.

26 novembre 2013, Romainville
SCT 2013 - Fall one-day thematic meeting
Chemical Biology : contribution to therapeutic innovation. A new role for chemistry ?
Plus d’informations à www.sct-asso.fr

En 2014
24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013

13-16 mai 2013, Pékin (Chine)
ACHEMASIA
Plus d’informations à www.achemasia.de

15-17 mai 2013, Nantes
Journées du SFGP Ouest associé au GFP Ouest
Plus d’informations à www.gfp-sfgpouest2013.univ-nantes.fr/

19-20 mai 2013, Copenhague (Danemark)
Third international Conference on environment and industrial innovation
Plus d’informations à www.iceii.org

21 mai 2013, Paris
Superméca
Mathématiques innovantes, topologie, effectivité, interactivité
Plus d’informations ici

23 mai 2013, Paris
Cultivons le futur
Forum science, recherche& société organisé par Le Monde et La Recherche
Plus d’informations ici

27-29 mai 2013, Amsterdam (Pays-Bas)
2013 University-industry interaction Conference
Plus d’informations à www.university-industry.com

30-31 mai 2013, Paris
Forum de la Plasturgie et des Composites
Plus d’informations à www.forum-plasturgie-composites.com/

6 juin 2013, Puteaux
Piloter une cellule de crise
Formation proposée par l’UIC Ile-de-france et l’AFINEGE en collaboration avec KORALLION
Plus d’informations ici

6-7 juin 2013, Bonn (Allemagne)
7th World Congress on Polyphenols
Plus d’informations à www.polyphenols-site.com

12-13 juin 2013, Clermont-Ferrand
Congrès international Matériaux polymères et industrie automobile
Les matériaux polymères dans les véhicules du futur et leur vieillissement
Plus d’informations à www.sfip-plastic.org/congres.php

13 juin 2013, Bruxelles (Belgique)
1ère journée d’échange Franco-Wallonne
Asainissement des sites , gestion des sédiments ; gestion des terres excavées
Plus d’informations à http://www.webs-event.com/

13 juin 2013, Amiens
Journée Technique Centre de valorisation des glucides et des produits naturels
Date limite d’inscription 20 mai 2013
Contact : communication@cvgpn.com

14 juin 2013, Paris
Matières premières stratégiques : quels principaux leviers d’action ?
Plus d’informations à www.EurActiv.fr et inscription (gratuite)

13 juin 2013, Paris
18e édition thématique d’INNOV’ECO
Ressource eau - Smart & Clean Water
Plus d’informations ici

18 juin 2013, Paris
L’expertise scientifique : dispositifs et nouveaux enjeux
Colloque orga,isé par l’Anses et la Chaire Développement durable de Sciences Po
Plus d’informations ici

26-28 juin 2013, Marakech (Maroc)
13th International Conference on Antioxidants
Dates limites de soumission des résumés

1er juillet 2013, Paris
Une journée de la recherche
Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional et Isabelle This Saint-Jean, Vice présidente, inviteront l’ensemble des acteurs franciliens de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour une journée de la Recherche.
Cette journée aura pour objet d’échanger sur un premier bilan de l’action régionale dans ce secteur et de proposer des pistes d’action pour la fin de la mandature.
Vous pouvez vous préinscrire pour cet évènement surmip@iledefrance.fr

7-10 octobre 2013, Paris
Congrès International de Métrologie 2013
Plus d’informations à www.cfmetrologie.com

7-11 octobre 2013, Annecy
MNPC13
Matériaux et Nanostructures Pi-conjugués
Date limite de soumission des résumés : 31 mai 2013
Plus d’informations à http://mnpc2013.sciencesconf.org/

8-10 octobre 2013, Paris
2e Congrès francophone des applications des fibres optiques
Date limite de soumission : 15 mai 2013
Plus d’informations à www.enova-event.com

9-10 octobre 2013, Lyon
Les rendez-vous Carnot 2013
Contact : renseignement@rdv-carnot.com

9-13 octobre 2013, Poznan (Pologne)
Annual International Congress of Young Chemists « YoungChem »
The event is dedicated to young scientists - students, PhD students and PhDs. Each year it gathers over a hundred participants from all over the world, including our keynote speakers - world-famous professors from renowned scientific institutions.
Plus d’informations à www.youngchem.com/

16-18 octobre 2013, Budapest (Hongrie)
FROST4
4th Conference on Frontiers in Organic Synthesis Technology
Date limite de soumission des résumés : 20 juillet 2013
Plus d’informations ici

24-25 octobre 2013, Riga (Lettonie)
7th International Conference on Diabetes & Obesity
Strategies, Solutions & Challenges
Plus d’informations ici

18-21 novembre 2013, Rueil-Malmaison
Les Rencontres Scientifiques d’IFP Energies nouvelles
Viscoplastic Fluids : from Theory to Applications
Date limite de soumission des résumés : 12 mai 2013
Plus d’informations à www.rs-viscoplastic2013.com

14 novembre 2013, Mons (Belgique)
Biobased materials, what’s next ? The role of nanotechnolgies
Plus d’informations à www.eevent.eu/jtech_nano

En 2014

10-14 août 2014, San Francisco (États-Unis)
Emerging Electrochemical Water Remediation Technologies
A Symposium in Honor of Professor Enric Brillas and Professor Mehmet A. Oturan
At 248th ACS National Meeting & Exposition
Appel à contributions : http://abstracts.acs.org

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Séminaires du Centre d’Alembert
15-16 mai 2013, Orsay
Sciences et industries
Inscriptions : colloque-centre.dalembert@u-psud.fr
Plus d’informations à www.centre-dalembert.u-psud.fr/
Le colloque a lieu à la Faculté des Sciences d’Orsay, bâtiment des Colloques (338), 1er étage (entrée libre).
Accès : http://goo.gl/maps/2fhvU

Mardi de l’info de l’ASTEE
21 mai 2013, 17:00-20:00, Paris
Biogaz des villes et biogaz des champs à la croisée des chemins
Téléchargez la fiche d’inscription

Séances publique de l’Académie des sciences
4 juin 2013
De jeunes chercheurs sélectionnés présenteront leur contribution aux grandes avancées scientifiques françaises en biologie.
Plus d’informations à www.academie-sciences.fr/activite/conf/gas/040613.pdf
11 juin 2013
Séance inter-académique consacrée aux innovations thérapeutiques
Plus d’informations à www.academie-sciences.fr/activite/conf/interacad_110613.pdf
16-17 septembre 2013
Colloque « Hypothèses sur les origines de la vie »*
Plus d’informations à www.academie-sciences.fr/activite/conf/colloque_160913.pdf

Exposition Parmentier
En hommage à Antoine-Augustin Parmentier (1737-1813), la BIU Santé vous présente sa nouvelle exposition virtuelle : www.biusante.parisdescartes.fr/parmentier/
Les textes sont de madame Anne MURATORI-PHILIP, historienne et biographe de référence de Parmentier.
Une riche iconographie de près de 300 illustrations, parfois inédites, accompagne cette découverte de ce grand pharmacien et agronome.
Ce n’est pas seulement le vulgarisateur de la pomme de terre qui est honoré ici : c’est également l’apothicaire, le pharmacien militaire, le missionnaire de l’agriculture, le père de la boulangerie moderne, le grand serviteur de l’État, en un mot : l’immense savant.

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 Des prix Nobel de Chimie parlent du futur dans Le Point

Dans son numéro 2117, en date du 11 avril 2013, , Le Point a demandé à 11 Nobel de raconter le futur.
Quatre Nobel de chimie ont été interrogés : Dan Shechtman (2011), Jean-Marie Lehn (1987), Ei-Ichi Negishi (2010 et Martin Chalfie (2008)

2.1.2 Des matériaux pour des batteries plus puissantes

Les chercheurs de l’Institut Carnot Cirimat (CNRS/Université de Toulouse III - Paul Sabatier) en collaboration avec des équipes américaines, ont préparé un matériau d’électrode à base d’oxyde Nb2O5 nanométrique combinant deux propriétés respectives de certains supercondensateurs et des batteries Li-on : une vitesse de diffusion rapide des ions (charge/décharge rapide) et un stockage de l’énergie dans le volume entier (plus grande capacité de charge).
Cette double propriété est permise ici par un phénomène appelé pseudo-intercalation. Des électrodes épaisses (jusqu’à 40 µm) réalisées avec du T- Nb2O5 offrent ainsi la perspective d’exploiter le mécanisme de pseudo-intercalation pour obtenir des systèmes de stockage de l’énergie pouvant se charger ou se décharger en quelques minutes. Ces travaux, issus du Réseau de stockage électrochimique de l’énergie, paraissent dans la revue Nature Materials le 15 avril 2013.
Lire la suite...

2.1. 3 Synthèse sous haute pression d’un matériau nanocomposite polyéthylène/zéolithe

Des chercheurs viennent de montrer que l’utilisation de techniques hautes pressions permet de synthétiser des nanocomposites hybrides à l’échelle sub-nanométrique, sans utiliser de catalyseur.
Lire la suite...

2.1. 4 Un commutateur moléculaire à deux visages : une affaire d’états…

Augmenter la capacité de stockage de données numériques implique de réduire toujours plus la dimension des unités élémentaires pour tendre vers celle d’une molécule individuelle. Ainsi, de nombreux laboratoires travaillent sur la conception de molécules qui présentent un comportement de commutation entre deux états aux propriétés différentes, qui pourraient être associés aux bits 0 ou 1 dans un codage binaire. Des chercheurs du Centre de Recherche Paul Pascal (CNRS) et de l’Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux (CNRS) ont réalisé un pas de plus dans ce domaine en préparant un système moléculaire commutable mais aussi multifonctionnel, ce qui permet, en principe, d’étendre les valeurs possibles des bits à 0, 1, 2, 3… et ainsi d’accroître les capacités de stockage.
Ces résultats sont parus le 14 mars 2013 dans la revue Chemical Science.
Lire la suite...

2.1.5 Faustine Dubar remporte le 1er prix de thèse intitulé « École de chimie de Rennes-René Dabard ».

Le prix de thèse « Ecole de chimie de Rennes-René Dabard » a pour objectif de distinguer chaque année un docteur, sans restriction d’établissement, pour ses travaux de thèse réalisés dans l’un des domaines de la chimie moléculaire, de la chimie du solide et des matériaux et de la chimie et du génie de l’environnement.

Ce prix vise à récompenser un jeune chercheur dont les travaux, d’une grande qualité scientifique, ont contribué au progrès des connaissances scientifiques, à l’innovation technologique et à une meilleure compréhension des enjeux de société et environnementaux. Les critères d’évaluation portent sur l’originalité de la thématique fondamentale ou appliquée, la prise de risque aux interfaces des domaines des sciences et la production scientifique (publications, brevets, prix).
Le 1er prix (1500€) a été remporté par Faustine Dubar, docteur de l’Université de Lille 1 (Unité de Catalyse et Chimie du Solide), UMR CNRS 8181. Ses travaux de recherche ont porté sur la compréhension du comportement d’une molécule « la Ferroquine » dans la lutte contre le paludisme responsable chaque année de 660 000 décès notamment en Afrique.
La jeune chercheuse a pu démontrer que la molécule une fois localisée dans l’estomac du parasite engendre des mécanismes de destruction qui permettent de tuer le parasite. Elle a également démontré que cette molécule a tendance à s’accumuler dans les globules rouges infectés permettant ainsi de réduire les effets secondaires et la quantité de médicaments à administrer. Aujourd’hui, la jeune femme travaille en tant qu’assistante de recherche à l’Université de Glasgow en Ecosse.
Le 2nd prix (500€) a été remporté (ex aequo) par Aymen Amine Assadi docteur ingénieur en génie des procédés industriels de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, UMR 6226 et Percia Beatrice Arockiam, docteur du Leibniz Institute for Catalysis (Rostock-Allemagne).

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Le dopage de matériaux organiques au lithium

Des chercheurs des centres catalans de sciences des matériaux ont réussi à modifier la conductivité de molécules organiques en les dopant avec des atomes de lithium. Pour cela, ils ont dû lever des barrières inhérentes au dopage de molécules organiques. Ce travail se place dans le cadre de la recherche de nouveaux matériaux organiques - basé sur le carbone - qui pourraient venir remplacer à l’avenir les matériaux inorganiques à base de silicium utilisés actuellement dans l’industrie électronique.

L’électronique organique est un domaine de recherche qui vise à développer des composants et des circuits électroniques en utilisant des molécules carbonées comme les polymères par exemple. Des composants organiques existent déjà comme par exemple les diodes électroluminescentes organiques (OLED). Si les capacités électronique des matériaux inorganiques ont été très vastement étudiées, il reste beaucoup à faire pour développer des matériaux organiques conducteurs ou semi-conducteurs et étudier comment leur propriétés varient par l’ajout ou le remplacement de certains atomes.

Les chercheurs des centres catalans ont étudié des manières de doper des phtalocianines métalliques avec des atomes de lithium. Ils ont identifié au sein de la molécule trois sites dans lesquels les atomes de lithium pouvaient être incorporés. Ils ont étudié les effets électroniques entrainés par l’occupation de ces différents sites par ces atomes. Ils ont ainsi mis en évidence qu’il était possible d’obtenir des propriétés électroniques différentes en fonction du type de dopage effectué.

Ce cas d’école ouvre la voie à de nouvelles recherches sur d’autres types de molécules. L’objectif des chercheurs est d’identifier les composés les plus efficaces pour créer de nouveaux dispositifs. Les cellules solaires organiques capables de transformer au mieux le rayonnement solaire en électricité sont un exemple de ces applications. Les dispositifs d’affichage pliables et flexibles en sont un autre. Les auteurs de l’étude évoquent aussi les développements possibles dans le domaine des matériaux supraconducteurs.

Sources

2.2.2 Formulation de béton autocompactant avec de la biomasse d’olive

Un groupe de chercheurs du département Génie Civil de l’Université de Grenade vient de développer un béton autocompactant à partir de cendres provenant de la combustion de granulés fabriqués avec les restes d’élagages d’oliviers. Ce type de béton, autocompactant, tout comme ses équivalents autoplaçant, autonivelant, profite d’une plasticité remarquable et présente une cohésion qui ne nécessite pas de compactage pour une utilisation dans la construction notamment, ce qui lui confère de sérieux atouts par rapport au béton conventionnel de par une économie considérable et un gain de temps.

Traditionnellement, la formulation d’un béton auto-plaçant est composée d’eau, de sable, de ciment (pas obligatoirement), d’un matériau granulaire inerte de granulométrie fine - appelé filler - et d’un additif superplastifiant pour, comme son nom l’indique, améliorer la fluidité du béton à l’état liquide. Les premiers résultats de l’étude, qui sont publiés dans la revue Construction and Building Materials, proposent l’utilisation de cendres volantes provenant de la combustion dans des chaudières domestiques ou de granulés fabriqués à partir de déchets de biomasse d’olive en tant que substituant des fillers dans la formulation du béton auto-compactant.

Cette nouvelle formulation est naturellement connotée « écologique » de par la valorisation de la biomasse. D’après l’équipe de chercheurs, la combustion des granulés entraîne, en contre-partie, la production de sous-produits de la combustion de biomasse, les cendres, qui doivent être gérés selon les principes de gestion des déchets établis par la législation européenne et espagnole. A l’heure actuelle, ces cendres sont éliminées dans des décharges ou utilisées dans l’agriculture. Cependant, au vu de l’augmentation de la production de biomasse, il est nécessaire de chercher d’autres alternatives. C’est le cas pour cette application dans le secteur de la construction.

L’utilisation dans le secteur de la construction des cendres volantes, obtenues comme résidu de la combustion du charbon dans les centrales thermoélectriques, est déjà généralisée. C’est ce qui a poussé les chercheurs à utiliser les cendres de la biomasse d’olive, dont les caractéristiques chimiques et physiques montrent des résultats très différents des cendres traditionnelles, principalement en raison de leur inactivité pendant le processus de durcissement du ciment et de leur plus grande finesse.

Le groupe de chercheurs pense au vu des résultats de cette étude que l’utilisation de cendres volantes de biomasse en tant que filler dans le béton autocompactant est possible. Il reste nécessaire tout de même à procéder à des tests à grande échelle pour garantir une fabrication de haute qualité.

Sources

2.2.3 Bientôt des flashs au Xénon dans nos mobiles

Des chercheurs de Nanyang Technological University (NTU) [1] viennent de mettre au point un nouveau type de condensateur qui permet d’outrepasser les limites actuelles empêchant l’utilisation de flash au xénon dans nos téléphones mobiles.

De nos jours, la plupart des flashs de nos mobiles fonctionnent grâce à un système de LED, technologie qui est loin d’être la plus performante. Les flashs au xénon, présents dans de nombreux appareils photo, sont bien plus puissants mais demandent en conséquence plus d’énergie. Le condensateur nécessaire, de plus grande taille, est impossible à intégrer dans nos mobiles de plus en plus petits.

Ce nouveau condensateur, fait de différentes couches de polymères, devrait être au moins quatre fois plus petit que les actuels en céramique, et bien plus puissant. Sa tolérance au haut voltage, et ses temps de charge et de décharge plus rapide que ses concurrents, le rendent performant et adapté aux prérequis de fonctionnement des flashs. Cette invention du Professeur Associé LEE Pooi See, de la School of Materials Science and Engineering (MSE/NTU) [2], va rapidement devenir une réalité et être commercialisée. En effet, un accord entre NTU et Xenon Technologies [3] a été signé pour développer ce condensateur à l’échelle industrielle.

Xenon Technologies est leader mondial de la fabrication de flashs au xénon. Ainsi, ce nouveau condensateur ouvre la porte vers l’innovation du « plus en plus petit », adapté à tous les appareils mobiles. Les collaborateurs de ce projet, initialement financé par la National Research Foundation (NRF) [4] et l’équipe mixte NTU-Xenon Technologies, pensent pouvoir présenter un prototype commercial fonctionnel dès septembre 2013.

Sources

2.2.4 Un matériau unique pour résoudre les problèmes environnementaux

Des scientifiques de Nanyang Technological University (NTU) [1] dirigés par le Professeur Associé Darren SUN [2] viennent de mettre au point un matériau révolutionnaire capable de générer de l’hydrogène, de traiter l’eau et de créer de l’énergie !

Ce matériau révolutionnaire, qui a nécessité cinq années de recherche, est appelé « dioxyde de titane multi usages ». Le processus de fabrication consiste à transformer des cristaux de dioxyde de titane (TiO2) en nano fibres, relativement bon marchés. Ces nano fibres peuvent ensuite être facilement transformées en membranes auxquelles sont ajoutés, selon les besoins, du carbone, du zinc ou du cuivre.

Les différentes applications de ce « dioxyde de titane multi usages » sont les suivantes :
- Assainir les eaux usées exposées au soleil et produire en même temps de l’hydrogène,
- Jouer le rôle, après transformation, de membrane de filtration anti-encrassement,
- Dé-saliniser de l’eau,
- Récupérer de l’énergie depuis des eaux usées ou de la saumure,
- Rentrer dans la composition de cellules photovoltaïques flexibles,
- Doubler la durée de vie d’une batterie lithium ion (remplacement de l’anode),
- Servir d’antibactérien (sur des pansements par exemple).

De plus, le dioxyde de titane a l’avantage d’être abondant et bon marché, ce qui rend ses applications encore plus intéressantes.

Durant les cinq dernières années, plus de soixante-dix publications scientifiques ont été rédigées sur le travail du Prof. Ass. SUN. Les recherches portaient initialement sur la fabrication d’une membrane de filtration antibactérienne qui éviterait l’encrassement biologique et donc son obstruction. Le Prof. Ass. SUN a rapidement découvert les propriétés de photo-catalyseur de ce dioxyde de titane. D’autres recherches sur le dioxyde de titane étaient menées en parallèle par ses équipes. Ainsi, des applications totalement différentes ont pu être mises en évidence.

La prochaine étape est donc la commercialisation de ce nouveau matériau ; le Prof. Ass. SUN cherche, dans ce cadre, des partenariats. Et qui sait ? Il reste peut être de nouvelles applications du dioxyde de titane à découvrir.

Sources

2.2.5 Des nano-particules de nouvelle génération, insérées dans les vêtements pour lutter contre la malaria et la dengue

Une équipe de chercheurs de l’Institut des Sciences et de la Technologie du textile a développé une technologie pour repousser les vecteurs de la malaria et de la dengue, comme les moustiques anophèles et éviter les maladies bactériennes. Le principe consiste à laver ses vêtements avec des micro-particules fonctionnelles de silice. Le tissu pourra constituer une barrière naturelle à ses insectes. Ces micro-particules peuvent supporter 50 à 100 lavages en machine et sont écologiques.

Ce projet, initié par le chercheur Jaime Rochas Gomes, en 2007 consiste à tester l’incorporation de produits actifs, tel que des anti-bactériens, de l’aloé-vera ou des produits répulsifs de moustiques, dans des micro-particules de silice. Les produits actifs sont libérés de façon contrôlée, dans les vêtements. Ces micro-particules peuvent être incorporées de façon industrielle dans les tissus de vêtements ou de sacs, mais également par l’utilisateur sur un vêtement déjà confectionné.

Un des objectifs de cette technologie est de repousser les moustiques anophèles, vecteur de la malaria, qui tue des milliers de personnes par an. Des tests de répulsion ont été réalisés avec succès à l’Institut d’Hygiène et de Médecine Tropicale de Lisbonne. Les prochaines étapes du projet seront de faire ces mêmes tests dans le cadre naturel des anophèles afin de pouvoir confirmer ces premiers résultats. Dans le futur, des projets de développement de nano-particules avec des vitamines ou des enzymes sont envisagées pour lutter contre d’autres types de maladies. De plus, une étude est en cours afin de prolonger encore la durée de vie de ces nano-particules.

Le groupe de recherche a déjà attiré l’attention de la communauté scientifique, et notamment dans les régions tropicales les plus touchées par la malaria, ainsi que des industriels et des gouvernements. Cette application peut également être utilisé pour colorer les tissus sans solvants et sans sels. Cette technologie utilise 70 % d’eau en moins que les techniques classiques. Dans certaines zones, les gouvernements doivent fermer les industries de teinture car la pollution est tant élevée dans les rivières que les solvants et sels détruisent la faune et la flore locales. Les nano-particules pourraient être utilisées dans ce type d’industrie pour réduire l’impact sur l’écosystème. Ces particules peuvent également teindre les cheveux et éviter ainsi les effets secondaires néfastes dus à ces produits comme les allergies, ou le risque de cancer.

Une demande de brevet va être déposée par l’entreprise Eco-Ticket, spin off de l’Université du Minho, et ce projet a reçu le prix BES, prix récompensant l’innovation technologique au Portugal.

Sources

  • Le site de Ecoticket (en anglais)
  • Le contact de Ecoticket
  • Article paru dans Ciência Hoje (en portugais), « Nanoparticulas colocadas na roupa
    protegem contra dengue ou malária », le 25-01-2013
  • Article paru sur le site de l’Université du Minho (en portugais), « Prof. Jaime Rocha Gomes vence Grande Prémio BES Inovação »
  • ADIT, BE Portugal (n° 58, 22 Avril 2013)

2.2.6 Les nanostructures au service de la production de dihydrogène

Comment allons-nous générer de l’électricité dans les prochaines années ? Quelles sources avons-nous et combien de temps vont-elles tenir ? Les questions énergétiques figurent parmi les importantes pour notre futur. Certains scientifiques envisagent aujourd’hui de partir de ressources abondantes et peu onéreuses comme l’hydrogène, le dioxyde de carbone ou les photons pour tenter d’y répondre.

Synthétiser des nano-électrodes

La chercheuse Lilac Amirav, de la Faculté Schulich de Chimie du Technion (Haïfa) apporte sa pierre à l’édifice de l’avenir énergétique. Comment ? En travaillant dans un laboratoire à la croisée de la chimie inorganique, de la psychochimie et de la physique, où elle utilise les dernières avancées en synthèse de matériaux pour préparer de façon originale des colloïdes métalliques. Alors qu’elle n’était encore qu’une jeune étudiante, elle a développé une nouvelle méthode pour produire des nanoparticules semiconductrices. "Cette méthode a suscité l’intérêt de la communauté scientifique, mais je ne pouvais pas en voir les implications immédiates pour l’humanité", raconte-t-elle. C’est chose faite aujourd’hui. Son travail lui permet de créer, à partir de colloïdes métalliques, qui présentent l’avantage de pouvoir être modifiés à loisir (taille, etc.), des électrodes à l’échelle nano.

Des baguettes magiques qui convertissent la lumière en matière"

Les électrodes qu’elle prépare sont des nanotubes de sulfate de cadmium contenant un noyau de séléniure de cadmium et une pointe de platine. L’intérêt de ces électrodes ? Irradiés et plongés dans une eau chargée en protons, les nanotubes mènent à la formation de dihydrogène, un combustible intéressant, car gazeux et qui ne libère que de l’eau en brûlant. Ces électrodes sont, selon le Dr Amirav, plus efficaces que les électrodes construites avec d’autres technologies. La présence du noyau de séléniure de cadmium confère notamment une plus grande stabilité dans le temps à ces électrodes. Elle compare ces systèmes photocatalytiques à des "baguettes magiques" car ils « convertissent la lumière en matière ».

Des travaux très prometteurs

Les travaux du Dr Amirav sont très prometteurs. Ils permettent d’envisager dans l’avenir la synthèse de catalyseurs permettant la conversion directe et à grande échelle de la lumière en carburant. Ceci explique que, bien qu’elle soit en début de carrière, Lilac Amirav soit déjà associée à d’autres chercheurs très reconnus dans des projets collaboratifs. Elle est par exemple membre de l’initiative I-Core (Solar Fuels Israeli Center of Research Excellence) qui regroupe les plus éminents chercheurs israéliens autour du problème des énergies renouvelables.

Sources

2.2.7 Hydrogène : des catalyseurs « salés » pour un stockage chimique d’énergie sous forme liquide

Le stockage de l’hydrogène sous forme de méthanol serait une technique prometteuse pour utiliser l’énergie excédentaire produite à partir des parcs éoliens et solaires. Toutefois, la condition préalable est de disposer d’un catalyseur puissant pour la régénération de l’hydrogène. Des scientifiques allemands présentent dans la revue Angewandte Chemie un nouveau catalyseur au platine pour cette réaction, à savoir le reformage à vapeur de méthanol. Le secret de la réussite est un revêtement de surface spécial composé de sels alcalins basiques fondus.

Un problème central des énergies renouvelables consiste en la forte fluctuation de la production d’électricité. Une possibilité intéressante est ici offerte par un stockage de l’hydrogène à base de méthanol : l’électricité excédentaire peut être utilisée pour une électrolyse de l’eau. L’hydrogène produit est ensuite mis à réagir avec du dioxyde de carbone pour former du méthanol et de l’eau, et est ainsi stocké sous forme liquide. L’hydrogène peut postérieurement être restitué à partir du méthanol, par exemple pour faire fonctionner une pile à combustible. Ceci se produit par reformage à vapeur du méthanol, qui consiste en principe en une inversion de la réaction de formation de méthanol. La formation de monoxyde de carbone (CO) doit être évitée, car même des traces de CO altéreraient le catalyseur de la pile à combustible. Ainsi, pour que la réaction puisse avoir lieu efficacement et de manière sélective, y compris localement dans des réacteurs de taille réduite à basse température, des catalyseurs améliorés sont absolument nécessaires.

Une équipe de l’Université d’Erlangen-Nuremberg (Bavière) a développé un tel catalyseur. Il s’agit de nanoparticules de platine déposées sur un support d’alumine. L’astuce réside dans la surface, recouverte d’un mince film de sels basiques, un mélange d’acétates de lithium, de potassium et de césium. Les sels liquides ont une pression de vapeur extrêmement faible, de sorte qu’ils restent sur la surface du catalyseur y compris dans les conditions d’une réaction continue en phase gazeuse.

En comparaison avec un matériau non recouvert, le nouveau catalyseur présente une activité catalytique nettement plus élevée et une amélioration très significative de la sélectivité en dioxyde de carbone de plus de 99%.

Sources

2.2.8 Les nanotechnologies au service du médicament

Une chercheuse de l’université d’Alberta à Edmonton "pense petit" dans le but de trouver des nouveaux procédés pour améliorer l’administration de médicaments avec de moins en moins d’effets secondaires.

Afsaneh Lavasanifar, Professeur à la Faculté de Pharmacie et Sciences Phamaceutiques, a développé et breveté une capsule à base de polymères qui est capable de transporter des médicaments vers des zones spécifiques du corps à l’échelle nanométrique. La nanostructure polymère contient une enveloppe protectrice extérieure et un coeur interne capables d’encapsuler des principes actifs que le corps met normalement beaucoup de temps à absorber et à assimiler.

« Rendre des médicaments solubles dans l’eau est l’un des problèmes majeurs dans le développement de ces derniers », dit Lavasanifar. « Lorsque les médicaments ne sont pas solubles dans l’eau, ils ne peuvent pas être absorbés de manière efficace par le corps, ou administrés efficacement, ce qui les rends inefficaces ». Lavasanifar a développé ce polymère pendant 3 ans, et a publié ses premiers résultats en 2006. En 2010, elle lançait sa propre société, Merso Polymers, avec l’aide de TEC Edmonton, dont elle occupe les fonctions de Vice-président et Directrice Scientifique.

En plus de résoudre les problèmes d’insolubilité dans l’eau, ce polymère pourrait être utilisé de manière ciblée dans des zones spécifiques du corps humain. La plus grande partie de la recherche de Lavasanifar s’est focalisée sur une délivrance ciblée de médicaments en chimiothérapie, ces derniers pouvant être toxiques pour certains organes tels que les reins ou le coeur. « Nous pouvons modifier la façon dont nous distribuons les médicaments anti-cancer dans le corps, et amener les principes actifs directement dans une tumeur, loin des sites où ceux-ci peuvent être toxiques », dit-elle.

Un autre polymère utilisé dans cette plateforme possède des propriétés thermo-réactives uniques : liquide à température ambiante, il devient gel lorsqu’il est chauffé à la température du corps. Ce composé pourrait avoir des applications potentielles telles que la mise au point de médicaments pour gouttes oculaires, d’antibiotiques ou d’antipsychotiques. Il éviterait ainsi le recours à de coûteuses doses multiples qui doivent être réalisées par un professionnel de santé.

Une troisième structure de cette même famille a été imaginée pour délivrer des siRNA (petits ARN interférents) qui jouent sur l’expression des gènes dans une cellule. Ces ARN interférents n’ont pas encore été utilisés en tant qu’agents thérapeutiques car ils se décomposent dans le corps et ont beaucoup de mal a pénétrer dans les cellules. Lavasanifar travaille avec d’autres chercheurs sur ce polymère pour parvenir à administrer ces siRNA dans un modèle de laboratoire. L’objectif à long terme serait une application clinique.

Meros travaille avec Alberta Innovates - Technologie du Futur pour évaluer la toxicité de ce polymère, une étape nécessaire pour l’agrément réglementaire. Lavasanifar est confiante dans les résultats, notant que la structure principale du polymère a déjà été utilisée dans des sutures résorbables depuis plusieurs années.

Sources

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Marie-Catherine Manez, Roselyne Messal, Aurélie Saadoun, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère