SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 16 1er septembre 2013

1.1 À propos de la SCF…

C’est la rentrée, mais toujours une série d’événements et actions de la SCF

1.1.1 Congrès EuropaCat XI

Le Congrès EuropaCat XI qui se tient à Lyon (Palais des Congrès) du 1er au 6 septembre 2013.
Pour plus d’informations, consultez : www.europacatlyon2013.fr/fr/home.html et plus particulièrement pour le programme lui-même, www.europacatlyon2013.fr/en/europacat-xi-scientific-program.html.
Pour inscrire la manifestation au livre des records Guinness, venez rejoindre les quelques 1 700 participants actuels du forum biennal de la catalyse européenne !

1.1.2 3e Colloque « De la Recherche à l’Enseignement »

Ce colloque se tiendra à Chimie ParisTech (ENSCP,11 rue Pierre et Marie Curie, Paris 05) le 7 septembre 2013 avec six lauréats de différentes distinctions de l’Académie des sciences, du CNRS et de la SCF.
L’inscription est possible jusqu’au jour même.
Toute l’information est disponible à la page de la Division enseignement/formation (www.societechimiquedefrance.fr/fr/enseignement-formation.html), y compris le programme comportant les résumés des conférences et téléchargeable.
Tous les participants recevront une plaquette qui comportera, en plus, les diapositives des intervenants.
Celles-ci seront disponibles à cette même page à partir du 9 septembre 2013.

1.1.3 Appel à candidatures pour le congrès SCF15

Rappelons l’appel d’offre à l’attention des sections régionales pour l’organisation du Congrès SCF’15, organisation qui demandera la participation active des membres de la section régionale choisie, est toujours ouvert. Les actes de candidature doivent être adressés à avant le 16 septembre 2013 à Stanislas Pommeret (stanislas.pommeret@societechimiquedefrance.fr).

1.1.4 Michel Che reçoit la Médaille du Centenaire

Lors de la séance d’ouverture d’EuropaCat XI, qui marquait, vingt après, le retour en France de cette manifestation scientifique, la SCF a souhaité, avec la Médaille du Centenaire, honorer Michel Che, l’instigateur en 1991 de la création de l’EFCATS, Fédération européenne des sociétés de catalyse, alors qu’il était président de la division Catalyse de la SCF/SCF (DivCat) et du premier congrès EuropaCat qui s’est tenu à Montpellier en 1993

1.1.5 Serge David nous a quitté

Nous avons appris une bien triste nouvelle : le décès, le jeudi 1er août, de Serge David dans sa 92e année. Après une hospitalisation, il avait pu rentrer chez lui où il s’est éteint entouré de sa famille. Mr David a gardé jusqu’au bout la lucidité, la vivacité d’esprit, la force de caractère, le sens de l’humour et la modestie qui le caractérisaient si bien.
Ses obsèques ont eu lieu le jeudi 8 août à 10h à Orsay en l’église St Martin-St Laurent en présence de sa famille et d’anciens et présents du labo d’Orsay.

Serge David, Professeur à l’Université Paris Sud, était un scientifique renommé dont la réputation dépassait largement les frontières de l’hexagone. Ses travaux ont été rapportés dans plus de 200 publications dans les meilleurs journaux scientifiques. Il est notamment réputé pour avoir :

  • été l’un des pionniers, en France, de l’utilisation de traceurs radioactifs pour des études métaboliques (biosynthèse de la thiamine et des parties ribo et désoxyribosiques des ARNs et ADNs).
  • apporté des preuves expérimentales à ce qui est devenu depuis l’explication canonique de l’origine de l’effet anomère : recouvrement entre une paire de symétrie p d’un oxygène et l’orbitale antiliante d’une liaison carbone-hétéroélément adjacente.
  • introduit l’utilisation de l’oxyde de dibutylétain pour promouvoir des acylations ou alkylations régiosélectives au sein de polyols.
  • étendu l’usage de la réaction d’hétéro Diels-Alder à la préparation d’unités mono-saccharidiques et initié les premières études sur l’induction asymétrique dans les réactions de cycloaddition.
  • déterminé, en collaboration avec des immunologistes et dans le cadre d’un programme ambitieux de synthèse d’oligosaccharides, la structure exacte des antigènes sanguins Ii.
  • ouvert la voie à la synthèse enzymatique d’oligosaccharides, comme alternative à la synthèse chimique en : mettant au point une synthèse de l’acide N-acetylneuraminique à l’aide d’une sialylaldolase immobilisée (maintenant utilisée au niveau industriel) et en intégrant des galactosylation enzymatiques pour préparer des glycolipides et des fragments de glycoprotéines.

Après avoir pris sa retraite en 1990 et été Professeur émérite jusqu’au début des années 2000, il continuait à venir régulièrement au laboratoire pour "faire sa biblio" afin de rédiger des articles de fond. Nous discutions souvent de la nature de la liaison chimique et des projets en cours au laboratoire. Je me souviens avec admiration de sa détermination, à près de 85 ans, à comprendre la théorie de la Fonctionnelle de Densité, lui qui ne jurait que par la théorie des Orbitales Moléculaires et en maîtrisait tous les aspects, même les plus mathématiques. Sa descendance scientifique est large et nous serons nombreux à le regretter. Nous le remercions pour la formation rigoureuse qu’il nous a directement ou indirectement légué et pour l’héritage scientifique qu’il nous laisse.

Ceux d’entre vous qui souhaitent le faire peuvent écrire à Madame David à l’adresse suivante : 28 rue André Maginot 91400 ORSAY
Bien amicalement
David Bonnaffé

Le Bureau de la SCF, en notre nom à tous, présente à sa famille, ses collègues et ses amis ses sincères condoléances.

1.1.6 À propos du Club histoire de la chimie

La prochaine séance du club aura lieu le 10 septembre 2013 au 250 rue Saint-Jacques 75005 Pari et la lettre N°53 est en ligne

1.1.7 Les prix d’instrumentation 2013 de la Division chimie physique

Uli Schmidammer
Laboratoire de Chimie Physique - UMR 8000, Université Paris-Sud, 91405 Orsay
Spectroscopie THz dans le Domaine Temporel par Détection Monocoup Ultrarapide
et Benoit Limoges et Damien Marchal
Université Paris Diderot/CNRS, Laboratoire d’Électrochimie Moléculaire
Conception et réalisation d’un instrument de PCR en temps réel avec détection électrochimique
sont les lauréats de ce prix cette année.
Plus d’informations à www.societechimiquedefrance.fr/fr/chimie-physique-13.html

1.1.8 L’Actualité Chimique

Bientôt dans vos boîtes à lettres et sur le site (vers le 15 septembre) :
n° 377, septembre 2013 (64 pages, 20 €)

Au sommaire de ce numéro, Dossier : La chimie en Région PACA – Focus sur la section régionale SCF-PACA.
La section régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur de la SCF nous présente en six courts articles un tour d’horizon des recherches en chimie développées dans la région autour d’axes forts mobilisant de nombreux chercheurs : spectrochimie et chimie théorique, matériaux pour l’électronique et l’énergie, chimie des substances naturelles et de l’environnement, catalyse et synthèse asymétrique, chimie bioorganique et médicale. Cette approche, plutôt inhabituelle pour la revue, a pour objectif de mettre en avant l’importance et le dynamisme des réseaux régionaux. D’autres régions sont déjà sur les rails pour faire suite à ce premier dossier.

Et aussi : Rencontre avec Henri Kagan. Les Journées de chimie organique (JCO) organisées ce mois-ci à Orsay sont dédiées au professeur Henri Kagan, l’un des pères de la catalyse asymétrique. L’Actualité Chimique a tenu à s’associer à l’hommage rendu en confiant à l’un de ses anciens élèves le soin de s’entretenir avec lui.

Le fluor, un élément incontournable : fluor et composés fluorés sont très importants dans notre vie quotidienne, comme l’illustrent les exemples apportés dans cet article par le Réseau français du fluor, groupement d’intérêt scientifique dont la principale mission est de fédérer la recherche française dans ce domaine très particulier de la chimie.

Un TP… « historique ». L’objectif de la séance de TP décrite peut paraître classique : identifier le composé contenu dans un flacon le plus rapidement possible.

Mais tout se complique quand on change d’époque régulièrement, passant de 1750 à 2000 en 4 heures ! Il s’agit alors de s’adapter aux techniques disponibles à chaque période. Les extraits des comptes rendus des élèves parlent d’eux-mêmes : une expérience riche et très stimulante.

Le sommaire détaillé, les résumés des articles et certains articles et rubriques en téléchargement libre sont disponibles sur le site de L’Actualité Chimique : www.lactualitechimique.org

Quelques thèmes à découvrir à la rentrée :

  • La chimie mène l’enquête, volume 2 (octobre-novembre 2013)
  • Les travaux des médaillés 2012 du CNRS (décembre 2013)
  • La chimie théorique (février-mars 2014)
  • Et bien d’autres…

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 23e Rencontres CNRS Jeunes « Sciences et Citoyens »

En proposant ce rendez-vous annuel de réflexion et d’échange, le CNRS permet aux jeunes et aux chercheurs de débattre et de dialoguer en toute liberté du 18 au 20 octobre 2013 au Palais des Congrès du Futuroscope de Poitiers.
L’entretien avec Philippe Garrigues, président du comité scientifique, chimiste, membre du comité d’organisation depuis 1998, vous incitera à vous inscrire avant le 30 septembre 2013 à ces rencontres qui réuniront 500 jeunes européens de 18 à 25 ans, étudiants ou engagés dans la vie active, et une centaine de chercheurs de toutes disciplines.
Toute l’information est disponible à www.cnrs.fr/sciencesetcitoyens/spip.php?article4.

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 Questionnaire en ligne

Le questionnaire sur la situation actuelle de l’emploi pour les chimistes et ingénieurs chimistes au sein de l’Union Européenne lancée à la demande de la Commission européenne par l’EuCheMS et l’EC2E2N (European Chemistry and Chemical Engineering Education Network) avec le soutien du CEFIC.

Les données recueillies devraient permettre de faciliter l’insertion des futurs diplômés en définissant mieux leurs attentes et en préparant les réponses adéquates par les autorités.
Le formulaire (en français) est à compléter en ligne

1.3.2 Au sommaire de la lettre de Bruxelles, août 2013

Horizon 2020 - COREPER I confirmed final texts of the Horizon2020 / The European Institute of Innovation and Technology (EIT) annual report 2012 now available / More applicants for the latest ERC starting grants / Only one submission for CCS funding / EU targets another insecticide linked to decline in bee population / New technical standards deal signed during EU-US trade meetings / Heated chemicals debate continues with open letter to EU chief / Launch of European alliance for apprenticeships / EU pushes through Unified Patent Court / Marie Curie career integration grants (CIG) / COST Open Call / Calls for projects for EUREKA Clusters / Eco-Innovation Call for Proposals / MEP awards 2013 : winners announced /

1.4. En direct de Bruxelles

1.4.1 À propos de REACH

Six ans après l’entrée en vigueur de REACH, à l’initiative conjointe de l’ECHA , des États membres et des associations de l’industrie, l’ECHA a publié le 17 juillet 2013 une feuille de route pour améliorer les rapports sur la sécurité chimique (CSR) et des fiches de données de sécurité (FDS).
Le dossier de presse est disponible ici.

1.5. En direct de l’IESF

1.5.1 Journée nationale de l’ingénieur 2014 (JNI 2014)

Rappelons que la 1ère Journée Nationale de l’Ingénieur s’est tenue le 18 mars 2013 (cf. SCF Info en ligne n° 5 du 1er mars 2013).
Le compte rendu de cette Journée est maintenant disponible ici
Devant le succès remporté par cette manifestation, IESF a programmé sa seconde édition pour le jeudi 3 avril 2014.
Toute l’information est disponible ici.

1.5.2 Reconnaissance du diplôme d’ingénieur français comme niveau master aux États-Unis

L’AACRAO (American Association of Collegiate Registrars and Admissions Officers), qui établit les équivalences internationales des diplômes l’enseignement supérieur dans tous les États-Unis, reconnaît désormais le diplôme d’ingénieur français comme niveau master.
Lire

1.5.3 Assemblée générale 2013

Le compte-rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire d’Ingénieurs et Scientifiques de France qui s’est déroulée le 7 juin 2013 à l’espace Hamelin de la FIEEC (Paris)est disponible ici
Le discours que Madame Laurence Parisot, Présidente du MEDEF, a prononcé en clôture de leur assemblée est également disponible

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Les facteurs d’impact 2012 des journaux de ChemPubSoc Europe

Ils traduisent la croissance de la notoriété de ChemSusChem et la stabilisation de la plupart des autres journaux (chiffres 2011 entre parenthèses) :

  • ChemSusChem : 7,475 (6,827)
  • Chemistry, Eur. J. : 5,831 (5,925)
  • ChemCatChem : 5,181 (5,207)
  • ChemBioChem : 3,740 (3,944)
  • ChemPhysChem : 3,349 (3,412)
  • Eur. J. Org. Chem : 3,344 (3,329)
  • ChemMedChem 2,835 (3,151)
  • Eur. J. Inorg. Chem : 3,120 (3,049)

Le journal partenaire de la GDCh, Angew. Chem. Int. Ed. (13,455) et actuel support de ChemPlusChem, poursuit sa progression avec deux dixièmes.

1.6.2 Qui veut gagner un i-Pad ?

Nous vous rappelons que ChemistryViews.org édité par Wiley-VCH pour ChemPubSoc Europe est une source en ligne d’informations en recherche et industrie dans les domaines de la Chimie et des Biotechnologies, sur des thèmes tels que la catalyse, l’énergie, les nanoxxx, la santé, les médicaments, la « durabilité », etc.

L’inscription est gratuite et, si elle est effectuée avant le 15 septembre 2013, peut vous permettre de gagner un iPad.
Elle s’effectue ici

1.6.3 Présentation de l’appel à proposition CORAC PIA « avion du futur composite - projet P9 »

Cette présentation aura lieu le 16 septembre 2013 à Paris
Dans le cadre des projets de la plateforme de développement technologique CORAC « Avion du Futur Composite », subventionnés par le PIA (Programme d’Investissements d’Avenir), Airbus et ses associés développent le montage d’un nouveau Projet (P9), dont les activités techniques pourraient démarrer début 2014.

Ce projet P9 prévoit d’étudier, de fabriquer, d’assembler et de tester les éléments d’une pointe avant de fuselage composite de 2de génération, en considérant les processus industriels. Ces éléments composeront ensuite un démonstrateur à taille réelle (échelle 1).

Airbus, Aerolia, Latecoere, ouvriront courant septembre 2013 un appel à propositions afin de permettre à des partenaires (industriels (PME, ETI, ..), académiques, laboratoires de recherche) de proposer une coopération à ce projet :

  • dans les métiers des études, technologies, procédés et outillages pour fabrication / assemblage et essais
  • pour les domaines structures composites et installations systèmes

Cet appel sera ouvert sur le site : http://corac-genome-cockpit-composite.com

1.6.4 Pascal Barthélemy, nommé au comité stratégique de filière Chimie-Matériaux

IFPEN, DR

Directeur général adjoint d’IFP Énergies nouvelles (IFPEN) depuis 2008, Pascal Barthélemy a été nommé président du comité Innovation du comité stratégique de filière Chimie-Matériaux. Cette nomination permettra à IFPEN de contribuer aux réflexions et travaux du comité Chimie-Matériaux, en apportant sa vision des enjeux du secteur, mais aussi son expertise en matière de recherche et d’innovation.

Titulaire d’un doctorat de physico-chimie, Pascal Barthélemy est entré en 1985 chez Rhodia où il a exercé diverses responsabilités en R & D  directeur R & D pour différentes filiales, vice-président de la division Spécialités pour produits de consommation, directeur de la stratégie pour la division Électronique-Automobile et Fibres, directeur marketing Innovation. En 2004, il est nommé directeur des Relations extérieures, valorisation et développement durable pour la R & D, puis président fondateur du pôle de compétitivité Axelera.

Les treize comités stratégiques de filières, liés au Conseil national de l’industrie, correspondent chacun à une filière industrielle stratégique pour la France. Ils visent à déterminer et mettre en place des actions concrètes pour renforcer et consolider ces filières dans un contexte de compétition mondiale, via notamment l’élaboration de « contrats de filière » fondés sur des engagements entre l’État et les industriels.
• Source : IFPEN, 01/07/13.

1.6.5 Prix Henri Moissan

Durant le 17e Symposium européen sur le fluor (17th ESFC, 21-25 juillet 2013, Faculté de Pharmacie, Paris, www.17-esfc-paris2013.fr), une session présidée par Gérard Férey s’est déroulée à la Maison de la Chimie et a été consacrée au Prix International Henri Moissan que gère la Fondation de la Maison de la Chimie.

À cette occasion, quatre lauréats récents, à savoir Karl Christe (2000), Darryl D. DesMarteau (2006), Herbert Roesky (2009) et Alain Tressaud (2012), y ont donné une conférence.

Pour clore cette journée et pour rendre hommage à Henri Moissan, un film réalisé par J. Trouchaud et D. Bour a été présenté.
Ce film est disponible auprès de ABV, 1 avenue des Bleuets, F-77124 Penchard.

1.6.6 La nuit des chercheurs

Le vendredi 27 septembre 2013, dès 18 h, des chercheurs vous donnent rendez-vous pour une soirée placée sous le signe de la découverte et du plaisir. Venez à la rencontre des « Mondes Inconnus » : infiniment petit ou infiniment grand, espaces inconnus de notre propre cerveau, des dernières explorations en génétique... ou de la matière noire de l’Univers, ou encore découverte de sociétés humaines préservées... !

Cette année, les chercheurs seront présents lors des soirées organisées dans treize villes en France. Pour cette 8e édition, impulsée dans des centaines de villes en Europe par la Commission européenne, vous pourrez rencontrer des scientifiques de différentes disciplines, partager leurs univers, leur quotidien, découvrir leurs recherches, réussites ou difficultés...

www.nuitdeschercheurs-france.eu/PagePrincipale

1.6.7 Fête de la science 2013

Cette année, la Fête de la science aura lieu du 9 au 13 octobre et sera placée sous le thème « De l’infiniment grand à l’infiniment petit ». Elle s’articulera autour de villages des sciences, parcours scientifiques, portes ouvertes, conférences...

En plus de 20 ans, cette manifestation ouverte à tous s’est imposée partout en France comme le plus grand rendez-vous des curieux et des passionnés de sciences, l’occasion unique de faire mieux connaître et mieux comprendre la recherche, voire de susciter des vocations.
Serez-vous au rendez-vous ?
Programme complet des manifestations par régions : www.fetedelascience.fr

1.6.8 Quelques impressions du 44e World Chemistry Congress de l’IUPAC

Peter Reinhardt, LCT, et Guillaume Vives, IPCM,
Université Pierre et Marie Curie, Paris

Le 44e World Chemistry Congress (11-16 août 2013) a réuni à Istanbul des chimistes de toutes nos sous-disciplines – chimie-physique, synthèse, analyse, patrimoine, nano-technologies, chimie verte, didactique, biochimie et chimie des matériaux – en quelques conférences plénières, puis jusqu’à 15 sessions parallèles de keynotes et conférences courtes, accompagnées de sessions posters et d’une zone d’exposants (édition, produits chimiques, sociétés savantes).
Le tout s’est déroulé pendant une semaine dans le centre de congrès Lutfi Kirdar, qui pouvait facilement accueillir les env. 2000 participants de toutes les nationalités.

Quatre lauréats du prix Nobel ont présenté un résumé de leurs recherches. A l’interface de la biologie et la chimie : Aron Chiechanover sur le rôle de l’ubiquitine dans la reconnaissance et la dégradation des protéines et Ada Yonath sur l’analyse des structures et le fonctionnement des ribosomes ainsi que son interaction avec des médicaments.
Ryoji Noyori a effacé les frontières entre les disciplines, pronostiquant une seule science naturelle au lieu de cloisonnements de facultés séparées de chimie, physique, biologie et pharmacie, et Alan Heeger a donné des exemples de cellules photovoltaïques souples.

Engin Akkaya a souligné cette interaction entre disciplines par ses travaux de photosensibilisation de médicaments pour traitements locaux et parfaitement contrôlés, tandis que Daniel Nocera présentait la conception d’une feuille artificielle pour conversion et stockage d’énergie solaire. Barry Halliwell a montré le rôle des radicaux libres et des antioxydants dans le vieillissement cellulaire. Martin Quack évoquait des controverses fondamentales concernant la symétrie en spectroscopie (amenant par exemple au développement d’un seul énantiomère d’acides aminés dans notre vie terrestre), tandis que Martin Jansen montrait les possibilités et limites des chimistes du solide pour construire des matériaux inconnus par expérience et par prédiction théorique.

Les conflits récents qui ont rendu la place Taksim, toute proche du congrès, présente dans tous les médias, étaient aussi évoqués par des scientifiques turcs comme exemples à ne pas suivre – notre science doit être au delà des mouvements politiques.

Une place importante était réservée à la didactique de la chimie et l’enseignement, par des conférences, mini-symposia et posters, notamment sur la place de l’informatique en cours, pour évaluations ou simulations, avec des retours d’expériences de nombreux pays.

L’organisation générale et la multitude de sessions parallèles au programme très chargé ont fait que les conférences plénières étaient bien fréquentées, tandis que les présentations courtes manquaient parfois d’audience malgré la proximité des salles. C’est une grande occasion de voir beaucoup de disciplines réunies, de découvrir des sujets de recherche nouveaux et inconnus au delà de ses propres intérêts de recherche. L’interdisciplinarité est vécue au premier plan. La présence de participants de pays souvent peu représentés dans d’autres congrès a permis des rencontres particulièrement enrichissantes.

Les réceptions, pauses-café, déjeuners buffets, l’excursion sur le Bosphore et le dîner du congrès donnaient de belles occasions de discuter, d’approfondir des questions, de multiplier les rencontres, dans un cadre merveilleux et ensoleillé.

Dans six ans, pour le centenaire de l’IUPAC en 2019, ce sera au tour de la France de reprendre le flambeau et de réunir les chimistes du monde entier. Avant, les prochains rendez-vous seront à Busan (Corée du sud, 2015) et São Paulo (Brésil, 2017).

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

Plusieurs postes à pourvoir à IESF et au CEFI dès la rentrée :

1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15607 A 3 yr PhD studentship
  • N° 15604 stage développement analytique
  • N° 15603 stage ingénieur en synthèse organique
  • N° 15601 Post-doc
  • N° 15600 PhD offer
  • N° 15599 Thèse financée

1.7.2 …et des réunions…

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2013

1-6 septembre 2013, Lyon
EuropaCat XI - 2013
Plus d’informations à www.europacatlyon2013.fr.

4-5 septembre 2013, Coimbra (Portugal)
4th School of Nanotechnology :
Applications in the food chain
Plus d’informations à https://www.iseki-food.net/nanoworkshop_coimbra

7 septembre 2013, Paris
Colloque « De la Recherche à l’Enseignement »
Toutes les informations se trouvent à la page de la Division enseignement/formation, y compris la plaquette téléchargeable comportant les résumés des conférences

9-13 septembre 2013, Caen
SpectroCat 2013
SpectroCat Summer School in spectroscopy applied to catalysis
Plus d’informations à www-spectrocat.ensicaen.fr/

17-19 septembre 2013, Nice
3rd European GCxGC Symposium
Plus d’informations à www.events-gcxgc.eu/

18-19 septembre 2013, Clermont-Ferrand
Journée de formation du CNEP (Centre National d’Evaluation de Photoprotection)
Plus d’informations à http://www.cnep-ubp.com.

23-24 septembre 2013, Biarritz
6e Symposium International sur les Composites Bois Polymères
Plus d’informations à www.wpc2013.fcba.fr.

24-26 septembre 2013, Palaiseau
JCO 2013
Journées de chimie organique organisées en l’honneur du professeur Henri Kagan
La soumission de résumés et l’inscription sont ouvertes.
Plus d’informations à www.jco2013.com.

24-26 septembre 2013, Milan (Italie)
Chem-Med
The Mediterranean Chemical Event torna a settembre
Plus d’informations à www.chem-med.eu.

25-27 septembre 2013, Portoroz (Slovénie)
JEP 2013
3rd European Symposium on Photocatalysis
Plus d’informations à www.photocatalysis-federation.eu/jep2013.

8-10 octobre 2013, Lyon
XIVe congrès bisannuel sur le thème : les sciences du génie des procédés pour une industrie durable.
Plus d’informations à www.congres-sfgp.eu/sfgp2013.

14-18 octobre 2013, Fréjus
JFJPC14
Journées Francophones des Jeunes Physico-chimistes
Plus d’informations à www.jfjpc14.piim.up.univ-mrs.fr.

28-30 octobre 2013, Romainville
Technologies innovantes en séparation des protéines
Plus d’informations à http://adebiotech.org/ipp

30 octobre 2013, Villenave d’Ornon
Wine Track 2013
Journée Scientifique et Professionnelle sur la Traçabilité des Vins et Spiritueux
Le programme de Wine Track 2013 a pour objectifs de positionner les enjeux de la traçabilité des vins et spiritueux, de dresser un état actuel des méthodes d’analyse et des référentiels utilisés dans la traçabilité, tant du point de vue de l’origine et de l’authenticité des appellations que de la chaîne de conditionnement et de transport.
Sont concernés tous les acteurs de la filière viti-vinicole (vignerons du secteur privé ou coopératif, œnologues, maîtres de chai, négociants, conditionneurs, transporteurs, distributeurs...) qui souhaitent avoir une vision claire et réaliste de la situation et des moyens dont on dispose aujourd’hui pour garantir l’authenticité des produits mais aussi un aperçu des nouvelles solutions que proposent la Science et la Technique pour mieux se protéger des fraudes et contrefaçons.
Cette journée, à laquelle sera associé un espace où des entreprises présenteront des dispositifs de marquage/détection, doit être un lieu privilégié d’échanges entre scientifiques, enseignants, professionnels de la filière et fournisseurs de nouveaux équipements.
Plus d’informations à www.chimie-experts.org/

4-7 novembre 2013, Chongqing (Chine)
Symposium « Ceramic Membranes : from Design to Applications » organisé par l’IEMM (Institut Européen des Membranes de Montpellier)
Plus d’informations à http://ccs-cicc.com/cicc-8/english/

6 novembre 2013, Paris
Chimie et technologie de l’information
Plus d’informations à http://actions.maisondelachimie.com/accueil.html

6-7 novembre 2013, Paris
Congrès « Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable »
Plus d’informations à www.sfip-plastic.org

26 novembre 2013, Romainville
SCT 2013 - Fall one-day thematic meeting
Chemical Biology : contribution to therapeutic innovation. A new role for chemistry ?
Plus d’informations à www.sct-asso.fr

29 novembre 2013, Pau
JGSO2013
Journée du grnad sud ouest de la SCF
Cette manifestation annuelle est dédiée à l’ensemble des domaines de la chimie. Plusieurs sessions parallèles sont prévues entrecoupées d’une séance poster.
Renseignements : jean-marc.sotiro@univ-pau.fr
Site en construction : http://iprem-ecp.univ-pau.fr/live/actualites/GJSO+2013

4-6 décembre 2013, Paris
4e Colloque recherche de la Fédération
La Chimie et la Ville de demain
Plus d’informations à www.19ecolesdechimie.com/-La-chimie-et-la-ville-de-demain-au-.html

En 2014
24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013

8-9 septembre 2013, Birmingham (Royaume-Uni)
Royal Pharmaceutical Society Annual Conference
Plus d’informations à www.rpharms.com/events/rps-annual-conference.asp

8-11 septembre 2013, Cambridge (Royaume-Uni)
Conference : 17th RSC/SCI Medicinal Chemistry Symposium
Plus d’information ici

8-12 septembre 2013, Cracovie – Białka Tatrzańska (Pologne)
XIIth<:sup> International Conference on Molecular Spectroscopy
Plus d’informations à

8-13 septembre 2013, Belgrade (Serbie)
ISHPPT
6th<:sup> International Symposium on High Pressure Processes Technology,
Plus d’informations à www.6ishppt.org.rs/

8-13 septembre 2013, Radziejowice (Pologne)
EuroBoron6
Plus d’informations à www.euroboron6.pl/

8-12 septembre 2013, Indianapolis (États-Unis)
ISMZ
1st International Symposium on Mesoporous Zeolites
Plus d’informations à http://www.ismz-online.org/

11-13 septembre 2013, Leipzig (Allemagne)
Flavors & Fragrances
Plus d’informations à https://www.gdch.de/index.php?id=1410

11-13 septembre 2013, Zurich (Suisse)
Leopoldina Symposium : Spectroscopy and Molecular Dynamics at the Limit
Plus d’informations à http://leopoldina.ethz.ch/leopoldina2013/

13 septembre 2013, Paris
Biosolids III
Plus d’informations à www.ibpc.fr/biosolids/

15-18 septembre 2013, Karpacz (Pologne)
ICBB
1st International Conference on Biosorption and Bioaccumulation
Plus d’information à http://icbb.cba.pl/index.php

15-18 septembre 2013, Thessalonique (Grèce)
IMA 2013
Instrumental Methods of Analysis – Modern Trends and Applications ()
Plus d’informations à http://ima2013.web.auth.gr/

16-20 septembre 2013, Siedlec (Pologne)
56e Congrès de la Polskie Towarzystwo Chemicznego, PTC (Société polonaise de Chimie)
Plus d’informations à www.ptchem2013.uph.edu.pl/pl/information-in-english/

19-20 septembre 2013, Londres (Royaume-Uni)
IOM3
European Shale Gas and Oil Summit 2013
Plus d’informations à www.esgos.eu

19-21 septembre 2013, Bangkok (Thaïlande)
ChemSpec Asia
Plus d’informations à www.chemspecevents.com/asia/

22-27 septembre 2013, Budapest (Hongrie)
10th Applied Geochemistry Conference
Plus d’informations à www.aig10.com/

22-25 septembre 2013, DECHEMA, Francfort/Main(Allemagne)
1st European Conference on Natural Products
Plus d’informations ici

22-26 septembre 2013, Toyama, Japan
Enzyme Engineering XXII : Emerging Topics in Enzyme Engineering
Plus d’informations ici

8-9 octobre 2013, Berlin (Allemagne)
First International Conference on the Chemistry of Construction Materials
Plus d’informations ici ou là
https://www.gdch.de/index.php?id=1510

13 novembre 2013, Maison-Alfort
Restitution du programme national santé environnement et santé travail (PNRST)
Des résultats de recherches récentes seront présentés autour de la thématique :
Exposition aux substances chimiques et aux nanoparticules
Plus d’informations ici

27-30 novembre 2013, Rabat (Maroc)
CMSS2013
International Congress on Materials & Structural Stability
Plus d’informations à www.fsr.ac.ma/cmss/

En 2014
11-12 février 2014, Lyon
Les matériaux polymères architecturés pour les transports
et les économies d’énergie
Date limite de soumission des résumés : 5 octobre 2013
Plus d’informations ici

28-30 juillet 2014, Edinburgh (Royaume-Uni)
Advancing the chemistry of the f-elements : Dalton Discussion 14
Plus d’informations ici

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Paroles d’auteurs
Questions à la science et à la technique

Les chercheurs prennent la plume, nous leur offrons la parole.
Rencontre entre auteur et public, pour lecteurs passionnés ou simples curieux
organisée par le Musée des arts et métiers, en partenariat avec l’Association française pour l’avancement des sciences
5 septembre 2013, 18:00-20:00
L’Art-Chimie. Enquête dans le laboratoire des artistes
avec Philippe Walter, directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale (CNRS-UPMC), et François Cardinali, journaliste, auteurs de L’Art-Chimie. Enquête dans le laboratoire des artistes (Ed. Michel de Maule)
Musée des Arts et Métiers
60, rue Réaumur - 75003 Paris
Métro : Réaumur-Sébastopol ou Arts et Métiers - Bus : 20, 38, 39, 47
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscription au 01 53 01 82 70 ou à musee-conf@cnam.fr

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 Plan d’action 2014 de l’ANR : appel à projets

Mis en ligne fin juillet, ce document unique et synthétique décrit, de manière aussi concise que possible, l’ensemble des actions et instruments de financement proposés par l’Agence. Il se substitue à l’ancien document de programmation et aux textes des appels à projets proposés antérieurement.
La première étape consiste à soumettre en ligne une pré-proposition de cinq pages, avant le 23 octobre 2013.
Vous trouverez tous les documents sur : www.agence-nationale-recherche.fr/financer-votre-projet

2.1.2 Le Tour de France de la biotechnologie

Aventure humaine, sportive et biotechnologique : cet été, deux étudiants de Sup’Biotech (Villejuif), Philip Hemme et Joachim Eeckhout, ont sillonné la France, en grande partie à vélo (600 km sur les 3 000 parcourus au total), à la rencontre de 26 grandes entreprises ou start-up représentatives des biotechnologies françaises.

À leur arrivée, ils dressent un bilan optimiste de l’état du secteur : « Nous avons rencontré des entreprises expertes dans leurs domaines et pouvant rivaliser avec les plus importantes au niveau mondial. Nous avons pu constater que les start-up françaises sont de mieux en mieux accompagnées dans leur développement, avec des stratégies régionales et dynamiques. Notre meilleur souvenir restera tous ces entrepreneurs passionnés qui font vivre les biotechnologies françaises et en font un des moteurs de la croissance.  »
Passionnés eux-aussi, ils ont lancé LaBiotech.fr, un site web d’actualité, en décembre 2012. Le succès rencontré les a poussés à mettre en place le « Tour de France de LaBiotech ».
À suivre : la mise en ligne d’ici fin octobre d’un documentaire vidéo de leur périple.
Pour en savoir plus : http://tourdefrance.labiotech.fr

2.1.3 PIVERT, premier Institut d’excellence spécialisé dans la chimie du végétal et des biocarburants

La convention de financement du premier Institut d’Excellence sur les Énergies Décarbonées (IEED) PIVERT (pour Picardie Innovations Végétales Enseignements et Recherches Technologiques) a été signée en juin dernier.

Installé à Compiègne, il sera spécialisé dans la chimie du végétal, dans les technologies et l’économie des bioraffineries de 3e génération, et dans le domaine de la biomasse oléagineuse et forestière. Ce premier centre européen vise à transformer la biomasse oléagineuse en produits chimiques renouvelables pour de multiples applications (alimentation, santé, cosmétique, matériaux de construction…). Parmi ses axes de recherche figurent le traitement thermique de la biomasse, la chimie catalytique et les biotechnologies blanches.

Financé dans le cadre des « investissements d’avenir » (à hauteur de 64,25 millions d’euros sur dix ans), le projet, suivi par l’ANR et qui bénéficie du soutien des collectivités locales (Région Picardie), sera géré par la SAS PIVERT dont les actionnaires sont Sofiprotéol, Rhodia, Maguin, PCAS, SNC Lavallin, le Pôle IAR, l’UTC, l’Université de Picardie-Jules Vernes, l’Université de technologie de Troyes et le CNRS.
Il devrait entraîner à terme la création de 5 000 emplois.
Source : ANR, 06/06/13.
www.institut-pivert.com/fr

2.1.4 Pôle de recherche Tox-Ecotox

Attendu depuis plusieurs semaines, le décret de création de la Fondation de coopération scientifique de Rovaltain, signé par Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a été publié le 12 juillet dernier.

Cette fondation scientifique a pour objet d’accompagner le projet du Pôle de recherche en toxicologie environnementale et éco-toxicologie, Tox-Ecotox*, dans ses dimensions juridiques, financières, immobilières et scientifiques, notamment par le lancement d’appels à projets.

Située dans le nord de la Drôme, la plate-forme de recherche Rovaltain, labellisée Grand Projet Rhône-Alpes, a pour objectif d’étudier les effets contaminants sur l’être humain et sur l’environnement de substances potentiellement toxiques, à faible dose, combinées entre elles et sur de longues durées. Le projet prévoit la construction de huit enceintes expérimentales, réparties dans quatre bâtiments, dont la construction débutera prochainement.
Source : Région Rhône-Alpes, 18/07/13.
* http://pole-ecotox.com

2.1.5 Démarrage de la plus grande unité d’hélium au monde

© Air Liquide, DR.

Air Liquide vient de mettre en service la plus grande unité de purification et de liquéfaction d’hélium du monde, avec un projet clé en main basé dans la zone industrielle de Ras Laffan au Qatar. La capacité de production de cette nouvelle unité est d’environ 38 millions de m3 d’hélium par an. Les technologies utilisées pour purifier et liquéfier l’hélium à très basse température (- 269 °C) sont des technologies brevetées par Air Liquide. L’équipement permettant la liquéfaction est le plus grand du monde (20 m de long et plus de 8 m de haut).

La capacité de production de cette nouvelle unité et de l’unité déjà en service sur ce site atteindra environ 58 millions de m3 par an, faisant du Qatar le deuxième producteur d’hélium du monde, avec 25 % de la production mondiale actuelle.

Dans le cadre d’un contrat à long terme avec RasGas, exploitant du liquéfacteur, et Qatargas  deux acteurs clés sur le marché mondial du gaz naturel liquéfié et de l’hélium , Air Liquide achètera 50 % des volumes d’hélium produits par cette nouvelle unité et l’unité existante, ce qui positionnera le groupe comme l’un des principaux acteurs du marché mondial de l’hélium.

Alors que l’hélium reste rare à l’échelle planétaire et que depuis dix ans, la demande mondiale est en forte hausse, la mise en service de cette unité entraînera une plus grande stabilité du marché. L’hélium joue en effet un rôle essentiel dans un grand nombre d’applications : l’imagerie par résonance magnétique (IRM), les semi-conducteurs, les câbles en fibre optique, l’exploration spatiale, la recherche scientifique, la production d’airbags et la plongée sous-marine professionnelle, etc.
• Source : Air Liquide, 08/07/13.

2.2 Brèves du monde

2.2.1 La recherche sur le graphène au Royaume-Uni

La recherche sur le graphène fait partie des thématiques identifiées comme prioritaires au Royaume-Uni en matière de technologies émergentes. Dans ce domaine très prometteur des nanotechnologies, le Royaume-Uni compte mettre à profit sa position de leader acquise grâce à l’excellence de sa recherche académique (illustrée par l’attribution du Nobel Prix de Physique à la première équipe ayant isolé ce matériau).

Les modes de production et les utilisations potentielles de ce matériau aux propriétés remarquables font donc l’objet d’intenses recherches, impliquant une douzaine d’universités britanniques, dont trois centres de recherche spécifiquement dédiés au graphène. Dans ce domaine, la recherche britannique bénéficie de financements conséquents, nationaux et européens, et a développé de nombreuses coopérations internationales. Cette recherche reste essentiellement académique, mais le nombre très élevé de brevets indique un fort potentiel de commercialisation, qui est attendue dans les prochaines années.

Téléchargez gratuitement ce rapport au format pdf :
Source

  • ADIT, BE Royaume-Uni (N°122, 30 juillet 2013)

2.2.2 Des recherches sur la corrosion des métaux

Des chercheurs de l’Institut Max Planck de recherche sur le fer (MPIE) de Düsseldorf (Rhénanie du Nord-Westphalie) ont étudié un acier amorphe au chrome, molybdène et au bore et ont formulé des conclusions sur la relation entre microstructure et corrosion : plus les éléments d’alliage sont répartis régulièrement dans le volume, moins il sera rongé par la rouille [1].

Les coûts liés directement ou indirectement à la corrosion sont évalués à environ à 3% du PIB par an en Allemagne. Cela représente des dizaines de milliards d’euros [2]. La corrosion entraîne aussi des coûts environnementaux à cause des procédés développés pour l’éviter et pose des problèmes de sécurité des personnes (usures des ponts par exemple).

Frank Renner présente l’étude qu’il a dirigée : "Notre étude permet d’expliquer pourquoi certains alliages sont particulièrement sensibles à la corrosion alors qu’ils sont composés d’éléments qui, pris séparément, ne le sont pas." En effet plusieurs comportements sont présents dans les métaux. Par exemple le chrome ou le molybdène forment en se corrodant une couche d’oxyde dite couche de passivation, qui protègera le métal contre une future oxydation. Au contraire la couche d’oxyde formée par le fer, elle, est poreuse et donc n’empêche pas la corrosion de se développer plus en profondeur dans le matériau. Cependant le comportement dans les alliages est différent, un alliage dans lequel les éléments d’alliage sont bien répartis permettra la formation d’une couche de passivation alors que des alliages pouvant contenir du chrome ou du molybdène, auront des inclusions de structures nanocristallines de ces métaux d’ajouts, et ne formeront pas de couche de passivation. Ce n’est donc pas uniquement la teneur en certains composants qui détermine la qualité inoxydable ou non. Et ce sont ces facteurs que les scientifiques ont étudiés.

L’équipe de Frank Renner a donc choisi, pour objet de l’étude, l’alliage qui se décrit sous la formule suivante Fe50Cr15Mo14C15B6 . Cette alliage posséde l’avantage d’être assez proches des aciers chrome-molybdène assez courants et permettait d’avoir une microstructure amorphe. Ils ont ensuite étudié la variation de la micro- et de la nanostructure selon la température. A 550°C la structure est complétement amorphe alors qu’à 800°C, elle est complétement cristalline. Ces résultats de micro- et nanostructures représentaient le premier volet de l’étude. L’intérêt était ensuite de les mettre en relation avec des mesures électrochimiques (tests de corrosion sous contrainte). Les chercheurs ont donc réalisé deux tests, l’un consistant à appliquer une solution saline et ont soumis les échantillons à une tension électrique et l’autre étant un test développé spécialement par les chercheurs du MPIE pour ce projet qui vise à mesurer quels sont les éléments d’alliage à être corrodés les premiers. Suite à ces expériences, Frank Renner résume le travail de son équipe en assumant le fait qu’elle ne donne pas une solution unique pour éviter la corrosion : "Notre étude montre comment le comportement nanométrique influe sur la résistance à la corrosion." Les chercheurs espèrent cependant que leur étude servira de point de départ pour découvrir des résultats plus pratiques.

2.2.3 En bref : Un dissolvant à l’aide de neutronique expérimentale - Des moyens de calcul pour la chimie théorique

Un dissolvant plus écologique

Des chercheurs du Centre de recherche de Jülich (Rhénanie du Nord-Westphalie) ont développé en coopération avec une PME locale un nouveau dissolvant. Celui-ci, d’après les chercheurs, est exempt de produits nuisibles à l’environnement et à la santé, et ses composants sont biodégradables. D’importants besoins en recherche ont été nécessaires pour le développement de ce produit, car la création d’un nouvel additif, un agent de surface, a nécessité des résultats de neutronique expérimentale [1]. Cet agent de surface a été développé avec l’aide de chercheurs de l’Université de Cologne (Rhénanie du Nord-Westphalie).

De la chimie théorique

L’Université d’Ulm (Bade-Wurtemberg,) grâce à des financements de son Land et de l’Agence allemande de moyens pour la recherche (DFG), prépare la création d’un cluster dans le domaine de la chimie théorique : le bwForCluster. L’université recevra pour cela trois millions d’euros sur les huit millions destinés à tout le Land.
Tous les moyens de calcul seront mis en commun afin d’assister les chimistes du Bade-Wurtemberg dans leurs recherches. En effet, la chimie a un besoin croissant en capacités de calcul. Celles-ci sont utilisées pour déterminer les rôles joués par les processus quantiques, ou encore pour déterminer les relations inter-molécules à l’échelle atomique.

— 

[1] La neutronique est l’étude du cheminement des neutrons dans la matière et des réactions qu’ils y induisent.

Sources

2.2.4 Catalyse : innovation et durabilité

L’utilisation de petites "briques" de nanocristaux uniformes a permis de réaliser des catalyseurs d’une précision jamais obtenue. Cette approche innovante va permettre de mieux comprendre les mécanismes de transformation du monoxyde de carbone, un gaz dangereux, en anhydride carbonique, sans danger. Ce procédé sera notamment utile pour des catalyses environnementales et pour des applications catalytiques industrielles. L’étude sera publiée sur la revue Science, et est dès à présent disponible sur le site internet Science Express.

« Notre étude permet de comprendre quels sont les atomes d’un complexe catalyseur hétérogène impliqués dans le processus », explique Paolo Fornasiero, responsable de l’unité locale de l’Institut de chimie des composés organométalliques du Conseil nationale des recherches (Iccom-Cnr) et professeur à l’université de Trieste.

« Nous avons mis au point des unités catalytiques minuscules (des briques de la taille d’un milliardième de mètre) toutes identiques les unes les autres, et nous les avons disposé sur différents supports. Nous avons ensuite étudié avec grande précision l’oxydation du monoxyde de carbone en fonction des variations des dimensions des unités catalytiques et de la nature du support. Ces expériences vont nous permettre de produire des catalyseurs qui contiennent presque exclusivement des atomes utiles, réduisant ainsi le coût final pour des procédés industriels toujours plus efficaces. Nous avons également démontré qu’un métal commun tel que le nickel peut avoir les mêmes fonctionnalités que le platine s’il est correctement conçu. Les secteurs pharmaceutique, industriel, pétrochimique, et ceux qui utilisent la synthèse de polymères et produisent des fertilisants, sont en attente de nos résultats car ils font tous appel à des catalyseurs pour leurs transformations chimiques ».

En plus de l’efficience de ce procédé industriel, cette nouvelle technique promet d’améliorer la qualité de l’air et de l’eau en abaissant les pollutions dues au processus de catalyse et de ce fait contribue à l’amélioration des conditions de vie humaine.

Le travail de recherche a été effectué par une équipe de l’Iccom-Cnr en collaboration avec l’université de Trieste, l’université de Pennsylvanie UPenn (Christopher B. Murray et Raymond Gorte) et le Brookhaven National Laboratory (Eric A. Stach).

Sources

2.2.5 Les secrets d’un stradivarius révélés

Pour découvrir la composition et les caractéristiques de la table d’harmonie d’un violon, construit il y a plus de trois siècles par Antonio Stradivari, le célèbre luthier de Cremone, les chercheurs des laboratoires d’Arvedi de l’université de Pavie, en collaboration avec le centre universitaire pour la datation de l’université de Milan ’Bicocca’ et le département de physique de l’université de Milan, ont utilisé des techniques sophistiquées non destructives comme les rayons X et les ultraviolets et la dendrochronologie.
Les résultats de la recherche ont été publiés sur la revue Applied Physics A : materials science and processing.

Le stradivarius, propriété de Charles Beare, un des experts les plus connus en violons, a été analysé et étudié afin d’en révéler les secrets de fabrication, responsables de son excellente qualité sonore. Le groupe de recherche a utilisé des techniques innovantes pour la qualification et la caractérisation des matériaux constitutifs du vernis et des décorations. « Cette étude apporte une contribution à la connaissance des techniques de fabrications de Stradivarius et des antiques méthodes de décoration utilisées » affirme Marco Malagodi directeur du laboratoire Arvedi.

Le laboratoire Arvedi a réalisé une cartographie photographique en lumière visible et ultraviolette pour reconnaitre les résidus de vernis sur la surface de la table d’harmonie et pour identifier les adhésifs utilisés. Le groupe de l’université de Milan ’Bicocca’, dirigé par Marco Martini, a utilisé des méthodes de contrôle non destructif. Pour remonter à la période de fabrication de l’instrument, il a utilisé la même technique qui permet de dater les troncs des arbres et qui consiste à lier l’épaisseur des anneaux des arbres à leur période de croissance, la dendrochronologie.

Pour étudier les matériaux et les décorations de la table d’harmonie, les chercheurs de l’université de Milan ’Bicocca’, en collaboration avec le département de physique de l’université de Milan dirigé par Letitizia Bonizzoni, ont utilisé la technique EDXRF (energy dispersive X-ray fluorescence spectrometry). La méthode consiste à exposer l’oeuvre à des rayons X. De cette façon il a été possible d’identifier les matériaux des couches décoratives et révéler ainsi l’utilisation d’une encre particulière, appelée fer métallo-gallique, connue pour être utilisée à l’époque comme encre d’écriture. « L’utilisation de techniques scientifiques innovantes non destructives contribue toujours plus à la connaissance du patrimoine culturel et permet d’étudier les oeuvres sans les endommager ». Conclut Marco Martini.

Sources

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère