SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 18 1er octobre 2013

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Henri B. Kagan reçoit la Médaille Lavoisier de la SCF

Les Journées de Chimie Organique qui se sont tenues à Palaiseau du 24 au 26 septembre 2013 honoraient Henri B. Kagan, professeur émérite à l’Université Paris XI-Orsay.

Le mercredi 25, Olivier Homolle, président de la Société Chimique de France, a remis à Henri B. Kagan la Médaille Lavoisier, la plus haute distinction de notre société savante, pour « ses contributions séminales à la chiralité en Chimie et son rôle d’ambassadeur de la Chimie française ».
Dans le dernier numéro de L’Actualité Chimique (377, septembre 2013), la lecture du dialogue « sur la route d’Henri Kagan », transcrit par Gilbert Balavoine, confirme le souhait de la SCF d’honorer un grand Monsieur de la Chimie.
Rappelons que la Médaille Lavoisier est décernée par la SCF à une personne physique ou à une institution pour distinguer des travaux et/ou des actions mettant la chimie à l’honneur.
La dernière médaille a été en remise en mars 2013 à Gérard Férey (cf. la brève du 27 mars 2013).

1.1.2 Quatrième Séminaire SCF

Rappelons que le Conseil d’administration du 24 juin dernier a entériné la proposition du Bureau de la SCF de tenir un quatrième séminaire de la SCFqui réunira le Conseil d’administration et l’ensemble des entités opérationnelles de la SCF.
Ce séminaire aura lieu les 25 et 26 novembre 2013.
Les quatre thèmes retenus sont :

  • la SCF et ses structures,
  • la SCF et ses adhérents,
  • la SCF et ses relations internationales
  • la SCF et le numérique

Les entités opérationnelles, comme le Bureau national (adresses détaillées à www.societechimiquedefrance.fr/fr/scf-nationale.html), sont à l’écoute de toute suggestion qui concourrait à l’épanouissement de la SCF

1.1.3 Prix 2013 de la division chimie de coordination

Le bureau de la division de chimie de coordination s’est réuni la semaine dernière pour décider de l’attribution du prix 2013 de la division, cette année destiné à un candidat junior.
Au vu de l’ensemble des évaluations faites par des rapporteurs internes et externes à qui nous avons fait appel, il en résulte qu’une majorité de voix s’est portée sur la candidature de Christelle Hureau (LCC Toulouse), qui est donc déclarée lauréate du Prix 2013 de notre Division.
Plus d’informations ici...

1.1.4 En direct du troisième Colloque « De la Recherche à l’Enseignement »

Ce troisième colloque qui a réuni 116 participants est maintenant bien connu et attire même des membres senior de la SCF. A quand une journée dédiée aux seniors qui souhaitent entretenir leur culture chimique par la connaissance des travaux récents de lauréats de l’Académie des sciences, du CNRS et de la SCF, mais aussi se retrouver ?
Les diapositives des six (et un) conférenciers (un indisponible à la dernière minute a été remplacé haut la main par un de ses collègues) peuvent maintenant être téléchargées sur le site Internet de la SCF à la page de la Division Enseignement/Formation (www.societechimiquedefrance.fr/fr/enseignement-formation.html).

1.1.5 Colloque annuel du GFP

Le colloque annuel du GFP est le congrès français majeur dans le domaine des polymères. Cette année, le colloque est organisé en partenariat avec les collègues belges, d’où l’intitulé GFP-BPG 2013.
Ce colloque se déroulera du 18 au 21 novembre 2013 dans les locaux de l’ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles).
L’objectif principal du GFP/BPG 2013 est de réunir pour quelques jours 200 chercheurs provenant d’horizons divers, pays, universités, établissements publics de recherche, ou industries afin de faire un état de l’art des dernières avancées dans le domaine des polymères.
Rappelons que la SCF entretient des liens très étroits avec le GFP, notamment au travers d’un Bureau commun aux deux associations dans le domaine des polymères. Les étudiants comme les membres de la SCF bénéficient de tarifs spéciaux.
Toute l’information est disponible à www.gfp-bpg-2013.eu.

1.1.6 Soirées thématiques de la division chimie iondustrielle

La 6e soirée thématique se tiendra à Paris le 4 décembre 2013 à 17h dans l’amphithéâtre du CNAM .
En effet, le journal Info Chimie fête ses 50 années d’existence et à cette occasion, il s’est
associé à la division de Cchimie industrielle pour organiser un colloque intitulé « La contribution de la chimie au développement des énergies renouvelables : les réalités d’aujourd’hui »
La part des énergies renouvelables (soleil, vent, eau et biomasse) dans le « mix » énergétique en 2020 est estimée à 23 %, contre 9,2 % en 2011.
Cet objectif ne pourra être atteint sans un développement des technologies de stockage d’électricité. Pour faire le point et présenter les tendances, la DCI a invité des experts dans les domaines des batteries et de l’hydrogène.
Contact : jacques.kervennal@arkema.com

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Médaille d’or CNRS

La médaille d’or 2013 du CNRS distingue cette année Margaret Buckingham, directrice de recherche de classe exceptionnelle émérite au CNRS et professeur émérite de l’Institut Pasteur. Ses travaux ont permis des avancées majeures dans le domaine de la myogenèse, de la cardiogenèse et sur les cellules souches chez l’embryon et l’adulte. Ses découvertes auront un impact majeur notamment sur les thérapies utilisées pour la régénération musculaire et la compréhension des malformations congénitales cardiaques chez l’homme. La médaille d’or sera remise pour la première fois en public le 14 novembre en ouverture des "Fondamentales", le nouveau forum du CNRS (14 - 16 novembre 2013 à la Sorbonne, à Paris). Lire le communiqué (18 septembre 2013) : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3229.htm

1.2.2 Conférence dédiée aux nanotechnologies et aux matériaux avancés

Le CNRS organise une conférence dédiée aux nanotechnologies et aux matériaux avancés, en partenariat avec l’Université Ben Gourion du Néguev (Beer-Sheva, Israël). La communauté scientifique est invitée à y participer largement, avec la possibilité d’afficher des communications sous forme d’affiches.
La conférence est également ouverte aux entreprises intéressées par les thématiques abordées. Elle aura lieu le 13 novembre 2013 à Paris.
Date limite d’inscription : 17 octobre 2013.
Plus d’informations à http://cnrs-bgu.sciencesconf.org/

1.2.3 Christoph Sorger nouveau directeur de l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (Insmi) du CNRS

Christoph Sorger a été nommé directeur de l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (Insmi) du CNRS par Alain Fuchs, président de l’organisme. Il a succèdé le 16 septembre 2013 à Guy Métivier, qui a fait valoir ses droits à la retraite.
Christoph Sorger était jusqu’ici professeur de mathématiques à l’Université de Nantes et coordinateur nantais du Labex Centre Henri Lebesgue.

1.2.4 Les Fondamentales : inscrivez-vous !

Depuis le 24 septembre 2013, le programme des Fondamentales est en ligne et les inscriptions sont ouvertes. Ce forum organisé par le CNRS et les plus grandes personnalités de la recherche française est ouvert au grand public. Il se tiendra les 14, 15 et 16 novembre 2013 à la Sorbonne. Pour la première fois, la cérémonie de remise de la médaille d’or 2013 du CNRS à Margaret Buckingham, biologiste du développement (http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3229.htm), sera ouverte au public en ouverture des Fondamentales le jeudi 14 novembre 2013.
Plus d’information à http://lesfondamentales.cnrs.fr/ et pour s’inscrire en ligne : http://lesfondamentales.cnrs.fr/programme.

1.2.5 Mémo du CNRS sur la propriété intellectuelle

L’Observatoire des métiers a réalisé en avril 2013 un mémo relatif à la propriété intellectuelle intitulé « Je publie, quels sont mes droits ? » et sa traduction en anglais « What are my rights when I publish ? ».
Destiné aux chercheurs, ce mémo est téléchargeable sur le site de la Direction de l’information scientifique et technique (DIST) du CNRS ici ou

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 À lire...

EuCheMS Newsletter en date de novembre 2013
Themes of the EuCheMS Chemistry Congress 2014 / More mobility / Electronic professional card on its way / European employment survey starts / Euroanalysis 2013 in Warsaw / ICCE 2013 in Barcelona

1.4. En direct de Bruxelles

1.4.1 Étude sur la pratique de l’Open Access

Cette étude, commandée par la Commission européenne, comporte trois rapports concernant 28 pays européens, le Brésil, le Canada, Israël, le Japon et les Etats-Unis.
Le premier rapport confirme la tendance actuelle à rendre les publications en recherche gratuite aux lecteurs : environ 50% des articles scientifiques publiés en 2011 sont en accès libre, soit pratiquement deux fois plus que le niveau estimé dans les études précédents, ce qui serait en partie dû à une méthodologie plus élaborée, mais aussi à une plus large définition de l’open access.
Le second rapport traite des réglementations et indique que la majorité des agences de financement institutionnelles acceptent le principe des publications en open access des journaux (« gold » et « hybride ») et l’auto-archivage (« green » open access). Plus de 75% d’entre elles acceptent une période d’embargo à un tel accès libre allant de six à douze mois.
Le troisième rapport constate toutefois qu’il existe encore peu de réglementations concernant l’accès libre aux données scientifiques. Cet accès libre aux données scientifiques évolue rapidement dans un milieu où institutions, gouvernements, associations sans but lucratif et entreprises coopèrent faiblement pour établir des modèles structurels et opérationnels.
Rappelons que le prochain programme de financement « Horizon 2020 » (2014-2020) mettra en place un projet pour l’open access aux données de la recherche financée par les contrats européens garantissant les intérêts rémunérateurs des bénéficiaires, leur propriété et leur sécurité.
Les trois rapports peuvent être téléchargés à :

1.4.2 Des langues étrangères en Europe

En 2011, dans l’Union Européenne, 83 % des élèves de l’enseignement primaire et du premier cycle du secondaire ainsi que 94 % de ceux du deuxième cycle de l’enseignement secondaire général ont étudié l’anglais comme langue étrangère. La deuxième langue étrangère la plus couramment étudiée aussi bien au primaire et premier cycle du secondaire qu’au deuxième cycle du secondaire était le français (19 % des élèves au primaire et premier cycle du secondaire et 23 % de ceux du deuxième cycle du secondaire), suivi de l’allemand (9 % et 21 %) et de l’espagnol (6 % et 18 %). Telle est le point de départ d’une étude de l’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, présentée à l’occasion de la journée européenne des langues qui a lieu annuellement le 26 septembre.
Pour avoir une idée complète de cette étude, avec force tableaux , téléchargez.

1.5. En direct de l’UIC

1.5.1 Chemical World Tour 3 c’est parti !

Après la chimie synonyme d’un sport plus sûr, plus performant, plus durable, la chimie au cœur des nouveaux objets connectés, principalement autour des écrans de demain. Que seront-ils ? France, Allemagne, Chine, Corée, États-Unis, telles sont les destinations des 5 nouveaux binômes, composés d’un étudiant en chimie et d’un étudiant en journalisme. Ci-dessous les dernières nouveautés.
chemicalworldtour.fr
Tout d’abord, petit focus sur le site. Il a été conçu comme une plate-forme regroupant les contenus publiés sur les réseaux sociaux mais nous allons aussi le faire vivre en y publiant des billets liés à l’actualité (tournages, émissions TV, interview des candidats dans la presse etc.). Bientôt seront ajoutées les pages dédiées à chaque binôme. : www.chemicalworldtour.fr

Vidéos
La 1ère vidéo du casting a été mise en ligne le 26 septembre 2013. Elle est en Une du site et accessible sur notre chaîne Youtube en suivant ce lien : www.youtube.com/watch?v=xShSrbcTwjE
Dans cette vidéo, vous découvrirez les candidats face au jury, des morceaux choisis des réponses qu’ils ont apporté afin d’être sélectionnés et quelques scènes en coulisses où ils donnent leurs impressions.
Cet après-midi, la deuxième partie du casting sera diffusée. Elle donne un aperçu des délibérations et surtout les résultats : composition des binômes, entreprise, destination et innovation !

Binômes
Les 5 binômes sont sur le départ. Agathe –CPE Lyon- et Mickaël partent dimanche 29 septembre 2013 pour la Silicon Valley, leur portrait sera visible dès ce WE pour ceux qui souhaitent se connecter ! Nos apprentis chimistes ont déjà été repérés par la presse : Agathe et Typhanie ont rencontré le Progrès, Amélie( Mulhouse) a été invité dans les studios d’NRJ.

Partenariat Ma Chaîne Etudiante
Par ailleurs, une émission spéciale Chemical World Tour a été diffusée le 30 septembre à 19h45 sur MCE.

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Prix Gay-Lussac 2013

Créé par les gouvernements français et allemand (les accords de l’Elysée, 1963), rappelons que ce prix récompense chaque année cinq scientifiques de très haut niveau, de l’une et l’autre nationalité, qui se distinguent par la qualité de leurs travaux et leur contribution au renforcement des liens de coopération entre les deux pays.
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 10 octobre 2013.
Plus d’informations ici

1.6.2 Félicitations !

L’ACS Award in Inorganic Chemistry 2014, parraîné par Aldrich Chemical Co. LLC, vient d’être décerné à Guy Bertrand (Université de Californie, San Diego, Etats-Unis), qui a déjà à son actif le Prix Achille-Joseph Le Bel 2010 de la SCF.

1.6.3 Colloque annuel du GFP

Le colloque annuel du GFP est le congrès français majeur dans le domaine des polymères. Cette année, le colloque est organisé en partenariat avec les collègues belges, d’où l’intitulé GFP-BPG 2013. Ce colloque se déroulera du 18 au 21 novembre 2013 dans les locaux de l’ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles).

L’objectif principal du GFP/BPG 2013 est de réunir pour quelques jours 200 chercheurs provenant d’horizons divers, pays, universités, établissements publics de recherche, ou industries afin de faire un état de l’art des dernières avancées dans le domaine des polymères.

Rappelons que la SCF entretient des liens très étroits avec le GFP, notamment au travers d’un Bureau commun aux deux associations. Les étudiants comme les membres de la SCF bénéficient de tarifs spéciaux.

Toute l’information est disponible à www.gfp-bpg-2013.eu.

1.6.4 ANR - Appel à projets générique 2014

Ouvert à toutes les disciplines scientifiques et à tous types de recherche, cet appel à projets générique concerne deux composantes du plan d’action 2014 de l’ANR : les « grands défis sociétaux » et le « défi de tous les savoirs ».
Rappelons que la procédure a changé (SCF Info en ligne n° 15, 01/08/13).
La date limite de dépôt des pré-propositions est fixée au 23 octobre 2013.
Plus d’informations ici

1.6.5 Neuf décades de découvertes en chimie qui ont transformé notre Planète

À l’occasion de son 90e anniversaire, le magazine de l’American Chemical Society, Chemical & Engineering News, publie dans son numéro 36 en date du 9 septembre neuf essais expliquant comment la chimie à changé notre monde.
Dans l’ordre alphabétique, ils portent sur les antibiotiques, la biologie structurale, la catalyse, l’environnement, l’instrumentation, la liaison chimique, les matières plastiques, la modélisation, les nanotechnologies.

1.6.6 Prix Franklin-Lavoisier 2014

Le Prix Franklin-Lavoisier a la vocation de récompenser une personnalité, un groupe de personnes ou un organisme qui ont contribué de manière exemplaire, par leur action ou leurs publications, à :

  • préserver et mettre en valeur notre patrimoine scientifique et industriel commun, dans le domaine de la chimie et de ses applications
  • promouvoir une meilleure connaissance de l’histoire des sciences et industries chimiques et moléculaires
  • favoriser le resserrement des liens franco-américains et la promotion d’actions marquantes dans le domaine des sciences et industries chimiques

Le formulaire de nomination est accessible ici

La date limite de réception des dossiers de candidature est fixée au 31 octobre 2013.
La remise du aura lieu à la Chemical Heritage Foundation, Philadelphie (États-Unis) le 3 avril 2014.

1.6.7 Prix européen « Femmes et innovation »

La Commission européenne a lancé la 2e édition du Prix « Femmes et innovation ». Trois prix, dotés de 100 000 €, 50 000 € et 30 000 €, seront attribués à des femmes ayant apporté une contribution exceptionnelle en matière d’innovation.
Les dossiers doivent mettre en avant des activités, dans le domaine de la recherche/innovation, qui sont à l’origine d’un service ou d’un produit innovant, développé par une société dont la candidate est fondatrice ou co-fondatrice et a bénéficié de fonds européens provenant du PCRD ou du programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (CIP).
Date limite de dépôt des dossiers : 15 octobre 2013
Informations et inscriptions ici

1.6.8 2014 : année internationale de la cristallographie

Le site français de l’année internationale de la cristallographie est ouvert : www.aicr2014.fr

Il comporte toutes sortes d’informations sur la cristallographie et les évènements qui marqueront l’année 2014 et une liste de contacts utiles.
Il annonce notamment un concours national de croissance cristalline pour les écoliers, collégiens, lycéens :
http://cristaux.udppclille.free.fr
Inscription avant le 20 octobre 2013 !
Le site comporte non seulement le règlement du concours, le calendrier, le formulaire d’inscription mais aussi des fiches pédagogiques utiles sur la croissance des cristaux.
Ce concours, organisé par des collègues de l’académie de Lille, est né lors de l’année internationale de la chimie 2011. Il perdure depuis (archives et photographies sur le site). Il permet à de nombreux enfants et à de nombreuses classes de s’initier à la croissance cristalline, un aspect particulièrement esthétique de la chimie et de la physique.

1.6.9 Le département chimie de l’ENS fête Louis Pasteur

Le département de chimie de l’ENS a eu l’agréable (et inattendue) surprise de recevoir en début d’année 2013 une citation de la division histoire de la chimie de l’American Chemical Society au titre de la publication de 1848 de Louis Pasteur relative à la dissymétrie moléculaire
Nos collègues américains nous ont proposé d’organiser une fête à l’occasion de la cérémonie de remise de ce prix. Celle-ci se déroulera dans la salle des Actes de l’ENS (45, rue d’Ulm) le 11 octobre 2013 à partir de 14 :00. Compte-tenu que le travail de Louis Pasteur a été réalisé essentiellement au cours de sa thèse, nous avons décidé de fortement impliquer nos étudiants lors de cette manifestation ; c’est en effet un bel espoir de trajectoire de vie que le parcours de Louis Pasteur.
Il en est résulté ce programme (pdf - 1.3 Mo). Il regroupe un ensemble de discours, saynètes, expériences, et lectures. Il s’achève par un moment de convivialité qui mêlera aux plus jeunes les plus expérimentés.
L’accès s’effectue sur invitation à retirer auprès de Dominique Ho Tin Noe (Dominique.Hotinnoe@ens.fr).
La cérémonie sera filmée et sera mise en ligne sur le site web de l’ENS.

1.6.10 Palmarès du Prix Irène Joliot Curie récompensant les femmes scientifiques de l’année 2013

Les lauréates de la 12e édition du Prix Irène Joliot-Curie, décerné par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et soutenu par la Fondation EADS sont :

  • Valérie Masson-Delmotte, prix de la « Femme Scientifique de l’année », directrice de recherches CEA et responsable de groupes de recherche au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement du CEA/CNRS ;
  • Wiebke Drenckhan, prix de la « Jeune Femme Scientifique » chercheuse du CNRS au sein du Laboratoire de Physique des Solides (LPS) à Orsay ;
  • Véronique Newland, prix du « Parcours Femme Entreprise » directrice générale de l’entreprise NEW VISION Technologies.

Plus d’informations...

1.6.11 Nouvelles adresses électroniques pour l’IESF

Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) change de nom de domaine qui devient à compter du 1er octobre 2013 iesf.fr.
La nouvelle URL du site d’IESF est désormais www.iesf.fr et les adresses @cnisf.org sont remplacées par des adresses @iesf.fr, le préfixe restant inchangé.

1.6.12 Grand prix 2014 de la Fondation de la maison de la chimie : appel à candidature

Le Grand Prix de la Fondation de la Maison de la Chimie est destiné à récompenser une œuvre originale concernant la chimie, au bénéfice de l’homme, de la vie, de la société ou de la nature. Ce Grand Prix sera décerné pour la treizième fois en 2014 à une ou plusieurs personnes physiques, quelle qu’en soit la nationalité.
Candidatures
Les candidatures devront être obligatoirement présentées par une société savante ou par un organisme scientifique national ou international sans lien direct avec le candidat. Elles seront adressées au Secrétariat du Grand Prix et enregistrées sur présentation du formulaire prévu à cet effet, accompagné d’un argumentaire en français ou en anglais justifiant la candidature.
Les dossiers de candidature devront parvenir au Secrétariat pour le 28 février 2014 au plus tard, par courrier électronique, à l’adresse suivante : presidence@maisondelachimie.com

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15614 Ingénieur commercial en CDI
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15615 PostDoc in Advanced Materials & Systems Research Asia Pacific (f/m)
  • N° 15608 Stage de M2 recherche en synthèse organique
  • N° 15607 A 3 yr PhD studentship
  • N° 15604 Stage développement analytique
  • N° 15603 Stage ingénieur en synthèse organique
1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2013

8-10 octobre 2013, Lyon
XIVe congrès bisannuel sur le thème : les sciences du génie des procédés pour une industrie durable.
Plus d’informations à www.congres-sfgp.eu/sfgp2013.

14-18 octobre 2013, Fréjus
JFJPC14
Journées Francophones des Jeunes Physico-chimistes
Plus d’informations à www.jfjpc14.piim.up.univ-mrs.fr.

17-18 ocotobre 2013, Montpellier
Colloque des jeunes chercheurs organisé par le club des jeunes de la section régionale Languedoc-Roussillon
Contact : Martin Pichette Drapeau

28-30 octobre 2013, Romainville
Technologies innovantes en séparation des protéines
Plus d’informations à http://adebiotech.org/ipp

30 octobre 2013, Villenave d’Ornon
Wine Track 2013
Journée Scientifique et Professionnelle sur la Traçabilité des Vins et Spiritueux
Le programme de Wine Track 2013 a pour objectifs de positionner les enjeux de la traçabilité des vins et spiritueux, de dresser un état actuel des méthodes d’analyse et des référentiels utilisés dans la traçabilité, tant du point de vue de l’origine et de l’authenticité des appellations que de la chaîne de conditionnement et de transport.
Sont concernés tous les acteurs de la filière viti-vinicole (vignerons du secteur privé ou coopératif, œnologues, maîtres de chai, négociants, conditionneurs, transporteurs, distributeurs...) qui souhaitent avoir une vision claire et réaliste de la situation et des moyens dont on dispose aujourd’hui pour garantir l’authenticité des produits mais aussi un aperçu des nouvelles solutions que proposent la Science et la Technique pour mieux se protéger des fraudes et contrefaçons.
Cette journée, à laquelle sera associé un espace où des entreprises présenteront des dispositifs de marquage/détection, doit être un lieu privilégié d’échanges entre scientifiques, enseignants, professionnels de la filière et fournisseurs de nouveaux équipements.
Plus d’informations à www.chimie-experts.org/

4-7 novembre 2013, Chongqing (Chine)
Symposium « Ceramic Membranes : from Design to Applications » organisé par l’IEMM (Institut Européen des Membranes de Montpellier)
Plus d’informations à http://ccs-cicc.com/cicc-8/english/

6 novembre 2013, Paris
Chimie et technologie de l’information
Plus d’informations à http://actions.maisondelachimie.com/accueil.html

6-7 novembre 2013, Paris
Congrès « Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable »
Plus d’informations à www.sfip-plastic.org

12-13 novembre 2013, Orsay
Journées d’automne du Groupe Français de Photochimie, Photophysique et Photosciences (GFP2P) de la SCF
Date limite de soumission des résumés : 18 octobre 2013
Fiche d’inscription Journées 12-13 novembre 2013 (doc - 268.5 ko)

13 novembre 2013, Paris
Conférence CNRS et Université Ben Gourion sur les Nanotechnologies et les Matériaux Avancés
Plus d’informations à http://cnrs-bgu.sciencesconf.org/

18-21 novembre 2013, Roubaix
Colloque annuel du GFP (Groupement d’Études & d’Applications des Polymères)
Plus d’informations à www.gfp-bpg-2013.eu/

25 novembre 2013, Paris
Séminaire d’Automne de la SFEL « Micro-organismes & lipides, technologies, industrialisation & économie »
Plus d’informations à www.sfel.asso.fr/fr/accueil,2.html

26 novembre 2013, Romainville
SCT 2013 - Fall one-day thematic meeting
Chemical Biology : contribution to therapeutic innovation. A new role for chemistry ?
Plus d’informations à www.sct-asso.fr

29 novembre 2013, Pau
JGSO2013
Journée du grnad sud ouest de la SCF
Cette manifestation annuelle est dédiée à l’ensemble des domaines de la chimie. Plusieurs sessions parallèles sont prévues entrecoupées d’une séance poster.
Renseignements : jean-marc.sotiro@univ-pau.fr
Site en construction : http://iprem-ecp.univ-pau.fr/live/actualites/GJSO+2013

4-6 décembre 2013, Paris
4e Colloque recherche de la Fédération
La Chimie et la Ville de demain
Plus d’informations à www.19ecolesdechimie.com/-La-chimie-et-la-ville-de-demain-au-.html

9 décembre 2013, Romainville
BiomInnov
La biologie moléculaire appliquée à l’environnement et au service de l’innovation industrielle
Plus d’informations à /www.adebiotech.org/biominnov/

En 2014

20-21 janvier 2014, Paris
From Liquid Crystals to Physics of Cancer : a Panorama of Soft Matter in the Honor of Jacques Prost
Plus d’informations à http://j-prost.sciencesconf.org

24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013

15 octobre 2013, Villeurbanne
Workshop@IMP - Polymer Dynamics in the Bulk and in Nanometric Confinement
Plus d’informations à http://www.imp.cnrs.fr

17 octobre 2013, Chartres
Journée ASTEE Centre
Les systèmes d’information sur l’eau des collectivités
Plus d’informationsici

17 octobre 2013, Paris
Agroécologie & Recherche
Plus d’informations à https://colloque.inra.fr/agro_ecologie_recherche

23 octobre 2013, Paris
Les bonnes pratiques pour l’étalonnage des spectrophotomètres
Plus d’informations à www.cfmetrologie.com

4-6 novembre 2013, Paris
Pollution par les minéraux des sols et risques sanitaires
Formation professionnelle, stage de trois jours
Renseignements et inscription : atctoxicologie@free.fr

7 novembre 2013, Paris
Les Combustibles du Futur : Le renouveau des gaz
Colloque organisé par la Fondation écologie d’avenir
Programme : http://fondationecologiedavenir.org/ProgrammeColloqueGaz.pdf
Inscription : http://fondationecologiedavenir.org/inscription.htm

13 novembre 2013, Paris
Conférence CNRS et Université Ben Gourion sur les Nanotechnologies et les Matériaux Avancés
Plus d’informations à http://cnrs-bgu.sciencesconf.org/

19-22 novembre 2013, Gembloux (Belgique)
Short course on contaminants in feed and food
Plus d’informations à www.cra.wallonie.be/en/23/events/740

21 novembre 2013, Lyon
J’EXCEL1
Traitement et Préparation des échantillons en vue de l’analyse dans un laboratoire de l’industrie ou d’un organisme de contrôle.
Plus d’informations à www.chimie-experts.org (rubrique "News")

21-22 novembre 2013, Clermont-Ferrand
2e séminaire français sur les géopolymères
Plus d’informations à http://geopol2013.sciencesconf.org/

25 novembre 2013, Paris
Séminaire d’Automne de la SFEL « Micro-organismes & lipides, technologies, industrialisation & économie »
Plus d’informations à www.sfel.asso.fr/fr/accueil,2.html

25 novembre 2013, Paris
VERRE REACH
Colloque sur les limites de la caractérisation élémentaire dans les matériaux aux contacts alimentaires : une contrainte scientifique et industrielle (REACH
Plus d’informations à www.ustverre.fr/

En 2014

12-13 février 2014, Lyon
Enovalyon
Mesure / vision : hyperfréquence / wireless / antennes électroniques / systèmes embarqués / TIC optique / photonique
Plus d’informations à www.enova-event.com/

13-16 avril 2014, Qingdao (R.P. Chine)
2nd International Conference on Clean Energy Science (ICCES2)
Plus d’informations à www.icces.cn/

28-30 juillet 2014, Université de Sheffield, Sheffield (Royaume-Uni)
Carbon in Electrochemistry : Faraday Discussion 172
Plus d’informations à www.rsc.org/conferencesandevents/rscconferences/fd/fd172/index.asp ?

1er-3 septembre 2014, Londres (Royaume-Uni)
New Advances in Carbon Nanomaterials : Faraday Discussion 173
Plus d’informations à www.rsc.org/conferencesandevents/rscconferences/fd/fd173/index.asp

8-10 septembre 2014, Strathclyde (Royaume-Uni)
Organics, Photonics & Electronics : Faraday Discussion 174
Plus d’informations à www.rsc.org/conferencesandevents/rscconferences/fd/fd174/index.asp ?

16-18 septembre 2014, Toulouse
ICS
Innovation Connecting Show
Plus d’informations à www.ics-show.com

17-19 septembre 2014, Bristol (Royaume-Uni)
Physical Chemistry of Functionalised Biomedical Nanoparticles : Faraday Discussion 175
Plus d’informations à www.rsc.org/conferencesandevents/rscconferences/fd/fd175/index.asp ?

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Mardis de la Chimie à l’UPMC
8 octobre 2013, Amphi 45A,
Amélia Rauter (Lisbon, Portugal)
Sweet Chemistry for the generation of new leads to addresssocietal challenges (conférence en français)
5 novembre 2013, Amphi Durand,
Sébastien Perrier (Sydney, Australie)
Macromolécules : la nature peut-elle être répliquée par un processus de synthèse ?
10 décembre 2013, Amphi Herpin,
Dominique Bazin (CNRS/Collège de France/UPMC)
Quelques avancées dans la caractérisation de calcifications pathologiques
Toujours à 16 h 45 (thé à 16 h 30) 4 place Jussieu 75005 Paris

Les Jeudis de l’Environnement du Cnam
10 octobre 2013, à 18h30
Le pont de Rion-Antirion : un défi à Poséidon
Inscriptions : uniquement pour la conférence du jeudi 10 octobre à musee-conf@cnam.fr
14 novembre 2013, à 18h30
Denis Fabre professeur au Cnam
Ressources et stockages souterrains : la solution à nos problèmes énergétiques peut-elle toujours venir du sous-sol ?
Plus d’informations à http://caser.cnam.fr/evenements/jeudis-de-l-environnement/

Séminaire Fichet-Heynlin
8 octobre 2013, Paris
Les effets et les usages du numérique dans l’enseignement supérieur et la recherche
En présence : à la MSE de l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1)
106/112 boulevard de L’Hopital Paris 13e - salle du 6e étage
À distance : en direct (webconf) ou en différé (podcast) avec participations ouvertes
via Twitter et par email sur liste de discussion
Accès libre, en salle et à distance / Inscription préalable obligatoire ici : www.reseau-terra.eu/article1294.html

2.1. Nouvelles de France

2.2.1 Fête de la science

Cette année, la Fête de la science aura lieu du 9 au 13 octobre et sera placée sous le thème « De l’infiniment grand à l’infiniment petit ». Elle s’articulera autour de villages des sciences, parcours scientifiques, portes ouvertes, conférences...

En plus de 20 ans, cette manifestation ouverte à tous s’est imposée partout en France comme le plus grand rendez-vous des curieux et des passionnés de sciences, l’occasion unique de faire mieux connaître et mieux comprendre la recherche, voire de susciter des vocations.
Serez-vous au rendez-vous ?
Programme complet des manifestations par régions : www.fetedelascience.fr

2.1.2 À lire

  • Chimie organométallique et catalyse, de Didier Astruc
    Nouvelle édition de cet ouvrage
    Découvrez ce livre...
  • Les femmes du laboratoire de Marie Curie, de Natalie Pigeard-Micault
    En 1906, Marie Curie devient la première femme dirigeant un laboratoire de recherche. Jusqu’en 1934, elle accueillera 45 étudiantes et chercheuses de tout pays. Découvrir la vie de chacune d’elles, c’est aussi raconter l’évolution de la place des femmes dans les laboratoires. Peut-on alors dessiner, à partir de cet ensemble, un profil de la femme scientifique au début du XXe siècle en France ? (éditions Glyphe, 300 pages)
  • Comprehensive Chiroptical Spectroscopy, Volume 2, Applications in Stereochemical Analysis of Synthetic Compounds, Natural Products, and Biomolecules
    Nina Berova (Editor), Prasad L. Polavarapu (Editor), Koji Nakanishi (Editor), Robert W. Woody (Editor)
    ISBN : 978-1-118-01292-5
    Hardcover
    872 pages
    May 2012
    £150.00 / €180.00
    http://eu.wiley.com/WileyCDA/WileyTitle/productCd-1118012925.html
  • 2e conférence environnementale : La place de l’environnement dans la stratégie du gouvernement est à renforcer d’urgence
    Les 10 propositions de la FNH

2.2 Brèves du monde

2.2.1 DuPont récompense les recherches exceptionnelles de jeunes scientifiques sur la chimie du fluor

En reconnaissance de la créativité exceptionnelle, des talents d’innovation et de la productivité manifestées dans ses récentes recherches sur la chimie du fluor, le Prof. Dr. Sebastian Riedel, de l’Institut de Chimie et Biochimie de Berlin, s’est vu décerner le tout premier International Young Talent Award in Fluorine Chemistry de DuPont Chemicals & Fluoroproducts (DC&F) lors du 17e Symposium Européen sur la Chimie du Fluor qui s’est tenu à Paris du 21 au 25 juillet 2013.
Lire la suite...

2.2.2 Synthèse pionnière de nano-anneaux d’argent

Les chercheurs de l’ITMA Materials Technology, en Asturies, viennent de breveter une méthode d’élaboration de nano-anneaux d’argent. Cette nouvelle structure nanométrique pourrait notamment améliorer la transparence et la conductivité des écrans tactiles, qu’ils soient rigides ou flexibles, et améliorer le rendement des miroirs hautement réfléchissants utilisés dans les satellites et la production d’énergie solaire.

C’est à la base pour trouver un substitut à l’ITO (Oxyde d’Indium-Etain dans son sigle anglais), le matériau le plus courant dans les applications demandant à la fois conductivité et transparence, que les chercheurs se sont penchés vers des nanostructures d’argent. L’ITO présente en effet plusieurs inconvénients : il est notamment mal adapté à la fabrication de dispositifs souples, et relativement fragile. L’Indium est en outre un élément rare et dont le prix a fortement augmenté avec la massification des produits constitués d’un écran LCD. Or les nanostructures d’argent présentent des caractéristiques intéressantes pour concilier les paramètres de conductivité et de coût.

Tout démarre d’une découverte sur la structure des nano-fils d’argent. En travaillant à la fabrication de ces nanofils, les chercheurs de l’ITMA ont découvert que sous certaines conditions, des fils suffisamment longs et minces peuvent se plier jusqu’à ce que les extrémités se joignent et forment une boucle. Les nano-anneaux ainsi créés ont un avantage sur les nanofils, car la surface enfermant chaque cercle possède sa conductivité électrique et rien n’obstrue le passage de la lumière, permettant une plus grande transparence qu’avec les nanofils. Ces deux types de nanostructures pourraient donc être appliqués à la fabrication de dispositifs ayant plus de transparence et moins de consommation pour la batterie, également dans les dispositifs flexibles. Ces nano-anneaux ont un diamètre compris entre 14 et 60 microns. L’obtention de la plus haute conductivité et transparence est régie par une valeur optimale mais dès à présent le processus d’élaboration était trouvé.

Après avoir breveté la méthode de fabrication, les chercheurs sont à présent en pleine réflexion pour la systématisation du procédé. Il est pour eux maintenant essentiel de pouvoir contrôler la production à l’échelle industrielle, pour offrir au marché une production stable et en quantité. C’est d’ailleurs logique au vu des données relatées car les productions sont à des volumes de réactions bien supérieurs à la moyenne de 50 mL. Ici, ils parlent d’un volume proche d’un demi-Litre.

Sources

2.2.3 Un thermomètre à échelle nanométrique

Une équipe internationale formée par les chercheurs du CSIC et de l’Institut Italien de Technologie vient de développer une méthode pour mesurer et contrôler la température dans l’environnement des nanoparticules magnétiques. Le système décrit dans cette étude, publiée dans la revue Nano Letters, pourrait avoir un intérêt pour libérer des médicaments de manière contrôlée dans l’organisme.

Les particules magnétiques possèdent la propriété de se réchauffer et de dissiper de la chaleur dans leur environnement lorsqu’elles sont soumises à un champ magnétique alternatif. Cependant, un aspect non résolu jusqu’à présent, était la distribution de la température dans l’environnement de la particule lorsqu’elle se chauffe. Pour dépasser ce problème, ils ont développé une nouvelle méthode qui consiste à employer une molécule thermosensible qui se dégrade en fonction de la température explique le chercheur Miguel Angel Garcia, de l’Institut de Céramique et du Verre.

La molécule thermosensible se localise à une distance fixe de la nanoparticule, espacée par un polymère et est liée à une molécule fluorescente. En mesurant optiquement la quantité de molécules fluorescentes qui se séparent des nanoparticules sous l’effet du champ magnétique, on peut déterminer la température qui a atteint la molécule thermosensible et sa distribution. Selon l’étude, cette méthode permet d’obtenir une résolution inférieure au nanomètre.

Cette étude s’insère dans le projet européen MAGNIFYCO, qui étudie l’utilisation de nanoparticules magnétiques pour le diagnostic et la thérapie des tumeurs, en libérant une drogue contrôlée dans le corps. S’ils remplacent la molécule fluorescente par un médicament, ce dernier pourra être libéré de manière contrôlée pour le rendre aussi efficace que possible tout en réduisant les effets secondaires

Sources

  1. Référence bibliographique : Andreas Riedinger, Pablo Guardia, Alberto Curcio, Miguel A. Garcia, Roberto Cingolani, Liberato Manna, Teresa Pellegrino. Subnanometer Local Temperature Probing and Remotely Controlled Drug Release Based on Azo-Functionalized Iron Oxide Nanoparticles. Nano Letters. DOI : 10.1021/nl400188q
  2. Un termometro a nanoescala, csic, 14/08/2013 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/30hZD
  • ADIT, BE Espagne (N°129, 17 septembre 2013)

2.2.4 Enfin une preuve formelle pour conclure une vieille controverse scientifique !

Le célèbre physicien danois Niels Bohr est aussi célèbre pour ses travaux et son prix Nobel de physique en 1922 que pour ses nombreuses controverses avec Albert Einstein [1]. Les chercheurs de l’Université Goethe de Francfort-sur-le-Main (Hesse) ont mené une expérience, aidés par les hypothèses de chercheurs français, afin de démontrer que Niels Bohr avait raison concernant les objections d’Einstein soulevées lors du cinquième congrès « électrons et photons ».

La mécanique quantique repose sur un principe d’incertitude [2]. Einstein, dont l’Histoire retient sa phrase « Dieu ne joue pas aux dés », essayait au début de proposer des expériences de pensées, dans lesquels il était possible, par des moyens détournés, de prendre en défaut ce principe.

L’une des expériences consistait à diffracter un faisceau par une fente, puis à placer un second réseau de diffraction constitué de deux fentes. Le résultat donne une figure d’interférence [3]. Le problème réside dans le fait que si l’on veut chercher à connaître la trajectoire des particules, cela détruit l’aspect ondulatoire et la figure disparaît. Pour éviter la mesure directe de la trajectoire, Einstein se basait sur la conservation du moment. Il estimait que si la particule est déviée, elle devait transmettre une part de sa quantité de mouvement à l’écran porteur de la fente. Bohr, lui, maintenait que l’écran lui-même était quantique, ce qui rendait caduque la proposition d’Einstein.

C’est donc cette expérience, que les physiciens de l’équipe de Reinhard Dörner ont réalisée, en étudiant des atomes d’hélium traversant un réseau de molécules d’hydrogène et de deutérium [4]. Les résultats du comportement du réseau donnent ainsi raison à l’hypothèse quantique de Niels Bohr.

Sources

2.2.5 Biocarburant : produire de l’isobutanol à partir des déchets du maïs

La recherche pour l’optimisation des procédés de production des biocarburants ne cessent de se développer aux Etats-Unis, comme le montre la récente subvention de 1,5 millions de dollars attribuée à l’université de Californie (Cal Poly) par le Département américain de l’Energie (DOE) [1]. A l’université du Michigan, l’équipe du professeur Lin, professeur adjoint de génie chimique, a développé un nouveau procédé couplant les aptitudes biologiques de la bactérie Escherichia Coli NV3 pSA55/69, génétiquement modifiée, avec le champignon Trichoderma reesei RUTC30 afin de produire de l’isobutanol. L’isobutanol est un biocarburant de seconde génération qui pourrait remplacer l’éthanol.

Publiée dans la revue de l’Académie Nationale des Sciences en août dernier (Proceedings of the National Academy of Sciences), l’étude a été financée par la Fondation Nationale des Sciences (National Science Foundation), le DOE et l’université du Michigan [2].

L’innovation de ce nouveau procédé est le couplage de deux microbes physiologiquement compatibles (conditions environnementales, composition du milieu) afin de synthétiser du biocarburant à partir de matières végétales. Le processus synthèse est le suivant : dans un premier temps, le champignon Trichoderma reesei sécrète des enzymes cellulases capable d’hydrolyser la biomasse lignocellulosique en sucres solubles ; la bactérie E. Coli, génétiquement modifiée par un procédé de mutagenèse aléatoire et un schéma de sélection de croissance [3], va ensuite métaboliser les sucres solubles en isobutanol, un biocarburant plus performant que l’éthanol.

A volume égal, l’isobutanol contient 82% d’énergie calorifique comparativement à l’essence, et contre 67 % pour l’éthanol. L’éthanol a également tendance à absorber l’eau, corroder les pipelines et endommager les moteurs. L’isobutanol, peu soluble dans l’eau, aurait l’avantage de ne pas se mélanger facilement avec l’eau. L’isobutanol pourrait donc être un remplaçant potentiel de l’éthanol. Une autre caractéristique importante de ce nouveau procédé est qu’il produit de l’isobutanol à partir de matières végétales non comestibles (les tiges et les feuilles de maïs), ce qui, par conséquent, n’impacterait pas le coût des denrées alimentaires.

Pour mettre en oeuvre ce procédé, l’équipe de l’université du Michigan a réuni les deux espèces de microbes dans un bioréacteur ainsi que les tiges et les feuilles de maïs. Des collègues de l’Université du Michigan avaient préalablement traité le fourrage tiges et feuilles de maïs pour le rendre plus facile à digérer, rendant les sucres plus facilement accessibles.

Les résultats de l’expérience ont montré une quantité de 1,88g d’isobutanol par litre de liquide dans la solution. Il s’agit de la concentration en biocarburant la plus élevée constatée à ce jour lors de la transformation de matières végétales en biocarburant. L’équipe a également converti une grande partie de l’énergie stockée dans les tiges de maïs et les feuilles en isobutanol : 62% du maximum théorique.

La coexistence harmonieuse entre un champignon et une bactérie était la clé du succès de l’expérience. La prochaine étape de ce travail de recherche est de tenter d’améliorer le taux de conversion en énergie et d’augmenter la tolérance du champignon T. reesei et de l’E. Coli à l’isobutanol. En effet, cet alcool est toxique à forte concentration pour les microbes. Cependant, la production d’isobutanol à des concentrations plus élevées pourrait permettre de diminuer le coût du combustible. L’équipe voudrait également traiter d’autres sous-produits agricoles ainsi que des déchets de la sylviculture selon le même procédé de dégradation.

Par ailleurs, en couplant d’autres types de microbes, l’équipe de recherche de l’université du Michigan suppose que leur nouveau procédé, respectueux de l’environnement, pourrait produire une grande variété de produits chimiques à base de végétaux, tels que des plastiques.

Sources

2.2.6 Produire de l’hydrogène solaire à partir de la rouille

Des chercheurs israéliens et suisses découvrent la meilleure structure moléculaire, écologique et peu coûteuse, pour synthétiser de l’hydrogène à partir de la lumière du soleil : la rouille.
Dans la course à la recherche d’énergies propres, l’hydrogène est sans doute l’une des sources les plus prisées à ce jour, et l’apparition de véhicules fonctionnant avec ce gaz se fait de plus en plus visible. Récemment, la ville de Tel-Aviv s’est équipée d’un bus fonctionnant seulement à l’hydrogène, ce qui est une avancée par rapport aux moteurs hybrides déjà existants sur le marché.

Sa synthèse n’est néanmoins pas encore maitrisée et plusieurs chercheurs se penchent sur la question, privilégiant la voie dite "de séparation", qui consiste à séparer électrochimiquement les molécules d’eau en molécules d’oxygène et d’hydrogène. Les cellules photo-électrochimiques (PEC) sont utilisées pour effectuer cette séparation grâce à l’énergie solaire.

Des chercheurs israéliens et suisses du Technion et de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, ont découvert la structure moléculaire qui procurerait au PEC le meilleur rendement et la synthèse la moins coûteuse, et ce, en utilisant un matériau très abondant, stable et peu onéreux : la rouille. En observant à l’aide d’un microscope à transmission électrique le chemin parcouru par les électrons sur la structure d’oxyde de fer, les chercheurs ont pu comprendre en profondeur le processus de séparation qui constitue la synthèse d’hydrogène et ainsi créer la meilleure structure moléculaire possible. Si la synthèse de cellules photovoltaïques actuelles pour produire de l’hydrogène coûte environ 15 euros le kilo, la nouvelle structure moléculaire dont la découverte vient d’être publiée dans la prestigieuse revue Nature coûte moins de 5 euros le kilo produit.

Cette découverte constitue une avancée fondamentale dans la recherche sur les énergies du futur.

Sources

  • Hendrik Eijsberg, « Percée du Technion sur la conversion et le stockage de l’énergie solaire », Bulletin électronique Israël, n° 83, 24 janvier 2013 - www.bulletins-electroniques.com/actualites/72049.htm
  • Hendrik Eijsberg, « Une nouvelle méthode de stockage de l’hydrogène », Bulletin électronique Israël, n° 89, 23 août 2013 - www.bulletins-electroniques.com/actualites/73753.htm
  • Scott C.Warren, Kislon Voïtchovsky, Hen Dotan, Celine M. Leroy, Maurin Cornuz, Francesco Stellacci, Cécile Hébert, Avner Rothschild and Michael Grätzel, « Identification of champion nanostructures for solar water-splitting », Nature materials online edition, July 7, 2013
  • « First rate nano-rust for producing solar hydrogen », site du Technion, 8 juillet 2013 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/ZjvSX
  • ADIT, BE Israêl (N°92, 30 septembre 2013)

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère