SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 19 15 octobre 2013

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Signature de l’accord créant le Prix binational France-Chine

En clôture du symposium franco-chinois sur invitation « Recent Advances in Material Sciences » qui s’est tenu ce lundi 14 octobre 2013 à l’Université Pierre et Marie Curie, les Présidents de la Chinese Chemical Society (CCS) et de la Société Chimique de France, Jiannian Yao et Olivier Homolle ont signé au siège de la SCF l’accord régissant l’attribution d’un Prix binational entre la CCS et la SCF, intitulé « China-France Chemistry Lectureship Award ».

Ce Prix binational, analogue dans sa démarche et sa mise en œuvre à ceux associant la SCF avec des sociétés consœurs européennes (GDCh, PTC, RSC, RSEQ, SCI), sera attribué par la CCS en 2014 et par la SCF en 2015.

1.1.2 Congrès SCF’15 : bienvenue les Ch’tis

A la suite de l’appel à candidature repris pas le SCF Info en ligne du 15 juillet dernier (n° 14, 2013), le Bureau de la SCF vient de retenir la candidature présentée par la section régionale Nord-Pas de Calais-Picardie, essentiellement pour le fait qu’il existe dans le quart Nord / Nord-Est de la France un environnement extrêmement riche en structures de recherche et technologie dédiées à l’Energie, thème fédérateur de ce congrès. Le programme du congrès SCF’15 est en cours d’élaboration au sein du Comité stratégique présidé par Stanislas Pommeret, à l’écoute de tous les adhérents pour assurer les meilleurs choix nécessaires pour aborder un sujet aussi vaste et garantir la plus grande attractivité scientifique de cet événement fédérateur.
Soyons donc déjà tous « chtimistes » pour aller à Lille en 2015, du mardi 7 au vendredi 9 juillet !

1.1.3 Premières promotions de Membres Distingués de la SCF

Le 24 juin 2013, le Conseil d’administration de la SCF a entériné le projet des «  Membres Distingués », destiné à récompenser chaque année des membres de la SCF répartis en deux catégories :

  • - les « Membres Distingués Junior », personnes de moins de 45 ans ayant été membre de la SCF les trois années précédentes sans discontinuité, et étant à l’origine de travaux représentant une avancée notable dans un des domaines de la chimie, ou ayant démontré une action significative dans le domaine industriel ou dans le domaine de l’enseignement de la chimie ou de sa diffusion. Ce titre est attribué pour cinq ans ;
  • - les « Membres Distingués Senior », concernant chercheurs, industriels ou enseignants de 45 ans et plus qui ont fait preuve d’excellence dans le domaine de la chimie et contribué à son expansion, et qui a éventuellement aussi apporté une contribution substantielle à la Société Chimique de France.

La nomination consiste en un certificat remis lors d’une cérémonie officielle, au cours de laquelle tous les nouveaux Membres Distingués de l’année seront honorés.
À la suite d’un appel à propositions effectué auprès des divisions et des sections régionales de la SCF, le Bureau de la SCF a retenu 46 Membres Distingués pour la promotion 2013, dont les noms pourront être consultés sur « Mon compte » d’ici la fin de ce mois et publié dans un prochain numéro de L’Actualité Chimique.

1.1.4 Adhésion et renouvellement des cotisations 2014

Les bulletins d’adhésion 2014 sont disponibles auprès des sections régionales à l’exception d’Ile de France (les documents étant disponibles à l’accueil du siège de la SCF, 250 rue Saint-Jacques). Ils peuvent également être téléchargés depuis le site Internet de la SCF .
Rappelons que les bulletins d’adhésion pour les étudiants en licence et master et les élèves-ingénieurs, également disponibles auprès des sections régionales, courent sur l’année universitaire (01/09/13-31/08/14) et non sur l’année civile.

Les personnes ayant adhéré à la SCF en 2013 recevront d’ici la fin de ce mois un courrier avec les bulletins pré-remplis qu’il suffit de retourner après modifications éventuelles. Elles ont également la possibilité de renouveler leur adhésion en ligne en se rendant sur la page Adhésion via « Mon compte » qui leur proposera la version électronique de ce bulletin de renouvellement.
L’inscription en ligne pour l’adhésion et le renouvellement sera ouverte le 1er novembre. Ces inscriptions sont sécurisées dès lors que vous arrivez à la page de paiement par carte bancaire.

  • Nouveau :
    • division de chimie physique : à la suite de la fusion des divisions de Chimie analytique et de Chimie physique et du groupe Electrochimie, approuvée par le Conseil d’administration du 24 juin dernier, la nouvelle division de Chimie physique comporte cinq subdivisions : Chimie analytique, Électrochimie, Magnétisme et Résonance Magnétique, Modélisation et Simulation, Nanosciences. L’appartenance à cette division permet de s’inscrire à une ou plusieurs subdivisions, sans restriction.
    • division Énergie : créée à titre expérimental pour trois ans, cette division interdisciplinaire a pour objectif de favoriser les relations interdisciplinaires et de susciter des actions concertées dans un domaine d’une grande importance sociétale.
    • adhésions groupées : un formulaire de bon de commande est également disponible en téléchargement . Ce bon de commande doit être accompagné d’une liste récapitulative des adhérents, le formulaire correspondant étant également disponible en téléchargement.
    • IUPAC : rappelons que vous pouvez adhérer directement à l’IUPAC à un tarif préférentiel et bénéficier de la livraison de Chemistry International et de réductions pour les manifestations scientifiques de l’IUPAC.
    • Abonnements : considérez également l’opportunité de vous abonner aux revues de ChemPubSoc Europe, l’entité qui rassemble les 17 sociétés savantes de Chimie européennes propriétaire des titres de journaux européens tels que Chemistry, Eur. J., Eur. J. Inorg. Chem., Eur. J. Org. Chem., ChemBioChem, ChemElectroChem, ChemPhysChem, ChemPlusChem, ChemMedChem, ChemSusChem, ChemCatChem et ChemistryOpen en vous inscrivant directement en ligne sur le site de Wiley, puis sélectionnez Subscribe/Renew.
    • Données personnelles : les données personnelles peuvent être modifiées en ligne à tout moment, à l’exception de l’appartenance à une ou des divisions qui demande éventuellement un paiement et ne peut donc se faire qu’au moment de l’adhésion ou de son renouvellement.

1.1.5 Parution de lettres d’entités opérationnelles de la SCF

1.1.6 Lauréat du prix industriel de la Division chimie organique

Sanofi : Artémisinine semi-synthétique a été récompensé par ce prix
Plus d’informations ici

1.1.7 Lauréate du prix de thèse de la section Aquitaine

Juliette Frémaux a été récompensée pour ses travaux sur la synthèse et la caractérisation structurale de foldamères protéomimétiques à structures
Plus d’informations ici

1.1.4 Prix annuel du Groupe électrochimie

Ces prix annuels sont destinés à récompenser les meilleurs travaux de fin d’étude, présentés, pendant l’année académique en cours, par des Licence 3 et Masters M1 et M2, étudiants d’Universités et de Grandes Ecoles françaises. Les travaux de recherche, dans toutes les thématiques de l’électrochimie fondamentale ou appliquée seront pris en considération.
Plus d’informations ici

1.1.8 Bourse congrès pour les jeunes chercheurs de la Section Île-de-France

Le bureau de la section régionale Île-de-France de la SCF lance un appel d’offres « bourses congrès » qui vise à attribuer, chaque année, environ quatre bourses d’un montant maximum de 200 euros chacune, pour couvrir tout ou partie de l’inscription de jeunes chercheurs à des congrès organisés en France.
Appel d’offres « bourses congrès » (pdf - 329.3 ko)

1.1.9 L’Actualité Chimique

À retrouver très bientôt dans votre boîte à lettres ou sur le site de L’Actualité Chimique :
n° 378-379, octobre-novembre 2013 (136 pages, 32 €)

Au sommaire de ce numéro, «  La chimie mène l’enquête », saison 2 : la couleur des preuves
Trois ans après la parution d’un premier numéro consacré aux différents usages de la chimie dans les sciences criminelles (juin-juillet 2010, 342-343), ce deuxième volume met en avant le thème de la couleur, s’agissant de la mise en évidence de fibres textiles, de traces de peinture maculant divers objets, de colorants alimentaires, de taches d’origines diverses, etc. D’autres indices, a priori invisibles à l’œil nu, peuvent être révélés grâce à des réactions chimiques spécifiques qui leur donnent une couleur vive et persistante, par exemple dans le cas de recherche de traces d’explosifs. Après avoir été prélevés sur une scène de crime, ces indices initialement colorés, ou rendus colorés après une réaction chimique, sont transmis au laboratoire où ils sont examinés et caractérisés. Le but est de révéler toutes les finesses de composition afin d’établir une correspondance univoque avec des éléments trouvés sur un suspect ou dans son environnement.

D’autres facettes de la chimie sont également illustrées ici, par exemple en chimie inorganique, lors de l’analyse de résidus de tirs, ou ses frontières avec la biochimie quand il s’agit de toxicologie pour l’analyse de stupéfiants. Autant de preuves scientifiques, de moyens d’identification de plus en plus sûrs et précis, qui complètent les preuves orales et permettent de confondre les criminels.

… et aussi :
Il y a 70 ans déjà, les heures noires de la chimie strasbourgeoise
 : lorsque le 25 novembre 1943, la Gestapo, assistée d’une division de la Luftwaffe, encercle les bâtiments de l’Université à Clermont-Ferrand, les universitaires strasbourgeois savent que nombre d’entre eux vont vivre des heures et des mois d’enfer. Le bilan pour l’Université après 1945 est lourd : 139 morts, fusillés, abattus ou morts en camp de concentration. Soixante-dix ans après, il est bon de rappeler leur souvenir, témoin à la fois de la noirceur et de la grandeur de la nature humaine.

Faut-il avoir peur du bisphénol A ? La dangerosité des perturbateurs endocriniens, dont le bisphénol A, fait l’objet d’une très abondante littérature et suscite de nombreux débats. Un regard, forcément personnel, est porté ici sur les différents aspects du problème, qu’il s’agisse des données de la biologie, de la toxicologie ou des synthèses des différentes agences de régulation et de gestion du risque. La plupart concluent que la situation est préoccupante, même si on est en face de très larges zones d’incertitude. Il s’agit d’un domaine où le positionnement social, idéologique et politique interfère avec le champ scientifique.

Les chimistes, leurs institutions et leurs sociétés savantes entre les deux guerres : au cours de la Grande guerre, les industriels et les chimistes académiques durent s’allier, sous l’autorité de l’État, pour faire face à l’effort de guerre du pays. Après la guerre, les congrès spécialisés, notamment ceux de chimie industrielle, ont permis d’entretenir ces relations. La reconversion de l’outil industriel en temps de paix allait être une autre forme de guerre : il fallait répondre à une nouvelle demande économique et prendre place dans la concurrence internationale, où le nationalisme avait une part importante. Cet article introductif présente les aspects qui seront développés dans six articles à paraître dans L’Actualité Chimique.

Quelques thèmes à suivre :
La chimie théorique (février-mars 2014)
La cristallographie (mi-2014)
Et bien d’autres…

Le sommaire détaillé, les résumés des articles et certains articles et rubriques en téléchargement libre sont disponibles sur le site de L’Actualité Chimique : www.lactualitechimique.org

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Qui fait quoi à l’INC...

Organigramme de l’institut de chimie du CNRS (png - 329.2 ko)

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 Au sommaire de la lettre de Bruxelles d’octobre 2013

European Research Council takes a further step forward towards open access / Horizon 2020 moves one step closer / Adjustments of the EU budget 2014-2020 bring more money for students, businesses and research / ERA progress report : ’single market’ for research closer, not yet a reality / Open Access to research publications / MEPs pave the way for greater professional mobility in the EU / European Research Council takes a further step forward towards open access / Education goes digital - new EC Communication "Opening up Education" / Stricter approval system for medical devices / EU report : biofuels policy hikes food prices by up to 50% / Update on ERC calls for proposals 2014 / IP matters : intangible intellectual property rights are driving innovation and economic growth.

1.4. En direct de Bruxelles

1.4.1 Actualisation des appels à propositions du Conseil européen de la Recherche

Quoique encore prévisionnel, cet agenda prévoit :

  • Starting grants : fin mars 2014
  • Consolidator grants : fin mai 2014
  • Advanced grants : fin octobre 2014
  • Proof of Concept grants : vraisemblablement début avril 2014 et début octobre 2014
    Plus d’informations à http://erc.europa.eu

1.5. En direct de l’UIC

1.5.1 L’UIC, la voix de l’industrie chimique en France

L’UIC vient de d’éditer une présentation PowerPoint complète de l’UIC pour mieux connaître son réseau, ses missions, les défis de la chimie, les chiffres clés de l’industrie chimique en France…
Il peut être téléchargé ici

1.5.2 Venez refaire le Monde ...

Dans le cadre du partenariat que l’UIC a avec ma Chaine Etudiante (MCE) pour la 3e édition du Chemical World Tour, l’UIC a, avec le concours de Bayer, Coventya, Dow, Lanxess, Messer, Solvay, Yara, enregistré un spécial Orientations et Parcours consacré aux métiers des industries chimiques.

La première diffusion a eu lieu mercredi 16 octobre 2013 à 19h45.

L’émission sera rediffusée selon le calendrier ci-dessous et également disponible en replay sur le site internet www.mcetv.fr de la chaine câblée dont vous trouverez ci-après les canaux de diffusion.

  • 16 octobre 2013, 19h45 (1re diffusion)
  • 18 octobre 2013, 17h30
  • 20 octobre 2013, 13h45
  • 21 octobre 2013, 10h30

1.5.3 État des lieux de l’industrie chimique mondiale et Top 100 pour l’année 2012

L’industrie chimique va bien : les ventes de la chimie mondiale ont continué de croître en 2012 et la France est repassée au 6e rang dans le monde, devant le Brésil, mais après la Corée du Sud. Selon le CEFIC le chiffre d’affaires de l’industrie chimique mondiale s’élève à 3 127,2 milliards d’euros en progression de 12,8 % en valeur par rapport à 2011, avec toutefois une croissance de seulement 2,8 % en Europe.
La Chine reste le premier producteur mondial représentant 30,5 % des ventes en 2012 contre 4,1% en 1991. Suivent (loin derrière !) les États-Unis (14,5 % du chiffre d’affaires contre 24,1 % en 1991) et le Japon (5,6 % contre 14 % en 1991).
Le niveau des ventes des 100 premiers groupes chimiques est de 1 081 milliards d’euros, comptant pour 35 % du total. Dans le classement des dix premiers, on retrouve les mêmes groupes avec quelques modifications de rang, les quatre leaders (BASF, Sinopec, Exxon Mobil et Dow Chemical) confortant leurs positions.
Par grande zone géographique, le classement est très serré. Les groupes européens restent prédominants : au nombre de 32, ils représentent 37 % des ventes du « Top 100 ». Suivent l’Amérique (30 groupes et 30 % des ventes) et la zone Asie (y compris le Japon, 31 groupes et 27 % des ventes).

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Les dossiers de La Recherche n° 6

Ce nouveau numéro (oct.-nov. 2013), consacré en grande partie aux addictions de toutes sortes), contient un « cahier technologies » sur les textiles intelligents et leurs utilisations les plus prometteuses.
Pour en savoir plus, les auteurs nous conseillent la lecture, entre autres, de « Fibres et textiles chimiques, matériaux du XXIe siècle », le numéro spécial de L’Actualité Chimique paru en février 2012 !

1.6.2 prix Nobel 2013

www.nobelprize.org/

Rappelons que le prix Nobel de Chimie 2013 a été décerné à Martin Karplus (Universités de Strasbourg et Harvard), Michael Levitt (Université Stanford) et Arieh Warshel (Université de Californie du Sud, USC) « pour le développement de modèles multi-échelles pour les systèmes chimiques complexes. »
Dans les années 70, ils ont jeté les bases de puissants programmes associant mécanique quantique et dynamique moléculaire, qui sont maintenant utilisés pour comprendre et prédire les processus chimiques.
Aujourd’hui, les modèles informatiques reflétant la réalité sont devenus déterminants pour la plupart des progrès réalisés en chimie et biologie moléculaire. La combinaison de l’expérimentation et de la modélisation informatique permet de construire des relations statistiques (relations structure-propriété) qui rendent possible des prédictions pour, par exemple, l’élaboration de nouvelles molécules actives et de matériaux et de catalyseurs originaux.

On peut donc sourire aux résultats d’un vote organisé par ChemistryViews, le magazine électronique associé à ChemPubSoc Europe, publié le 9 octobre 2013 dans sa version finale et qui indique que seulement 3 % des 379 votants ont choisi des personnes dans le domaine distingué par le Comité Nobel…
Toutefois, Martin Karplus s’y trouve.
Mentionnons aussi le prix Nobel de la Paix attribué à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, OIAC (en anglais : Organization for the Prohibition of Chemical Weapons, OPCW) pour « ses efforts extensifs pour l’élimination des armes chimiques ».
Rappelons l’existence de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), issue des discussions de la Conférence de Paris en 1989 et de la Conférence du désarmement en 1992, entrée en vigueur le 29 avril 1997. Ce traité, destiné à garantir leur élimination à l’échelle mondiale a aujourd’hui été ratifié par 189 états (sur 194), regroupés au sein de l’OIAC, dont le siège est à La Haye (Pays-Bas). La CIAC permet à la fois la destruction des armes chimiques, mais aussi la garantie de non-prolifération de ces armes et des produits chimiques toxiques entrant dans leur fabrication par l’application notamment d’un régime de vérification du secteur industriel. La France, qui a ratifié la convention dès 1995, a fait l’objet depuis 1998 d’une cinquantaine d’inspections de sites d’usines ou de laboratoires destinées à vérifier que toutes les déclarations sont correctes et que les produits listés ou les moyens industriels ne sont pas détournés à des fins interdites.

1.6.3 … et des IG Nobel

Il y a un mois s’est tenue la cérémonie des lauréats des Ig Nobel, récompensant des travaux qui font d’abord rire les gens, puis les font réfléchir. Ainsi ont été distingués :

  • en Chimie, Shinsuke Imai, Nobuaki Tsuge, Muneaki Tomotake, Yoshiaki Nagatome, Toshiyuki Nagata et Hidehiko Kumgai, qui ont découvert que le processus biochimique par lequel les oignons font pleurer est encore plus complexe que les scientifiques ne le pensaient précédemment Plant Biochemistry : An Onion Enzyme that Makes the Eyes Water », S. Imai , N. Tsuge , M. Tomotake, Y. Nagatome, H. Sawada, T. Nagata et H. Kumagai, Nature 2002, 419(6908), 685.
  • en Physique, Alberto Minetti, Yuri Ivanenko, Germana Cappellini, Nadia Dominici et Francesco Lacquaniti, qui ont démontré que certaines personnes seraient physiquement capable de courir à la surface d’un étang, s’ils étaient, ainsi que l’étang, sur la Lune Humans Running in Place on Water at Simulated Reduced Gravity », Alberto E. Minetti, Yuri P. Ivanenko, Germana Cappellini, Nadia Dominici, Francesco Lacquaniti , PLoS ONE 2012, 7(7), e37300.
    Plus d’information à : www.improbable.com/ig/winner s/ # ig2013

1.6.4 Prix d’Encouragement à la Recherche en Chimie Thérapeutique

Il a été institué un prix d’encouragement à la recherche en chimie thérapeutique en 1984.
Ce prix est destiné à récompenser un jeune chercheur pour un travail de chimie thérapeutique pouvant déboucher sur la création de nouveaux médicaments.
Ce prix est décerné par la Société de Chimie Thérapeutique.
Il est doté par les Laboratoires Servier.
Règlement 2013 (doc - 33.5 ko)

1.6.5 La FFC inaugure les Controverses de la Chimie

Et si nous perdions le contrôle de nos médicaments ?
Innovation chimique, santé et avenir du médicament en France : ce sont les thèmes du petit-déjeuner débat organisé par la Fédération Française des sciences pour la Chimie (FFC) le 5 novembre 2013, 08h30 - 09h45 au Pub Saint-Germain (17 Rue de l’Ancienne Comédie Paris 5e).
L’entrée est libre dans la mesure des places disponibles, mais demande une inscription avant le 18 octobre 2013 auprès de Mélanie Alexandre (m.alexandre@giotto-cr.com – 01 48 74 18 32).

1.6.6 La lettre d’information de la Fédération Gay-Lussac

Au sommaire du 3e numéro de cette lettre d’information, vous trouverez :
La parole à : Anouk Galtayries et Jean Louis Halary co-directeurs opérationnels du 4e colloque recherche / Les actus de la Fédé : L’emploi des ingénieurs chimistes / CPI : une petite nouvelle / Du côté de la recherche : Fête de la science / 4e colloque recherche, il ne manque que vous ! / La vie des écoles : Chemical World Tour / Un concours de QR code / Des clips scientifiques…
La lettre peut être téléchargée ici

1.6.7 Classement de Shanghai 2013

Dans le cru 2013, si l’Université Harvard (États-Unis) reste toujours le numéro 1, 11 universités font leur entrée dans le Top 500 de l’Université Jiao Tong de Shanghai. Les Universités de Cambridge (# 5) et Oxford (# 10) sont les seules européennes du Top 10. Si l’on considère le Top 20, l’ETH, Zurich, se retrouve 20e, mais se place au 5e rang si l’on restreint ce classement à la Chimie… qui offre à l’Université de Strasbourg la 16e place, en compagnie de Cambridge (4e), TU Munich (13e) et Oxford (14e).
Au classement global, l’Université Pierre et Marie Curie se situe au 37e rang et Paris-Sud au 39e.
Pour en savoir plus...

1.6.8 Le portail français dédié au programme Horizon 2020

Rappelons que le programme HORIZON 2020 regroupe les financements de l’Union européenne en matière de recherche et d’innovation et s’articule autour de trois grandes priorités : l’excellence scientifique, la primauté industrielle et les défis sociétaux. Il entre en vigueur au 1er janvier 2014.
Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a lancé, le 15 octobre 2015, horizon2020.gouv.fr, le portail français dédié au programme-cadre européen Horizon 2020.
Ce portail présente : les nouvelles priorités, les nouveaux enjeux pour la recherche publique et les entreprises, les prochains appels à projets, les actualités de la Commission européenne...
Destiné aux futurs porteurs de projets européens (chercheurs, enseignants-chercheurs, industriels…), il rassemble toutes les informations relatives à Horizon 2020, le programme de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2014-2020. Les premiers appels à propositions paraîtront dès la mi-décembre 2013 sur le portail horizon2020.gouv.fr.

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15633 Expert R&D Traitement des effluents liquides industriels H/F
  • N° 15632 Responsable Développement Clinique Nutrition H/F
  • N° 15621 Team Leader Procurement Services (H/F)
  • N° 15619 Responsable qualité activité
  • N° 15622 Responsabledépartement développement analytique H/F
  • N° 15620 Responsable des Ventes Terrain (H/F) – Recherche Pharmaceutique
  • N° 15618 Responsable R&D H/F
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15630 Post‐Doc position in Synthesis of Fullerene and Dyes Materials for Organic Photovoltaics
  • N° 15627 Stage de M2 recherche en synthèse organique
  • N° 15617 Post-doctoral fellow in electrochemistry of biomimetic complexes (18 months)
1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2013

17-18 ocotobre 2013, Montpellier
Colloque des jeunes chercheurs organisé par le club des jeunes de la section régionale Languedoc-Roussillon
Contact : Martin Pichette Drapeau

28-30 octobre 2013, Romainville
Technologies innovantes en séparation des protéines
Plus d’informations à http://adebiotech.org/ipp

30 octobre 2013, Villenave d’Ornon
Wine Track 2013
Journée Scientifique et Professionnelle sur la Traçabilité des Vins et Spiritueux
Le programme de Wine Track 2013 a pour objectifs de positionner les enjeux de la traçabilité des vins et spiritueux, de dresser un état actuel des méthodes d’analyse et des référentiels utilisés dans la traçabilité, tant du point de vue de l’origine et de l’authenticité des appellations que de la chaîne de conditionnement et de transport.
Sont concernés tous les acteurs de la filière viti-vinicole (vignerons du secteur privé ou coopératif, œnologues, maîtres de chai, négociants, conditionneurs, transporteurs, distributeurs...) qui souhaitent avoir une vision claire et réaliste de la situation et des moyens dont on dispose aujourd’hui pour garantir l’authenticité des produits mais aussi un aperçu des nouvelles solutions que proposent la Science et la Technique pour mieux se protéger des fraudes et contrefaçons.
Cette journée, à laquelle sera associé un espace où des entreprises présenteront des dispositifs de marquage/détection, doit être un lieu privilégié d’échanges entre scientifiques, enseignants, professionnels de la filière et fournisseurs de nouveaux équipements.
Plus d’informations à www.chimie-experts.org/

4-7 novembre 2013, Chongqing (Chine)
Symposium « Ceramic Membranes : from Design to Applications » organisé par l’IEMM (Institut Européen des Membranes de Montpellier)
Plus d’informations à http://ccs-cicc.com/cicc-8/english/

6 novembre 2013, Paris
Chimie et technologie de l’information
Plus d’informations à http://actions.maisondelachimie.com/accueil.html

6-7 novembre 2013, Paris
Congrès « Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable »
Plus d’informations à www.sfip-plastic.org

12-13 novembre 2013, Orsay
Journées d’automne du Groupe Français de Photochimie, Photophysique et Photosciences (GFP2P) de la SCF
Date limite de soumission des résumés : 18 octobre 2013
Fiche d’inscription Journées 12-13 novembre 2013 (doc - 268.5 ko)

13 novembre 2013, Paris
Conférence CNRS et Université Ben Gourion sur les Nanotechnologies et les Matériaux Avancés
Plus d’informations à http://cnrs-bgu.sciencesconf.org/

18-21 novembre 2013, Roubaix
Colloque annuel du GFP (Groupement d’Études & d’Applications des Polymères)
Plus d’informations à www.gfp-bpg-2013.eu/

25 novembre 2013, Paris
Séminaire d’Automne de la SFEL « Micro-organismes & lipides, technologies, industrialisation & économie »
Plus d’informations à www.sfel.asso.fr/fr/accueil,2.html

26 novembre 2013, Romainville
SCT 2013 - Fall one-day thematic meeting
Chemical Biology : contribution to therapeutic innovation. A new role for chemistry ?
Plus d’informations à www.sct-asso.fr

28 novembre 2013, Rouen
De l’intéressant à l’utile, ou de la genèse aux applications des solides poreux hybrides
Conférence grand public de Gérard Férey dans le cadre du Forum du savoir
Contact : jean-philippe.bouillon@univ-rouen.fr

29 novembre 2013, Pau
JGSO2013
Journée du grnad sud ouest de la SCF
Cette manifestation annuelle est dédiée à l’ensemble des domaines de la chimie. Plusieurs sessions parallèles sont prévues entrecoupées d’une séance poster.
Renseignements : jean-marc.sotiro@univ-pau.fr
Site en construction : http://iprem-ecp.univ-pau.fr/live/actualites/GJSO+2013

4-6 décembre 2013, Paris
4e Colloque recherche de la Fédération
La Chimie et la Ville de demain
Plus d’informations à www.19ecolesdechimie.com/-La-chimie-et-la-ville-de-demain-au-.html

9 décembre 2013, Romainville
BiomInnov
La biologie moléculaire appliquée à l’environnement et au service de l’innovation industrielle
Plus d’informations à /www.adebiotech.org/biominnov/

En 2014

20-21 janvier 2014, Paris
From Liquid Crystals to Physics of Cancer : a Panorama of Soft Matter in the Honor of Jacques Prost
Plus d’informations à http://j-prost.sciencesconf.org

24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013
18 octobre 2013, Paris
Communiquer la science
De l’échange entre scientifiques et citoyens, lors d’une fête de la science ou d’un café des sciences, au débat public plus formalisé.
Programme

24 octobre 2013, Bâle (Suisse)
Swiss Chemical Society – Syngenta Symposium 2013
Plus d’informations ici

27-30 octobre 2013, Budapest (Hongrie)
3rd European Energy Conference (E2C 2013)
Plus d’informations à www.e2c2013.mke.org.hu/

27-30 octobre 2013, Brisbane (Australie)
5th Asia-Pacific NMR Symposium (APNMR5) and 9th Australian & New Zealand Society for Magnetic Resonance (ANZMAG) Meeting
Plus d’informations à http://apnmr2013.org/

28 octobre 2013, Caen
Passerelle R&D sur le thème : chimie moléculaire
Plus d’informations ici

29-30 octobre 2013, Barcelone (Espagne)
Biocatalysis as a Tool for the Synthetic Chemist
Plus d’informations ici

3-7 novembre 2013, Long Beach (CA, États-Unis)
Water Quality Technology Conference and Exposition
Plus d’informations ici

4-5 novembre 2013, Cologne (Allemagne)
Hazardous Chemistry for Streamlined Large Scale Synthesis
Plus d’informations iici

5 novembre 2013, Paris
Premières Controverses de la Chimie
Et si nous perdions le contrôle de nos médicaments ? Innovation chimique, santé et avenir du médicament en France
Petit-déjeuner débat organisé par la Fédération Française des sciences pour la Chimie (FFC)
Entrée libre dans la mesure des places disponibles
Inscription avant le 18 octobre 2013 auprès de Mélanie Alexandre

6- 8 novembre 2013, Prague (Tchéquie)
9th International Conference on Polysaccharides-Glycoscience
Plus d’informations à www.polysaccharides.csch.cz

7 novembre 2013, Paris
Le renouveau des gaz
Plus d’informations à http://fondationecologiedavenir.org/

7-8 novembre 2013, Heidelberg (Allemagne)
14th EMBO/EMBL Science & Society conference
Plus d’informations à http://events.embo.org/science-society-conference/index.html

8-12 novembre 2013, Łochów (Pologne)
SMCBS’2013
Sixth International Workshop on Surface Modification for Chemical and Biochemical Sensing
Plus d’informations à www.smcbs2013.pl/

11 novembre 2013, Francfort/Main (Allemagne)
New Bioproduction Systems : Electrically and Light-Driven Biosyntheses
Plus d’informations à http://events.dechema.de/en/nbps2013

12 novembre 2013, Bruxelles (Belgique)
InfoDay on Horizon 2020 - 2014 Calls
Plus d’informations à http://ec.europa.eu

12-13 novembre 2013, Londres (Royaume-Uni)
Interfacing Chemistry with Patents
Plus d’informations ici

13-16 novembre 2013, Haikou (Chine)
3rd Annual World Congress of Molecular Medicine
Plus d’informations à www.bitlifesciences.com/Molmed2013/

13-16 novembre 2013, Haikou (Chine)
3rd Annual Symposium of Drug Delivery System (SDDS)
Plus d’informations à www.bitlifesciences.com/sdds2013/

18-21 novembre 2013, Rueil-Malmaison
5th Workshop on Viscoplastic Fluids : From Theory to Application
Plus d’informations à www.rs-viscoplastic2013.com

19-21 novembre 2013, Paris
Plant Based Summit
Congrès-exposition européen des produits biosourcés
Plant Based Summit contribue au développement de la chimie européenne du végétal et ses applications, à travers un congrès au cœur des problématiques actuelles et une exposition regroupant les meilleurs experts (40 conférences ciblées avec plus de 100 intervenants de premier plan et 50 fournisseurs présenteront leurs solutions et produits à plus de 1000 professionnels de la chaîne de valeur de toute l’industrie chimique du biosourcé).
Plant Based Summit s’adresse principalement à 3 types de participants :

  • Opérateurs de produits biosourcés (Agroindustries, Chimistes, Formulateurs,..)
  • Utilisateurs industriels et distributeurs de produits biosourcés
  • Parties prenantes de l’économie biosourcée (institutions, think tank, recherche, conseil, capital-investissement,…)
    Des visites techniques lors d’une journée dédiée le 21 novembre 2013
    PBS, l’événement pour connecter les décideurs internationaux et construire le futur paysage du business européen du biosourcé !
    Plus d’informations à www.plantbasedsummit.com et PBS-2013 : programme (pdf - 1.1 Mo)

27 novembre 2013, Gembloux (Belgique)
Les 10e Rencontres de la Biomasse 2013
Date limite d’inscription : 20 novembre 2013
Plus d’informations à www.valbiom.be

28 novembre 2013, Romainville
Seine-Saint-Denis : Territoire d’innovations des Sciences pour le Vivant
L’inscription est gratuite mais obligatoire.
Il vous suffit pour cela de compléter le formulaire d’inscription en ligne.

10-11 décembre 2013, Paris
Exposition aux mélanges de substances chimiques : Quels défis pour la recherche et l’évaluation des risques ?
Plus d’informations ici

12 décembre 2013, Paris
Innov’Eco
Spécial chimie verte
Plus d’informations ici

En 2014

27 - 28 février 2014, Blankenberge (Belgique)
12th Chemistry Conference for Young Scientists
Plus d’informations à http://www.chemcys.be/

24-25 mars 2014, Montpellier
Assets of Chemistry in Drug Discovery, Journée jeunes chercheurs
Date limite d’inscription : 2 février 2014
Plus d’informations à www.sct-asso.fr/file/Flyer_JJC2014.pdf

2-4 avril 2014, Rueil-Malmaison
Nextlab 2014
Creating the next generation laboratory to develop innovative materials and additives for energy
Date limite de soumission des résumés : 15 octobre 2013
Plus d’informations ici

19-20 mai 2014, Cambridge (Royaume-Uni)
Kinase 2014 : past, present and beyond
6th RSC / SCI symposium on kinase inhibitor design
Plus d’informations àwww.maggichurchouseevents.co.uk/BMCS/index.htm

18 juillet 2014, Saint-Peterburg (Russie)
CBR-MD 2014
International Workshop Case-Based Reasoning
Date limite de soumission des résumés : 20 mars 2014
Plus d’informations à www.ibai-publishing.org/html/proceeding.php

8-10 septembre 2014, York (Royaume-Uni)
Metal ions in medical imaging : optical, radiopharmaceutical and MRI contrast : Dalton Discussion 15
Plus d’informations ici

1.7.2.3 Séminaires et expositions

Kidexpo
19-23 octobre 2013, Paris
Culture et éducation : des ateliers à ne pas manquer
Achats de billets et programme sur www.kidexpo.com

Mardis de la Chimie à l’UPMC
5 novembre 2013, Amphi Durand,
Sébastien Perrier (Sydney, Australie)
Macromolécules : la nature peut-elle être répliquée par un processus de synthèse ?
10 décembre 2013, Amphi Herpin,
Dominique Bazin (CNRS/Collège de France/UPMC)
Quelques avancées dans la caractérisation de calcifications pathologiques
Toujours à 16 h 45 (thé à 16 h 30) 4 place Jussieu 75005 Paris

Paroles d’auteurs
Questions à la science et à la technique

Les chercheurs prennent la plume, nous leur offrons la parole.
Rencontre entre auteur et public, pour lecteurs passionnés ou simples curieux
organisée par le Musée des arts et métiers, en partenariat avec l’Association française pour l’avancement des sciences
3 octobre 2013, 18:00-20:00
Aux sources de la parole. Auto-organisation et évolution
avec Pierre-Yves Oudeyer, directeur de recherche à Inria, auteur de l’ouvrage Aux sources de la parole. Auto-organisation et évolution (Odile Jacob)
Musée des Arts et Métiers
60, rue Réaumur - 75003 Paris
Métro : Réaumur-Sébastopol ou Arts et Métiers - Bus : 20, 38, 39, 47
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscription au 01 53 01 82 70 ou à musee-conf@cnam.fr

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 À lire...

  • Petite géométrie des parfums
    par Brigitte Proust
    Ed. du Seuil, 132 p., 15 €.
  • La newsletter UNAFIC INFOS N° 36 - octobre 2013 est en ligne
  • Newsletter ACDV N° 18 automne 2013 est en ligne

2.1.2 Lancement AAP « Manifestations scientifiques » 1er semestre 2014

Afin d’améliorer le rayonnement et l’attractivité du Languedoc-Roussillon, la Région souhaite développer sa politique de soutien à l’organisation de colloques et de manifestations scientifiques d’envergure sur son territoire.
En 2013, 88 manifestations scientifiques ont ainsi été soutenues, accueillant près de 22 000 congressistes pour un montant total de subventions de 375 900 €.
Fort de ce succès, la Région lance un nouvel appel à projets concernant les manifestations scientifiques du premier semestre 2014.

Les dossiers de candidature concernant les événements organisés du 2 janvier au 30 juin 2014 devront être postés au plus tard le 29 novembre 2013.
Le dossier de candidature et les détails de l’appel à projets sont téléchargeables sur le site Internet de la Région : www.laregion.fr (rubrique « financements régionaux »).

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Un matériau bio-inspiré pour des fenêtres plus rentables énergétiquement

Le Professeur Ben Hatton de l’Université de Toronto s’est inspiré de la nature pour améliorer l’efficacité énergétique des fenêtres.

Dans un article récemment paru dans Solar Energy Materials & Solar Cells, Le Professeur Hatton et ses collègues de l’Université de Harvard ont décrit un nouveau procédé pour diminuer les pertes de chaleur en hiver et garder les bâtiments frais en été. Leur approche « bio-inspirée pour la régulation thermique des fenêtres » consiste en une pellicule d’élastomère flexible et transparent, intégré aux panneaux de fenêtres habituels.

© Faculty of Applied Science and Engineering, University of Toronto
A. Schematic of the composite window structure. B. The artificial vascular network layer.

Ces pellicules d’élastomère, constituées de polydimethylsiloxane (PDMS), présentent des vaisseaux au sein desquels circule de l’eau à température ambiante. Cette technique a permis d’obtenir une baisse de température de 7 à 9 degrés pendant les expériences en laboratoire, et est efficace à la fois à petite et grande échelle d’après l’équipe. « Nos résultats montrent qu’un réseau vasculaire artificiel composée de canaux de l’échelle du micromètre au millimètre, placé au sein d’une couche transparente et présent sur toute la surface d’une fenêtre, fournit un mécanisme supplémentaire, et nouveau, de refroidissement de fenêtres et un nouvel outil de contrôle thermique pour la conception de bâtiments ».

Le professeur Hatton a pu observer que les fenêtres représentaient environ 40 pour cent des coûts en énergie d’un bâtiment. Pour trouver une solution, il s’est tourné vers la nature « Contrairement aux systèmes de contrôle thermique mis au point par l’Homme, les organismes vivants ont évolué vers un mécanisme totalement différent et très efficace utilisant un réseau vasculaire interne. Par exemple, les vaisseaux sanguins se dilatent pour augmenter le flux sanguin au contact de la peau afin d’augmenter le transfert de chaleur par convection, tandis que la vasoconstriction limite le flux lorsque la peau est exposée au froid ».

D’après lui, la technique pourrait également être appliquée aux panneaux solaires pour augmenter leur efficacité. Il a aussi noté que l’eau qui parcourt les panneaux se réchauffe et pourrait être utilisée pour fournir de l’eau chauffée à un système de chauffe-eau ou d’accumulateurs de chaleur.

Sources :

  • http://redirectix.bulletins-electroniques.com/QXnWB
  • Article original :Benjamin D. Hatton, Ian Wheeldon, Matthew J. Hancock, Mathias Kolle, Joanna Aizenberg, Donald E. Ingber, An artificial vasculature for adaptive thermal control of windows, Solar Energy Materials and Solar Cells, Volume 117, October 2013, Pages 429-436
  • ADIT, BE Canada (N°426, 9 octobre 2013)

2.2.2 La silice poreuse : de multiples applications en détection

La détection de bactéries, de contaminants et autres particules est un sujet de recherche porteur. En effet, il y a de plus en plus de molécules nocives dans l’environnement et de plus en plus besoin de pouvoir analyser la pureté de l’eau de consommation. Des chercheurs du Technion travaillent sur l’utilisation de la silice poreuse comme détecteur.

L’analyse de l’eau se fait généralement à l’aide de coûteux appareils de chromatographie ou des détecteurs (UV, électrochimique). Il y a quelques années déjà, l’équipe du Dr Ester Segal [1] du Russell Berrie Nanotechnology Institute au Technion - Israel Institute of Technology, avait publié un article sur l’utilisation de plaques de silice comme détecteurs de bactéries. Ces plaques avaient des propriétés optiques spécifiques et étaient recouvertes de chaînes de polymères portant des anticorps propres aux bactéries que l’on souhaitait identifier [2]. Ces bactéries, entrant en contact avec l’anticorps, affectent les propriétés optiques locales du matériau, permettant de relier la concentration de cette bactérie à une grandeur macroscopique mesurable [3].

Les plaques de silice : interfaces avec les milieux biologiques

L’équipe du Dr Segal explore largement cette thématique des capteurs sur plaque de silice [4] et travaille depuis quelques années plus spécifiquement sur les matériaux à base de silice poreuse. Ainsi, ils ont développé dernièrement un autre système de détection de bactéries qui n’a pas besoin d’être spécifique ou calibré [5] [6]. L’une de leurs dernières publications porte sur la détection de molécules organophosphorées à l’aide de plaques poreuses de silice optique comportant des enzymes dans les pores [7]. Les composés organophosphorés sont connus comme étant des inhibiteurs de l’acétylcholinestérase, une enzyme régulant l’acétylcholine [8], le principal neurotransmetteur contrôlant l’activité musculaire. Ces composés sont donc très toxiques et leur détection est d’une nécessité capitale.

Le principe du capteur est le suivant : la plaque est constituée de silice poreuse oxydée, un nano-matériau régulièrement employé pour ses propriétés optiques faciles à contrôler. En effet, le matériau peut être construit pour correspondre aux paramètres nécessaires. Il se synthétise à partir de plaques monocristallines de silice, d’un hydrogel (une pâte qui absorbe l’eau) co-polymère de N-isopropylacrylamide et d’acide acrylique [7]. Le résultat est un composite qui bénéficie de la structuration du silicium et de la réactivité de l’hydrogel.

Le matériau est ensuite ensemencé avec des enzymes qui agissent sur les composés organophosphorés : hydrolases ou acétylcholinestérase. Le système devient alors réactif aux composes organophosphorés. Lors de la réaction des molécules-cibles, catalysée par l’enzyme, l’environnement chimique de l’enzyme change. L’hydrogel est affecte et ceci se répercute sur la structure de silicium, causant à son tour un changement des propriétés optiques locales. Cette variation est alors mesurée par "interférence par une couche mince", un processus optique bien connu [9]. Ainsi, il est possible de lier quantitativement la concentration en composés organophosphorés à une grandeur physique (optique) facilement mesurable.

Mesurer l’invisible

Cette découverte n’est que la plus récente, et probablement pas la dernière, portant sur l’utilisation des couches minces de silice poreuse, qui servent si bien à transformer des phénomènes physiques, causés par des espèces chimiques et/ou biologiques que l’on souhaite étudier, en signaux quantifiables. On souhaite au groupe du docteur Segal de pouvoir trouver encore plus de systèmes de détection à partir de cette technologie.

Sources

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère