SCF Flash info et SCF Info en ligne 2013, N° 23 15 décembre 2013

Bonnes fêtes de Noël et de fin d’année à toutes et tous !
L’équipe de SCF Info en ligne

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Assemblée générale ordinaire de la SCF

La prochaine « AGO » de la SCF se tiendra le lundi 23 juin 2014 au siège social (250 rue Saint-Jacques, Paris 5). Rappelons que c’est l’AGO qui donne quitus pour le compte de résultat de l’année 2013 et adopte le budget de l’année 2014. Tout membre de la SCF, à jour de sa cotisation, peut y participer ou transmettre à une autre membre ou, à défaut, au Président de l’association le pouvoir qui lui sera transmis début juin avec les documents pertinents (rapport moral du Président, rapport du Trésorier, avis du Commissaire aux comptes, tableaux financiers et texte des résolutions à adopter).

1.1.2 Adhésion et renouvellement des cotisations 2014

Les bulletins d’adhésion 2014 sont disponibles en téléchargement (lien avec adhésion) sur le site Internet de la SCF et au format papier auprès des sections régionales et du service adhésion de la SCF (adhésion@societechimiquedefrance.fr). L’inscription en ligne est également ouverte depuis le 20 novembre 2013. Les personnes ayant adhéré à la SCF en 2013 ont reçu un courrier avec un bulletin pré-rempli qu’il suffit de retourner après modifications éventuelles. Elles ont également la possibilité de renouveler leur adhésion en ligne en se rendant sur la page adhésion via "Mon compte" qui leur proposera la version électronique de ce bulletin pré-rempli.
Rappelons que les inscriptions à titre personnel donnent droit à un abattement fiscal de 66% et qu’il est également possible d’effectuer des groupements d’adhésions avec l’emploi d’un bon de commande disponible complété par la liste nominative des personnes concernées disponibles en page adhésion du site Internet de la SCF.
Considérez également l’opportunité de vous inscrire en tant que membre individuel à l’IUPAC et de vous abonner aux revues de ChemPubSoc Europe, l’entité qui rassemble les 17 sociétés savantes de Chimie européennes propriétaire des titres de journaux européens : Chemistry, Eur. J., Eur. J. Inorg. Chem., Eur. J. Org. Chem., ChemBioChem, ChemElectroChem, ChemPhysChem, ChemMedChem, ChemSusChem, ChemCatChem, ChemPlusChem et ChemistryOpen, en vous inscrivant directement en ligne sur le site de Wiley (www.onlinelibrary.wiley.com, puis sélectionnez en colonne de gauche « Subscribe/Renew »).

1.1.3 JCC 2014

L’édition 2014 des Journées de la Chimie de coordination de la Société Chimique de France se déroulera les jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2014 sur le Campus de Beaulieu, à Rennes. Il accueillera cinq jeunes conférenciers :

  • Christelle Hureau (LCC Toulouse), Lauréate du prix 2013 de la Division Chimie de Coordination de la SCF : « Ions métalliques, cascade amyloïde et maladie d’Alzheimer »
  • Harry L. Anderson (Oxford), FRSC : « Molecular Wires and Nanorings »
  • Bruno Therrien (Neuchâtel) : « Alternative Cancer Therapies Based on Ruthenium »
  • Karine Philippot (LCC, Toulouse) : « Approche organométallique pour la synthèse de nanocatalyseurs »
  • Corine Mathonière (ICMCB, Bordeaux) : « Composés à transfert d’électrons : synthèse et propriétés photo-induites »
    La date limite de soumission de résumés de communications est fixée au 20 décembre 2013 ; Plus d’informations http://jcc2014.sciencesconf.org/

1.1.4 Les plis cachetés

La SCF reçoit des plis cachetés des membres qui désirent s’assurer la priorité des résultats destinés à n’être publiés qu’ultérieurement. Selon le règlement intérieur de la SCF, le pli cacheté (format maximal 170 x 250 mm) est adressé par lettre recommandée au Secrétaire général. Celui-ci signera le pli et enverra au déposant un reçu d’un carnet à souches, portant la date du jour où le pli a été reçu. Un droit de garde de 15 €, révisable périodiquement par le Conseil d’Administration, est à la charge du déposant. A défaut de paiement de ce droit, le pli cacheté est renvoyé au déposant par lettre recommandée.
Toute l’information est présentée à l’article 8 duRèglement intérieurde la SCF

1.1.5 De nouveaux Bureaux pour certaines entités opérationnelle de la SCF

  • Alvaro Garcia succède à Simon Brenet la présidence du club des jeunes de la région Rhone-Alpes
  • Claire Cuyamendoussuccède à Martin Pichette-Drapeau à la présidence du club des jeunes de la région Languedoc Roussillon
  • Alain Durand succède à Cécile Bonnet-Gonnet à la présidence du groupe Formaulation

Le Bureau national de la SCF remercie très chaleureusement les anciennes équipes pur tout le travail fait et souhaite un vif succès aux nouveaux.

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Inauguration de la Cité lyonnaise de l’environnement et de l’analyse

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le président du Conseil régional Rhône-Alpes et le sénateur-maire de Lyon et président du Grand Lyon, ont inauguré vendredi 6 décembre 2013 la Cité lyonnaise de l’environnement et de l’analyse (CLEA) : un centre de recherche unique à dimension européenne en gestion de l’eau et en sciences analytiques, dans le domaine de la santé et de l’environnement.
Le centre rassemble aujourd’hui 2 entités : l’Institut des sciences analytiques (ISA, CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1 / ENS de Lyon) et le centre de Lyon-Villeurbanne d’Irstea.

1.2.2 La molécule de CO2 : déchet à capter et stocker ? Ou ressource à développer ?

Entretien avec… Marc Robert (Laboratoire d’électrochimie moléculaire - Paris) et François Guyot (Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés - Paris)
La molécule de CO2 est considérée comme un déchet à capter et stocker. Or, les systèmes naturels l’utilisent comme une ressource et il existe en chimie une culture de l’utilisation de CO2.
Dans ce contexte, le CNRS a organisé durant l’été 2013 une journée scientifique visant à identifier le potentiel de recherche susceptible de travailler à la valorisation du CO2 et à dresser un état des principaux verrous scientifiques et technologiques à lever (1).
Parmi les organisateurs de cette journée, Marc Robert et François Guyot, tous deux professeurs à l’Université Paris Diderot, abordent le sujet par des angles différents.
Les travaux du premier portent sur la compréhension de la réactivité déclenchée par des transferts d´électrons couplés à des coupures de liaisons et/ou des transferts de protons. Ces processus sont par exemple impliqués dans la conversion d´énergie solaire en énergie chimique, nécessitant l’activation de petites molécules comme le dioxyde carbone (2).
Le second, quant à lui, cherche à comprendre comment les propriétés physicochimiques des minéraux, à l’échelle atomique, peuvent déterminer ou influencer le fonctionnement global de la terre ou d’autres planètes.
Lire la suite...

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 European Sustainable Chemistry Award

Ce Prix remis depuis 2010 dans le cadre des Congrès EuCheMS de Chimie récompense un/ou des chercheurs et/ou des équipes ayant apporté une contribution significative à la chimie pour le développement durable. Doté de 10 000 €, il fut décerné en 2010 à Matthias Beller (IfOK, Rostock, Allemagne) et en 2012 à Marc Taillefer (ENSCM, Montepllier).
Entrant dans une année paire, la campagne est donc lancée pour l’ESCA 2014 qui sera remis lors du 5e Congrès EuCheMS de Chimie qui se tiendra à Istanbul du 31 août au 4 septembre 2014.
Les nominations (chercheurs, équipe de chercheurs) doivent être soumises à Bruxelles avant le 1er mars 2014, 15 h CET sur la base des documents disponibles sur le site Internet de l’EuCheMS : www.euchems.eu/awards/european-sustainable-chemistry-award.html).
Soyez nombreux à candidater, la France ayant été très présente lors de la première édition… et encore plus lors de la seconde.

1.4. En direct de l’UIC

1.4.1 Village de la chimie

Cette année encore venez nombreux les 14 et 15 février 2014 au Parc Floral à Paris pour découvrir toutes les facettes de la chimie au travers d’un grand nombre de stands d’industriels de la chimie, d’universités, d’écoles, de formation permanente... et venez faire relire et corriger votre CV sur le stand de la SCF-IdF.
Plus d’informations à www.villagedelachimie.org/index.htm

1.5 En direct de Bruxelles

1.5.1 Enquête européenne de l’emploi pour les chimistes et ingénieurs chimistes

Cette enquête, dont nous avons parlé à maintes reprises et notamment dans le SCF Info en ligne du 15 novembre, est prolongée jusqu’au 31 décembre 2013.
Avant d’entamer la trêve des confiseurs une dizaine de minutes suffisent pour répondre au questionnaire (en français) accessible ici et apporter une contribution nationale à cette étude d’envergure européenne/

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 L’Académie des sciences lance un appel à candidature pour l’attribution du prix Jean-Pierre Lecocq auprès de grands établissements et de laboratoires.

L’Académie des sciences décernera, en 2014, le Grand Prix Jean-Pierre Lecocq d’un montant de 60 000 euros.
Deux prix biennaux de 30 000 euros chacun seront décernés : l’un sera remis dans le domaine des sciences fondamentales et l’autre dans le domaine des sciences appliquées.
Chacun des prix est destiné à récompenser un chercheur ou une équipe de chercheurs ayant effectué des travaux importants dans le domaine de la biologie moléculaire et de ses applications.
Les lauréats devront obligatoirement être âgés au plus de 55 ans. Ils peuvent travailler en France ou à l’étranger, mais le prix sera attribué au moins une année sur deux à un chercheur travaillant en France.
Date limite de dépôt des dossiers : 15 janvier 2014
Plus d’informations à www.academie-sciences.fr/activite/prix/gp_lecocq.htm

1.6.2 Information sur le second concours d’entrée à L’ENS Cachan

Le second concours s’adresse aux candidats titulaires, ou en cours d’acquisition, d’un diplôme correspondant à 240 ECTS ou équivalent (titulaires de Maîtrise, niveau « M1 », diplôme d’école d’ingénieur...).
En cas de réussite, ils effectueront 2 années de scolarité à l’ENS de Cachan pour y terminer un cycle de Master et/ou y préparer le concours de l’agrégation de chimie ou encore y accomplir un stage de recherche.
En chimie, 4 postes sont à pourvoir en 2014.
Les inscriptions se font par voie électronique à l’adresse suivante :
www.ens-cachan.fr/version-francaise/admission/sur-concours/inscription/
jusqu’au 10janvier 2014 à minuit.

1.6.3 Horizon 2020 : les premiers appels à projets sont en ligne

Comme l’a annoncé le dernier SCF Info en ligne, le programme d’investissement « Horizon 2020 » soutient la recherche, le développement et l’innovation en Europe pour la période 2014 à 2020. Il rassemble tous les financements de l’UE en matière de recherche et d’innovation (https://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/en et https://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/fr).
Il regroupe les anciens programmes-cadres de recherche et développement technologique (par exemple, le 7e PCRDT), Euratom, le programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (CIP), ainsi que l’Institut européen d’innovation et de technologie (IET).
La commission européenne a présenté le 11 décembre 2013 les premiers appels à projets du programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation.
Lancé à cette occasion, lenouveau portail du participant comprend également les programmes de travail des appels à projets, les modèles de convention de subvention et les différents guides à destination des futurs déposants

Du fait de son démarrage au 1er janvier 2014, une série de réunions d’information sur les opportunités de financement du programme « Horizon 2020 » ouvertes à tous est proposé par le MESR.
Pour consulter les programmes et s’inscrirel.
Ce site national annonce aussi les premiers appels à projets paraissant actuellement.

En complément, un guide sur les partenariats européens de recherche et développement est disponible. Il permet d’anticiper les difficultés et de valider l’éligibilité d’une entreprise, et définit les notions de coordinateur, partenaire, PCRD, l’accord de consortium, etc.
La version française de ce guide est téléchargeable depuis www.arittcentre.fr/guidepartenariats/guide_partenariats_europeens.pdf.

1.6.4 Élections à l’Académie des sciences

Dix-sept nouveaux membres ont été élus le 10 décembre 2013, parmi eux figurent Cédric Villani, Médaille Fields en 2010, mais aussi deux chimistes :

  • Odile Eisenstein, Directeur de recherche au CNRS, Institut Charles Gerhardt, Université Montpellier 2 et Adjunct Professor au Centre for theoretical and computational chemistry, Oslo (Norvège).
    Elle est une théoricienne de la réactivité chimique, dont les concepts sont de grande importance dans l’expérimentation en chimie organométallique et en catalyse homogène.
    Lire...
  • Azzedine Bousseksou, Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire de chimie de coordination du CNRS, Toulouse.
    Troisième académicien à diriger le LCC-CNRS, il est un spécialiste du magnétisme moléculaire et de matériaux moléculaires commutables ; il développe des dispositifs "bistables" dont les propriétés sont modulables par la température, la lumière, la pression, le champ électrique, le champ magnétique…
    Lire...

1.6.5 2014, Année internationale de la cristallographie

Selon la décision des Nations Unies, 2014 sera l’année internationale de la cristallographie (AICr), science qui révèle la structure intime de la matière. D’ores et déjà, un site national dédié rassemble des informations sur les événements en France, apporte des informations au grand public et permet de partager des ressources (www.aicr2014.fr/).
Signalons que L’Actualité Chimique consacrera un numéro spécial à cette célébration.
Sa rédactrice en chef, Agnès Jacquesy, est la représentante de la SCF au Comité national de pilotage de ce fait majeur et est à votre écoute pour toute proposition de participation, animation, publication, etc. (redac-chef@lactualitechimique.org).

1.6.6 Pôles de compétitivité et appel à projets FUI

123 dossiers ont été présentés au 16e appel à projet du FUI (Fonds unique interministériel). 68 projets de R&D collaboratifs ont été sélectionnés, ce qui correspond à une aide financière de l’État de 51 M €, et d’une aide financière des collectivités territoriales et des fonds communautaires (FEDER) de 42 M €.
Chaque projet associe au moins deux entreprises, un laboratoire de recherche ou un organisme de formation. Parmi la liste des projets, certains sont associés à la chimie et aux matériaux, via les pôles de compétitivité associés.
Pour consulter la liste des projets rejoignez le site www.competitivite.gouv.fr.

1.6.7 Open Access, Made in Germany

Le Conseil d’administration de la Société des chimistes allemands (GDCh) vient de prendre position au sujet de l’Open access. Dans un mémorandum (en allemand seulement) qu’il est possible de télécharger, la GDCh accueille favorablement de nouvelles approches dans la publication des travaux scientifiques tels que le libre accès à condition qu’elles soient bénéfiques pour la science et basées sur un modèle compatible avec à la qualité, la durabilité, l’intégrité et la bonne pratique scientifique.

1.6.8 Nanomatériaux et Grenelle de l’environnement

L’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a été saisie le 11 août 2011 par le Directeur général de la santé, le Directeur général de la prévention des risques et le Directeur général du travail, afin de :

  • déterminer, aux seules fins de la déclaration, les paramètres physico-chimiques nécessaires à la caractérisation de l’identité d’un nanomatériau ;
  • exprimer les besoins en vue de l’élaboration d’un outil pour le recueil des déclarations ;
  • élaborer la base de données et le site internet dédié à la déclaration.

Sur la base d’une enquête établie par Internet sous le vocable r-nano (https://www.r-nano.fr/) elle vient de publier un rapport d’étude présentant les données sur les substances déclarées dans ce cadre : les 178 pages du rapport (dont 150 sur les composés et matériaux employés à l’état nanoparticulaire) sont disponibles ici www.anses.fr/.

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF

  • N° 15666 Technicien(ne) en Histologie
  • N° 15663 In vitro ADME Senior Scientist
  • N° 15659 Chef de Projets Senior (Project leader) spécialisé Traitement de surface par plasma H/F
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15668 Poste de Maitre de Conférence Géosciences de surface (section 36)
  • N° 15667 Poste de Maitre de conférences
  • N° 15657 Chargé(e) de recherche CNRS de deuxième classe
  • N° 15656 Chargé de Recherche CNRS Section 16
  • N° 15616 Poste de Professeur 62e section en Génie des Procédés
1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15669 Synthèse et formulation d’agents anti-corrosion pour des peintures aéronautiques.
  • N° 15664 Chargé de Réglementation cosmétique & Affaires réglementaires (h/f)
  • N° 15661 Stage pour un Master 2
  • N° 15660 Chercheur contractuel
  • N° 15658 Stage de Master 2 - Chimie verte/Valorisation de biomasse

1.7.2 ... et des réunions...

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2014

21 janvier 2014, Paris
Sciences | Médias
L’enjeu du numérique | Devenir des médias classiques | Blogs de journalistes et de scientifiques | Réseaux sociaux |Sites institutionnels
Clôture par Cédric Villani
Organisée par les sociétés savantes : SFP, SCF, SMAI, SMF
Plus d’informations à www.sciencesetmedia.org

28 janvier 2014, Paris
Troisième conférence débat du groupe formulation
Quoi de neuf en formulation ?
Billes à base de cylodextrines et d’huile : Fabrication, formulation, potentialités pour les voies cutanée et orale
Dr Amélie Bochot de l’Institut Galien Paris Sud
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Contact : bonnetgonnet@flamel.com
Affiche (pdf - 346.8 ko)

30-31 janvier 2014, Beaulieu
Journées de la chimie de coordination de la Société Chimique de France
Plus d’informations à http://jcc2014.sciencesconf.org/

6 février 2014, Paris
Forum horizon chimie
Retrouvez la cellule emploi de la SCF lors de ce forum pour la relecture et la correction de votre CV.
Plus d’informations à www.horizon-chimie.fr/

25-28 mars 2014, Carry-le-Rouet
XXXe Journées de l’Innovation et de la Recherche pour l’Enseignement de la Chimie
Ces journées seront centrées sur l’enseignement transdisciplinaire à travers le thème de la Couleur.
Ce thème a été choisi afin de questionner le cloisonnement de nos disciplines.En effet, on admet souvent comme une évidence et une nécessité le partage du savoir en disciplines.. Pourrions-nous transformer l’espace de nos enseignements ?
Nous souhaitons ainsi, au cours de ces journées, mettre en évidence l’apport de la biologie, de l’histoire, de la philosophie et des arts à la compréhension de la nature chimique et physique de la couleur.
Le programme provisoire

  • La genèse des couleurs : un dialogue entre lumière et matière Bernard Valeur
  • Comprendre le geste du peintre dans son atelier : approches croisées entre chimie et histoire de l’art Philippe Walter
  • Bleu(s), blue(s). Chimie, Art et Société Michel Verdaguer
  • Duo pour une approche transdisciplinaire de l’arc-en-ciel Olivier Morizot et Philippe Abgrall

Plus d’informations à www.jirec.fr
Contact : florence.boulch@univ-amu.fr

31 mars-3 avril 2014, Montpellier
Alg’n’ Chem 2014
Which future for algae in industry ?
Plus d’informtions à www.ffc-asso.fr/algnchem

7-10 avril 2014, Séville (Espagne)
4th International Congress on Green Process Engineering
Plus d’informations...

5-6 mai 2014, Turin (Italie)
Journées Franco-italiennes de chimie 2014
Plus d’informations à www.gifc2014.unito.it/Gifc2014/Index.html

12-15 mai 2014, Cluny
Congrès du GECAT
Date limite de soumission des résumés : 10 janvier 2014
Plus d’informations à www.gecat.fr

18-23 mai 2014, Vers
GECOM-CONCOORD 2014
Plus d’informations à http://gecom2014.lcc-toulouse.fr

26-28 mai 2014, Paris
6e conférence ElecNano : Electrochemistry and Nanoscience
Plus d’informations à www.elecnano.fr/

1-5 juin 2014, Avignon
15th French American Chemical Society Symposium
Cette manifestation, tenue tous les deux ans en alternance USA-France, réunit des chimistes de renom des deux pays pour présenter leurs résultats les plus récents et innovants dans les domaines tels que la synthèse de produits naturels, la méthodologie en synthèse organique et la chimie médicinale.
Le nombre de participants est limite à 120.
Plus d’informations à http://facsxv.unistra.fr

24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2013

19 décembre 2013, Paris
FutuRIS 2013 : quelle stratégie nationale de recherche ?
Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles : futuris@anrt.asso.fr
Plus d’informations...

En 2014

17 janvier 2014, Paris
Journée Georges Bram 2014
Chercher aux frontières
Salle Dussane, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
Contacts : clotilde.policar@ens.fr ; stephanie.benabria@ens.fr

12 février 2014, Paris
Chimie et Expertise – Sécurité des Biens et des Personnes
Plus d’informations à http://actions.maisondelachimie.com/index-p-colloque-i-28.html

13-14 février 2014, Paris
Déchets ou ressources ?
Plus d’informations à www.webs-event.comI

18-20 mars 2014, Lille
Intersol’2014
Polluants organiques persistants (POP) et émergfents et risques associés
Plus d’informations à www.intersol.fr

24-25 mars 2014, Montpellier
21e Journées des jeunes chercheurs
Assets of Chemistry in Drug Discovery
Plus d’informations à www.sct-asso.fr

7-9 avril 2014, Strasbourg
Cinquièmes Journées Médici
L’édition scientifique publique en Europe. Comparaison européenne des pratiques éditoriales
plus d’informations à http://medici2014.sciencesconf.org/

8-10 avril 2014, Paris
SCT-SFNano Joint Meeting
When Medicinal Chemistry meets Nanomedecines :
Molecular Aspects of Targeting, Activation and Delivery of Drugs
Plus d’informations à www.sct-sfnano2014.org/

8-10 avril 2014, Clermont-Ferrand
Oxobiodegradability of polymeric materials
Plus d’informations...

12-14 mai 2014, Nantes
Idhea
International discussion on hydrogen energy ans applications
Date limit de soumission des résumés repoussée au 20 décembre 2013
Plus d’informations à www.cnrs-imn.fr/IDHEA

13-16 juin 2014, Oslo
FemEx-Oslo
Promoting Female Excellence in Theoretical and Computational Chemistry II
Plus d’informations...

22-26 juin 2014,Olympic Valley (États-Unis)
27th Rare Earth Research Conference (RERC)
Plus d’informations à www.unr.edu/rerc.

23-25 juin 2014, Budapest (Hongrie)
IMRET13
International Conferences on MicroREaction Technology
Plus d’informations à www.imretconferences.com/

2-4 juillet 2014, Rouen
50th edition of the International Conference on Medicinal Chemistry.
Plus d’informations à www.rict2014.org

7-10 ocotbre 2014, Obernai
IBAF 2014
Ion Beam Analysis Francophone
Plus d’informations à www.vide.org/ibaf2014

1.7.2.3 Séminaires, expositions, films...

Séminaire du Centre d’Alembert
L’informatique : des biens communs
18 décembre 2013, Orsay
Intervenants : Jean-Pierre Archambault et Gilles Dowek
Les séances ont lieu à la Faculté des Sciences d’Orsay, bâtiment des colloques (338) de 13h45 à 15h45 (entrée libre)
Plus d’informations à www.centre-dalembert.u-psud.fr

Les conférences de l’ICOA
8 janvier 2014, 11h
Prof. Mélanie Ethève-Quelquejeu,Université Paris-Descartes
Chimie des nucléosides et nucléotides pour l’étude mécanistique
et structurale d’une cible biologique impliquée dans la biosynthèse du peptidoglycane

22 janvier 2014, 11h
Prof. David Aitken, Université Paris-Sud Orsay
Des photons aux foldamères. Synthèses et études de composés cycliques à quatre chaînons"
Salle des Séminaires de l’ICOA, Campus Universitaire / Orléans-La Source
Plus d’informations à www.icoa.fr

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 Nomination

Le professeur Didier Houssin est nommé président du conseil d’administration de l’Anses par décret du Président de la République, publié le 4 décembre 2013 au Journal Officiel.

2.1.2 Les Ingénieurs et Scientifiques de France soutiennent le mouvement des professeurs des classes préparatoires

Lire le communiqué de presse

2.1.3 Présentation innovation 2030

Anne Lauvergeon, Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg (AM) ont presente le lancement du concours et les 7 ambitions (dont proteines vegetales et chimie du vegetal) pour 2030.
François Hollande a cloturé par un discours mentionnant notamment « la chimie verte et les protéines végétales comme nouvelle filière d’ innovation pour la France ». Il a indiqué aussi que les 34 plans industriels (dont chimie verte) était la pour « forcer l’ allure des décisions industrielles pour être les meilleurs ». AM a precisé que ces deux initiatives (Innovation 2030 et Plans industriels) étaient tout a fait cohérentes car les plans industriels étaient relatifs a "des technologies maitrisées par les industriels" alors que les projets Innovation 2030 cibles « les nouvelles découvertes de rupture ».
Plus d’informations à www.innovation2030.org

2.1.4 La fondation Balard ouvre 8 bourses de mobilité pour 2014

La Fondation propose 8 bourses de mobilié internationale pour les étudiants des Etablissements Balard de Montpellier (niveau M1 / M2 ou 2e / 3e année Ingéniorat), qui vont partir en stage à l’étranger au premier semestre 2014 . Ces bourses sont ouvertes aux étudiants étrangers de même niveau souhaitant faire leur stage dans l’un de nos centres.
Ces bourses sont destinées à contribuer aux remboursements des frais de déplacement et d’hébergement des étudiants, pour un montant maximum de 2000 €. Un deuxième appel à candidature sera ouvert en mars 2014 pour le deuxième semestre
Plus d’informations ici

2.1.5 Une méthode révolutionnaire pour coller les gels et même les tissus biologiques

Des chercheurs viennent de découvrir une méthode efficace et facile à mettre en œuvre pour coller des gels et des tissus biologiques. Une équipe dirigée par Ludwik Leibler réunissant des chercheurs du laboratoire Matière molle et chimie (CNRS/ESPCI ParisTech) et du laboratoire Physico-chimie des polymères et milieux dispersés (CNRS/ UPMC/ESPCI ParisTech) a obtenu une adhésion très résistante entre deux gels en étalant sur leur surface une solution contenant des nanoparticules. Jusqu’à présent il n’existait aucune méthode entièrement satisfaisante pour obtenir l’adhésion entre deux gels ou deux tissus biologiques. Publiés en ligne sur le site de Nature le 11 décembre 2013, ces travaux pourraient ouvrir la voie à de très nombreuses applications médicales et industrielles.
Lire la suite...

2.1.6 Comment stimuler l’activité électrique des neurones par la lumière ?

Des chercheurs du Laboratoire de conception et application de molécules bioactives (CNRS / Faculté de pharmacie / Université de Strasbourg) en collaboration avec une équipe de l’Institut de Génomique Fonctionnelle (CNRS / INSERM / Université de Montpellier) viennent de mettre au point une nouvelle méthode permettant de stimuler l’activité électrique des neurones par la lumière. Ils arrivent ainsi à contrôler l’ouverture ou la fermeture de la « porte » du canal ionique qui régule le passage des ions au travers de la membrane plasmique des neurones.
Ce travail est publié dans la revue PNAS.
Lire la suite...

2.1.7 Vers des batteries plus durables : la piste des bactéries

Les organismes vivants sont sources d’inspiration pour l’homme depuis des siècles, de Léonard de Vinci à l’inventeur du Velcro®. L’étude présentée ici s’inscrit dans cette continuité. Elle applique cette démarche au stockage électrochimique de l’énergie avec une légère différence : il ne s’agit plus de s’inspirer de la nature mais d’apprendre à en tirer directement bénéfice.
Une équipe de chercheurs du Laboratoire de réactivité et chimie des solides (CNRS / Université de Picardie) en collaboration avec des chercheurs de l’Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés (CNRS / UPMC) vient d’utiliser des bactéries pour produire des coques d’oxyde de fer utilisables comme matériaux d’électrodes pour batteries Li-ion.
Ces résultats font l’objet d’une publication dans la revue Energy & Environmental Science.
Lire la suite...

2.1.8 À lire...

Mémo Labo Chimie

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Procédé hydro métallurgique pour la récupération des matériaux de cartes électroniques

La récupération des métaux et autres matériaux des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) est très intéressante en raison de la valeur élevée de certains d’entre eux et parce que certains composants peuvent être réutilisés dans des produits Hi-Tech générant ainsi des économies non négligeables.

En effet, au cours des dernières années, la demande pour ces matières a considérablement augmenté et donne lieu à certaines critiques du fait de leur coût qui augmente, de leur disponibilité qui est de plus en plus limitée et du monopole des pays producteurs (principalement Brésil, Chine et Inde) auxquels elles sont liées.
Pour répondre à ce besoin, l’ENEA a déposé un nouveau brevet sur un procédé de récupération de matériaux à haute valeur commerciale et stratégique des cartes électroniques.

Il s’agit d’un procédé hydro métallurgique pour la récupération des matériaux des cartes électroniques. Le procédé comprend au moins une étape de lixiviation qui permet une récupération presque complète de l’or et de l’oxyde d’étain, et une étape de précipitation fractionnée qui permet la récupération du sulfate d’argent, du cuivre et du plomb avec un degré de pureté modulable en fonction des besoins du marché. Dans l’étape de lixiviation la carte électronique est maintenue immergée pendant un temps compris entre 15 minutes et 48 heures dans une solution de lixiviation comprenant de l’acide nitrique à une concentration supérieure ou égale à 20 % p/p et avec un rapport solide/liquide inférieur ou égal à 1.

L’étape de précipitation fractionnée comprend une étape de vibro filtre au cours de laquelle la solution d’acide nitrique issue de l’étape de lixiviation passe à travers différents tamis de granulométrie décroissante (jusqu’à 0,01 mm pour la récupération de métaux). La dernière étape de la procédure de précipitation fractionnée consiste en une séparation de phases pour la récupération de l’oxyde d’étain et/ou de l’acide méta stannique lixiviés.

Sources

2.2.2 Cavité Electromagnétique Ouverte : un nouveau capteur pour l’industrie sidérurgique

L’industrie sidérurgique continue d’améliorer les installations et les techniques de production en termes de qualité des produits et de sécurité du personnel.

Pour les systèmes de coulée continue où les produits longs semi-finis sont réalisés en une seule séquence de coulée, le contrôle du niveau de l’acier dans la lingotière (zone où l’acier commence le processus de solidification mais est encore majoritairement à l’état liquide) est d’une importance fondamentale pour obtenir des produits de haute qualité et pour éviter les interruptions de production dues à une fuite accidentelle d’acier. Cette mesure est très compliquée du fait des températures impliquées (supérieures à 1000°C) et de la présence de poudres de coulée sur la surface de l’acier. Cette dernière, qui couvre complètement la surface de l’acier, doit être contrôlée parce qu’elle a un impact sur le produit final.

Actuellement, la mesure du niveau de l’acier est réalisée par un capteur radioactif, qui est suffisamment précis, mais nécessite une attention particulière du point de vue de la sécurité. En revanche, les différents systèmes de mesure des poudres ne fournissent pas encore une estimation fiable de l’épaisseur. Dans le cadre d’une collaboration fructueuse entre le Centro Sviluppo Materiali SpA et ORI Martin SpA, un nouveau capteur capable d’effectuer une mesure simultanée du niveau d’acier et de l’épaisseur des poudres sans introduire de risque pour le personnel a été développée et brevetée.

Le capteur est constitué essentiellement d’une cavité électromagnétique, qui est mise en résonance en dépit de la présence des ouvertures sur le couvercle. Ces dernières sont nécessaires pour permettre l’introduction de l’acier et de la poudre. Le système développé est basé sur le principe physique qu’une variation du volume d’air dans la cavité, due à une variation du niveau d’acier, entraîne une variation correspondante de la fréquence de résonance. Un comportement similaire est observé dans le domaine acoustique : en faisant varier la taille du trombone avec la coulisse, la hauteur de la note émise varie. La largeur de bande passante et l’amplitude sont proportionnelles à la quantité de poudre, qui se comporte comme un matériau absorbant.

La précision de la mesure est liée à la qualité de l’isolement du champ électromagnétique à l’intérieur de cette cavité ouverte. Cette précision a été atteinte par l’étude de la géométrie de cette cavité. En condition de fonctionnement, la fréquence de résonance et la bande passante de la cavité sont mesurées par un système électronique. La relation entre les paramètres électriques et géométriques a été caractérisée par des simulations et des mesures sur un prototype à basse température.

Les prototypes conçus pour ORI- Martin S.p.A. ont montré d’excellents résultats sur des séries de mesure et tout particulièrement sur la mesure de l’épaisseur des poudres. Tous les résultats obtenus continuent à stimuler de nouveaux développements industriels du capteur visant aussi bien à améliorer les prestations que l’extension du champ d’application.

Sources

2.2.3 Peptides électroniques : laissez faire la nature !

Les peptides, séquences d’acides aminés, peuvent aller du simple dipeptide aux protéines les plus complexes, comportant un assemblage en 3D de milliers d’acides aminés. Ils forment la brique élémentaire de la vie et ont été longuement étudiés pour cette raison. L’une des propriétés les plus intéressantes des peptides est leur capacité à se structurer : certains acides aminés engendrent des repliements, des hélices plus ou moins grandes, etc. Ce sont ces propriétés structurantes que l’équipe du Pr Yoav Eichen de la Schulich Faculty of Chemistry du Technion - Israel Institute of Technology utilise pour construire des polymères conducteurs [1] [2].

S’inspirer du vivant

Un acide aminé peut être découpé en trois parties : deux extrémités qui servent à lier les acides entre eux et une unité centrale qui donne les propriétés de la brique. L’équipe du Pr Eichen a eu l’idée de remplacer cette unité centrale par un fragment conducteur, un noyau aromatique, qui est la partie centrale d’un monomère de polymère conducteur. Cet analogue de protéine peut ainsi transporter un courant électrique. Ceci est possible car l’unité centrale est dite conjuguée, ce qui signifie en chimie que plusieurs liaisons chimiques mettent en commun leurs électrons (on parle aussi de délocalisation). L’électricité est le déplacement de courant, c’est-à-dire le mouvement de particules chargées, par exemple des électrons. La conjugaison permet à chaque unité d’être une brique comportant des électrons mobiles. Ainsi, tel un pendule multiple, un électron transmis à une unité voit sa charge locale augmenter et un électron est transmis au chainon suivant. Les monomères avec des groupes conjugués permettent ainsi de construire un matériau polymère conducteur. D’autres méthodes d’assemblage, plus classiques en termes de synthèse de polymère, font également partie des publications récentes du professeur Eichen et de son équipe [3].

Utiliser le vivant comme support

L’équipe du Pr Eichen a également développé de nombreuses technologies électroniques basées sur une structure biologique ou biomimétique. Leur plus grand succès est sans doute leur développement en 1997 de nano-fils d’argent structurés par des brins d’ADN, qui leur a valu une publication dans le prestigieux journal Nature [4]. Ils ont continué à travailler sur cette méthode depuis plusieurs années, avec notamment un excellent article dans le Journal of the American Chemical Society sur la métallisation de l’ADN [5] ou un autre sur la conception de nano-fils d’argent et or et publié dans Small [6], un journal de nanosciences. Ils ont également breveté des méthodes de dépôt d’or sur de l’ADN [7].

Une science très appliquée

Cette technologie a également été appliquée avec succès à la préparation de divers capteurs à petite échelle [8]. Saluons l’expertise de ce groupe pour la synthèse de matériaux polymères conducteurs, dont les intérêts sont nombreux, notamment celui de pouvoir travailler à petite échelle avec plus de facilité, guidé par de véritables échafaudages biologiques ou chimiques. Remarquons également le fait que ce groupe dépose de nombreux brevets tout en parvenant à maintenir l’excellent niveau de ses publications scientifiques.

Sources

2.2.4 Textiles intelligents : le National Physical Laboratory développe la « doublure argentée »

Le National Physical Laboratory (NPL) a annoncé le développement d’une nouvelle technique qui permet d’imprimer des nanoparticules d’argent directement sur des fibres textiles. Cette innovation pourrait faciliter l’intégration de l’électronique dans tous les types de vêtements, en visant des applications dans de nombreux domaines tels que le sport, la médecine, le militaire ou tout simplement la mode.

© NPL Management Ltd - Commercial Le textile intelligent

Cette technique permet de lier chimiquement une couche mince de nanoparticules d’argent aux fibres textiles, jusqu’à une épaisseur d’environ 20 nm. Contrairement aux méthodes préexistantes, l’application du chemin conducteur se fait d’une façon additive, permettant la création de motifs. Les fibres résultantes sont totalement recouvertes par la couche mince de nanoparticules d’argent, ce qui donne au textile de très bonnes caractéristiques mécaniques et électroniques. Notamment, le matériau présente une bonne adhésion et une résistivité de 0,2 Ω/sq. Comme les fibres argentées sont flexibles et élastiques, il est possible de produire des mailles serrées pour toute sorte de tissu.

Après avoir démontré l’utilité de cette technique au laboratoire, NPL cherche maintenant à développer un circuit complet imprimé sur un textile et à construire des prototypes pour diverses applications.

Sources

2.2.5 Des matériaux semi-conducteurs pour améliorer les performances des panneaux photovoltaïques

Le Ministère fédéral de l’enseignement et de la recherche (BMBF) finance à hauteur de trois millions d’euros un projet de recherche réunissant scientifiques et industriels visant à introduire l’utilisation d’éléments en matériaux semi-conducteurs à commutation ultra-rapide. Ces éléments devraient permettre d’améliorer le rendement des onduleurs, qui sont, par exemple, utilisés pour les panneaux photovoltaïques.

Le projet HKK (haute fréquence et haute tension pour les composants d’onduleurs) vise à appliquer les avantages des éléments à commutation rapide dans le domaine des hautes tensions. L’utilisation de ces composants permettrait d’améliorer le rendement et l’efficacité énergétique ainsi que de réduire les coûts de fabrication des onduleurs. Les applications attendues peuvent se trouver dans les panneaux photovoltaïques mais aussi dans le secteur des scanners médicaux.

De nombreux partenaires travaillent sur ce projet, dont l’Institut Fraunhofer pour les systèmes intégrés et la technologie des composants (IISB) d’Erlangen (Bavière), Siemens, l’Université de Kassel (Hesse) ou l’Institut Fraunhofer pour la fiabilité et la micro-intégration (IZM, basé à Berlin, en Saxe et en Bavière). La coordination du projet est assurée par l’entreprise SEMIKRON Elektronik

Sources

2.2.6 Du stockage d’énergie avec des fibres composites ?

L’Office fédéral de recherche et d’essais sur les matériaux (BAM, Berlin) participe au projet européen StorAGE sur les matériaux composites à renfort en fibres capables de stocker l’énergie. Ce projet, coordonné par l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni), rassemble neuf instituts et entreprises, dont le constructeur automobile suédois Volvo. Lancé depuis trois ans et demi, StorAGE fait part de ses premiers résultats dans le développement de ce matériau.

Quels sont les constituants de ce système de stockage d’énergie ?

Le matériau composite n’est pas le seul élément à intervenir dans le stockage d’énergie. Des super condensateurs jouent aussi un rôle important. Les fibres de carbone jouent, elles, le rôle de l’électrode. Un revêtement de nanotubes de carbone (CNT) est rajouté, afin de renforcer la matrice du composite. Ces tubes ont un diamètre de quelques nanomètres et une longueur de 50 micromètres. Le matériau est enrichi en atomes de lithium, afin d’améliorer sa conductivité. Pour assurer l’isolation électrique des couches conductrices, des fibres de verres sont utilisées.

Quel est le rôle du BAM ?

Le BAM s’est chargé de deux missions. D’une part, il a mené les essais de résistance mécanique du matériau et d’autre part, il a accompagné le développement d’une résine époxy conductrice. Lors de ses essais, le BAM a montré qu’un renforcement de CNT et l’augmentation résultante de la surface de l’électrode ne conduisaient à aucune amélioration de la performance. Il a aussi mené des essais d’auto-déchargement, de décomposition de l’électrolyte ou de stabilité du matériau.

Le BAM a également développé un test d’extraction d’une fibre appelé "pull out test". L’opération, suivie par microscope, permet d’obtenir une mesure, la force nécessaire pour arracher une fibre, évaluant le couplage matrice - renfort. Il est en effet essentiel de savoir, si le système est stable en vue d’une installation dans des véhicules.

Gerhard Kalinka, ingénieur au département technique des plastiques du BAM, estime que cette technologie a de l’avenir, non seulement dans le secteur de l’automobile mais aussi dans l’informatique. Concernant l’automobile, Volvo a présenté un véhicule électrique d’essai équipé de ce nouveau matériau dans le capot et dans le coffre, ce qui permet de compléter le rôle de la batterie.

Sources

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère