SCF Flash info et SCF Info en ligne 2014, N° 01 1er janvier 2014

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Bonne Année à toutes et tous !

À la suite, fin 2012, du troisième séminaire SCF et de ses recommandations, 2013 a été l’année du lancement de nouvelles actions visant à adapter ses structures thématiques aux développements scientifiques présents et à venir (nouvelle division de chimie physique fédérant deux divisions et des groupes thématiques, création d’une inter-division sur l’énergie, problématique qui concernera toutes les divisions), à accroître le nombre d’adhérents et à les fidéliser (campagnes ciblées, création des titres de membres distingués junior et senior), à rendre L’Actualité Chimique, le journal de la SCF, plus attractif et interactif (nouvelles rubriques, site Internet entièrement repensé), à développer la participation des jeunes sociétaires avec l’ouverture des comptes Facebook et Twitter en complément au site Internet de la SCF, à resserrer les liens entre chimistes en lançant le congrès SCF’15.
2014 doit, dans un contexte difficile, consolider les dynamiques ainsi créées par l’engagement de tous, au niveau des sections régionales, des divisions, des groupes thématiques, des clubs de jeunes sociétaires et, bien entendu au niveau national par les contributions irremplaçables du personnel de la SCF.
Le Bureau national participera à toutes les actions allant dans ce sens et, avec le soutien essentiel du Conseil d’administration, recherchera les meilleurs moyens d’accroître l’attractivité, l’audience et la reconnaissance de notre association comme le Réseau des chimistes.

1.1.2 Adhérez, faites adhérer ou renouvelez votre adhésion au réseau des chimistes !

Rappelons que les personnes ayant adhéré à la SCF en 2013 ont reçu par courrier un bulletin de renouvellement pré-rempli qu’il suffit de retourner après modifications éventuelles. Elles ont également la possibilité de renouveler leur adhésion en ligne en se rendant à la page adhésion via « Mon compte », qui leur proposera la version électronique de ce document.
Les bulletins d’adhésion 2014 sont disponibles en téléchargement sur le site Internet de la SCF et l’inscription en ligne est opérationnelle.
Les membres SCF doctorants et les membres associés (étudiants ou élèves-ingénieurs) peuvent bénéficier d’avantages proposés par l’entité de rattachement (UFR, École, École doctorale, Laboratoire) dans le cadre d’adhésions groupées.
Renseignez-vous auprès de votre tutelle en leur indiquant s’il le faut cette éventualité accessible ci-dessous sous forme d’un dossier comprenant

1.1.3 À lire

La lettre N°56 du Club histoire de la chimie est en ligne
La gazette N°10 de la Division chimie industrielle est en ligne

1.1.4 Appel à candidatures pour les prix de la Division chimie organique

La Division de Chimie Organique attribuera en 2014

  • Deux prix de thèse (candidature par nomination)
  • Deux prix « jeunes chercheurs » (candidature directe)
  • Le prix industriel (candidature par nomination)
  • Le prix de la DCO (candidature par nomination)
    Toutes les informations ici

1.1.5 Appel à communications pour les journée de printemps de la Division chimie organique

Dans le cadre de sa Journée de Printemps, qui se tiendra à Paris le 25 mars 2014, la Division de Chimie Organique de la Société Chimique de France lance un appel à candidatures pour deux communications orales auprès de ses membres sociétaires et occupant une position permanente depuis moins de 7 ans.
Le bureau de la DCO sélectionnera deux personnes qui seront invitées à présenter une communication orale à la Journée de Printemps.

  • Critères
    • Etre Sociétaire de la SCF en 2012, 2013 et 2014.
    • Occuper une position permanente (académique ou industrielle) depuis moins de 7 ans (avoir été nommé à partir de septembre 2006).
  • Procédure
    • Communication de 15 minutes (+ 5 minutes de questions), en anglais.
    • Les abstracts des communications (1 page maximum format pdf) devront être envoyés sous forme électronique uniquement avant le 31 janvier 2014 à :
      Prof. Thierry Constantieux

1.1.6 L’ouvrage Chimie et transports vient de paraître !

La voiture, les transports en commun et le transport aérien ont pris une telle place dans nos existences que les perspectives de crise ouvertes par la question de l’énergie sont causes de vives préoccupations chez les citoyens et les collectivités.

Des efforts de recherche importants sont consacrés pour trouver des réponses techniques aux transformations imposées par la raréfaction et le renchérissement de l’énergie, et par la demande sociale en matière de développement durable : nouveaux matériaux pour alléger les structures, mise au point de carburants plus efficaces et moins polluants, développement de batteries pour la propulsion électrique, etc., avec un rôle toujours central de la chimie.

Rendez-vous au prochain colloque : « Chimie et expertise. Sécurité des biens et des personnes » (inscription obligatoire ici, qui donnera lieu à une nouvelle publication d’ouvrage.

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Réunion scientifique sur le gaz et huiles de schiste

Ce séminaire, ouvert uniquement aux personnes relevant d’un organisme de recherche, est organisé par la Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS.
Il aura lieu le à Paris le 14 janvier 2014 et abordera les concepts fondamentaux et les verrous technologiques liés à l’exploitation du gaz et des huiles de schiste.
L’inscription est obligatoire dans la limite des places disponibles.
La date limite est fixée au 7 janvier 2014
Plus d’informations à www.cnrs.fr/mi/IMG/pdf/a5_livret_schiste_2_mo.pdf

1.2.2 Global Carbon Atlas : un outil pour comprendre le cycle du carbone

L’Atlas mondial du carbone (www.globalcarbonatlas.org/) est une plate-forme qui permet d’explorer, de visualiser, d’interpréter et d’obtenir les données les plus récentes sur les flux de carbone résultant des activités humaines et des processus naturels.
Réalisé par le Global Carbon Project dont l’objectif est de développer une image complète du cycle du carbone, incluant les dimensions biophysique et humaine et leurs interactions et mutuelles, ce site rassemble les données d’observation et de modélisation des émissions et des flux de carbone d’une trentaine de laboratoires du monde entier parmi lesquels se trouve le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement associant le CNRS et le CEA .

1.2.3 L’énergie durable en affiches

Le CNRS en association avec Universcience, l’Ademe, l’IFP Energies Nouvelles et des organismes en région PACA ont développé un site abordant cette question cruciale (au centre, rappelons-le, du prochain congrès SCF’15 : Chimie et transition énergétique qui se tiendra à Lille du 6 au 9 juillet 2015).
Ce site est destiné aux collèges, lycées, médiathèques, et associations actives dans l’éducation au développement durable. Une série de dix affiches a été conçue pour aider les élèves à aborder les questions liées à notre consommation d’énergie et à la transition énergétique ;
elle est téléchargeable depuis http://energiepourdemain.fr/les-posters/.

1.2.4 Nominations

  • Directoire CNRS
    Marie-Hélène Beauvais, ingénieure de recherche, a été nommée directrice de cabinet du président du CNRS, à compter du 6 janvier 2014, en remplacement de Hélène Naftalski, appelée à d’autres fonctions.
  • Conseil d’administration
    Treize membres, dont quatre élus représentants du personnel, ont été renouvelés parmi les vingt et un membres du Conseil d’administration du CNRS lors de la séance du 12 décembre 2013. Ces personnalités sont nommées par un arrêté de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche soit en raison de leur compétence scientifique et technologique, soit parmi les personnalités représentatives du monde du travail, soit en raison de leur compétence dans le domaine économique et social.
    Découvrir le trombinoscope : http://intranet.cnrs.fr/intranet/actus/131220-conseil-administration.html

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 Au sommaire de la lettre de février 2014

EuCheMS Chemistry Congress 2014 / EuCheMS General Assembly 2013 in Budapest / David Cole-Hamilton is new EuCheMS President Elect / Policy news
Pour en savoir plus...

1.4. En direct de l’UIC

1.4.1,Le Village de la Chimie en Île-de-France

L’édition 2014 de cet événement incontournable, également décliné en certaines régions de France, aura lieu le vendredi 14 mars 2014 (de 9h à 17h) et le samedi 15 mars 2014 (de 9h45 à 17h) au Parc Floral de Paris.
Créé il y a 10 ans à l’initiative de l’UIC Ile de France et du CFA AFI24, le Village de la Chimie est soutenu et animé par les entreprises et les organismes de formations des disciplines scientifiques concernées.
La SCF IdF est partie prenante de cet évènement.
Lieu de rencontre entre lycéens, étudiants, enseignants et professionnels de la Chimie, son succès ne se dément pas comme l’indique le bilan 2013 qui vient de paraître en document pdf.

1.4.2 Chemical World Tour 3 : les résultats

Cette troisième saison dédiée aux innovations de la chimie contenues dans les tablettes et smartphones s’est achevée le 13 décembre, après 18 jours de votes. Deux critères ont été retenus pour la désignation des vainqueurs : le nombre de votes et la mobilisation sur les réseaux sociaux… ce qui a conduit le jury a récompenser deux binômes. Le binôme arrivé en tête des votes, composé de Typhanie (étudiante à CPE Lyon) et Anthony (étudiant en journalisme à l’IEJ), a été plébiscité pour leur reportage «  Chimie et écrans tactiles  » et le binôme arrivé en tête des vues sur Youtube et dominant également en matière de couverture presse et de présence sur les réseaux sociaux et constitué d’Amélie (étudiante à l’ENSMu) et Pierre (étudiant en journalisme à l’IEJ), a été primé pour leur reportage « Chimie et électronique avancée ».
Un florilège des cinq reportages peut être visionné

1.5 En direct de Bruxelles

1.5.1 Jean-Pierre Bourguignon est nommé président du Conseil européen de la recherche

Jean-Pierre Bourguignon, mathématicien, directeur de recherche au CNRS, présidera le Conseil européen de la recherche (ERC), à compter du 1er janvier 2014.
Rappelons que l’ERC fut l’innovation majeure du 7e PCRD, représentant 1 % de son budget (2007-2013), et 17 % du programme cadre de recherche et d’innovation européen, Horizon 2020, soit 13,1 milliards d’euros pour la période 2014-2020.
Grâce à un processus très compétitif, fondé sur l’excellence scientifique, il octroie chaque année des bourses d’un montant de 1 à 3,5 millions d’euros, pour des projets de 5 ans dirigés par de jeunes chercheurs (ERC Starting Grants) ou des chercheurs confirmés (ERC Consolidator Grants), qui travaillent en Europe ou viennent y réaliser leurs travaux de recherche.
Plus de 3 500 bourses étaient attribuées fin 2012, pour lesquelles la France se situe au 3e rang (http://erc.europa.eu/).

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Faites vos jeux !

Le Jeu-Concours 2013-2014, organisé conjointement par la Fédération Française des Jeux Mathématiques et la SCM est maintenant lancé. Comme les années précédentes, il est doté de 2 000 € de prix.
Le thème retenu cette année concerne la validation d’un processus industriel.
L’énoncé est disponible ici
Les réponses doivent être envoyées au plus tard le 30 avril 2014.

1.6.2 Plant Based Summit 2013 : un bilan satisfaisant

Plant Based Summit a gagné son pari en réunissant plus de 550 experts en quête d’information et d’échanges autour de la chimie du végétal.
Du 19 au 21 novembre 2013, l’unique congrès-salon en France dédié aux produits biosourcés a créé une véritable plate-forme d’échanges et de business en rassemblant tous les acteurs clés du secteur ! Des centaines de participants ont confirmé le positionnement de Plant Based Summit comme l’événement référent dans la chimie du végétal, non seulement en France mais aussi à l’international et présage d’une édition 2015 très prometteuse.
Le bilan de l’édition 2013 est disponible ici

1.6.3 Espace européen de la recherche

Sur son portail, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche consacre une page à l’Europe et l’International qui fournit des actualités sur le programme Horizon 2020 (cf. les derniers numéros de décembre 2013 de SCF Info en ligne), la stratégie Europe 2020, l’espace européen de l’enseignement supérieur et l’espace européen de la recherche.
Tout se trouve ici.

1.6.4 Pour l’Open access

  • Le Conseil d’administration de l’EuCheMS a approuvé la déclaration sur l’Open access publié le mois dernier par la Société européenne de physique (EPS).
    Signée par l’EuCheMS, cette déclaration commune EPS-EuCheMS, est le résultat d’une collaboration établie entre les deux associations à la suite de la signature d’un protocole d’accord début 2013. Elle est disponible en téléchargement ici.
  • Par ailleurs, l’initiative Scoap3 permettra, à compter du 1er janvier 2014, le libre accès aux articles de dix revues scientifiques dans le domaine de la physique des hautes énergies. Elle bénéficie du soutien d’organismes de financement de plus de 20 pays et a été mise en place en coopération avec de grands éditeurs.
    La France, par le biais du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a confirmé son engagement sans réserve pour ce projet. Un mémorandum d’entente a été signé le 3 décembre 2013 par Alain Fuchs, président du CNRS.

1.6.5 La cinquième lettre de ChemPubSoc Europe vient de paraître

Elle est disponibleà la page Publications du site SCF et vous re-dirige pour plus de détails vers ChemistryViews si vous n’êtes pas encore abonné à cette NewsLetter proposée par Wiley aux sociétés membres de ChemPubSoc Europe (CPSE).
Rappelons également qu’à la demande des représentants nationaux de CPSE, une nouvelle série d’articles parus dans les journaux de CPSE sont disponibles en libre accès sur le site de l’éditeur, Wiley (www.onlinelibrary.wiley.com), jusqu’à fin février 2014.
La liste est disponible dans cette lettre.

1.6.6 À propos de la Société française des isotopes stables

Lors du CA du 14 mai 2013, puis de l’Assemblée générale du 29 octobre 2013, il a été évoqué la possibilité d’élargir le champ disciplinaire de la SFIS en transformant la « Société Française des Isotopes Stables » en « Société Française des IsotopeS ».

En effet, les manifestations scientifiques passées de la SFIS incluent très souvent des communications concernant les isotopes radiogéniques ou radioactifs dans les domaine de la géologie ou de la biologie par exemple. Les présentations des JJC6 qui se sont tenues dernièrement à Dunkerque en sont un bon exemple (voir programme).

Les isotopistes stables sont aussi des praticiens qui travaillent ou ont travaillé avec ces isotopes non-stables et la frontière est donc artificielle. Elle ne correspond pas à une communauté précisément identifiée. Cette ouverture disciplinaire permettrait donc d’entériner cet état de fait et d’augmenter le nombre d’adhérents de la SFIS qui reste modeste (entre 60 et 70 personnes sur les 6 dernières années).

En prolongement des discussions qui on eu lieu en CA et en AG, et qui ont abouti au vote à l’unanimité des présents et représentés (41) moins une abstention sur "Le principe d’une ouverture de la SFIS aux isotopes non-stables", nous proposons aux adhérents et non-adhérents qui n’étaient pas à l’AG de Dunkerque de s’exprimer sur l’opportunité d’ouvrir l’association aux isotopes non stables.
Nous vous proposons dans un premier temps une discussion sous forme de commentaires à l’article correspondant sur le site de la SFIS durant 4 semaines (clôture le 10 janvier 2014).
À l’issue de cette discussion, nous procéderons à un vote en ligne durant 2 semaines, réservé aux adhérents de la SFIS.
Cette période constituera une Assemblée Générale Extraordinaire de la SFIS, sous forme dématérialisée.
Les membres recevront donc une convocation à cette AG extraordinaire, avec un ordre du jour restreint à ce seul point, ainsi que les consignes de vote.
Ceci permettra ce changement de périmètre de la SFIS en accord avec les textes de notre association déposés en Préfecture de Paris.
A vos claviers !

1.6.7 Félicitations

Christian Amatore, vient d’être élu membre associé étranger de l’Académie des sciences chinoises.

1.6.8 Appel à candidatures pour les prix de l’Académie des sciences

1.6.9 Quand BASF se met au vélo...

À découvrir

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF

1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15671 PhD in Organic Chemistry – Phosphorus Chemistry/Organocatalysis

1.7.2 ... et des réunions...

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2014

17 janvier 2014, Paris
Journée Georges Bram-2014
13e journée de Conférences en Histoire des Sciences et Epistémologie
Plus d’informations ici

21 janvier 2014, Paris
Sciences | Médias
L’enjeu du numérique | Devenir des médias classiques | Blogs de journalistes et de scientifiques | Réseaux sociaux |Sites institutionnels
Clôture par Cédric Villani
Organisée par les sociétés savantes : SFP, SCF, SMAI, SMF
Plus d’informations à www.sciencesetmedia.org

28 janvier 2014, Paris
Troisième conférence débat du groupe formulation
Quoi de neuf en formulation ?
Billes à base de cylodextrines et d’huile : Fabrication, formulation, potentialités pour les voies cutanée et orale
Dr Amélie Bochot de l’Institut Galien Paris Sud
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Contact : bonnetgonnet@flamel.com
Affiche (pdf - 346.8 ko)

30-31 janvier 2014, Beaulieu
Journées de la chimie de coordination de la Société Chimique de France
Plus d’informations à http://jcc2014.sciencesconf.org/

6 février 2014, Paris
Forum horizon chimie
Retrouvez la cellule emploi de la SCF lors de ce forum pour la relecture et la correction de votre CV.
Plus d’informations à www.horizon-chimie.fr/

14-15 mars 2014,Paris
Village de la Chimie, des sciences de la nature et de la vie
Plus d’informations ici

19-21 mars 2014, Île de Ré
30e GFZ
Date limite de soumission des résumés : 15 janvier 2014
Plus d’informations à http://www-gfz ;ensicaen ;fr

25 mars 2014, Paris
Journée de printemps 2014 de la Division chimie organique de la Société Chimique de France
Plus d’informations ici

25-28 mars 2014, Carry-le-Rouet
XXXe Journées de l’Innovation et de la Recherche pour l’Enseignement de la Chimie
Ces journées seront centrées sur l’enseignement transdisciplinaire à travers le thème de la Couleur.
Ce thème a été choisi afin de questionner le cloisonnement de nos disciplines.En effet, on admet souvent comme une évidence et une nécessité le partage du savoir en disciplines.. Pourrions-nous transformer l’espace de nos enseignements ?
Nous souhaitons ainsi, au cours de ces journées, mettre en évidence l’apport de la biologie, de l’histoire, de la philosophie et des arts à la compréhension de la nature chimique et physique de la couleur.
Le programme provisoire

  • La genèse des couleurs : un dialogue entre lumière et matière Bernard Valeur
  • Comprendre le geste du peintre dans son atelier : approches croisées entre chimie et histoire de l’art Philippe Walter
  • Bleu(s), blue(s). Chimie, Art et Société Michel Verdaguer
  • Duo pour une approche transdisciplinaire de l’arc-en-ciel Olivier Morizot et Philippe Abgrall

Plus d’informations à www.jirec.fr
Contact : florence.boulch@univ-amu.fr

31 mars-3 avril 2014, Montpellier
Alg’n’ Chem 2014
Which future for algae in industry ?
Plus d’informations à www.ffc-asso.fr/algnchem

7-10 avril 2014, Séville (Espagne)
4th International Congress on Green Process Engineering
Plus d’informations...

5-6 mai 2014, Turin (Italie)
Journées Franco-italiennes de chimie 2014
Plus d’informations à www.gifc2014.unito.it/Joomla/index.php/fr/

12-15 mai 2014, Cluny
Congrès du GECAT
Date limite de soumission des résumés : 10 janvier 2014
Plus d’informations à www.gecat.fr

18-23 mai 2014, Vers
GECOM-CONCOORD 2014
Plus d’informations à http://gecom2014.lcc-toulouse.fr

26-28 mai 2014, Paris
6e conférence ElecNano : Electrochemistry and Nanoscience
Plus d’informations à www.elecnano.fr/

1-5 juin 2014, Avignon
15th French American Chemical Society Symposium
Cette manifestation, tenue tous les deux ans en alternance USA-France, réunit des chimistes de renom des deux pays pour présenter leurs résultats les plus récents et innovants dans les domaines tels que la synthèse de produits naturels, la méthodologie en synthèse organique et la chimie médicinale.
Le nombre de participants est limite à 120.
Plus d’informations à http://facsxv.unistra.fr

24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2014

14 janvier 2014, Paris
Réunion scientifique sur le gaz et huiles de schiste
Date limite d’inscription : 7 janvier 2014
Plus d’informations à www.cnrs.fr/mi/IMG/pdf/a5_livret_schiste_2_mo.pdf

12 février 2014, Paris
Chimie et Expertise, sécurité des biens et des personnes
Plus d’information à http://actions.maisondelachimie.com/prochains_colloques.html

12-14 mai 2014, Nantes
Idhea
Date limite de soumission des résumés repoussée au 10 janvier2014
plus d’informations à http://co2forum.cpe.fr.

12-15 mai 2014, Gif-sur-Yvette
Colloque français de chimie du fluor
Plus d’informations à www.reseau-fluor-cfcf.fr

3-6 juin 2014, Orléans
93e congrès de l’ASTEE
Consultez l’intégralité de la plaquette de communication

31 août-4 septembre 2014, Saint Petersburg (Russie)
20th EuroQSAR
Understanding Chemical-Biological Interactions
Plus d’informations à www.euroqsar2014.org

14-17 septembre 2014, Lyon
FJS 2014
24th French-Japanese Symposium on Medicinal and Fine Chemistry
Plus d’informations à http://fjs2014.univ-lyon1.fr

25-26 septembre 2014, Lyon
CO2 Forum
Large-Volume CO2 Utilization : Enabling Technologies for Energy and Resource Efficiency
Plus d’informtaions à http://co2forum.cpe.fr.

7-10 octobre 2014, Obernai
IBAF 2014
Plus cd’informations à www.vide.org/ibaf2014

15-17 octobre 2014, Nice
2nd International Conference on Bioinspired and Biobased Chemistry & Materials
Plus d’informations à www.nice2014-conference.com

4-6 novembre 2014, Poitiers
21e édition des JIE
Journées Information Eaux 2014
Date limite de soulission des résumés : 13 janvier 2014
Plus d’informations à www.jie-poitiers.com

1.7.2.3 Séminaires, expositions, films...

Algo-nomad, exposition au Pavillon de l’Arsenal
Jusqu’au 9 février 2014.
L’agence XTU expose son prototype de biofaçade à micro-algues - Algo-nomad - au Pavillon de l’Arsenal
Issu de leurs recherches sur la culture urbaine de micro-alges, algo-nomad est le premier pas vers les bâtiments de 3e génération.
Objet architectural archétypal équipé de capteurs solaires biologiques utilisant la photosynthèse, Algo-nomad a vocation à immerger le visiteur dans un futur urbain où les microalgues seraient cultivées sur nos façades, où nos routes seraient faites d’algobitumes et où le phytoplancton nettoierait nos eaux usées tout en produisant des molécules de substitution à la filière pétrochimique.

Les conférences de l’ICOA
7 janvier 2014, 11h
Prof. Mélanie Ethève-Quelquejeu,Université Paris-Descartes
Chimie des nucléosides et nucléotides pour l’étude mécanistique
et structurale d’une cible biologique impliquée dans la biosynthèse du peptidoglycane

22 janvier 2014, 11h
Prof. David Aitken, Université Paris-Sud Orsay
Des photons aux foldamères. Synthèses et études de composés cycliques à quatre chaînons"
Salle des Séminaires de l’ICOA, Campus Universitaire / Orléans-La Source
Plus d’informations à www.icoa.fr

Colloque de l’Orme des Merisiers
30 janvier 2014, 11:00
De la découverte des isotopes à leurs applications en biologie et en médecine
M. Stefano Panebianco (DSM/Irfu/SPhN) et M. Christian de Rouffignac (ancien chef du Département de Biologie Cellulaire et Moléculaire)
Amphithéâtre Claude Bloch, Bâtiment 773, Site de l’Orme des Merisiers, CEA/Saclay.
Par ailleurs, depuis l’automne 2007, les enregistrements vidéo des « Colloques de l’Orme des Merisiers » sont disponibles à l’adresse suivante : www-centre-saclay.cea.fr/fr/Les-colloques-de-L-Orme

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 Concours pour les élèves du secondaire : en jeu, une ligne de faisceau !

En 2014, à l’occasion de son 60e anniversaire, le Cern va mettre une ligne de faisceau et toutes ses installations à la disposition d’un groupe d’élèves du secondaire, pour leur permettre de mener à bien l’expérience de leur choix. Ces chercheurs en herbe seront encadrés par des physiciens, des ingénieurs et des spécialistes de l’acquisition et de l’analyse de données. Comme pour toutes les expériences du Cern, le temps de faisceau sera attribué selon la valeur scientifique de la proposition.
Pour en savoir plus...

2.1.2 Le réseau des Maisons pour la science au service des professeurs s’étend à cinq nouvelles régions

Dans le cadre d’un second tour de financement de la culture scientifique, les Investissements d’avenir ont retenu le projet d’extension du réseau des Maisons pour la science au service des professeurs, qui vise à améliorer la pratique des professeurs enseignant la science à l’école primaire et au collège.
Proposé par l’Académie des sciences et mis en oeuvre par la Fondation La main à la pâte, ce réseau, composé jusqu’ici de quatre Maisons, va s’étendre à cinq nouvelles régions : l’Aquitaine, la Bretagne, la région Centre, le Dauphiné et le Nord-Pas-de-Calais.
Pour en savoir plus www.academie-sciences.fr/presse/communique/lamap_071113.pdf

2.1.3 Un chimiste en cuisine : une rencontre capitale pour la cuisine de demain

La « cuisine moléculaire », tout le monde en a entendu parler et a pu soi-disant l’entrevoir à l’occasion d’une démonstration faisant immanquablement appel à de l’azote liquide. C’est sans doute cette image qui l’a cantonné durant longtemps parmi les « curiosités » de laboratoire et fait que pour l’immense majorité des cuisiniers, cette « curiosité » était tout, sauf de la cuisine. « Proposez à une personne de lui préparer soit une tarte aux pommes moléculaire soit une tarte aux pommes de ma grand-mère. Elle choisira la seconde, tout simplement parce que celle-ci entre dans l’univers fantasmé de la gastronomie », déclare avec humour le célèbre Chef étoilé Thierry Marx. Et celui-ci de rappeler les mots de Georges Auguste Escoffier, ce grand cuisinier du XIXe siècle auteur du célèbre Guide Culinaire : « La cuisine sans cesser d’être un art, sera de moins en moins empirique et de plus en plus précise ». Il ajoute qu’il souhaite connaître et comprendre un certain nombre de phénomènes physico-chimiques pour avancer. « Il était donc intéressant de poursuivre l’idée qu’il fallait faire progresser la cuisine et, pour cela, créer un cerveau collectif », déclare Thierry Marx qui précise que « ce qui était intéressant c’était de sortir du restaurant et d’aller vers le laboratoire et de regarder ce qu’on pouvait y faire ».

© Dunod Raphaël Haumont, un étonnant chimiste en cuisine avec le chef étoilé Thierry Marx

Si au départ, après s’être rencontré en 2005, Thierry Marx et Raphaël Haumont, maître de conférence à l’Université Paris Sud Orsay, chercheur en physico-chimie des matériaux et passionné ... de cuisine, ont commencé à travailler tous les deux, progressivement, a émergé ce « cerveau collectif » qui a conduit à la création, en 2012, du Centre Français d’Innovation Culinaire, placé sous la tutelle du CNRS et de l’Université Paris-Sud Orsay, qui est le premier centre de R&D pour l’artisanat des métiers de bouche dans le monde. On y expérimente beaucoup, sur les cuissons pour la cuisine et mais également sur la pâtisserie, son évolution, l’évolution de la fermentation, par exemple dans le monde de la boulangerie. Il faut y ajouter une chaire universitaire, nouvellement créée, autour de la cuisine du futur. « Un lieu de réflexion sur ce que sera la cuisine dans 20 ou 30 ans, avec des interactions avec en particulier l’artisanat et les entreprises », résume Raphaël Haumont. Au sein de l’Université d’Orsay, la gastronomie et la cuisine moléculaire remplissent les amphis d’un public passionné qui est là notamment pour poser des questions de fond. Preuve qu’il ne s’agit pas d’une tendance passagère, mais de quelque chose de plus fort sur le long terme.

Dans l’ouvrage intitulé Un chimiste en cuisine de Raphaël Haumont, préfacé par Thierry Marx, que viennent de publier les éditions Dunod, vous découvrirez avec étonnement et plaisir quelques-uns des résultats des réflexions et des travaux de ce binôme étonnant que forment ce chercheur d’exception et ce Chef étoilé. Pourquoi ça mousse, émulsionne ou gèle ? Peut-on cuire à froid ? Comment réaliser une mayonnaise sans jaune d’oeuf ? Autant de questions passionnantes auxquelles ils apportent des réponses, qui plus est dans le cadre de recettes simples que chaque lecteur pourra réaliser dans sa cuisine. Un ouvrage passionnant, fruit d’une rencontre entre deux hommes qui ont le projet fou de « révolutionner nos traditions culinaires et créer de nouvelles sensations gustatives en associant plaisir, bien-être et santé ».

  • Editions Dunod - Elisabeth Erhardy : tél. : +33 (0)1 4046 35 12 - email : eerhardy@dunod.com - http://www.dunod.fr
  • ADIT,,BE FRance (N°287, 23 décembre 2013)

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Des nanotubes de nitrure de bore émetteurs de lumière visible grâce à leurs impuretés

Une équipe de l’université du Pays-Basque, conduite par Angel Rubio, a découvert et breveté une méthode permettant d’émettre de la lumière visible à partir de nanotubes de nitrure de bore, en utilisant les défauts de structure du matériau, ce qui ouvre des perspectives nouvelles pour des applications en optoélectronique. Comme leurs homologues en carbone, les nanotubes de nitrure de bore possèdent des propriétés mécaniques ou optiques exceptionnelles, et selon la géométrie de la structure hexagonale dont ils sont constitués se comportent soit comme un métal soit comme un semi-conducteur. En tant que semi-conducteurs, ils sont très étudiés pour leurs caractéristiques d’électroluminescence.

L’électroluminescence est un phénomène d’émission de lumière par un matériau semi-conducteur que traverse un courant électrique. Le comportement de ces matériaux est tel que la conduction des électrons n’est possible qu’à certains niveaux d’énergie déterminés. Lorsque c’est le cas, les électrons se combinent avec des « trous électroniques » et libèrent de l’énergie sous forme de chaleur et d’émission de photon, produisant ainsi de la lumière. La fréquence de la radiation émise est liée à la largeur de la bande d’énergie « interdite » à la conduction. S’agissant de nanotubes à « grand gap », c’est-à-dire dont la bande d’énergie interdite pour le passage des électrons entre est large, la lumière est émise dans l’ultra-violet, ce qui limitait jusqu’à présent ses applications potentielles.

Or les chercheurs de l’équipe de spectroscopie nano-bio de l’université du Pays Basque conduite par Angel Rubio, un spécialiste reconnu internationalement de ce type de matériau, ont réussi à faire émettre de la lumière sur l’ensemble du spectre y compris dans le domaine visible à ces nanotubes de nitrure de bore. En appliquant un champ électrique perpendiculaire au nanotube, ils ont paradoxalement tiré profit des défauts ou impuretés dans la structure du matériau, en l’occurrence l’absence d’un atome de bore, pour modifier le gap et permettre l’émission contrôlée d’une lumière sur un spectre beaucoup plus large que des nanotubes « parfaits ».

Cette découverte permet ainsi d’envisager de nouvelles applications pour les nanotubes de nitrure de bore. Seul problème, la fabrication de ces nanotubes est encore mal maîtrisée et présente un coût prohibitif pour en rendre envisageable une utilisation commerciale à ce jour.

Sources

2.2.2 Un capteur qui change de couleur pour détecter la présence de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz inodore, et incolore,pratiquement indétectable, qui est produit lors d’une mauvaise combustion de combustibles organiques (ie bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, propane,...) par des appareils de chauffage ou de production de chaleur défectueux. Il s’agit d’un gaz hautement toxique, même en faible concentration, qui est responsable du décès de 200 personnes par an en Espagne [1] et 6000 personnes par an en France [2]

Une équipe de recherche de l’Institut de Reconnaissance Moléculaire et Développement Technologique (IDM) de l’Université Polytechnique de Valence (UPV) a développé un dispositif électronique qui change de couleur en présence de monoxyde de carbone, ce qui pourrait améliorer notablement les dispositifs d’alerte et de sécurité dans les industries ou les foyers au seins desquels des appareils de chauffage à risque sont utilisés.

Le système de senseurs colorimétriques développé utilise des composés contenant des atomes de Rhodium et l’interaction de ces atomes métalliques avec les molécules de monoxyde de carbone est à l’origine du changement de couleur du senseur, du violet au jaune, facilement observable, même à faible concentration en CO. Il s’agit d’une alternative novatrice aux technologies actuellement disponibles sur le marché en matière de détection du monoxyde de carbone, puisque, comme l’expliquent les chercheurs de l’UPV, la majorité des détecteurs commercialisés aujourd’hui sont basés sur des systèmes électroniques, et présentent des niveaux de sensibilité au CO assez faibles. Ce nouveau système développé à l’UPV se veut beaucoup plus sensible, précis et fiable que les détecteurs électroniques traditionnels.

Le dispositif développé est encore au stade de prototype, mais les premiers résultats qui ont étés publiés dans l’édition numérique de la revue Sensons and Actuators B : Chemical, sont très encourageants et permettent déjà d’imaginer de multiples applications commerciales : incorporation des substances responsables du changement de couleur à des étiquettes sur lesquelles se visualiserait le changement de couleur, ou bien développement d’un système qui transformerait ce signal visuel en une alarme sonore.

Selon un des chercheurs responsable du projet, Ramon Martinez-Manez, on pourrait également envisager l’élaboration de peintures qui changeraient de couleur en présence de CO ou l’incorporation du dispositif sous forme de dosimètre sur les équipements de sécurité.

Sources

2.2.3 Ouverture de l’appel à projets FAPESP - CNRS

La FAPESP (Fondation d’Appui à la Recherche de l’Etat de Sao Paulo) et le CNRS lancent un appel à candidatures pour la sélection de propositions d’échanges de chercheurs entre l’Etat de Sao Paulo et la France dans le cadre de leur accord de coopération scientifique, période 2014-2015.
La FAPESP et le CNRS financeront les projets sélectionnés pour une valeur maximale de 4000 euros/an par projet, somme destinée aux dépenses de mobilité (billets d’avion, assurance santé et indemnités journalières).
L’appel est ouvert jusqu’au 29 janvier 2014 pour tous les domaines scientifiques et technologiques, et pour des projets d’une durée de 24 mois maximum.
Les candidatures devront être présentées à la fois par le chercheur pauliste à la FAPESP et son collaborateur français au CNRS

Sources

  • ADIT, BE Brésil (N°149, 17 décembre 2013)

2.2.4 À la conquête du graphène

Wolfgang Bosch, représentant de la Commission européenne, Karin Markides, directrice de l’université de technologique Chalmers, et Tapani Ryhanen, représentant de Nokia, ont assisté à Göebörg au lancement du projet Graphene flagship. Ce projet a été sélectionné par la Commission européenne en janvier 2013 dans le but de renforcer les recherches et la production du graphène. L’objectif est de contribuer à relancer l’économie et l’emploi dans la zone européenne. Il est prévu de débloquer plus d’un milliard d’euros pour ce projet, dont la moitié par la Commission européenne. « Maintenant que la Commission et l’ensemble des partenaires académiques et industriels sont dans le navire du graphène, beaucoup de défis nous attendent » souligne Carl-Christian Bhur, membre du cabinet de la commission européenne.

Le projet Graphène se divise en deux parties. La première phase de déploiement est de 30 mois (1er octobre 2013 - 31 mars 2016) avec un financement de la commission pris sur le 7e PCRDT qui s’élève à 54 millions d’euros. La deuxième phase de croisière devrait entrer dans le cadre de la programmation Horizon 2020. Elle débutera à compter du 1er avril 2016 avec un financement prévu d’environ 50 millions d’euros annuel.

Le consortium Graphene flagship réunit 75 organismes de recherche dans 17 Etats de l’Union européenne. La France joue un rôle primordial dans ce projet. En effet, 14,4% du budget de la Commission sera dédié à la France lors du lancement de la première phase. Le CNRS est le premier des organismes européens à avoir répondu favorablement à ce projet, confirmant ainsi la qualité des recherches menées dans ses unités et son rôle de coordination tant au niveau national qu’à l’international. Le CNRS a été très impliqué dès le début des discussions avec le coordinateur de Graphene flagship. La présidence du CNRS a mandaté l’Institut de Physique en tant que représentant et coordinateur dans les relations avec le consortium. Une action a été menée conjointement avec le CEA de manière à intégrer le plus grand nombre possible d’équipes phares dans le domaine. On compte à ce jour 15 laboratoires du CNRS, CEA, et universitaires ainsi que de Thales et de l’Onera.

Liste des laboratoires :

  1. Le Laboratoire d’étude des microstructures (CNRS/Onera)
  2. L’Institut Néel (CNRS)
  3. Le Laboratoire national des champs magnétiques intenses (CNRS)
  4. L’Unité mixte de physique CNRS -Thales
  5. Le laboratoire Pierre Aigrain (CNRS/ENS Paris/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Denis Diderot/Collège de France)
  6. L’Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés (Université Pierre et Marie Curie/CNRS/IRD)
  7. Le Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (Université Toulouse 3 Paul Sabatier/CNRS/INP Toulouse)
  8. L’Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie (Université Lille-1/CNRS/Université de Valenciennes/ISEN de Lille/Ecole centrale de Lille)
  9. L’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (CNRS/Université de Strasbourg)
  10. Le Laboratoire d’écologie fonctionnelle et environnement (CNRS/Université de Toulouse 3 Paul Sabatier/INP de Toulouse/INRA)
  11. L’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (Université de Strasbourg/CNRS)
  12. Le CEA-List
  13. Le CEA-INAC
  14. Le CEA-Liten
  15. Thales Research & Technology (Thales).

En juin 2014 se tiendra la « graphene week » à Gotebörg qui aura pour but de présenter les recherches ainsi que les applications du graphène.
Du côté français, le 6 et 7 mai 2014 à Toulouse se déroulera une plate-forme d’interaction entre universités et entreprises, afin d’encourager les scientifiques à s’investir dans le projet Graphène.

Source

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Roselyne Messal, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère