SCF Flash info et SCF Info en ligne 2014, N° 09 1er mai 2014

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Remise des Prix SCF

Rappelons que la remise des Prix 2013 de la SCF, à savoir les Grands Prix SCF J.-A. Le Bel et P. Süe et les prix binationaux franco-britannique, franco-italien et franco-polonais aura lieu à Montpellier le 4 juin 2014, de 9 h à 17 h. Cette remise solennelle sera associée à la remise des diplômes de Membres distingués à la toute première attribution de cette distinction à 43 membres de la Société Chimique de France.
Vous avez le Programme de la journée du 4 juin 2014 (pdf - 628.6 ko) comportant une présentation de la section régionale organisatrice, les interventions des six lauréats (le matin : S.V. Ley, A. Jutand et R. Sessoli le matin, W.J. Stec, P. Braunstein et J. Moreau l’après-midi) et la remise des diplômes de Membres distingués.

1.1.2 Bourses de voyage, 5e Congrès EuCheMS de Chimie

L’échéance du 15 mai 2014, date limite de remise des demandes de bourses de voyage ECC5 des jeunes sociétaires de la SCF au Président de la section régionale de rattachement, s’approche à grands pas.
Toutes les informations concernant ces bourses se trouvent sur le site Internet de la SCF à la page EuCheMS.
La même échéance concerne l’inscription à concourir aux European Young Chemist Awards qui doit être envoyé à euchems.award@gmail.com.

1.1.3 Assemblée générale de la SCF

Nous vous rappelons que tout adhérent de la SCF, à jour de sa cotisation est invité à participer à l’Assemblée générale de la SCF qui se tiendra au siège social de la SCF, 250 rue Saint-Jacques, Paris 5e, le lundi 23 juin 2014 de 11 h 00 à 12 h 00.
Tout le matériel : livret contenant les rapports statutaires et le budget prévisionnel, fiche réponse et pouvoir avec l’enveloppe de réponse, vous parviendront au début du mois de juin.

1.1.4 Adhérez, faites adhérer à la Société Chimique de France !

Au fait, êtes-vous justement à jour de votre cotisation ?
Si vous ne l’avez pas encore fait, rendez-vous ici, mais saisissez également cette occasion pour en parler à vos camarades et collègues afin de faire adhérer à la SCF.
D’avance merci !

1.1.5 Tournées de conférences des lauréats des Prix binationaux 2013

  • Steven Ley, lauréat du Prix Franco-Britannique
    • La tournée est prévue pour la fin de l’été 2014
  • Pr. Roberta Sessoli, lauréate du Prix Franco-Italien
    • 2 juin 2014, Strasbourg
    • 3 juin 2014, Toulouse
    • 5 juin 2014, Rennes
  • Pr. Wojciech J. Stec, lauréat du Prix franco-polonais
    • 5 juin 2014, Villeurbanne
    • 6 juin 2014, Toulouse )

Plus d’informations ...

1.1.6 À propos de la division Catalyse

  • Bourse congrès pour les doctorants et post-doctorants
    Le bureau de la Division Catalyse de la Société Chimique de France lance un appel d’offres « bourses congrès » qui vise à attribuer huit bourses d’un montant maximum de 150 euros chacune, pour couvrir tout ou partie de l’inscription de jeunes chercheurs à des congrès en relation avec la Catalyse.
    Afin de tenir compte de tous les congrès qui se dérouleront en 2014 et premier trimestre 2015, deux bourses seront attribuées à chaque réunion du bureau de la DIVCAT soit en mars, juin, septembre et décembre 2014.
    Date limite d’envoi des dossiers pour ce second appel : 8 juin 2014
    Avril 2014-Bourses congrès pour les doctorants et post-doctorants adhérents de la DivCat de la SCF (pdf - 49.5 ko)
  • Prix jeunes chercheurs 2014
    Vincent Monteil et Karine De Oliveira Vigier sont les lauréats de ce prix pour l’année 2014.
    Pour en savoir plus...

1.1.7 À propos du Club histoire de la chimie

La lettre N°57 (avril-mai 2014) est en ligne.

1.1.8 De belles photos de chimie...

Simon Raffy (doctorant LoF/CRPP)
Rhodamine flow freeze during a polyesterification

L’édition 2014 du concours photos « images de chimistes » organisé par le club de jeunes de la section aquitaine est terminée et vous pouvez admirer les photos
L’édition 2014 du concours photos « images de chimistes » organisé par le club de jeunes de la section aquitaine est terminée et vous pouvez admirer les photos des quatre équipes classées dans les trois première places] des quatre équipes classées dans les trois première places.

1.1.9 La SCF s’affiche...

Dans vos laboratoires,dans vos classes, dans vos bureaux, affichez partout la SCF afin de la faire mieux connaître !
Téléchargez l’affiche et imprimez-la sans modération, dans le format de votre choix (connectez-vous à « Accès adhérent », puis rubrique « Mon compte », onglet « Documentation réservée aux membres »).

1.2 À propos du CNRS

1.2.1 Enquête « Energie » auprès des unités CNRS

La direction du CNRS sollicite durant le mois de mai 2014 l’ensemble de ses unités pour répondre à une enquête en ligne sur leurs activités dans le domaine de l’énergie.
Cette enquête a pour objectifs : d’évaluer la contribution directe des laboratoires du CNRS à l’effort national et international de recherche en Energie et de préciser les domaines d’expertise des unités et les cadres collaboratifs dans lesquels leurs recherches sont effectuées.
Les résultats de l’enquête précédente, menée en 2013 peuvent être téléchargés

1.2.2 Cicatrisation éclair

L’équipe dirigée par Ludwik Leibler (Prix Pierre Süe 2009) du laboratoire « Matière molle et chimie » (CNRS/ESPCI ParisTech) et Didier Letourneur du Laboratoire de recherche vasculaire translationnelle (Inserm/Universités Paris Diderot et Paris 13), vient de démontrer que le principe d’adhésion par des solutions aqueuses de nanoparticules peut être utilisé in vivo pour réparer des organes « mous » et des tissus.
Cette méthode de collage, extrêmement simple d’utilisation, a été testée sur les rats. Appliquée à la peau, elle permet de fermer des blessures profondes en quelques secondes et d’obtenir une cicatrisation de qualité et esthétique.
Constatez le résultat en lisant Angew. Chem. Int. Ed. DOI : 10.1002/anie.201401043 (publié en ligne le 14/04/14)

1.2.3 Stocker de la lumière dans des nanoparticules pour l’imagerie in vivo

Les sondes pour l’imagerie in vivo de tumeurs, de la vascularisation ou de cellules greffées sont des molécules fluorescentes qui émettent de la lumière pendant des temps très courts. Cette lumière émise étant la clé pour visualiser l’organe ou la tumeur en question, il faut exciter en permanence ces sondes dans le corps de l’animal, ce qui génère un bruit de fond qui vient troubler l’observation. Les chercheurs de l’Unité de technologies chimiques et biologiques pour la santé (UTCBS-CNRS/Inserm/Université Paris Descartes/Chimie Paris Tech) proposent aujourd’hui des nanoparticules pouvant stocker et restituer la lumière pendant plusieurs heures dans la zone de transparence des tissus biologiques.
Ces travaux menés en collaboration avec l’Institut de recherche de chimie Paris (IRCP-CNRS/Chimie Paris Tech/Ministère de la culture et de la communication) et Biospace Lab (1) sont parus dans la revue Nature Materials en mars 2014
Pour en savoir plus...

1.2.4 Le caoutchouc de demain

Une équipe de chercheurs de l’Unité de Catalyse et de Chimie du Solide (UCCS, UMR CNRS 8181) et de l’Unité Matériaux et Transformations (UMET, UMR CNRS 8207) de l’Université de Lille 1 a mis au point une nouvelle classe d’élastomères thermoplastiques par une technique de polymérisation avancée.
Cette famille de matériaux présente les propriétés du caoutchouc tout en y alliant la possibilité d’être mis en œuvre. Leur microstructure particulière leur confère en effet un caractère soluble et fusible, contrairement aux caoutchoucs classiques.
La méthodologie de polymérisation développée par cette équipe de chercheurs offre la possibilité nouvelle de contrôler très finement la microstructure et les propriétés de ce polymère fonctionnel, et notamment la température à laquelle le matériau passe d’un état fondu à celui de caoutchouc. Cela laisse présager des applications intéressantes dans le domaine des matériaux thermoformés et des polymères à mémoire de forme.
Ces travaux sont parus dans la revue Angewandte Chemie (2014, 53, 4638-4641).
La méthodologie de polymérisation qui a permis d’accéder à ce type de matériau a par ailleurs fait l’objet d’un article de revue par ces mêmes auteurs dans Chemical Reviews (2013, 113, 3836-3857).

Sources :
Journal Angewandte Chemie http://dx.doi.org/10.1002/anie.201311057
Journal Chemical Reviews http://dx.doi.org/10.1021/cr300289z

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 5e Congrès EuCheMS de Chimie

Au programme de cette cinquième édition :

  • 8 conférences plénières (http://euchems2014.org/plenary_lecturers.asp)
    • Luisa DeCola (Strasbourg University)
    • Luis M. Liz-Marzán (CIC biomaGUNE, San Sebastian)
    • Sir Venki Ramakrishnan (University of Cambridge)
    • Yusuf Yagci (Istanbul Technical University)
    • Alexander J.B. Zehnder, (Alberta Water Research Institute in Edmonton and Nanyang Technological University)
    • Don Hilvert, (ETH Zurich)
    • Dan Shechtman, (Technion, Haifa and Iowa State University), TCS special invitation plenary lecturer
    • Maurizio Prato (University of Trieste), EuCheMS lecturer 2014
  • 24 symposiums comportant conférences (keynote lectures) et communications orales et par affiches se répartis dans six thèmes :
    • Ressources et environnement (Environmental contaminants of emerging concern / Water quality and food production / Natural resources and mining / Advanced oxidation processes for water treatment / Air quality
    • Chimie et Société (Chemistry in the cultural context – safeguarding the past with responsibility towards the future / Chemistry in the multinational European environment – education and communication / EYCN workshops)
    • Matériaux (Properties, structure and synthesis of materials at extreme conditions / Nanochemistry / Functional materials / Energy materials / Soft solids and polymers
    • Synthèse et Catalyse (New horizons in catalysis / Advances in inorganic synthesis / Synthesis of functional compounds for bioimaging and related applications / Advances in organic synthesis)
    • Chemistry pour et dans les Sciences de la vie (Imaging in the Life Sciences / Chemical Biology and Drug Discovery / Advances in the chemistry of biomacromolecules)
    • Compréhension de la matière et des réactions (From biomics to metabolomics to functionomics / Bioanalytics for Life Sciences / Nanostructured natural and man-made materials / Advances in analytical methods

Quatre français sont en charge de l’organsation d’un symposium : Philippe Garrigues (A2-Water quality and food production), Bruno Chaudret (C2-Nanochemistry), Antoine Maignan (C3- Functional materials), Sylviane Sabo-Etienne (D2- Advances in inorganic synthesis)

Rappelons que la date limite de soumission pour une communication (orale ou par affiche) est fixée au 15 mai 2014.
À ce jour, les internautes français arrivent en 7e position pour la consultation du site http://www.euchems2014.org/… après les turcs, les allemands, les britanniques, mais aussi les portugais, les italiens et les américains !

1.4 En direct de Bruxelles

1.4.1 En direct du Cefic

Selon le dernier rapport de tendances du Cefic, la production de l’industrie chimique européenne a cru en janvier pour le quatrième mois consécutif.
La hausse en janvier 2014 est de 3 % par rapport à janvier 2013, mais les prix des produits chimiques dans l’Union Européenne ont diminué de 2,8 % sur la même période. Le secteur des produits chimiques de l’UE a continué d’afficher un fort excédent commercial, mais la croissance de l’excédent s’est nettement ralenti au cours des dernières années, avec une croissance de seulement 1,0 G€ pour atteindre 48,8 G€ en 2013.
Le niveau de confiance pour le secteur est resté globalement inchangé de février à mars 2014, mais les tendances dans l’utilisation des capacités et pour l’emploi ont été négatifs.

1.4.2 La lettre de l’ECHA

L’European Chemical Agency, en charge du programme REACH, publie une lettre bimestrielle comportant différents types d’information sur le programme lui-même, sur les manifestations en relation avec l’ECHA et REACH et des sujets thématiques.
La lettre du mois d’avril aborde le thème des produits de substitution et évoque ainsi les efforts actuels pour remplacer l’anhydride arsénieux employé depuis des siècles par les maîtres verriers de Murano comme agent décolorant et de raffinage pour conférer au verre vénitien son éclat si particulier.
Pour tout savoir...

1.5. En direct de l’UIC

1.5.1 Oser la chimie

Les états généraux de la chimie 2014
Dix ans après la 1ère édition des États Généraux de la Chimie, l’UIC vous donne rendez-vous le jeudi 22 mai 2014 dès 10h00 à Paris/
Pour en savoir plus...

1.5.2 Chimie en bref 2014

Cette brochure présente un panorama complet de l’industrie chimique en France en 2013. Elle permet de mieux connaître le secteur, mesurer son poids économique et son rôle dans le développement durable
Les informations présentées sont les suivantes :

  • des données sur ses investissements en matière de sécurité et environnement,
  • quelques chiffres sur les échanges commerciaux, l’innovation
  • des repères sur ses engagements.

Si vous souhaitez commander des exemplaires papier de la plaquette, contactez : communication@uic.fr

1.5.3 9e édition du Prix Pierre Potier

La date limite de dépôt des dossiers de candidature a été repoussée au 30 mai 2014
La 9e édition du Prix Pierre Potier a été lancée officiellement le 9 février 2014, avec le soutien du Ministre du redressement productif.
Tous les renseignements sont accessibles à partir de ce lien
La cérémonie de remise des prix devrait avoir lieu en octobre 2014.
Cette année, le prix Pierre Potier n’est plus lié au prix Chemstart up

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 Au sujet des experts chimistes judiciaires

Les experts chimistes judiciaires ont été reconnus en 1908, collaborateurs occasionnels de la justice jouent un rôle essentiel dans un grand nombre d’affaires. La matinale organisée par la Société des Experts Chimistes de France (SECF) en association avec la Compagnie Nationale des Experts-Chimistes de Justice (CNECJ) présente les qualifications et les missions ainsi que les techniques analytiques utilisées par un expert chimiste judiciaire.
Lire la suite... (pdf - 271.2 ko)

1.6.2 Stratégie nationale de recherche : participez à la consultation publique

Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est en train d’élaborer la Stratégie Nationale de la Recherche (SNR).
Elle vise à répondre aux défis scientifiques, technologiques, environnementaux et sociétaux des décennies à venir en définissant un nombre limité de très grandes priorités scientifiques et technologiques. Cette stratégie aura une véritable vocation opérationnelle.
En plus des travaux menés au sein des ateliers thématiques auxquels participent des experts issus de la communauté scientifique, de l’administration et du monde économique, le ministère lance une vaste consultation publique ouverte à tous.
Vous avez jusqu’au 10 mai 2014 pour y participer.
Plus d’informations...

1.6.3 Coopération avec le Brésil : appel à candidatures

Le Comité français d’évaluation de la coopération universitaire et scientifique avec le Brésil, le COFECUB évalue et pilote les programmes de coopération en matière de recherche et de formation en collaboration avec deux institutions brésiliennes.
Ces programmes, ouverts à tous les champs disciplinaires, permettent aux enseignants-chercheurs brésiliens et français de développer des recherches conjointes. La date limite de réception des projets est fixée au 28 mai 2014.
Plus d’informations à www.campusfrance.org/fr/cofecub

1.6.4 La France dans l’Union européenne, édition Insee 2014

Fruit de la collaboration des acteurs de la statistique publique, ce numéro de la collection « Insee Références » rassemble les principales données économiques et sociales permettant de situer la France par rapport à ses partenaires européens.
En plus d’articles de synthèse, il propose cinq séries de fiches thématiques sur l’Union Européenne (en bref), la population, les conditions de vie, le marché du travail et l’économie qui peuvent être téléchargés séparément ici.
Les fiches thématiques Économie nous apprennent qu’en R&D, l’indicateur dépense intérieure de recherche et développement/produit intérieur brut (DIRD/PIB), la France occupe la cinquième place des pays les plus importants de l’OCDE, derrière la Corée du Sud (4,03 %), le Japon (3,39 %), l’Allemagne (2,88 %) et les États-Unis (2,77 %), mais devance le Royaume-Uni (1,77 %).
Des chiffres à relativiser si l’on considère l’Union Européenne, la France se situe en huitième position, bien derrière la Finlande (3,78 %), la Suède (3,37 %) et le Danemark (3,09 %).

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF

  • N° 15812 Assistant R&D
  • N° 15809 Directeur général/directrice générale
  • N° 15811 Polymerization Progcess Engineer H/F
  • N° 15803 Directeur du département des analyses
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15814 Maître de conférence en chimie organique
  • N° 15810 Chef de projets pour le pôle industrie et réglementation
  • N° 15807 Maître de conférences en Génie des Procédés
1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15822 Thèse en chimie organique. Financement MRT
  • N° 15816 Thèse financée par l’ARC (région Rhône-Alpes)
  • N° 15818 Thèse financée
  • N° 15808 Thèse financée par le laboratoire GEPEA
  • N° 15806 Thèse financée par le CNRS

1.7.2 ... et des réunions...

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2014

5-6 mai 2014, Turin (Italie)
JFIC 2014
Journées Franco-italiennes de chimie 2014
Plus d’informations à www.gifc2014.unito.it/Joomla/index.php/fr/

6 mai 2014, Dijon
Conférence grand public organisée par le club des jeunes de la SCF Bourgogne-Franche-Comté
De la chimie au plaisir du vin
Contact : emmanuel.lerayer@u-bourgogne.fr
Flyer conférence du 6 mai 2014 (pdf - 1.1 Mo)

12-15 mai 2014, Cluny
Congrès du GECAT
GeCat 2014, 2e circulaire (pptx - 246.1 ko)
Programme provisoire du GeCat 2014 (pdf - 300.7 ko)
Plus d’informations à www.gecat.fr

12-15 mai 2014, Paris
Journées du Groupe Français des Glycosciences
Vitrine de l’activité, de l’excellence et de l’interdisciplinarité des glycosciences en France, les 25e Journées du Groupe Français des Glycosciences, l’un des 17 sous-groupes thématiques de la SCF, se dérouleront à la FIAP Jean Monnet à Paris.
Ces journées, qui sont un moment privilégié pour rassembler chimistes, polyméristes, structuralistes, biochimistes et biologistes, seront l’occasion de découvrir les dernières avancées dans le domaine des Glycosciences.
Au programme :

  • Près de 20 conférences invitées, dont celles d’ouverture et de clôture présentées par un duo interdisciplinaire chimiste/biologiste.
  • Plus de 30 communications orales.
  • Trois sessions de poster permettant la présentation de près de 120 affiches.

Plus d’informations à www.icmmo.u-psud.fr/congres/gfg2014/

13-15 mai 2014, Tours
Journées Sol-gel 2014
Flyer colloque Sol-Gel (pdf - 428.5 ko)
Plus d’informations à www.solgel.fr

15 mai 2014, Paris
Conférence du club d’Histoire de la chimie
« Fritz Haber, his life and works, chemical weapons of World War I, and the morality of science », par Joseph Gal (University of Colorado, Denver, American Chemical Society).
Contact : danielle.fauque@u-psud.fr

15-16 mai 2014, Marseille
Journées de Printemps du GFP2P (Groupe français de photochimie, photophysique et photosciences)
Contact : isabelle.couturier@univ-amu.fr

15-17 mai 2014, Albi
Chimie & Terroir
6e Édition

« Chimie & Terroir » illustre chaque année la chimie à partir des ressources locales.
Pour l’édition 2014, les produits régionaux du Tarn et plus largement de Midi-Pyrénées permettront de présenter des expériences de chimie et des animations pour tout public en rapport avec le charbon, le pastel, le verre, les peaux et cuirs, la brique, le foie gras, le vin, le fromage, la truffe, le pastis du Larzac… et aussi l’industrie mécanique, aéronautique, spatiale, de la cosmétique et du médicament.
Plus d’informations...

18-23 mai 2014, Vers
GECOM-CONCOORD 2014
Plus d’informations à http://gecom2014.lcc-toulouse.fr

18-24 mai 2014, Port-Leucate
SECO 51
Semaine d’Études de Chimie Organique
Plus d’informations à http://seco.unistra.fr

26-28 mai 2014, Paris
6e conférence ElecNano : Electrochemistry and Nanoscience
Plus d’informations à www.elecnano.fr/

1-5 juin 2014, Avignon
15th French American Chemical Society Symposium
Cette manifestation, tenue tous les deux ans en alternance USA-France, réunit des chimistes de renom des deux pays pour présenter leurs résultats les plus récents et innovants dans les domaines tels que la synthèse de produits naturels, la méthodologie en synthèse organique et la chimie médicinale.
Le nombre de participants est limite à 120.
Plus d’informations à http://facsxv.unistra.fr

2-3 juin 2014, Paris
Cours de gastronomie moléculaire
Plus d’informations à www.agroparistech.fr/podcast/Presentation-de-la-dominante-MEAL.html
ou à www.dailymotion.com/video/x1qrgap_annonce-du-cours-de-gastronomie-moleculaire-2014_school

3-6 juin 2014, Carry-le-Rouet
CBSO
Colloque bisannuel du Club Bioconversion en Synthèse Organique
Plus d’informations...

5-6 juin 2014, Montpellier
SFST4
4e Symposium francophone de synthèse totale
Plus d’informations à http://sfst4.sciencesconf.org/

5-6 juin 2014, Paris
Cosmeticdays 2014
Plus d’informations à http://cosmeticdays.com/fr

12 juin 2014, Chambéry
Journée de printemps de la section régionale Rhône Alpes de la SCF
Contact : scf.ra2014@ujf-grenoble.fr
Plaquette de présentation de la journée du 12 juin 2014 (pdf - 4.6 Mo)
Bulletin d’inscription à renvoyer avant le 25 avril 2014 (docx - 86.3 ko)

22-27 juin 2014, Lyon,
École d’Été de Calorimétrie
avec le support de la SCF
Contact aline.auroux@ircelyon.univ-lyon1.fr

24 juin 2014, Paris,
dans le cadre des rencontres de l’Usine Nouvelle
Chimie Durable, de l’innovation à l’industrialisation : comment accroître vos avantages concurrentiels
Plus d’informations...

23-24 juin 2014, Villeneuve d’Ascq
JNOEJC 2014
Journées nord-ouest européennes des jeunes chercheurs
Plaquette de présentation des JNOEJC 2014 (pdf - 178.9 ko)
Plus d’informations à www.univ-valenciennes.fr/congres/JNOEJC/index.html

8 juillet 2014, Romainville
Perturbateurs endocriniens
Plus d’informations...

13-18 juillet 2014, Bordeaux
XXV IUPAC Symposium on Photochemistry
Date limite de soumission des résumés pour les communications orales : 2 mai 2014
Date limite de soumission des résumés pour les communications par affiches : 10 juin 2014
Plus d’informations à www.photoiupac2014.fr/

31 août-4 septembre 2014, Istambul (Turquie)

5e Congrès EuCheMS de Chimie
Flyer 2014 (pdf - 233.4 ko)
Date limite de soumission des résumés : 15 mai 2014
Plus d’informations à http://euchems2014.org/

27-28 octobre 2014, Romainville
Enzymes, innovation, industrie
Date limite de soumission des réumés : 1er octobre 2014
Plus d’informations à www.adebiotech.org/enzinov/

3-6 novembre 2014, Saint-Malo
43e congrès annuel du GFP
Date limite de soumission des résumés : 5 septembre 2014
Plus d’informations à https://gfp2014.univ-rennes1.fr/

24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

1.7.2.2 …et d’autres

En 2014

6-9 mai 2014, Toulouse
Conférence internationale Graphene 2014
Graphène : où en sont les recherches ?
Plus d’informations à www.grapheneconf.com/

12 juin 2014, Nantes
3e Controverses de la chimie : Alerte sur la traçabilité des vins et spiritueux
L’expertise chimique au service de la lutte contre la fraude et les contrefaçons
Contact : m.alexandre@giotto-cr.com

17 mai 2014, Paris
Science et décision politique : former et informer ceux qui ont mandat de décider ?
par Yves Brechet, Professeur à l’Université de Grenoble, Membre de l’Académie des Sciences
Plus d’informations à www.pseudo-sciences.org/

20 mai 2014, Paris
Plastiques et innovation dans le secteur médical
Plus d’informations à www.plasticseurope.org/

21-22 mai 2014, Orsay
Colloque annuel du Centre d’Alembert
Recherche scientifique et démocratie
Plus d’informations à www.centre-dalembert.u-psud.fr/

1-5 juin 2014, Noordwijkerhout (Pays-Bas)
10th International Conference on Chemical Structures et 10th German Conference on Chemoinformatics
Plus d’informations à www.int-conf-chem-structures.org/

5 juin 2014, Orléans
93e congrès de l’ASTEE
« L’Écologie industrielle au service de l’attractivité des territoires »
Plus d’informations à http://www.orleans.astee.fr/

5-6 juin 2014, ,Lisbonne (Portugal)
Polyphenols Applications World Congress 2014
Plus d’informations à www.polyphenols-site.com

12-13 juin 2014, Paris
14th International Conference on
Oxidative Stress Reduction, Redox Homeostasis & Antioxidants
Date limite de soumission des résumés : 15 mai 2014
Plus d’informations à www.isanh.fr

19-20 juin 2014, Berlin (Allemagne)
Stevia Tasteful 2014 World Congress : The Subtle Balance
Towards a Revolution in the Agro-Food & Health Industries
Date limite de soumission des résumés des affiches : 9 juin 2014
Plus d’informations...

1-2 juillet 2014, Palaiseau
Forum Teratec
Plus d’informations à www.teratec.eu/forum/index.html

30 août-4 septembre 2014, Paris
FEBS-EMBO 2014
Congrès international de biologie
Cet événement, qui réunira 2 500 chercheurs environ, célèbrera le centenaire de la Société Française de Biochimie et de Biologie Moléculaire (SFBBM) et le cinquantenaire des deux grandes organisations européennes de la discipline, la FEBS et l’EMBO
Date limite d’inscription (tarif préférentiel) : 12 mai 2014.
Plus d’informations à www.febs-embo2014.org/ ;

14-17 septembre 2014, Lyon
FJS 2014
Symposium Franco-Japonais de Chimie Fine et Médicinale
Plus d’informations à http://fjs2014.univ-lyon1.fr

24-25 septembre 2014, Clermont-Ferrand
Journées de formation du CNEP
Plaquette de présentation journées de formation du CNEP (pdf - 134.9 ko)
Plus d’informations à http://www.cnep-ubp.com

24-26 septembre 2014, Perpignan
Natural Products and Biocontrol
Date limite de soumission des résumés : 13 mai 2014
Plus d’informations...

5-8 octobre 2014, Bassel (Suisse)
SPICA 2014
15th International Symposium on Preparative and Industrial Chromatography and Allied Techniques
Plus d’informations à www.spica2014.org

7-10 octobre 2014, Obernai
IBAF 2014
Ion Beam Analysis Francophone
Date limite de soumission de résumés : 30 mai 2014
Plus d’informations à www.vide.org/ibaf2014

8-9 octobre 2014, Lyon
Les rendez-vous Carnot 2014
Le rendez-vous de la R&D pour les entreprises
Plus d’informations...

23-25 novembre 2014, Alger (Algérie)
ICM3E’14
1ère Conférence internationale sur les matériaux pour l’énergie et le génie de l’environnement
Plus d’informations à www.icm3e-2014.dz

2015

3-7 mai 2015, La Rochelle
ISGC 2015
3rd International Symposium on Green Chemistry
Plus d’informations à www.isgc2015.com

1.7.2.3 Séminaires, expositions, films...

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 En direct de l’Année internationale de la cristallographie 2014

2.1.1.1 L’Actualité Chimique

Le Journal de la SCF consacre son numéro de l’été à la Cristallographie.
Coordonné par Bernard Capelle et Michel Quarton, il comportera un cahier de Gérard Férey sur le Libre voyage d’un chimiste autour des formes, prélude aux chapitres portant sur la genèse de la cristallographie, la quête du cristal parfait, quelques apports de la cristallographie et, en contrepoint, une rubrique Culture et Jeux.

2.1.1.2 Sur la piste des émeraudes, rubis et grenats

Dans ce cadre, découvrez le diaporama réalisé d’après les travaux de Gaston Giuliani, chercheur au Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG, Nancy). à http://www.insu.cnrs.fr/www/emeraudes/#/1/

2.1.1.3 … Et quelques collections de minéralogie ouvertes (ou presque !) au public
  1. Héritière des anciennes collections de l’École royale des Mines, la collection de minéralogie de Mines ParisTech constitue à la fois une banque de données, un conservatoire et une bibliothèque.
    Le site www.musee.mines-paristech.fr/ propose une visite virtuelle des collections. Dans le cadre de la Nuit européenne des musées, une visite gratuite sera possible le samedi 17 mai de 19 h à 24 h (60 bld Saint-Michel, Paris 6e).
  2. Créée au début du XIXe siècle à la Sorbonne, la collection de minéraux de l’IMPMC-UPMC compte parmi les plus anciennes de Paris (www.impmc.upmc.fr/fr/collection_de_mineraux.html, 4 place Jussieu, Paris 5e) et comporte plus de 13 000 échantillons. Temporairement fermée pour réaménagement, une visite virtuelle des vitrines est possible à www.amis-mineraux.fr/index.php/la-collection-de-jussieu.html
  3. Installé depuis 1890 dans un bâtiment situé au cœur du campus de l’ancienne Université impériale construite sous Guillaume II, le Musée de Minéralogie de l’Université de Strasbourg (http://musee-mineralogie.unistra.fr/spip.php?article11) compte aujourd’hui 30 000 échantillons de minéraux provenant de toutes les parties du monde et une collection unique de météorites(1 rue Blessig, Strasbourg).
  4. Si la Galerie de Minéralogie du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris est en rénovation, sa visite virtuelle est toujours possible ici. Superbe !

2.1.2 Prix Irène Joliot-Curie : lancement de l’édition 2014

Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Fondation d’entreprise Airbus Group lancent la 13e édition du Prix Irène Joliot-Curie.
La date de clôture des candidatures est fixée au 11 juin 2014 à minuit.
Le Prix Irène Joliot-Curie 2014 comporte trois catégories :

  • La catégorie Femme scientifique de l’année récompense une femme ayant apporté une contribution remarquable dans le domaine de la recherche publique par l’ouverture de son sujet, l’importance de ses travaux et la reconnaissance dans son domaine scientifique tant au plan national qu’international (dotation : 40 000 euros).
  • La catégorie Jeune Femme scientifique met en valeur et encourage une jeune femme qui se distingue par un parcours et des travaux qui en font une spécialiste de talent dans son domaine (dotation : 15 000 euros).
  • La catégorie Parcours Femme entreprise récompense une femme qui a su développer son excellence scientifique et technique dans une fonction de recherche & développement au sein d’une entreprise, ou qui a contribué à créer une entreprise innovante, notamment en y transférant des résultats issus de ses travaux de recherche (dotation : 15 000 euros).

Télécharger le dossier de candidature ainsi que le règlement :

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Un nouveau ciment plus écologique à partir de céramiques recyclées

Des chercheurs de l’université Polytechnique de Valence et de l’université Jaume I de Castellon, ont mis au point en collaboration avec des équipes de l’Imperial College de Londres et de l’Université Estadual Paulista de Sao Paulo au Brésil, un nouveau type de ciment élaboré à partir de résidus de céramique.

Le béton est le matériau le plus utilisé au monde après l’eau et sa production est évaluée à 6 milliards de m3 par an. Or sa fabrication est très polluante en raison notamment des fortes émissions de CO2 nécessaires à la fabrication du ciment, qui représente 75 % de la composition du béton. On estime en effet qu’une tonne de ciment conduit à l’émission d’environ 1 tonne de CO2 dans l’atmosphère. L’industrie du ciment serait ainsi responsable de 5 % du total des émissions de CO2 d’origine humaine. L’enjeu associé à la recherche d’un procédé alternatif de production du ciment susceptible de se substituer aux techniques actuelles est donc majeur pour atteindre les objectifs de lutte contre le changement climatique.

Le procédé de fabrication du ciment classique (le ciment « portland ») conduit en réalité à deux types d’émissions de CO2 : les émissions d’origine énergétiques sont liées à la nécessité de cuire à très haute température (environ 1450°) le mélange des matières premières utilisées, calcaire et silice, pour produire le « clinker », élément de base de la composition du ciment. Elles ne représentent cependant que 40 % des émissions totales. Car les 60 % restant sont des émissions de procédé qui résultent de la transformation chimique du calcaire en oxyde de calcium, précurseur du ciment, accompagnée d’un dégagement de CO2.

Deux pistes sont donc utilisables pour la recherche d’un nouveau ciment moins polluant : la mise au point d’un procédé exigeant des températures de cuisson moins élevées et d’autre part diminuer la part du calcaire dans le matériau de base du clinker, voire le remplacer en totalité pour diminuer les émissions de procédé.

L’utilisation de matériaux céramiques est l’un des réponses les plus prometteuses à ces problèmes. Les chercheurs de l’université Polytechnique de Valence et Jaume I Castellon ont ainsi utilisé des résidus de céramiques sanitaires (lavabos...) ainsi que des grès porcelainés qui ont été broyés. Ils les ont combinés avec des solutions d’hydroxyde de sodium et de silicate de sodium pour l’activation de ces matériaux. Les ciments ainsi produits sont très nettement moins polluants que le ciment portland et montrent également des propriétés de résistance supérieures. L’étude montre en outre que les ciments produits de cette manière ont en outre une résistance mécanique supérieure aux ciments classiques

Enfin, ce nouveau type de procédé présente un autre intérêt du point de vue écologique puisqu’il offre des perspectives importantes en matière de recyclage des déchets céramiques, produits en grande quantité pour le secteur de la construction notamment. Les chercheurs indiquent ainsi qu’environ 45 % des déchets de ce secteur sont d’origine céramique.

Sources

2.2.2 Le second principe de la thermodynamique temporairement transgressé à l’échelle microscopique

Le second principe de la thermodynamique, tel qu’énoncé par Claudius en 1850, nous enseigne que « La chaleur ne passe pas spontanément d’un corps froid sur un corps chaud ». Cette loi universelle dans le monde macroscopique, perd un peu de sa rigidité dans l’univers de l’infiniment petit, et le second principe de la thermodynamique peut être temporairement transgressé en de très rares occasions. Une une équipe de chercheurs de l’Institut des Sciences Photoniques de Barcelone (IFCO), de l’Institut Fédéral Suisse de Technologie de Zurich, et de l’Université de Vienne en Autriche sont récemment parvenu à prédire avec exactitude la probabilité des évènements violant de manière temporaire ce second principe de la thermodynamique.

Ils ont conçu un théorème de fluctuation mathématique qu’ils ont ensuite mis à l’épreuve en utilisant une petite sphère de cristal d’un diamètre inférieur à 100 nanomètre. Les chercheurs ont fait léviter cette nanosphère de cristal grâce à l’utilisation d’un laser, ce qui leur a permis de« capturer » la nanosphère dans un espace restreint et de mesurer sa position dans les trois dimensions de l’espace avec une très grande précision. A l’intérieur de ce « piège » la nanosphère se maintient en mouvement du simple fait de ses collisions avec les molécules du gaz l’environnant.

Les chercheurs ont ensuite utilisé une technique pour manipuler le piège laser et refroidir la nanosphère pour qu’elle atteigne une température inférieure à celle du gaz l’environnant, et se trouve de ce fait dans un état d’instabilité. Après avoir éteint le système de refroidissement, ils s’attendaient à observer un retour de la nanosphère à un état d’équilibre via un transfert d’énergie des molécules de gaz vers la sphère. Pourtant, ils ont observé qu’au contraire, en certaines occasions rares, cette dernière transmettait de la chaleur au gaz qui l’entourait, d’une température pourtant plus élevée que celle de la nanosphère. Totale contradiction du second principe de la thermodynamique : au lieu d’absorber la chaleur d’une source plus chaude (le gaz), la nanosphère libère de la chaleur et creuse encore l’écart de température entre elle et le gaz environnant.

Ce résultat ainsi que le théorème dont les chercheurs ont fait l’hypothèse confirment l’existence de certaines lacunes de ce second principe de la thermodynamique à l’échelle de l’infiniment petit. Dans cet univers de l’invisible, chaque « objet » distinct se trouve continument exposé à des bousculades dues au mouvement thermique des molécules qui l’entourent. Or, plus nous progressons dans l’art de la miniaturisation technologique, plus les composants des micro-machines créées se rapprocheront de la confrontation à ces perturbations propres de l’univers de l’infiniment petit. Cette étude et ses conclusions publiées dans la revue « Nature Nanotechnology », pourraient donc, selon les chercheurs de l’équipe, avoir des applications dans des domaines tels que la microbiologie ou de la nanotechnologie.

Sources

2.2.3 Nanostructure + énergie solaire = dépollution de l’eau ?

Dans un contexte d’épuisement des ressources naturelles, l’énergie solaire nourrit de grandes ambitions auprès d’une communauté scientifique en quête d’énergies alternatives.

© Yellowj

La récente collaboration entre les chercheurs de l’Université de Lettonie (Institut de physique des solides) et de l’Université Technique de Riga (Institut des matériaux silicatés et Institut de physique technique) a débouché sur la fabrication d’un revêtement nanocristallin [1], avec les qualités suivantes : excellente capacité d’absorption de la lumière, très bonne conductivité électrique et faible coût de production [2].

Pour fabriquer ce revêtement aux propriétés attrayantes, les chercheurs détaillent leur méthode, qu’ils divisent en deux étapes. D’abord, un procédé sol-gel [3] permet de produire, à partir de plusieurs matériaux bruts, une nanostructure riche en particules d’oxyde de zinc (ZnO). Ces particules permettront une absorption élevée de la lumière. La deuxième partie de la méthode consiste à appliquer une radiation laser à la nanostructure, pour améliorer ses propriétés de conductivité. Cette étape est cruciale, car elle diminue significativement la résistance électrique de la nanostructure, ou de manière équivalente augmente sa conductivité électrique.

La nanostructure obtenue offre, selon les chercheurs, plusieurs applications industrielles. D’abord, sa capacité d’absorption de la lumière la rend très efficace au sein de cellules photovoltaïques pour produire de l’électricité. Outre la production d’énergie, elle peut également être un excellent moyen d’éliminer la pollution. Par exemple, si la nanostructure est immergée dans des eaux usagées, la phase d’absorption de lumière par la nanostructure s’accompagne d’une oxydation, phénomène connu sous le nom de photocatalyse [4], contribuant au nettoyage de l’eau. Peu gourmand en énergie, ce procédé permettrait de décontaminer les eaux issues des industries alimentaires ou textiles à moindre coût. Enfin, de telles nanostructures interviennent dans la fabrication de plusieurs composants électroniques : diodes, puces et transistors [2].

Cette découverte s’inscrit dans le projet « Technologie sol-gel et laser pour former des nanostructures », financé par le fond de développement régional européen, et a d’ores et déjà été l’objet de trois brevets européens et de onze publications dans des journaux scientifiques internationaux.

[1] Un nanocristal est un cristal semi-conducteur d’un diamètre de quelques nanomètres, d’après le site web www.techno-science.net/
[2] « Un revêtement nanocristallin utilisant l’énergie solaire » - Site web de l’Université technique de Riga - 02.04.2014 -www.rtu.lv/content/view/10763/1659/lang,lv/ (en letton)
[3] Le procédé sol-gel, correspondant à l’abréviation « solution-gélification », s’apparente à celui qu’utilisent les chimistes pour fabriquer un matériau polymère, d’après le site web www.icmpe.cnrs.fr/spip.php?article1435
[4] Technique d’oxydation lors de laquelle un catalyseur semi-conducteur absorbe la lumière solaire ou ultraviolette, dans le cadre d’une dépollution par exemple, d’après le site web www.linternaute.com

Sources

  • ADIT, BE Lettonie (N°13, 17 avril 2014)

2.2.4 Une avancée dans l’analyse de la surface des fluides

Une méthode de mesure à l’échelle atomique des surfaces des fluides a été développée à l’Institut Max Planck de recherche sur les polymères (MPI-P) de Mayence (Rhénanie-Palatinat). Jusqu’à présent, seuls les fluides peu visqueux comme l’eau pouvaient être étudiés avec précision. La nouvelle méthode vise donc à améliorer l’étude de fluides plus visqueux, tels que les électrolytes.

© Novic

Stefan Weber, physicien au sein de l’institut, a développé cette méthode, en s’appuyant sur la méthode actuelle de mesure par un microscope à force atomique. Ce dernier est composé d’une pointe de dimension atomique positionnée à l’extrémité d’un levier flexible, qui balaye la surface. Lorsque la pointe est mise en oscillation à sa fréquence propre, les perturbations créées par les atomes de surface modifient l’amplitude de ce mouvement. Cette modification est relevée par le levier, permettant ainsi d’obtenir un profil de la surface. Mais dans le cas de liquides plus visqueux que l’eau, cette technique ne peut fonctionner car la viscosité du fluide amortit les vibrations et crée du bruit.

Des essais ont donc été menés avec un mélange eau-glycérine sur une surface au graphite en coopération avec l’Université de Dublin (Irlande), afin d’étudier les perturbations de l’image dues à cette forte viscosité. Les chercheurs ont identifié l’élément déterminant, afin d’améliorer les performances de l’imagerie. L’amplitude de vibration de la pointe du microscope doit être adapté à la nature du liquide. Stefan Weber explique les applications possibles : « Les piles à combustible utilisent comme électrolyte de tels fluides visqueux. Notre solution doit nous amener à mieux comprendre certains problèmes de ces piles. »

Le résultat de ces recherches a été publié dans le magazine spécialisé Nanotechnology [1].

Sources

  • [1] Le résumé de l’article est disponible sous ce lien : iopscience.iop.org/0957-4484/25/17/175701/
  • « Nasse Atome : Oberflachenstrukturen störungsfrei abbilden », communiqué de presse de la Société max Planck - 16/04/2014 - www.mpip-mainz.mpg.de/news/nasse_atome
  • ADIT, BE Allemagne (N°656, 23 avril 2014)

2.2.5 Un procédé de recyclage de l’Académie des Sciences appliqué dans l’industrie

Le polyéthylène téréphtalate (PET) est un polymère très utilisé pour l’emballage et le conditionnement des produits, et notamment la fabrication de bouteilles plastique. En raison de l’augmentation de la production de déchets d’emballages, des problèmes se posent, en particulier au niveau de leur traitement. La plupart des déchets de PET non triés sont incinérés.

© manaemedia

Afin d’apporter une solution à ce problème, l’Institut des Procédés Chimiques Fondamentaux de l’Académie des Sciences a développé une technologie unique de recyclage de ce type de déchets. Basée sur l’utilisation de micro-ondes, le procédé repose sur la dépolymérisation de déchets de PET non triés, menant à deux produits pouvant être réutilisés pour la synthèse de PET, l’éthylène glycol et l’acide téréphtalique. Il peut être appliqué sur de nombreux déchets à base de PET, comme par exemple les tissus, les tapis, ou tout autre déchet, sans pour autant en nécessiter le tri. L’utilisation des micro-ondes permet au procédé d’être peu consommateur d’énergie, tout en étant très efficace, en particulier au niveau de la pureté des composés chimiques obtenus, de l’ordre du ppm, et pouvant être labellisés « Polymer Grade » (environ 99 % de pureté, souvent vendu sous l’appellation PTA pour Purified Terephthalic Acid). [1]

Le développement de ce procédé, qui aura duré 6 ans, a été mis à l’échelle avec succès sur un réacteur pilote d’une capacité variant entre 280 et 1000 L et a fait l’objet d’un dépôt de brevet en République Tchèque (brevet n°CZ299908), ainsi que dans 5 autres pays dans le monde (en France, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Chine, sous le numéro PCT/EP/2008/058917), importants producteurs ou consommateurs de PET. [2]

Récemment, la technologie a été achetée par l’entreprise polonaise NRT Polska Sp. Z.o.o. qui a démarré la construction d’une usine de recyclage d’une capacité de traitement de 10.000 tonnes annuelles en Pologne. Le recyclage chimique de PET par micro-ondes est unique dans le monde et son utilisation est subventionnée par l’Union Européenne.

Sources

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Lilia Dahmoun, Roselyne Messal, Thelma Roy, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère