SCF Flash info et SCF Info en ligne 2014, N° 11 1er juin 2014

1.1 À propos de la SCF…

1.1.1 Un Bureau de la SCF en province !

En ce début de siècle, c’est la seconde fois que le Bureau de la SCF se réunit hors de Paris, une expérience qui pourrait se reproduire plus régulièrement, notamment en relation avec la journée de remise des Prix SCF et des diplômes de membres distingués.
Parmi les sujets traités, toujours nombreux, ce qui montre le dynamisme de notre association, on peut citer le soutien de deux manifestations scientifiques binationales avec des collègues tchèques et roumains, l’ordre du jour du Conseil d’administration du 23 juin prochain, le recrutement de Mlle H. Hadi qui succèdera à M.-C. Vitorge au 1er octobre prochain, la structure la Division chimie physique et de l’i-Division Energie.

1.1.2 Composition de la nouvelle Division chimie physique

  • Bureau de la Division de Chimie physique :
    Stanislas Pommeret (président), Patrice Malfrey (vice-président exécutif), Valérie Marchi (vice-présidente), Stéphane Coussan (secrétaire général), Christophe Innocent (trésorier), Michael Holzinger (webmestre), Carole Duboc (partenariats EuCheMS, IUPAC), Jean-Claude Rayez (président sortant)
  • Bureau de la subdivision de Chimie analytique :
    Nicole Jaffrezic (présidente), Cécile Cren (secrétaire générale), Fethi Bedioui (trésorier délégué)
  • Bureau de la subdivision d’Électrochimie :
    Fethi Bédioui (président), Jean François Fauvarque (vice-président), Anny Jutand (secrétaire générale), Éric Chainet (trésorier délégué)
  • Bureau de la subdivision Modélisation et Simulation :
    Anne Boutin (présidente), Xavier Assfeld (vice-président), Paul Fleurat-Lessard (secrétaire général), Céline Léonard (trésorière déléguée)
  • Bureau de la subdivision Nanosciences :
    Serge Palacin (président), Valérie Marchi (vice-présidente), Michael Holzinger (secrétaire général), Emmanuel Lamouroux (trésorier délégué)
  • Bureau de la subdivision : Magnétisme et Résonance Magnétique :
    Bruno Guigliarelli (président), Ferial Terk (vice-président), Pierre Florian (secrétaire général), Carole Duboc (trésorière déléguée)

1.1.3 Remise des Prix SCF et des diplômes de membres distingués de la SCF

© Séverine Bleneau-Serdel

Pour la cinquième édition de cette manifestation maintenant bien ancrée dans la culture du réseau des chimistes, le succès était au rendez-vous de Montpellier ce 4 juin 2014 : température estivale, chaleur de l’accueil, fluidité de l’organisation, diversité d’une assistance nombreuse, grande tenue des présentations scientifiques, instants d’émotions avec la remise des diplômes à la première promotion des membres distingués de la Société Chimique de France et convivialité au chant d’un joyeux anniversaire à notre « académicienne distinguée ».

Steven V. Ley nous a fascinés avec les prouesses des microréacteurs en synthèses moléculaires complexes ; Anny Jutand nous a convaincus qu’une approche rigoureuse des mécanismes réactionnels permettait aussi de concevoir de nouvelles réactions ; allegro con fuoco, Roberta Sessoli nous a fait découvrir, après les aimants moléculaires, la chiralité magnétique ; largo serendipito, Pierre Braunstein nous a démontré qu’un résultat fortuit ouvrait des chemins nouveaux et innovants en recherche ; et, andante finale ma non troppo, Joël Moreau nous a apporté une belle conclusion en montrant que les croisements disciplinaires sont d’une grande richesse, ouvrant en chimie moléculaire de nombreuses perspectives d’applications.

Vive la chimie !

Igor Tkatchenko, secrétaire général de la SCF

De gauche à droite sur la photo  :
Gilberte Chambaud (vice-présidente de la SCF et coordonnatrice des prix de la SCF), Steven V. Ley (Prix Franco-Britannique), Roberta Sessoli (Prix Franco-Italien), Pierre Braunstein (Prix Pierre Süe), Joël Moreau (Prix Achille-Joseph Le Bel), Olivier Homolle (président de la SCF), Anny Jutand (Prix Achille-Joseph Le Bel). Le Prix Franco-Polonais Wojciech J. Stec n’a pas pu assister à cette journée.

1.1.4 Assemblée générale ordinaire de la SCF

La prochaine « AGO » de la SCF se tiendra le lundi 23 juin 2014 (11h-12h) au siège social (250 rue Saint-Jacques, Paris 5). A son programme : Rapport moral du président / Rapport du trésorier et présentation des comptes 2013 / Approbation des comptes 2013 / Approbation du budget 2014 / Vote des résolutions / Questions diverses
Tout membre de la SCF, à jour de sa cotisation, peut y participer ou transmettre à un autre membre ou, à défaut, au Président de l’association le pouvoir qui doit lui parvenir ces prochains jours. Rappelons que c’est l’AGO qui donne quitus pour le compte de résultat de l’année 2013 et adopte le budget de l’année 2014.

1.1.5 La sixième lettre de ChemPubSoc Europe vient de paraître

Elle est disponible à la page Publications du site SCF et vous re-dirige pour plus de détails vers ChemistryViews si vous n’êtes pas encore abonné à cette NewsLetter proposée par Wiley-VCH aux sociétés membres de ChemPubSoc Europe (CPSE).
Au sommaire, quelques mots sur l’organisation de CPSE, en relation avec la réunion annuelle des Présidents qui s’est tenue au Siège social de la SCF les 23 et 24 janvier 2014.

1.1.6 L’Actualité Chimique s’invite sur Futura-Sciences !

Il nous aura fallu un peu de temps depuis le premier dossier publié en juin 2012 (« Le végétal, une alternative au pétrole ? » de Minh-Thu Dinh-Audouin(1), mais l’aventure continue, cette fois-ci avec la RMN.
Vous avez sûrement déjà visité Futura-Sciences. Pas étonnant : ce « magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation » qui édite des magazines d’information à visée grand public sur les sciences, l’environnement, la santé et l’informatique, compte parmi les plus visités et est une référence en la matière ! Il est mis à jour en permanence et richement illustré avec un suivi quotidien de l’actualité, des dossiers de fond, de nombreux forums de débats et de discussions et une multitude d’autres espaces de connaissance.
Depuis notre premier dossier, le site a évolué et propose dorénavant dix magazines thématiques, dont « Matière »(2) qui fait la part belle à la chimie. C’est dans celui-ci que se situe notre nouveau dossier, « RMN, tout sur la résonance magnétique nucléaire »(3), adapté de l’article d’Alexandre Zagdoun et Lyndon Emsley paru dans le numéro consacré à la RMN en 2012.
Il a été mis en ligne fin avril et sa publication a été relayée sur les réseaux sociaux.
À suivre…
(1) www.futura-sciences.com/fr/doc/t/developpement-durable/d/vegetal-alternative-petrole_1513/c3/221/p1
(2) www.futura-sciences.com/magazines/matiere
(3) www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/dossiers/d/chimie-rmn-tout-resonance-magnetique-nucleaire-1860
[1] Zagdoun A., Emsley L., La RMN à haut champ : soixante ans à révolutionner la science, L’Act. Chim., 2012, 364-365, p. 20.

1.1.7 L’Actualité Chimique

À télécharger très prochainement sur le site de L’Actualité Chimique (www.lactualitechimique.org) et/ou à lire sur l’édition papier qui arrivera bientôt dans vos boîtes à lettres !
n° 386, juin 2014 (64 pages, version papier 20 €)

Au sommaire de ce numéro :

Quand l’alchimie était une science… : on s’imagine souvent que l’alchimie s’oppose à la chimie, avec d’un côté les curieuses divagations de l’irrationnel et de l’autre la rigueur et le sérieux de la science. Mais les choses ne sont pas aussi simples… comme le montre une étude de ses textes et une remise de ses théories et pratiques dans leur contexte historique.
… et aussi :
Une nouvelle stratégie pour une analyse rapide et efficace d’additifs dans les matériaux plastiques issue d’une collaboration entre le groupe de spectrométrie de masse de l’Université de Rouen et la société Total.
Parcours de chimistes : du monde académique au monde industriel. Rencontre avec trois chimistes aux parcours originaux et instructifs, passionnés par leur recherche.
Tuberculose, le retour ? Cette maladie très ancienne, dont les premières traces furent mises en évidence sur des momies égyptiennes, tue encore sept personnes par heure dans le monde. Quels sont les moyens actuels mis en œuvre pour lutter contre ce fléau ?
Déchets en mer : une fatalité ? Chaque seconde, 80 à 120 tonnes de déchets finissent en mer, dont une grande partie est constituée de matières plastiques. Quels effets ont-ils sur l’homme et son environnement ? Connaître pour pouvoir agir, c’est un nouveau défi relevé par plusieurs organismes de recherche publique.

Le sommaire détaillé, les résumés des articles et certains articles et rubriques en téléchargement libre seront disponibles dès parution du numéro sur le site de L’Actualité Chimique : www.lactualitechimique.org

Attention : le prochain numéro que nous vous préparons est un numéro spécial cristallographie, exceptionnellement triple (juillet-août-septembre-octobre), qui paraîtra tout début septembre.
Donc pas d’inquiétude, un très beau numéro vous attendra à la rentrée !

N’hésitez pas à visiter régulièrement le site et à nous envoyer vos remarques, contributions et/ou suggestions, voire même quelques petits compliments… (redaction@lactualitechimique.org) !
Quelques thèmes à venir : la cristallographie (juillet-août-septembre-octobre 2014), la ville de demain (novembre 2014), la chimie organique (1er semestre 2015)… et bien d’autres.

1.1.8 Nouvelle série de photos dans la bibliothèque d’images

Quelques jolis nouveaux clichés à découvrir sur le site de L’Actualité Chimique* : les photos des dix finalistes du concours photos « Images de chimistes » 2014 organisé par le club de jeunes de la section Aquitaine de la SCF.
* http://www.lactualitechimique.org/spip.php?article46

1.2 En direct du CNRS

1.2.1 Dans le dernier numéro du journal du CNRS

Le dernier numéro du Journal du CNRS (#276), maintenant version papier trimestrielle téléchargeable, comporte un dossier sur « Les meilleurs atouts de la cristallographie » où trois chimistes, membres de la SCF, expliquent dans des encarts ce qu’ils doivent à la cristallographie :

  • Patrick Couvreur « Progresser plus vite dans la mise au point de nano-médicaments » (p19),
  • Gérard Férey « La cristallographie montre que la nature privilégie souvent le beau » (p 21),
  • Philippe Walter « Un outil indispensable pour l’histoire des arts »(p 23).

1.2.2 Dernière minute

Nous venons d’apprendre le décès de François Kourilsky, ancien directeur général du CNRS de 1988 à 1994.
Promoteur de l’interdisciplinarité, plusieurs grands programmes naîtront sous ses mandats, comme aussi la mise en place des délégations régionales, le développement de l’ouverture internationale (Bureaux CNRS de Bruxelles, de Tokyo), la création du COMETS (le Comité d’Ethique du CNRS) et du « Cristal du CNRS » en reconnaissance du rôle majeur des ingénieurs, techniciens et administratifs en soutien de la recherche.
Plus d’informations...

1.2.3 Philippe Baptiste est nommé directeur général délégué à la science du CNRS

Philippe Baptiste est nommé directeur général délégué à la science du CNRS, ce 2 juin 2014, par Alain Fuchs, président de l’organisme. Il succède à Joël Bertrand qui devient conseiller spécial auprès du président. Directeur de recherche au CNRS, Philippe Baptiste était chef du service de la stratégie de la recherche et de l’innovation au secrétariat d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche depuis avril 2013.
Plus d’informations...

1.3 En direct de l’EuCheMS

1.3.1 5e Congrès EuCheMS de Chimie

S’il n’est plus possible de soumettre une communication orale ou par affiche, il est toujours possible de s’inscrire à la grande fête biennale de la Chimie européenne qui réunira des chercheurs de presque 70 pays aux tarifs préférentiels, valables jusqu’au 23 juin 2014 (200 € pour un étudiant, membre d’une société savante de l’EuCheMS, 400 € pour un membre au même titre).
Plus d’informations à www.euchems2014.org/Default.asp
Inscription ; Thématiques scientifiques.

1.4. En direct de l’UIC

1.4.1 Oser la chimie

Tel fut le maître mot de ces 3e états généraux de la chimie qui le 22 mai 2024 ont rassemblé tous les acteurs du monde de la chimie au pavillon d’Armonville à Paris. Une organisation parfaite a permi les échange avec la salle pour certaines tables rondes via les « sms » et les« tweets » sont allés bon train tout le long de la journée !

  • Pour une chimie compétitve : introduction par le président de l’union des industrie chimique Philippe Goebel
  • Les chimistes, designers d’avenir : une succession de témoignages de sucess strories ou d’expériences originales comme celle d’Amélie Brenclé, étudiante à l’école de chimie de Mulhouse et lauréate du Chemical World Tour 2024
  • Les chimistes, l’avenir comme exigence : la présentation d’une enquête sur les mots de la chimie par Denis Muzet , président de l’Institut Médiascopie
  • La mort de la mort... ou comment les NBIC vont transformé le humains ddans un avenir très proche par Laurent Alexande, médecin et énarque.
  • Les remise des trophées Responsable Care® récompensant une démarche ou une action remarquable et innovante en matière de santé, sécurité, environnement et RSE.
    • Résultats 2013-2014 :
      • Catégorie environnement
        Euticals – site de Bon-Encontre (47) : Des billes de polypropylène contre un nuage toxique
      • Catégorie Santé
        INEOS/PETROINEOS - site de Lavéra (13) : La biométrologie, un nouvel outil pour renforcer la prévention des risques d’exposition aux substances dangereuses grâce au traitement des signaux faibles
      • Catégorie sécurité
        CARGILL – site de Haubourdin (59) : Les enfants s’engagent pour la sécurité de leurs parents
      • Catégorie RSE
        CHIMEX – site de Le Thillay (95) : Démarche globale permettant d’appréhender tous les aspects environnementaux
      • Prix spécial du jury
        Orion Engineered Carbons SAS – site d’Ambès (33) : Utilisation de l’art pour le management de la sécurité
  • Croire en l’avenir : témoignage vidéo de Kurt Bock, président du Cefic e, président de BASF
  • Les chimistes, moteurs d’innovation : une table ronde réunissant industriels et président d’organismes de recherche publique où comment l’innovation est au cœur des préoccupations de chacun
  • Les chimistes, agitateurs de compétitivité : les freins et les moteurs de la compétitivité en France...
  • Les chimistes, donner du sens à l’avenir : une filière qui continue de se développer ...

1.5 En direct de Bruxelles

1.5.1 Consultation publique en vue du réexamen de la stratégie Europe 2020

La Commission européenne a lancé une consultation publique dans le cadre du réexamen de la stratégie Europe 2020, afin de recueillir les points de vue sur son évolution future. La consultation est ouverte jusqu’au au 31 octobre 2014 et le questionnaire est disponible à http://ec.europa.eu/europe2020/public-consultation/index_fr.htm.
Rappelons que Europe 2020 est la stratégie de croissance sur dix ans de l’Union européenne. L’enjeu est de stimuler une croissance intelligente, durable et inclusive et de permettre aux États membres d’assurer des niveaux élevés d’emploi, de productivité et de cohésion sociale.
Cette stratégie repose sur cinq objectifs à atteindre d’ici 2020 en matière d’emploi, de recherche, d’éducation, de réduction de la pauvreté, d’énergie et de climat.

1.5.2 Nouvelles règles facilitant les aides publiques à la recherche, au développement et à l’innovation

La Commission européenne vient de publier un rapport instituant le cadre pour les aides d’Etat en matière de recherche, développement et innovation. La stratégie Europe 2020 identifie la recherche et le développement (R&D) comme un facteur clé pour atteindre les objectifs d’une croissance intelligente, durable et inclusive. À cet effet, la Commission a défini l’objectif principal selon lequel 3 % du produit intérieur brut de l’Union devrait être investi dans la R&D d’ici à 2020.
Pour en savoir plus...

1.5.3 Rapport sur la coopération internationale dans le domaine de la recherche et de l’innovation

Ce rapport qui vient d’être publié concerne l’interaction des pays membres et associés de l’Union européenne avec les pays tiers, dans le contexte du 7e PCRDT. Il propose une analyse de l’approche globale de la stratégie internationale, des stratégies de mise en œuvre, ainsi que des outils mis à la disposition des équipes impliquées.
L’objectif de l’étude est de :

  • contribuer à une meilleure compréhension de la coopération internationale sous le 7e P.C.R.D.T. ;
  • d’évaluer l’efficience et l’efficacité des différents instruments concernés ;
  • de proposer des recommandations en vue de la prise en compte de la coopération internationale dans le cadre d’Horizon 2020.

Le rapport peut être téléchargé

1.6 Le saviez-vous ?

1.6.1 La raquette de tennis et la chimie

La raquette de tennis est constituée d’un cadre sur lequel sont tendues des cordes souvent en polyamide avec une tension en Kg qui monte en fonction du classement du joueur !
Les grands champions comme Federer ou Nadal demandent des tensions fortes comprises entre 25 et 30 kg.
Dans la fabrication de la raquette interviennent les fibres des cordes qui sont en polyester ou en Nylon.
Le cadre, qui doit être léger mais très solide, initialement en bois, puis en aluminium, est maintenant en matériau composite. On mélange une résine époxy avec des fibres de verre ou des fibres de carbone particulièrement résistantes

On connaissait plusieurs types de tamis pour les raquettes de tennis. Le petit tamis, d’environ 600 cm2 de surface cordée qui améliore le contrôle de la balle et le grand tamis d’environ 700 cm2 qui renforce la puissance des coups et multiplie les effets sur la balle.
Les poids sont compris entre 300 et 220 grammes grâce aux matériaux composites.

Mais en 2013 une grande firme d’équipement sportif, Babolat, a lancé un prototype le « Babolat Play – connect », la raquette communicante !

>
Son manche est « bourré » de capteurs : accéléromètre, extansiomètre, gyroscope…
Ces données peuvent être transmises par WI-FI à votre ordinateur ou même à votre smart phone.
Testée déjà par plusieurs grands champions cette raquette permet d’analyser son jeu au cours d’une partie : combien de coups droits, de revers, quelle vitesse au service, combien de slices ou d’amortis ?
Elle permet donc au professionnel et à l’amateur d’améliorer son jeu et de se fixer des objectifs.
Après les États Unis, la firme lyonnaise la lance en mai 2014 en Europe : elle témoigne des progrès de la miniaturisation de l’électronique grâce à la chimie.

Allumez vos raquettes et rivalisez avec Nadal !
Jean-Claude Bernier

1.6.2 Nouveau partenariat entre Bayer CropScience, le CNRS et l’Université de Strasbourg

Bayer CropScience, le CNRS, et l’Université de Strasbourg ont profité du symposium autour du fluor organisé le 23 mai 2014 à l’université pour annoncer la création d’un nouveau partenariat entre les trois structures sur ce même thème.
Ce partenariat permet une poursuite de l’engagement de Bayer dans les collaborations scientifiques et notamment autour du Fluor qui est un atout en matière d’innovation pour la protection des plantes de demain.
D’une durée de quatre ans, ce partenariat porte sur la création d’un laboratoire commun de recherche « chimie des composés organiques fluorés » (C2OF) abrité au sein de l’Université de Strasbourg.

1.6.3 Félicitations aux membres de la SCF !

Parmi les récents prix décernés par l’Académie des sciences, citons le Prix Clavel-Lespiau décerné à Louis Fensterbank, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris) et le Prix Germaine et André Lequeux/Fondation de l’Institut de France décerné à Jean-François Carpentier, professeur à l’Université de Rennes.
Le Grand Prix ENI 2014 section Protection de l’environnement de la Fondation ENI-Enrico Mattei est décerné à Clément Sanchez, membre de l’Académie des sciences, pour ses travaux sur la chimie des matériaux multifonctionnels pour l’environnement et la création de nouveaux catalyseurs sur mesure par couplage chimie douce/procédé aérosol.

Pour en savoir plus...

1.6.4 Prix de l’inventeur européen : votez en ligne !

Vous savez déjà que Philippe Cinquin, professeur à l’Université Joseph Fourier, directeur du laboratoire TIMC-IMAG et Serge Cosnier, directeur de recherche CNRS, directeur du laboratoire DCM ainsi que leurs équipes ont été nominés par l’Office européen des brevets pour le Prix de l’inventeur européen dans la catégorie "Recherche" (cf. SCF Info en ligne n° 10).
Mais saviez-vous que les internautes peuvent voter (une fois par jour même !) jusqu’au 10 juin 2014 pour leur inventeur favori dans le cadre du "Prix du public".
Rendez-vous donc à www.epo.org/learning-events/european-inventor/popular-prize_fr.html pour soutenir les deux champions français !

1.6.5 Nomination au Cabinet du SEESR

Anne Peyroche, chercheuse au CEA, est nommée conseillère chargée de la recherche au cabinet de Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, à compter du 19 mai 2014

1.7 Des postes et des réunions

1.7.1 Des postes

Des offres d’emplois sont consultables sur le site Internet de la SCF : www.societechimiquedefrance.fr sous la rubrique « Bourse à l’emploi »

1.7.1.1 Dans l’industrie

Les propositions sont réservées aux membres de la SCF, les descriptifs détaillés sont donnés dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF

  • N° 15838 Chercheur – Expert en Micro Encapsulation(H/F)
1.7.1.2 Dans le secteur public

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

1.7.1.3 En formation par la recherche

Les proposition sont ouvertes à tous. Les descriptifs détaillés des postes sont disponibles dans la rubrique « Bourse à l’emploi » du site Internet de la SCF.

  • N° 15846 1 Year Postdoctoral Position in Paleoceanography and Marine Geochemistry
  • N° 15845 Quatre projets de PhD
  • N° 15844 Postdoctoral Fellow
  • N° 15843 Thèse : financement CIFRE avec la société Mapper Lithography
  • N° 15842 Thèse avec allocation de recherche du ministère (MESR)
  • N° 15841 Proposition stage/année de césure école de chimie
  • N° 15840 PhD Position.
  • N° 15835 Post-doctoral position

1.7.2 ... et des réunions...

Dates à réserver...

26-29 octobre 2014, Lyon
62e Congrès de l’UdPPC

8-10 avril 2015, Lille
Prochaine édition du Plant Based Summit

6-9 juillet 2015, Lille
SCF’15  : Chimie et transition énergétique
Congrès de la Société Chimique de France

1.7.2.1 De ou avec la SCF

En 2014

12 juin 2014, Chambéry
Journée de printemps de la section régionale Rhône Alpes de la SCF
Contact : scf.ra2014@ujf-grenoble.fr
Plaquette de présentation de la journée du 12 juin 2014 (pdf - 4.6 Mo)
Bulletin d’inscription à renvoyer avant le 25 avril 2014 (docx - 86.3 ko)

22-27 juin 2014, Lyon,
École d’Été de Calorimétrie
avec le support de la SCF
Contact aline.auroux@ircelyon.univ-lyon1.fr

24 juin 2014, Paris,
dans le cadre des rencontres de l’Usine Nouvelle
Chimie Durable, de l’innovation à l’industrialisation : comment accroître vos avantages concurrentiels
Plus d’informations...

23-24 juin 2014, Villeneuve d’Ascq
JNOEJC 2014
Journées nord-ouest européennes des jeunes chercheurs
Plaquette de présentation des JNOEJC 2014 (pdf - 178.9 ko)
Plus d’informations à www.univ-valenciennes.fr/congres/JNOEJC/index.html

30 juin-1er juillet 2014, Bordeaux
Rencontres colloïdes « émulsions et mousses »
Plus d’informations à www.crpp-bordeaux.cnrs.fr/

8 juillet 2014, Romainville
Perturbateurs endocriniens
Plus d’informations...

13-18 juillet 2014, Bordeaux
XXV IUPAC Symposium on Photochemistry
Date limite de soumission des résumés pour les communications par affiches : 10 juin 2014
Plus d’informations à www.photoiupac2014.fr/

12-14 septembre 2014, Hammamet (Tunisie)
JCO 2014
6e Journée de chimie organique
Les journées de chimie organique de la Société Chimique de Tunisie est une réunion bisannuelle qui accueille chaque fois des chimistes français, en échange des chimisted Tunisiens sont invités à participer aux journées de la Divisionde Chinie Organique de Palaiseau.
Les chimistes qui ont des coopérations avec la Tunise ou qui souhaitent en initier sont invités à participer à ces journées JCO de Hammamet
Flyer JCO Tunisie 20214 (pdf - 714.3 ko)
Plus d’informations à www.sctunisie.org/JCO2014/index.html

31 août-4 septembre 2014, Istambul (Turquie)

5e Congrès EuCheMS de Chimie
Flyer 2014 (pdf - 233.4 ko)
Date limite de soumission des résumés : 15 mai 2014
Plus d’informations à http://euchems2014.org/

12-15 octobre 2014, La grande Motte
The IBMM
The first edition of Balard Chemistry Conferences « Self-Assembly Of Biomolecules »
Plus d’informations à www.balard-conferences.fr

27-28 octobre 2014, Romainville
Enzymes, innovation, industrie
Date limite de soumission des réumés : 1er octobre 2014
Plus d’informations à www.adebiotech.org/enzinov/

3-6 novembre 2014, Saint-Malo
43e congrès annuel du GFP
Date limite de soumission des résumés : 5 septembre 2014
Plus d’informations à https://gfp2014.univ-rennes1.fr/

24-28 novembre 2014, Montpellier
Matériaux 2014
Plaquette Colloque matériaux 2014 (pdf - 2.4 Mo)
Plus d’informations à www.materiaux2014.net

9-10 décembre 2014, Villeneuve d’Ascq
16e journées de formulation sur le thème « Formulation et développement durable : spécialités et produits finis »
Contact : veronique.rataj@univ-lille1.fr

2015

3-7 mai 2015, La Rochelle
ISGC 2015
International Symposium on Green Chemistry
Plus d’informations à www.isgc2015.com/welcome

23-26 août 2015, Vienne (Autriche)
ECSSC 15
15th European Conference on Solide State Chemistry
Date limite de soumission des résumés 30 avril 2015
Plus d’informations à http://ecssc15.univie.ac.at/

1.7.2.2 …et d’autres

En 2014

11-12 juin 2014, Reims
SVTM 2014
Salon du Vide et des Traitements des Matériaux
Plus d’informations à www.svtm.eu/

12 juin 2014, Paris
3e Controverses de la Chimie (Rencontre débat)
Alerte sur la traçabilité des vins et spiritueux ou l’expertise chimique au service de la lutte contre la fraude et les contrefaçons
18:30 - 20:00,
Le Carré Parisien (1 rue du général Beuret, Paris 15e)
Entrée libre sur inscription auprès d’Antoine Rime : a.rime@giotto-cr.com

12-13 juin 2014, Paris
4th International Conference on Oxidative Stress Reduction, Redox States & Antioxidants
Plus d’informations à www.isanh.fr/

12-14 juin 2014, Malmö (Suède)
15th International Conference on Electroanalysis (ESEAC)
Plus d’informations à http://eseac2014.com/

15-18 juin 2014, Madrid (Espagne)
4th International Colloids Conference
Plus d’informations à www.colloidsconference.com/

15-18 juin 2014, Grenoble
Materials for Sustainable Energy Applications : Conversion, Storage, and Efficiency (Mat4Energy)
Plus d’informations à www.lmgp.grenoble-inp.fr/mat4energy-2014/

15-19 juin 2014, Gargnano (Italie)
ISOS 2014
39th International Summer School on Organic Synthesis « A. Corbella »
Plus d’informations à www.corbellasummerschool.unimi.it/

15-20 juin 2014, Visegrád (Hongrie)
Mátrafüred 2014 : International Conference on Electrochemical Sensors
Plus d’informations à www.matrafured-conference.bme.hu

15-18 juin 2014, Budapest (Hongrie)
ESCAPE 24
24th European Symposium on Computer Aided Process Engineering
Plus d’informations à www.escape24.mke.org.hu

16-18 juin 2014, Les Diablerets (Suisse)
27th International Symposium on Polymer Analysis and Characterization
Plus d’informations à www.ispac-conferences.org/ispac-2014.aspx

19-21 juin 2014, Brême (Allemagne)
22nd Symposium on Chemical and Science Education
Plus d’informations à www.chemiedidaktik.uni-bremen.de/symp2014/

21-26 juin 2014, Copenhague (Danemark)
ESOF 2014
Euroscience Open Forum
Plus d’informations à http://esof2014.org/

23-25 juin 2014, Budapest (Hongrie)
IMRET 13
13th International Conference on MicroREaction Technology
Plus d’informations à http://imretconferences.com/

23-25 juin 2014, Liège (Belgique)
Drug Analysis 2014
Plus d’informations...

23-27 juin 2014,, Paris
Stage de formation Calculs de spéciation en solution aux interfaces
Contact : Gregory.lefevre@chimie-paristech.fr

24-25 juin 2014, Lyon
Journées nationales de la Mesure
Plus d’informations à www.cfmetrologie.com/jm.html

24-26 juin 2014, Hambourg (Allemagne)
EU BC&E 2014
22nd European Biomass Conference and Exhibition
Plus d’informations à www.conference-biomass.com/Home.404.0.htm

24-27 juin 2014, Karlsruhe (Allemagne)
45th International Annual Conference of the Fraunhofer ICT : Energetic Materials
Plus d’informations à www.ict.fraunhofer.de/en/conferences/conferences/annconf.html

24-27 juin 2014, Londres (Royaume-Uni)
15th Tetrahedron Symposium
Plus d’informations à www.tetrahedron-symposium.elsevier.com/

24-29 juin 2014, Uppsala (Suède)
ISBC2014
18th International Symposium on Bioluminescence and Chemiluminescence ( )
Plus d’informations à www-conference.slu.se/isbc2014/

24 juin-01 juil 2014, Kharkov (Ukraine)
MPC 2014
Modern Physical Chemistry for Advanced Materials )
Plus d’informations à www-chemo.univer.kharkov.ua/beketov2014/index.php

26 juin 2014, Bourg en Bresse
Colloque PROTEIN’IAA
De la nutrition aux fonctionnalités des protéines : quelles applications pour les IAA ?
Plus d’information à www.alimentec.com

26-27 juin 2014, Paris
L’analyse chimique, histoire et innovation.
Ce colloque présente trois orientations des recherches dans le domaine de la chimie analytique. La première session, très interdisciplinaire, permettra d’envisager l’histoire de cette discipline et sa contribution à une meilleur connaissance de l’histoire des sciences et des techniques. Les deux autres sessions mettront à l’honneur des démarches innovantes, notamment cristallographiques, qui ont abouti à des résultats spectaculaires dans le domaine de la biologie, de la pharmacie, de l’archéologie et de la chimie.
Plus d’informations...

26-27 juin 2014, Jérusalem (Israël)
Targeting Liver Diseases
Sciences, Clinical Innovations & Biotechnology
Date limite de soumission des résumés des affiches : 15 juin 2014
Plus d’informations à www.targeting-liver.com

29 juin-04 juillet 2014, Budapest (Hongrie)
ICOS-20
20th International Conference on Organic Synthesis ()
Plus d’informations à www.icos20.hu/home.html

29 juin-04 juil 2014, Prague (République tchèque)
ECOFR 2014
EuCheMS Conference on Organic Free Radicals
Plus d’informations à www.uochb.cz/web/structure/1259.html

29 juin-4 juillet 2014, Cancun (Mexique)
2014 Sustainable industrial Processing Summit and Exhibition Shechtmn Intrnational Symposium
Plus d’informations à www.flogen.org

1-4 juillet 2014, Madrid (Espagne)
8th International Congress of ANQUE : Science and Technology of Materials
Plus d’informations à www.anque-icce-biotec2014.com/index.php/home-congress

1-4 juilet 2014, Dublin, Ireland
ISACS 13
Challenges in Inorganic and Materials Chemistry
Plus d’informations à www.rsc.org/ConferencesAndEvents/ISACS/ISACS13/index.asp

1-4 juil 2014, Lucerne (Suisse)
SOFC
11th European Solid Oxide Fuel Cell Forum
Plus d’informations à www.efcf.com/index.php?id=1483

1-4 juil 2014, Rouen
RICT 2014
50th International Conference on Medicinal Chemistry : Interfacing Chemical Biology and Drug Discovery
Plus d’information...

2-4 juillet 201’, Lyon
HPTLC 2014
International Symposium for High-Performance Thin-Layer Chromatography
Plus d’informations à www.hptlc.com/

6-9 juillet 2014, Brisbane (Australie)
ICIM
13th International Conference on Inorganic Membranes
Plus d’informations à www.icimconference.com

6-10 juillet 2014, Paris
ISGS Summer School 2014
Sol-Gel characterization techniques and Bio-related sol-gel materials
Plus d’informations...

6-10 juillet 2014, Bordeaux
4th International Symposium on Organofluorine Compounds in Biomedical, Organic Materials and Agriculture Sciences
Plus d’informations à http://bordeauxfluorinedays.ism.u-bordeaux1.fr/

6-11 juillet 2014, Chiang Mai (Thaïlande)
MACRO 2014
IUPAC World Polymer Congress
Plus d’informations à www.macro2014.com/Welcome.html

6-10 juillet 2014, Louvain-la-Neuve (Belgique)
PREPA11
11th International Symposium on the Scientific Bases for the Preparation of Heterogeneous Catalysts
Plus d’informations à www.uclouvain.be/en-prepa11.html

6-11 juillet 2014, Tallinn (Estonie)
EUCHEM 2014
Conference on Molten Salts and Ionic Liquids XXV
Plus d’informations à http://euchem2014.ttu.ee/

6-13 juil 2014, Thessalonique (Grèce)
ISSON14
8th International Summer School "Nanosciences & Nanotechnologies, Organic Electronics & Nanomedicine"
Plus d’informations à http://isson.physics.auth.gr

31 août-4 septembre 2014,Saint Petersburg (Russie)
20th EuroQSAR
Understanding Chemical-Biological Interactions
Plus d’informations à www.euroqsar2014.org

24-25 septembre 2014, Lyon
Atmos’Fair
La qualité de l’air
Plus d’informations à www.atmosfair.fr/

7-10 octobre 2014, Obernai
IBAF 2014
Ion Beam Analysis Francophone
Plus d’informations à www.vide/org/ibaf2014

14 octobre 2014, Montpellier
15e Rencontres HélioSPIR
Aux frontières du proche infrarouge : spectroscopies Raman, moyen infrarouge, infrarouge lointain / térahertz, fluorescence, visible, ultraviolet...
Plus d’informations à www.heliospir.net/

15-17 octobre 2014, Lyon
Photocatalysis for Energy
Plus d’informations à www.rs-photo4e.com/

16-17 octobre 2014, Paris
2nd World Congress : Targeting Microbiota
Date limite de soumission des résumés des conférences : 30 juin 2014
Dat limite de soumission des résumés des affiches : 10 septembre 2014
Plus d’informations à www.microbiota-site.com

16-19 octobre 2014, Paris
3e Congrès des applications des fibres optiques
Plus d’informations à www.enova-event.com/

6-9 novembre 2014, Antalya (Turquie)
3rd Asian Congress of Minimally Invasive Spine Surgery and Techniques
&
7th ISMISS Turkey Congress
Date limite de soumission des résumés : 27 juin 2014
Plus d’informations à /www.acmisst2014.org

17-21 novembre 2014, Rabat (Maroc)
Colloque CIRUISEF
Réflexion sur la formation d’un enseignant scientifique
Plus d’informations àwww.colloqueciruisef-rabat.com

En 2015

20-22 avril 2015, Chicago (États-Unis)
Nanoparticles Synthesis and Assembly, Faraday Discussion
Plus d’informations...

1.7.2.3 Séminaires, expositions, films...

LUM Webinar
11 juin 2014, à 15:00
Étude de stabilité accélérée des cosmétiques selon ISO TR 13097
Présenté par le Dr. Arnold Uhl, LUM GmbH.
Séminaire innovation en ligne
Inscription gratuite ici

Les conférences de l’ICOA
17 juin 2014, 11:00
DR. Maria Halabalaki, Dept of Pharmacognosy and Natural Products Chemistry Faculty of Pharmacy, University of Athens (GR)
Olive bioactives : possibilities and applications
Salle des Séminaires de l’ICOA,
Campus Universitaire / Orléans-La Source
Plus d’informations à www.icoa.fr

Les mardis de la chimie à,l’UPMC
17 juin 2014, 16:45-18:00
Professeur Max Malacria ICSN (Gif-sur-Yvette) et IPCM/UPMC
Réactions en cascade initiées par voie radicalaire ou métaux de transition
Amphithéâtre 41 A, sur le campus Jussieu.
L’amphithéâtre se trouve plutôt côté Seine du campus, entre le bâtiment B et le gril (tour 42 etc). Vu les travaux sur le site, l’accès le plus direct est par le quai St Bernard, sans avoir besoin de traverser le chantier.
Contact : reinh@lct.jussieu.fr

Exposition au Lycée Galilée de Gennevilliers
18 juin 2014, Gennevilliers
Les élèves de l’Atelier de Chimie et de l’Atelier d’Histoire du Lycée Galilée. présenteront une exposition intitulée : Uniformes des soldats : couleurs et matières dans la guerre des tranchées
"Les uniformes des Poilus, en première ligne, n’ont cessé d’évoluer pendant la première guerre mondiale pour s’adapter aux conditions nouvelles de la guerre des tranchées et à un armement de plus en plus perfectionné. Ces évolutions interrogent donc sur les réalités de la vie et du combat au front ; après l’espoir d’une guerre courte en août 1914 où les soldats mobilisés se voient distribuer un uniforme et un matériel vétustes très peu modifiés depuis le Second Empire, l’Etat-major cherche très vite à adapter l’uniforme et l’armement..."

École thématique CNRS
29 septembre-1er octobre 2014, Sèvres
Analyses et patrimoine
Analyse non -destructive mobile des objets d’art et matériaux du Patrimoine
Inscription : http://dr02.azur-colloque.cnrs.fr/inscriptions.php?lang=fr

Cours 2014 de gastronomie moléculaire
Ils ont été filmés, et ils sont maintenant visibles sur le site d’AgroParisTech

2.1. Nouvelles de France

2.1.1 Prix 2014 de l’Académie nationale de pharmacie : appel à candidatures

L’Académie nationale de Pharmacie récompense chaque année des chercheurs qui, à travers l’originalité de leurs travaux (soutenus ou publiés depuis moins de deux ans) et/ou la richesse de leur parcours professionnel, contribuent au progrès de la connaissance et aux avancées de la recherche dans les domaines du Médicament, de la Biologie et de la Santé publique.
Les lauréats des prix seront sélectionnés sur dossier par des jurys spécialisés dont les membres (titulaires et correspondants nationaux) appartiennent tous ou pour partie selon les cas, à l’Académie.
Date limite e réception des documents : 13 septembre 2014
Affiche pour l’appel à candidature 2014 (pdf - 395.7 ko)

2.1.2 Sept nouveaux plans de la Nouvelle France industrielle entrent en action.

Réuni le 4 juin 2014 sous l’égide du Ministre de l’Économie, du Redressement Productif et du Numérique, Arnaud Montebourg, le comité de pilotage de la Nouvelle France industrielle a validé sept nouvelles feuilles de route des 34 plans de reconquête industrielle, en présence de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’État au Numérique. Les ministres de l’Écologie, du Développement durable et de l’énergie ; de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de la Culture et de la Communication étaient également représentés. Élaborés depuis l’automne sous la direction efficace de chefs de projet industriels, les feuilles de route déclinent dans un calendrier précis des actions concrètes publiques et privées, détaillant le rôle respectif des différents acteurs et les objectifs à atteindre : des nouveaux produits, des nouveaux services, des nouveaux investissements et de l’emploi.
Les feuilles de route des 7 plans validées le 4 juin :

  • « Textiles techniques et intelligents » : l’industrie textile « made in France » a un bel avenir devant elle grâce à un tissu d’entreprises résilientes et innovantes à la pointe des transitions écologique et numérique du secteur. Des premiers projets de textiles connectés ou recyclés bénéficieront d’un soutien financier de l’État dans les prochaines semaines.
  • « Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable » : ce plan, co-construit par les industriels et les équipes de Stéphane Le Foll et d’Arnaud Montebourg, s’est appuyé sur un appel à manifestation d’intérêt qui a recueilli plus de 530 projets d’entreprises agroalimentaires issues de toute la France. Ces projets s’inscrivent dans cinq ambitions et cinq segments de croissance identifiés : la reconquête de la compétitivité dans les métiers de la viande, les emballages intelligents, le froid durable, le contrôle de la qualité des aliments et le marché de l’alimentation fonctionnelle et sur mesure. Il s’agit désormais de mobiliser les outils de financement à destination des entreprises qui portent des projets sur ces thèmes. Cela passera notamment par un appel à projet dédié aux investissements dans le domaine de l’alimentation fonctionnelle et sur «  Qualité de l’eau et gestion de la rareté » : ce plan a été bâti autour de nos leaders mondiaux pour un enjeu planétaire : l’eau. De la station d’épuration du futur, plus sobre en énergie, au dessalement de l’eau de mer, il va leur permettre de démontrer leurs capacités d’innovation par des projets concrets et de fédérer autour d’eux un écosystème de petites entreprises françaises innovantes.
  • « Cloud computing », « Souveraineté Télécoms » et « Cybersécurité » : ces plans visent à construire un monde numérique plus sûr en développant des offres concrètes pour conserver et protéger les données des citoyens et des entreprises, ici en France. C’est essentiel pour protéger la vie quotidienne des Français. C’est également crucial pour protéger l’inventivité et la croissance des champions français et notamment de la « French Tech ».
  • « Réalité augmentée » : la voix augmentée, la maintenance aéronautique facilitée, la visite muséale ou touristique augmentée : quatre projets concrets ont été identifiés pour démontrer la capacité des entreprises françaises à utiliser les nouvelles technologies de la réalité augmentée pour changer la vie quotidienne des Français.

2.1.3 À propos de la 9e édition du concours national « Faites de la Science »

Gilles Halbout, Directeur de la Faculté des Sciences de Montpellier et Michel Robert, Président de l’Université Montpellier 2, ont ainsi pu accueillir les 23 équipes régionales lauréates sur le Campus Universitaire du Triolet et les mettre en situation, dans de véritables salles de travaux pratiques, au même titre que la communauté estudiantine et scientifique.
Le jury, constitué de 48 membres issus d’horizons très divers - monde économique et industriel, universitaires, sociétés savantes, ... - a évalué l’ensemble des projets
Tous les projets des élèves de collèges et lycées étaient vraiment très intéressants et on sentait bien la passion dans leurs yeux.
Camille Oger, présidente de la section Languedoc Roussillon de la SCF, a fait partie du jury, avec beaucoup d’autres, comme représentante SCF.
La délibération n’a pas été facile.
Voici le palmarès de cette année 2014 : Seuls ont été classés les 9 premiers.

  1. La 3D urbaine, comment ça marche ? Collège des Guilleraults, Pouilly/Loire, Bourgogne
  2. Une bulle en géométrie, Collège Hippolyte Rémy, Coulommiers, Seine et Marne
  3. Les mystères de notre assiette... , Collège Emile Cizain, Ain
  4. Ca TAP à l’oreille, Lycée Pilote Innovant et International, Jaunay-Clan, Vienne
  5. L’avenir du nez n’est pas bouché, Collège du Pont de Bois, Saint Chéron, Essonne
  6. Water & Menthol, Collège Forain François Verdier, Leguevin, Haute-Garonne
  7. La crevette pistolet et sa sonoluminescence, Mycée des Flandres, Hazebrouck, Nord
  8. Pourquoi la mer est-elle bleue", Collège Charles le Goffic, Lannion, Côtes d’Amor
  9. Les avalanches, Collège Le Revard, Grésy-sur Aix, Savoie

La SCF a remis un prix ainsi que plusieurs autres associations .
Plus d’informations à www.faitesdelascience.fr/
L’’ensemble des photos...

2.2 Brèves du monde

2.2.1 Grande première en chimie moléculaire : la création d’une première chaîne non linéaire de molécules

Des chimistes du Trinity College Dublin sont parvenus à une grande première en chimie moléculaire : imbriquer en un seul point trois molécules, formant ainsi une chaîne non linéaire.

Ce type de structure moléculaire est unique : les molécules ne sont en effet connectées par aucun lien chimique et sont disposées comme les anneaux d’une chaîne. Elles n’échangent pas avec l’un des deux autres composants une part de leurs éléments constitutifs, ce qui pourrait entraîner des réactions chimiques. Ces molécules imbriquées ont de multiples et importantes applications en nanosciences : elles peuvent être utilisées comme transporteurs ou échangeurs moléculaires ou encore comme moteurs moléculaires, ce qui leur permet d’imiter l’action de beaucoup de systèmes biologiques.

Ce travail, mené sous la direction de Thorfinnur Gunnlaugsson, professeur de Chimie au Trinity College, a été réalisé par un doctorant, Christophe Lincheneau (boursier postdoctorant au CEA de Grenoble). Pour imbriquer les trois molécules en un seul point, Christophe Lincheneau a utilisé un ion métallique d’un lanthanide ainsi que le catalyseur développé par le professeur Robert Grubbs de l’Institut Californien de Technologie (CALTECH), lauréat du prix Nobel de Chimie en 2005. Le groupe de chercheurs, situé à l’Institut de Sciences Biomédicales de Trinity College, a aussi été capable de déterminer la masse de leur « caténane » imbriquée en utilisant un spectroscope à résonance nucléaire et des instruments de spectrométrie de masse.

Cette découverte, financée par Science Foundation Ireland, relayée dans le journal de la Royal Society of Chemistry, Chemical Communication, et dans la revue Nature Chemistry d’avril dernier, ouvre de nouvelles voies pour le développement de structures supramoléculaires complexes et auto-assemblées.

Sources

2.2.2 Du graphène en quantité grâce à un mixeur de cuisine

Des chercheurs du centre des sciences des matériaux Amber au Trinity College Dublin ont réussi à produire du graphène à l’aide d’un simple mixeur de cuisine.

© Boris15

La découverte de ces chercheurs, relayée dans Nature Materials, a permis de résoudre les deux problèmes qui se posaient jusqu’alors dans les laboratoires du monde entier, puisque la méthode développée permet de produire un graphène sans défaut, de taille conséquente et en grande quantité. Si la production en laboratoire se mesure aujourd’hui en grammes, il sera possible d’en produire des tonnes à l’échelle industrielle, prévoit le professeur John Coleman, l’un des principaux chercheurs de l’équipe.

Le graphène, malgré sa fine épaisseur, comparable à celle d’un atome, est un matériau très souple mais des plus solides qui soient. Ses propriétés peuvent être utilisées à la fois dans les produits plastiques, dans les produits électroniques ou encore dans les écrans tactiles et dans les batteries. Il est présent à l’état naturel sous forme de fines couches dans le graphite, le défi étant de parvenir à séparer ces couches les unes des autres sans les briser. John Coleman et son équipe y sont parvenus, en se servant d’eau et de savon liquide. Le marché de ce « matériau miracle » devrait s’élever à 100 millions d’euros en 2018. Les chercheurs ont déjà conclu un partenariat avec une entreprise basée au Royaume-Uni, la Thomas Swan Ltd, qui est en charge d’industrialiser leur procédé et de commencer à vendre du graphène en tant que tel mais aussi intégré aux produits qu’elle développe.

Selon le Ministre de la Recherche irlandais, Sean Sherlock, cette découverte vient conforter le gouvernement dans sa stratégie d’aide à la recherche, qui s’appuie sur le développement de liens entre les équipes de chercheurs et le secteur de l’industrie.

Le centre Amber fait partie du centre de nanotechnologies CRANN à Trinity College et travaille en partenariat avec l’University College of Cork et le Royal College of Surgeons in Ireland. Il est principalement financé par Science Foundation Ireland.

Sources

2.2.3 Des piles à combustible microfluides en papier pour remplacer les traditionnelles bandelettes réactives

Certains dispositifs de diagnostics tels que les bandelettes réactives, qui sont utilisées dans les tests de grossesse ou de taux de glucose, pourraient désormais fonctionner sans savoir recours à des batteries externes, grâce aux piles microfluidiques de papier conçues par des chercheurs du CSIC.

L’usage des bandelettes réactives est aujourd’hui très répandu, notamment de par leur coût faible, leur portabilité et leur capacité à fournir un diagnostic rapide et de lecture facile. Ils nécessitent parfois un lecteur, équipé d’une batterie, pour quantifier le résultat du test, ce qui augmente de manière inutile le coût et l’impact sur l’environnement de ces dispositifs conçus pour être à usage unique (comme par exemple les tests de grossesse). Ce surcoût économique et environnemental pourra bientôt être évité grâce aux piles à combustibles de papier développées par l’Institut de Microélectronique de Barcelone, en collaboration avec l’Institut de Catalyse et de Pétrochimie : ces piles sont d’ores et déjà capables de fournir une puissance électrique suffisante pour alimenter les senseurs optiques ou électrochimiques des tests et afficher le résultat sans avoir recours à des sources d’énergie externes.

Le papier est un matériau économique, biodégradable, flexible et dont les propriétés lui permettent de transporter des fluides par capillarité. Les chercheurs espagnols ont mis à profit ces caractéristiques pour construire une pile microfluidique [1], en incorporant au papier des éléments qui jouent le rôle d’anode et de cathode, et qui réagissent au contact d’un échantillon liquide, produisant ainsi une réaction qui génère l’électricité nécessaire à la mise en marche du dispositif de diagnostic.

La mise en oeuvre d’une pile à combustible à partir d’une bande de papier permet l’établissement d’un flux d’électrolytes sans avoir recours à des pompes extérieures, du fait de la capillarité permise par le support papier. De plus, l’établissement du flux laminaire nécessaire au bon fonctionnement d’une pile à combustible est également garanti de par les propriétés du papier (diamètre des pores).

La pile à combustible développée est très similaire dans sa construction à une bandelette réactive classique : elle se compose d’un tampon échantillon, d’un tampon conjugué, d’une membrane de réaction et d’un tampon d’absorption. L’anode et la cathode de la pile sont placées respectivement sur le dessous et le dessus de la zone de réaction, sur la bandelette de papier principale. La pile est alimentée par du méthanol stocké dans un bloc de gel d’agar, et qui diffuse jusqu’à l’anode lorsque l’appareil est alimenté par un faible volume d’eau (échantillon), tandis que de l’hydroxyde de potassium (KOH) a été placé dans le tampon conjugué pour conserver un milieu réactif alcalin et favoriser l’oxydation du méthanol à l’anode. La réaction parallèle de réduction de l’oxygène à la cathode complète le fonctionnement de la pile et permet d’obtenir un DeltaE global de 1,21 V.

A l’heure actuelle les tests ont été réalisés par les chercheurs en utilisant du méthanol comme combustible, mais les chercheurs du CSIC travaillent déjà à créer de nouveaux dispositifs qui puissent fournir de l’énergie à partir des molécules présentes dans les fluides biologiques habituellement testés par les bandelettes réactives, tels que le glucose du sang ou l’urée présente dans l’urine.

D’après le CSIC, leur création pourrait avoir des applications dans d’autres domaines que la médecine, qui ont eux aussi fréquemment recours aux bandelettes réactives jetables, tels que les secteurs environnemental, vétérinaire, agro-alimentaire et de la sécurité.

— 

[1] On parle de microfluidique pour désigner l’ensemble des technologies des systèmes manipulant des fluides dont au moins l’une des dimensions caractéristiques est de l’ordre du micromètre. C’est le principe à la base du développement des « laboratoires sur puces » développés depuis les années 1990. Les laboratoires sur puces (Lab-On-Chip) sont des systèmes miniaturisés, possédant généralement une dimension micrométrique, qui intègrent la séquence complète d’analyse d’un échantillon brut jusqu’à la lecture du résultat. Les dimensions réduites de ces systèmes microfluidiques permettent un meilleur contrôle et une meilleure détection des réactions chimiques, notamment du mélange de réactifs, ce qui s’avère très utile dans les domaines de la chimie et de la biologie moléculaire.

Sources

2.2.4 Le pont gonflable le plus léger au monde pour faire face à l’urgence

Des chercheurs du Centre International de Méthodes Numériques en Ingéniérie (CIMNE) ont développé un prototype de pont gonflable capable de supporter jusqu’à 20 tonnes, et qui se déplie en seulement 8 heures, soit 5 fois plus rapidement que les performances obtenues jusqu’à présent par des infrastructures du même type.

Le pont comporte deux poutres de 14 mètres de long pour un poids total de 5 tonnes, soit sept fois moins lourd que les ponts existant possédant la même résistance et la même capacité. D’après le CIMNE lui-même, il s’agit de l’un des ponts gonflables les plus légers et les plus résistants au monde. La fabrication du pont a nécessité notamment l’utilisation d’un textile haute performance développé par les scientifiques du CIMNE et commercialisé par la « spin-off » catalane BUILDAIR. Le poids si léger de la structure a pu être obtenu grâce à l’élimination drastique de tous les éléments en aciers qui pouvaient être remplacés par des éléments textiles : ainsi, un tube gonflé par de l’air sous pression se substitue aux éléments métalliques des poutres et un ruban textile remplace la couche inférieure du pont. Autre point fort de cet élément d’architecture éphémère ; sa facilité d’installation : en effet, une équipe de 8 personnes suffit à le déplier, sans qu’il soit nécessaire de recourir à une lourde machinerie.

Ce pont gonflable, absolument révolutionnaire dans sa combinaison de résistance et de légèreté, est un bel exemple de la technologie développée par le CIMNE en matière de structures gonflables. En l’occurrence, la simplicité et la rapidité de mise en place de ce pont, ainsi que sa forte résistance, en font une structure temporaire idéale à utiliser dans un contexte d’urgence, en cas par exemple de catastrophe naturelle (inondations, tremblement de terre) pour rétablir au plus vite les voies de communication et permettre au secours d’acheminer rapidement le matériel lourd nécessaire à la gestion de la crise.

Le pont gonflable du CIMNE a été exposé le 28 avril dernier à l’extérieur du Born Centre Cultural de Barcelone, à l’occasion de la conférence CERCA. Ce pont, qui n’est pour le moment qu’un prototype, et sur lesquel les scientifiques du CIMNE travaillent depuis maintenant 2 ans, devrait arriver sur le marché d’ici 8 mois, dès qu’auront été homologués les systèmes nécessaires à son dépliage.

Sources

2.2.5 Est-il possible de reproduire les articulations biologiques ?

En collaboration avec l’Université de Twente (Pays-Bas), des scientifiques du Centre de recherche de Jülich (Rhénanie du Nord-Westphalie) ont développé un nouveau procédé qui imite la lubrification biologique des articulations. Les résultats ont été publiés dans la revue « Nature Communications » [1].

Un lubrifiant doit souvent avoir des caractéristiques contradictoires. D’une part, il doit être suffisamment fluide pour offrir l’épaisseur la plus fine possible, et d’autre part il doit être suffisamment visqueux pour rester dans la zone de contact. C’est pourquoi les systèmes métalliques utilisent généralement des graisses ou des huiles. La lubrification mécanique est cependant inférieure à la lubrification biologique, par exemple celle des articulations. Dans le corps, une surface polymère est fixée au cartilage de l’articulation permettant d’accrocher le lubrifiant (une solution aqueuse) pour éviter qu’il ne quitte la zone de contact.

Martin Müser et son équipe ont eu une idée pour reproduire ce système mécaniquement : au lieu d’utiliser une seule sorte de polymère, les chercheurs de Jülich utilisent deux polymères au point de contact. En effet, les expériences au Centre de calcul haute-performance de Jülich (JSC) qui ont été simulées avec un seul type de polymère ont montré que les brins de polymères s’enchevêtrent et se détachent, faisant ainsi perdre la performance dans le contrôle du lubrifiant. L’utilisation de deux polymères, l’un hydrophile et l’autre hydrophobe, permet de meilleures performances.

Ces solutions pourront permettre à l’avenir des applications dans des domaines où les hautes pressions et les forts chargements sont localisés. Les seringues, ou les roulements d’axes pourraient être améliorés. Cependant, ces solutions ne pourraient supporter les hautes températures d’un moteur et ne pourraient donc pas être utilisées dans les transports.

Sources

2.2.6 Une nouvelle batterie carbone révolutionnaire

La start-up japonaise Power Japan Plus a dévoilé une nouvelle batterie rechargeable composée de carbone organique. L’entreprise, composée d’entrepreneurs et de personnes issues de l’industrie des batteries, a pour volonté de développer la future génération de produits durables. Elle espère laisser son empreinte avec ce produit annoncé comme plus sûr, endurant, rapide à la recharge et moins coûteux à produire que les batteries Li-ion traditionnelles.

© GekaSkr

Cette nouvelle batterie « Ryden Dual Carbon battery » devrait avoir un cycle de vie de 3 000 charges et décharges avec des recharges 20 fois plus rapides que celles des batteries Li-ion. Conçue en partenariat avec l’université de Kyushu, elle dispose d’une cathode et d’une anode en carbone ainsi que d’une solution électrolyte organique.

Cette batterie ne semble pas nécessiter l’usage de terres rares ou de métaux lourds et serait recyclable à 100 % ce qui constituerait une grande avancée dans le domaine du développement durable. De plus, l’utilisation de matériaux simples permet de réduire fortement son coût, comparé aux autres technologies requérant des métaux rares. Cette nouvelle batterie serait également plus sûre que ses concurrentes car elle varierait très peu de température durant son utilisation. Par conséquent, elle ne nécessiterait pas de système de refroidissement, diminuant ainsi encore son coût.

L’entreprise souhaite être la première à commercialiser cette nouvelle batterie organique renouvelable et espère également l’utiliser pour les véhicules de prochaine génération ainsi que sur des appareils plus petits tels les smartphones.

Sources

2.2.7 82e congrès de l’Acfas : « La recherche : zone de convergence et de créativité »

Le 82e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) s’est déroulé du 12 au 16 mai 2014 dans l’enceinte de l’université Concordia. Plus de 5 000 chercheurs présents, dont plus de 300 français, se sont retrouvés pour exposer leurs recherches avec en toile de fond la thématique « La recherche : zone de convergence et de créativité ».

© Marion Montaigne

Une fois encore, le plus grand congrès francophone au monde a tenu toutes ses promesses et a parfaitement illustré le thème de l’année 2014 en rassemblant des milliers de scientifiques et en faisant converger disciplines, idées, innovations et collaborations. La diversité est ainsi le maître mot de ce Congrès qui permet d’assister le matin à un colloque de philosophie et l’après-midi à une présentation sur les nanomatériaux. Avec plus de 5 000 chercheurs présents et 170 colloques organisés, cette 82e édition est une belle réussite. L’université Concordia, établissement anglophone, accueillait pour la première fois le congrès. « Accueillir le congrès de l’ACFAS témoigne de notre implication dans la communauté québécoise. Nous voulons être de plus en plus présents dans le milieu québécois de la recherche, de la créativité et de la science et, pour nous, le congrès de l’ACFAS a été une belle occasion de faire valoir tout cela ! », témoigne Graham Carr, vice-président à la recherche et aux études supérieures de Concordia, dans le quotidien Le Devoir.

Et comme le souligne l’organisateur du Congrès pour Concordia, le grand public n’est pas en reste : « l’une des beautés d’un congrès de l’ACFAS, c’est qu’il y a quelque chose d’intéressant pour tout le monde ». De nombreuses activités de culture scientifique ont été en effet organisées tout au long de la semaine : exposition de photographies scientifiques, atelier sur les jeux vidéo, balade écologique ou encore enregistrement de l’émission de vulgarisation scientifique « Les années lumière » diffusée chaque dimanche midi sur Radio-Canada.

L’évènement de ce 82e Congrès, c’est également la finale québécoise du concours « Ma thèse en 180 secondes ». Selon un concept emprunté à l’Australie, les doctorants ont trois minutes et pas une seconde de plus pour résumer leur sujet de thèse et faire partager leur passion pour leurs recherches. Exercice auquel se sont brillamment prêtés les 15 finalistes provenant des universités et écoles québécoises dans une ambiance rendue plutôt festive par l’animateur de la soirée, Martin Carli de l’émission Génial ! diffusée sur TéléQuébec . En illustrant avec une pointe d’humour ses travaux sur l’élaboration d’un sphincter intelligent, Sami Hacheb, de l’école Polytechnique de Montréal, a su séduire aussi bien le public que le jury et remporte ainsi les deux prix en jeu ! Louise Hénault-Ethier (UQAM) et Renaud Manuguerra-Gagné (UdeM) se joindront à lui au mois de septembre pour la première finale internationale. Les trois candidats français qui viendront défendre leur thèse au Québec à l’occasion des Journées de la Relève de l’Acfas seront sélectionnés le 10 juin prochain à Lyon.

Une semaine particulièrement riche donc, qu’une équipe d’étudiants en journalisme a partagé via « Découvrir », le magazine de l’Acfas. Ils ont pour cela profité des conseils avisés de Pierre Barthélémy, journaliste scientifique et auteur du blog Passeur de science, et de Marion Montaigne, bédéiste et auteure du blog Tu mourras moins bête. Ces deux invités spéciaux ont également fait partager leur expérience québécoise au travers de ses articles pour Pierre Barthélémy et de ses dessins humoristiques pour Marion Montaigne. Vous pourrez ainsi tout savoir sur les plumes de dinosaures ou sur l’irruption du surnaturel dans Tintin au Tibet.

Sources

  • ADIT, BE Canada (N°436, 28 mai 2014)

P.-S.

N’oubliez pas que SCF Info en ligne s’affiche sur la toile… Vous le trouverez sur la page d’accueil www.societechimiquedefrance.fr

Photocopiage, retransmission du courriel… sont vivement conseillés !

Ont participé à la réalisation de ce numéro : Séverine Bléneau-Serdel, Lilia Dahmoun, Roselyne Messal, Thelma Roy, Marie-Claude Vitorge.

Les dates des manifestations peuvent être modifiées. Les responsables scientifiques sont les références auprès de qui s’adresser en cas de doute.

Déjà membre de la SCF ?

J'adhère